Accueil > ... > Forum 856429

Présidentielle 2015 : Le Patronat interroge les candidats sur le secteur privé

25 novembre 2015, 12:58, par L’Oeil du peuple

C’est fini l’ère Compaoré avec toute son impunité son enrichissement illicite et son hors la loi. Désormais tout entrepreneur ou opérateur économique doit savoir que plus rien ne sera comme avant. Toutes les lois de la république doivent être respectées à la lettre et être appliquées dans toute sa rigueur. Le droit et le devoir du travailleur tout comme du patronat doivent être respectés sans équivoque. Fini l’achat des consciences de certains acteurs de la vie économique et sociale(syndicats, les juges, les avocats, les dignitaires du régime, etc...)pour torpiller les textes en leur faveur. Fini l’incivisme fiscal. Désormais tout opérateur économique doit payer ses impôts à l’instar des travailleurs du secteur privé et public. Les faveurs fantaisistes doivent cesser pour donner place à une concurrence saine. L’opérateur économique qui sait qu’il ne peut pas faire franc jeu doit lasser la place aux opérateurs économiques honnêtes et sincères avec le peuple.
L’Etat en retour doit jouer sa partition en faisant respecter les textes de la libre concurrence entre les opérateurs économiques tout en garantissant les droits des consommateurs. L’Etat doit protéger les industries locales au détriment des produits importés. C’est la meilleure formule pour protéger nos industries qui souffrent de la concurrence déloyale.Désormais les produits locaux doivent être consommés en intégralité avant la délivrance d’une quelconque licence d’importation des produits par le ministère de l’industrie et du commerce à un opérateur économique. Plus question de laisser des produits fabriqués localement aux mains des industriels pour faire importer les mêmes produits de l’étranger.Tout contrevenant aux textes doit être sanctionné à la hauteur de son forfait et voir son stock confisqué par le ministère du commerce. Nos unités doivent vivre car elles créent de la valeur ajoutée et de l’emploi pour les citoyens. Les opérateurs économiques corrupteurs et corrompus doivent jeter l’éponge car il n’y aura plus de place pour eux dans ce nouveau BURKINA.
L’Etat qui reste toujours propriétaire des entreprises privatisées doit faire en sorte que les cahiers de charges soit respecté à la lettre, faute de quoi l’Etat est en droit de reprendre sa société qu’elle a créée grâce à l’intelligence de ses cadres. Les sociétés privatisées qui ne rapportent rien à l’Etat sauf enrichir les dirigeants(Sn-sosuco, Gmb, et autres)doivent être reprises par l’Etat.
L’Etat doit encourager et bonifier les entreprises qui respectent les textes du pays et qui paie régulièrement leurs impôts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés