Accueil > ... > Forum 1524461

Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

14 mars, 13:38, par caca

Ah hummm ! Que veut réellement ce mouvement dite droit de l’homme ? Le MBDHP parle de 60 victimes sommaires sur 146 terroristes exécutés par les FDS quelle analyse pouvons nous conclure ? Étant donné que le sujet est sensible dans un contexte d’insécurité où la paix sociale est fortement menacée. Je suis partagé entre un soutien à ce mouvement, le rejet de leur conclusion dite investigation. 60 sur 146 seraient sommaires, si le reste s’avère terroristes pourquoi les 60 autres ne le seraient pas. Il n’est pas écrit sur le front des gens qui est terroriste et ne le pas. Si les plus 80 sont terroristes dans une même espace, ma conclusion est simple que les 60 victimes peuvent aussi faire partis des bandes de terroristes.
Je trouve d’ailleurs que le MBDHP a raté sa vocation pendant l’insurrection populaire pour aider des terroristes à renverser un gouvernement légal et légitime. Que dire pendant la chasse aux sorcières au sein du CDP après ces événements durant lesquels quelques membres de l’ancien régime ont été jetés en prison sans aucun mandat de dépôt. Ce mouvement devait être neutre, mais malheureusement il est instrumentalisé par les politiques.
Je comprends votre lutte qui concerne des dérives des FDS, mais faut-il négliger le problème de la sécurité ? Si des burkinabé ont trahi le pays en se donnant à des pratiques répréhensibles comme le terrorisme, on ne devait pas avoir pitié d’eux. Si la communauté peulh est dernière ces attaques terroristes, je ne vois pourquoi elle doit être épargnée. Je suis d’accord que tous les peulhs ne sont pas terroristes, mais il y a quand même une vérité qui ne trahie pas les accusations contre cette communauté dans les régions où elle se dit majoritaire. Hier, la gendarmerie de Tougouri a été attaquée, personne ne peut me convaincre que ces assaillants sont venus du Niger ou du Mali et sont Touaregs. Qu’il y a quelques mossi ou gourma dedans n’est un problème. Le problème est quand une communauté s’autorise d’approuver que ses enfants soient terroristes.
La France même qui se dit pays des droits de l’homme se trouve actuellement dans une impasse concernant ses enfants terroristes en Syrie. La question de leur retour est vraiment un souci pour le gouvernement. Ou le mépris des droits de l’enfant dans la décision politique. La France s’apprête en ne voulant pas accueillir ses enfants terroristes sur le territoire national. Pourtant elle fait partie des pays civilisés en matière des droits humains et surtout celui de l’enfant. Je ne dis pas à nos FDS de cibler les peuhs comme des terroristes, mais l’intérêt de la nation dépasse celle d’une communauté qui veut chaque fois se faire sa propre justice.
Bien que je n’approuve pas le gouvernement MPP, et la gestion qu’il fait du pays, votre revendication je trouve sauvage et n’a pas de fondement. Arrêtons les polémiques utiles, actuellement le pays a besoin de retrouver ses frontières d’antan dans une cohésion sociale. Le pays est plutôt en guerre et les soldats peuvent se tromper de cible à tout moment. Il n’est pas inscrit sur le front qui est terroriste.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés