Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie

Dernier ajout : 9 novembre.

« Djibrill Bassolé est un prisonnier politique et personne ne peut le nier » (Mamadou Benao)

 jeudi 9 novembre 2017

Ainsi que le dit sans ambiguïté le titre de ce texte, l’auteur y exerce une défense en règle du Général Djibrill Bassolé concernant les accusations qui pèsent sur lui dans le dossier du coup d’Etat de septembre 2015.
Pourquoi nie-t-on que la NAFA est un prisonnier politique depuis sa création ? Continuons donc de nier l’évidence ! Tout cela a ceci de bon que l’injustice crée chez les hommes de cœur, une détermination extraordinaire et le sentiment fort d’appartenance à une communauté de brimés, une (...)

Putsch manqué de 2015 : Le colonel « Yack » situé sur les infractions retenues contre lui

 jeudi 9 novembre 2017

Les audiences de confirmation des charges dans l’affaire du coup d’Etat manqué de septembre 2015 étaient à leur troisième jour le mercredi 8 novembre 2017. Parmi les inculpés qui ont été situés sur les infractions retenues contre eux, le colonel Yacouba Ouédraogo, ancien ministre des Sports et Loisirs et la journaliste Caroline Yoda. Mais rien n’a filtré de son audience.
Le secret est bien gardé dans les poursuites engagées contre le colonel « Yack ». Inculpé dans le cadre du putsch manqué de septembre (...)

Putsch manqué de septembre 2015 : Yves Nicodème Bassolé, le cousin du Général Djibrill Bassolé, devant le tribunal militaire

 mardi 7 novembre 2017

L’audience de confirmation des charges dans le cadre du coup d’Etat manqué de septembre 2015 s’est poursuivie ce mardi 7 novembre 2017 au tribunal militaire. Yves Nicodème Bassolé, cousin du Général Djibrill Bassolé et Bénédicte Jean Bila étaient face au juge militaire. Hermann Yaméogo et Léonce Koné les avaient précédés la veille.
Lentement mais surement, la justice militaire fait son travail, comme elle peut, dans le dossier du coup d’Etat manqué de septembre 2015. Depuis le lundi 6 novembre 2017, (...)

Putsch de septembre 2015 : ‘’ Il faut éviter de politiser ce procès. (...). Le pays a besoin d’autre chose que de se focaliser sur un procès ’’, exhorte Me Paul Kéré

 jeudi 26 octobre 2017

C’est parti pour l’audience de « conformation des charges ou encore audience de mise en accusation » dans le procès du coup d’Etat de septembre 2015. Cette audience qui a été ouverte ce mercredi, 25 octobre 2017 au tribunal militaire verra passer, par vague de dix, les 107 inculpés dans ce dossier.
Cette phase est une audience de contrôle de ce que le juge d’instruction a fait. Ce n’est donc pas un jugement, apprend-on. « Hier, c’était l’audience de la chambre de contrôle pour statuer sur les appels (...)

Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

 vendredi 20 octobre 2017

Ceci est un communiqué de presse des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de la ville de Ouagadougou sur les décisions de justices, notamment sur la liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé alors qu’il était incarcéré pour son « implication » dans le coup d’Etat de septembre 2015.
Dans la nuit du mardi 10 octobre 2017, les patriotes, les progressistes et les révolutionnaires de notre pays ont appris avec indignation la mise en liberté provisoire de (...)

Lieu de détention de Djibril Bassolé : “C’est un Guantanamo”, s’offusque la NAFA

 samedi 14 octobre 2017

La Nouvelle alliance du Faso , le parti politique de Djibril Bassolé dénonce la pseudo-liberté provisoire qui lui a été accordée . Au cours d’une conférence de presse tenue ce 13 octobre 2017 au siège du parti à Ouagadougou, le parti s’est insurgé contre ce qu’elle appelle l’enlèvement et la séquestration de l’ancien ministre des affaires étrangères de Blaise Compaoré.
Elle a longtemps demandé la libération de Djibril Bassolé. Des marches meetings ont été organisés à cet effet, à plusieurs reprises. Au (...)

Affaire Coup d’Etat : Des Ouahigouyalais contre la libération provisoire de Djibrill Bassolé

 samedi 14 octobre 2017

Des militants bien connus de la société civile de Ouahigouya étaient dans la rue ce vendredi 13 octobre 2017. Appuyés par quelques scolaires de la ville, ces membres d’OSC ont convergé vers le palais de justice pour remettre aux autorités judiciaires une déclaration pour marquer leur indignation face à la mise en liberté provisoire du Général Bassolé par le tribunal militaire.
Le groupe de manifestants hostiles à la libération provisoire de Djibrill Bassolé était dirigé essentiellement par des militants (...)

Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : La NAFA dénonce l’immixtion de l’exécutif dans le pouvoir judiciaire

 vendredi 13 octobre 2017

Ceci est une déclaration de la NAFA sur la liberté provisoire du général Bassolé
Le mardi 10 octobre 2017, la justice militaire a accordé une liberté provisoire au Général Djibrill Yipénè BASSOLE.
Par la présente, quoique pas totalement satisfaite de la mise en application de cette liberté, la NAFA en force républicaine, prend acte.
Par ailleurs, la NAFA s’offusque pour l’enlèvement et la séquestration de Djibrill BASSOLE par le commissaire du gouvernement dans une concession isolée. Compte tenu de sa (...)

Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

 jeudi 12 octobre 2017

La liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé est celle de trop et les parents des victimes sont sorties de leur silence. A travers une conférence de presse dans la soirée du 12 octobre 2017 à Ouagadougou, ils l’ont fait savoir. Ils exigent la réexamination de toutes les libertés provisoires accordés dans le cadre des dossiers de l’insurrection et du putsch, et surtout la justice pour leurs proches assassinés.
Des Organisations de la société civile, les Associations des parents de victimes , des (...)

Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Le tribunal militaire réfute tout acte de corruption et menace

 jeudi 12 octobre 2017

Dans cette déclaration, le président de la chambre de contrôle du Tribunal militaire s’insurge contre les accusations de corruption dans la gestion du dossier Bassolé et menace de poursuites judiciaires les auteurs de calomnies.
Ceci est un communiqué du Président de la Chambre de contrôle du tribunal militaire sur la liberté provisoire accordée au Général Djibrill Bassolé.
Le 10 octobre 2017, la Chambre de Contrôle de l’instruction du Tribunal Militaire de Ouagadougou a rendu une décision ordonnant la (...)

Liberté provisoire pour Djibrill Bassolé : Faible manifestaion d’organisations de la société civile à Ouagadougou

 jeudi 12 octobre 2017

Au lendemain de l’annonce de la liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé, des Organisations de la société civile ont manifesté pour marquer leur désapprobation. Ce 11 octobre 2017 à Ouagadougou, de la place de la révolution à la hauteur de la vitrine du bronze, elles ont crié leur colère, sans pouvoir arriver au tribunal militaire où les manifestants voulaient se rendre, puisque toute la zone était quadrillée par les forces de l’ordre.
Ce n’était pas la foule des grands jours. Des leaders (...)

Bobo-Dioulasso : Des OSC ont manifesté contre la liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé

 jeudi 12 octobre 2017

Incarcéré depuis le 29 septembre 2015 à la maison d’arrêt et de correction des armées (MACA), pour son rôle présumé dans le coup d’état manqué du 16 septembre 2015, le général Djibrill Bassolé bénéficie d’une liberté provisoire depuis le mardi 10 octobre 2017. Si certains ont tenu ce mercredi 11 octobre 2017 à manifester leur joie suite à l’annonce de la nouvelle, d’autres par contre ont manifesté leur mécontentement en occurrence la coordination des organisations de la société civile de Bobo-Dioulasso. Un appel (...)

Libération provisoire de Djibril Bassolé : Le balai citoyen dit "non au coup d’État judiciaire"

 jeudi 12 octobre 2017

Ce mardi 10 octobre 2017, nous apprenons la libération (provisoire) du Général Djibril Bassolé. A l’instar de notre Peuple, la nouvelle de cette libération soulève indignations et interrogations au sein du mouvement Le Balai Citoyen et pose un problème à la conscience de tout démocrate et défenseur de la Justice et des principes du droit.
Cette décision qui devrait relever d’un acte purement judiciaire aurait pu ne pas retenir notre attention ni celle de personne d’autre si seulement le contexte etles (...)

Libération de Djibril Bassolé : Le MPP invite le peuple insurgé à la vigilance

 jeudi 12 octobre 2017

C’est avec consternation et indignation que le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a appris comme tout le monde la décision d’accorder la liberté provisoire au Général Djibril BASSOLE par la chambre de contrôle du tribunal militaire en son audience du 10 octobre 2017.
Tout en respectant l’indépendance de la justice, le MPP s’interroge sur cette décision dans le contexte actuel marqué par les attaques terroristes récurrentes, les assassinats des éléments des forces de défenses et de sécurité (...)

Abdoul Karim Sango : « C’est abuser des insurgés que de faire croire que Djibrill ne devrait pas bénéficier d’une liberté provisoire »

 mercredi 11 octobre 2017

Dans quel pays sommes nous là ? Le juge rend une décision de justice accordant une liberté provisoire à un citoyen conformément à la loi, on n’est pas content on appelle à manifester sans tenir compte des procédures en la matière.
Mais Djibril a les mêmes droits que tous les citoyens burkinabé et à ce titre il peut bénéficier d’une liberté provisoire si le juge estime que les conditions sont réunies. Et c’est le cas ici quand on examine les motifs allégués. Cette démarche qui pousse a une justice sélective (...)

Burkina Faso : Djibrill Bassolé bénéficie d’une liberté provisoire

 mercredi 11 octobre 2017

Selon plusieurs sources proches du dossier du coup d’État de septembre 2015, le juge de la chambre d’accusations a accordé une liberté provisoire au Général Djibrill Bassolé dans la soirée de ce mardi, 10 octobre 2017 pour des raisons de santé. L’intéressé devrait pouvoir rentrer chez lui ce mercredi 11octobre 2017.
Pour mémoire, c’est depuis le 29 septembre 2015 que le dernier ministre des Affaires étrangères du régime Compaoré est détenu à la Maison d’arrêt et de correction des Armées (MACA) dans le (...)

Nouvelle Alliance du Faso(NAFA) : Le Centre-Nord mobilisé pour la libération de Djibrill Bassolé

 dimanche 8 octobre 2017

La Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a, au cours d’une rencontre régionale, dans le Centre-Nord, rappelé la détention arbitraire de son leader, Djibrill Bassolé, incarcéré depuis, à la Mai son d’arrêt et de correction des armées (MACA), puis demandé sa libération afin de lui permettre de participer à la construction de son pays, le Burkina Faso.
« Les militants du Namentenga demandent la libération de Djibrill Bassolé », ainsi pouvait-on lire sur certaines banderoles. En effet, à l’instar de cette (...)

Procès du Putsch : L’audience de confirmation des charges (encore) renvoyée au 25 octobre

 vendredi 6 octobre 2017

Les audiences se suivent et se ressemblent au tribunal militaire, dans le cadre du procès du putsch de septembre 2015. Une fois de plus ce 6 octobre 2017, l’audience de confirmation des charges à la chambre de contrôle a été simplement renvoyée au 25 octobre. Cette fois encore, c’est l’absence de certaines pièces ’’essentielles’’ dans le dossier remis aux avocats de la défense, qui en est la raison.
Une audience à huit clos pendant des heures, et au finish un renvoi. Encore. Ce 6 octobre 2017, les (...)

Affaire Djibril BASSOLE : Le juge Burkinabè à l’école de l’honneur et de la responsabilité

 vendredi 6 octobre 2017

Je suis vraiment choqué du comportement des acteurs de la justice militaire Burkinabè. Vraiment avec ce comportement moins digne d’hommes de tenue comment voulez-vous que notre armée soit dynamique ? Quand les officiers refusent de s’émanciper des coups louches cela ne peut qu’affecter le moral de la troupe.Mais passons, tel n’est guère le motif de mon regard…
Voilà plusieurs années (2) que le Général BASSOLE est détenu à la MACA pour des raisons que l’on ne sait jusque-là si ce n’est la claire influence (...)

« Qu’on laisse la justice indépendante faire son travail », Boubacar Kouanda de l’union provinciale des commerçants du secteur informel et ouvriers du Kadiogo

 lundi 2 octobre 2017

L’union provinciale des commerçants du secteur informel et ouvriers du Kadiogo, a tenu à la maison des jeunes de Ouagadougou, non loin de la mairie centrale, une conférence de presse. Conférence de presse qui s’est tenue le samedi 30 septembre, s’inscrit à la suite des différentes sorties des collectifs et associations de commerçants réclamant la libération des généraux Djibril Bassolé et Gilbert Diendéré. Et invite par ailleurs, à laisser la justice indépendante faire son travail.
Depuis un certain temps, (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 420

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 23/11/2017

ARR : 10-3-2-16 NP : 00
ORD : 4 027 500
DES : 335 500

C G : 64 000
C P A : 14 500
C P B : 25 500
C P C : 9 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés