Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • jeudi 30 mai 2019 à 22h20min
Nouvel hôpital de Bobo :  Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

L’Association pour le développement de la région des Hauts-Bassins (AD-HB) a animé, ce jeudi 30 mai 2019 à Ouagadougou, un point de presse pour se prononcer sur le projet de construction du nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso. L’association dit attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental avant de prendre sa position. Par conséquent, elle demande aux organisations de la société civile d’observer cette même démarche avant toute action.

Depuis un mois, l’actualité au Burkina est dominée par le projet de construction du nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso, dans une partie de la forêt classée de Kua. Face à cette situation qui crée des tensions dans la société, l’Association pour le développement de la région des Hauts-Bassins (AD-HB), pour ne pas rester en marge, a convoqué un point de presse ce jeudi 30 mai 2019, pour partager son point de vue sur le sujet avec les journalistes.

Des membres de l’association

L’AD-HB, après avoir effectué une visite sur le site pour s’imprégner de la réalité, estime que les résultats de l’étude d’impact environnemental et social détermineront la conduite à tenir. Étant donné que la Chine a dit sa disponibilité à construire l’hôpital sur le site qu’aurait désigné le gouvernement, l’association estime que plusieurs autres sites peuvent faire l’objet de prospection comme Belle-ville, Leguema et Banakeledaga.

Le président de l’association Michel Soungalo Sanou

« Quel que soit le lieu choisi pour ériger l’infrastructure, c’est la ville de Bobo qui nous intéresse », a déclaré le président de l’association, Michel Soungalo Sanou.
Par conséquent, l’AD-HB invite toutes les organisations de la société civile à attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental et social. L’association appelle aussi la population de Bobo-Dioulasso à la retenue.

Des journalistes lors de la conférence de presse

Au regard de l’importance du projet qui n’est plus à démontrer, le bureau exécutif dit être à l’écoute des autorités coutumières et religieuses. L’association tient à voir le projet de l’hôpital se réaliser à Bobo, car l’importance de cette infrastructure n’est plus à démontrer. Forte de ce constat, l’AD-HB demande au gouvernement de tout mettre en œuvre pour permettre à la ville de Sya d’abriter cette infrastructure au profit de la population.

L’Association pour le développement de la région des Hauts-Bassins a été créée en 2014. Elle est entrée en activité en mai 2019, avec pour ambition de rassembler les fils et filles de la région autour de projets de développement.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 31 mai à 06:50, par ngoonga En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Continuer............ nous sommes pret à acceuillir cette infrastructure à Dori a bras ouvert surtout que c’est un grand carrefour, l’occasion de referer les Boobos en cas de besoin

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 08:08, par TANGA En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Par rapport à ce problème de site pour l’hospital, moi je dit que TOUT LE MONDE QUITTER LABAS. Voila.
    Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi doit on travailler à reculons ?
    On veut un hospital, les chinois veulent le faire ? Ok, on choisi un coin pour eux. Si le coin ne peut pas être pris, on change.
    De grâce , arrêtons nos bla bla. Il doit y avoir autre chose derrière cette histoire de site. Si non comment peut on comprendre que les chinois disent êtres prets pour un autre llieu et nous on persiste à dire KOA, KOA KOA comme si Bobo c’était KOA seulement.
    Ok, comme quelqu’un disait : Peut être qu’ils ont bouffé l’argent déja et il veullent perdre du temps jusqu’à ce que 2020 arrive, ils vont partir tranquillement.
    Peut être aussi que c’est les chinois qui n’ont pas les moyens de construire l’hospital et ensemble avec nos dirigeants, on organise des ’’on est pas d’accord" etc etc. On a vu que quand l’état n’avait pas l’argent pour acheter le carburant, on vite fait de demander aux routiers de grever ; même Zita à son temps avait pris la parole pour dire que c’était à cause de la greve. Ce n’est qu’apres que le peuple a su que c’était raison de finance si il n’y avait pas de carburant. Alors maintenant ce n’est plus Zita mais Rock ; dites nous il y a quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 08:16, par Dedegueba SANON En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Vous étiez où ? Et que dites vous sur ces cimenteries qui malgré les oppositions des techniciens et même du ministère sont allés s’assoir sur des sites potentiellement dangereux pour notre nappe phréatique ? Tchrrr ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 08:51, par Substance Grise En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Voiçi une intervention de sages à feliciter
    Cette EIES devait être fait par le gouvernement avant tout . Cela allait nous éviter toutes ces dechirures. Surtout que dans ce pays les gens sont champions dans l’instrumentalisation les manipulations et les intrigues
    Il faut que l’autorité tienne compte de la mentalité des uns et des autres Ça permet d’anticiper sur les èvennements

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 10:54, par Diarradougou En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Pays de bizarreries par excellence, ce Burkina Faso !!!
    Pauvre parmi les plus pauvre, et Bobo, plaignante parmi les plaignantes de son statut de ville abandonee par les pouvoirs publics … Et collectivement incapables de se choisir un site d’infrastructure, par ailleurs deja identifie dans ses plans d’amenagement spatial.

    Et qui ne trouven rien de mieux que d’aller engager une querelle de chiffonniers, sterile, inopportune, et insensee. Par une ambition morbide de ravager partiellement, et polluer definivitivement l’un des rares espaces ecologiques qui lui reste, sur son territoire national.

    On dit que le pauvre apparait damne quelques fois, C’est assurement le cas d’espece.Des gens qui se complaisent dans la misere et se condamnent dans l’errance du mandiant eternal. De la tete gouvernementale au pauvre here de Dioulassoba …..

    Misere de misere …...

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 12:06, par Victor En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Vous les bobolais au lieu de passer votre temps en conférence de presse faites une réunion entendez sur un site et proposez au gouvernement. Svp cessez de vous diviser.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 12:29, par papy En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Nouvel hôpital de Bobo : Il faut juste proposer un autre site et economiser en faisant l’étude d’impact environnemental sur le nouveau site.
    La foret Kua doit etre epargnee coute que coute.
    Voici un groupe de papies qui ne seront pas là demain mais qui se laissent manipuler et sacrifier des generations et des generation avenirs. Vos parents vous ont legué cette foret maintenant vous voulez non seulement bouffer dedans avant de partir mais la detruire par la meme occasion.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 13:36, par Lopes En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Les commentaires et les points de vue sont acceptés. Nous demandons au Président d’apprécier le comportement des FORETIERS. Des POLICIERS ET DES MILITAIRES ont été radiés pour des faits d’indiscipline caractérisée. Cela doit s’appliquer aux. Forestiers ou pas ? Ils ont defié l’autorité pendant qu’ils sont assermentés.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 15:04, par Kouda En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

      Lopes, quittez dans ça.
      Les forestiers ont défié quelles autorités ?
      Les forestiers sont chargés de garder, préserver cette forêt. Comment des autorités de ce pays peuvent-elles alors permettre à des personnes, y compris des Chinois, d’implanter des bornes dans cette forêt, sans autorisation des forestiers, en violation flagrante des réglementations en vigueur ?
      Si c’était vous Lopes ou moi Kouda qui avions fait cela, il y a longtemps que nous serions au gnouf. Dans un Etat démocratique, les autorités doivent être les premières personnes à donner le bon exemple, en respectant les lois du Faso. Si vous suivez l’actualité, vous verrez que dans les pays Européens (France, Allemagne, Grande Bretagne...) ou aux USA, l’Etat est régulièrement attaqué en justice et il arrive qu’il perde souvent et se plie obligatoirement aux décisions de justice.
      Comment comprendre que c’est après toutes ces actions d’opposition à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua que le gouvernement décide d’une étude d’impact environnemental ? Il faut être un gouvernement irresponsable pour oser donner son accord à la déclassification partielle de la forêt de Kua sans étude d’impact environnemental préalable.
      Cette forêt a été classée en 1936 par le colon, en fonction de critères bien précis dont la plupart restent pertinents et valables aujourd’hui. Depuis octobre 1987, combien de forêts avons-nous classées au Faso ? Nous sommes passés champions dans la destruction de notre environnement pour de vils gains personnels, financiers, de court terme au mépris de notre survie collective présente et future.
      Pour finir, sachez que la forêt de Kua n’appartient pas uniquement aux habitants de Bobo. Elle appartient à tous les Burkinabè comme les mines d’or dEssakane, de l’Est, de l’Ouest, du Nord ou du Centre du Burkina Faso. Cela est vrai pour toutes les ressources collectives présentes sur le territoire burkinabè (faune, flore, cours d’eau, ressources minières, sites culturelles historiques, histoire des différents habitants du pays, etc.)
      Si vous ne pouvez pas ajouter à la forêt, n’y touchez pas.
      Bientôt commenera avec les vacances le cirque des campagnes de plantation d’arbres qui sont tous abandonnés dès que les caméras sont éteintes. Arrêtez ce cirque et protégez notre nature pour une vie meilleure de tous.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 13:40, par Lopes En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Je demande à votre Association de soutenir la décision du conseil municipal. La population les a fait confiance. Il n’ont pas violé la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 16:47, par Sogossira En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    ""....Je demande à votre Association de soutenir la décision du conseil municipal. La population les a fait confiance. Il n’ont pas violé la loi....."""
    Moi Sogossira Sanu, je crois comprendre que les enjeux de cette forêt dépassent même ce qui est présenté actuellement.
    Je crois y percevoir en entreloupe que c’est une manipulation bien orchestrée par certaines autorités pour faire DIVERSION, pour éloigner des vraies préoccupations, mais surtout pour SEMER LES GERMES DE LA DISCORDE.
    1) Parce que cette Association qui vient juste de voir ces activités démarrer avec ce chapitre me surprend de par sa position d’attendre les conclusions des études d’impact environnemetal ;
    2) Parce que pour être conséquent, une telle étude au stade de la polémique devrait avoir eu lieu et aucun faux débat ne devrait plus avoir cours ;
    Aussi, j’invite tous ceux qui sont soucieux du furtur, du devenir de notre pays et au délà du futur de notre continent, de ne pas prêter le FLANC aux sorciers qui ne nourrissent le funeste dessein d’opposer, de provoquer les affrontements pour faire le spectateur et mieux tirer les marrons du feu.
    Je vois la diversion qui conduit les uns et les autres, non plus à regarder dans une même direction, celle de la sauvegarde de notre PATRIMOINE COMMUN DE VIE, mais du dos-à-dos sur les situations qui devaient les unir.
    L’évocation de l’implantation de la cimenterie me rappelle en effet que DEBAT eut lieu ; que ce sont les intérêts des investisseurs qui ont eu le dessus avec tout ce qui est programmé pour la postérité (que de la misère).
    Cerrtains tentent de conduire un débat opportuniste sur une prétendue attitude incompréhensible des habitants (certains il vaut mieux le dire ainsi pour ne pas généraliser) qui ne savent pas ceux qu’ils veulent parce qu’ils sont les plus promptes à refuser les projets de réalisations de certaines infrastructures sous le prétexte de ci ou de çà ;
    - que ces mêmes plaignants sont ceux qui prétendent que BOBO est délaissée par les autorités centrales (gouvernement) et patati et patata.
    Mais, dois-je rappeler à de tels esprits bien MALINS que la destruction du tissu industriel de la ville de Bobo est quand même une réalité ; réalité en ce sens que jusqu’alors ce qui était implanté et qui fonctionnait à merveil faisant de la localité le fleuron industriel et economique, a été savamment déconstruit pour ne laisser que misère, alors que ces unités industrielles étaient des mieux adaptées au contexte de la localité pour ne pas dire de la ville (SAVANA, SN CITEC, et j’en passe). Vouloir des unités de production compatibles avec l’harmonie de vie, de l’environnement est juste.
    Il ne faut pas prendre ce qui nuit plus que n’apporte du bien-être parce que inadapté.
    Il vaut mieux ne pas avoir que ....
    Je vous invite plus plutôt à une plus SAINE REFLEXION sur les solutions à apporter qu’à la DIVISION, à la confrontation que ceux qui vont en tirer profit préparent.
    FILS DU PAYS, ENFANTS D’AFRIQUE, SACHEZ TRES TOT SOUVENT REPERER VOS ENNEMIS, et faire échec à leurs projets machiavéliques de diviser pour règner.
    NOTRE PLUS GRANDE RICHESSE et NOTRE FORCE EST NOTRE UNITE, NOUS NE SOMMES PAS PAUVRES comme certains tentent de nous le faire croire ; par contre nous LE SERONS S’ILS PARVIENNENT A NOUS DIVISER.
    DONC VIGILANCE.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.
    Le patriotisme est leur arme fatale.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 16:59, par Sogossira En réponse à : Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB

    Si vous êtes unis contre l’ennemi extérieur, vous le vaincrez.
    Mais sachez que sa victoire viendra de ce qu’il va tenter de vous diviser, de vous opposer les freres contre les freres.
    En resistant à toutes les tentatives de division, en ayant la clairevoyance de rester unis, soudés contre l’adversité extérieure comme nous l’enseigne la légende de Sunjata contre Sumahoro Kanté, vous aurez gagné le combat d’avance, malgré toute la puissance d’armes de l’ennemi.
    MAIS SEUL LE PATRIOTISME EN EST LE REMEDE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
Forêt de Kua : L’interdiction de manifester jugée « arbitraire » par le député Moussa Zerbo
Forêt classée de Kua : La plateforme FasoKooz sonne la démobilisation pour la marche du 1er juin
Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB
Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs
Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement
Nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso : L’ADF-RDA invite le gouvernement à identifier un autre site
Déclassement de la forêt de Kua par le conseil municipal de Bobo : « Une illégalité manifeste », selon des juristes environnementalistes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés