Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 29 mai 2019 à 07h30min
Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

Le débat sur le déclassement de 16 hectares de la forêt classée de Kua est toujours d’actualité. En effet, après l’agression des participants à la conférence du Mouvement pour la protection de la forêt classée de Kua et la tentative d’incendier le domicile du fondateur dudit mouvement, le député Moussa Zerbo, l’union nationale des jeunes de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a rencontré la presse, dans l’après-midi du mardi 28 mai 2019 à Bobo-Dioulasso. Les conférenciers ont ainsi déploré la réaction du gouvernement dans la gestion de ce problème.

A l’entame de cette rencontre avec les professionnels de médias, la jeunesse UPC a réaffirmé sa volonté de voir le Centre hospitalier universitaire (CHU) s’ériger dans la cité de Sya. Cependant, elle condamne « l’instrumentalisation de jeunes par des officines politiques qui ont tenté de vandaliser le domicile du député Zerbo ainsi que de certains défenseurs de la forêt de Kua ».

Les conférenciers ont également invité la « jeunesse consciente » et tous les défenseurs de l’environnement à s’engager pour la préservation et la réhabilitation de la forêt de Kua mais aussi et surtout pour la construction du nouveau CHU de Bobo-Dioulasso sur un site consensuel. Par ailleurs, ils invitent la jeunesse à plus de vigilance « pour ne pas se laisser berner par des politiciens en perte de vitesse ».

Les conférenciers ont déploré le fait que le gouvernement ait voulu déclasser les 16 hectares de la forêt pour la construction du CHU sans au préalable mener une étude d’impact environnemental. « La Chine dit s’en remettre à la décision finale des autorités burkinabè qui s’obstinent malheureusement à vouloir déclasser les seize hectares de la forêt de Kua pour la construction du CHU. Dans la foulée, l’on apprend que le gouvernement n’avait même pas commandité une étude sur l’impact environnemental. Quelle légèreté ! », ont-ils déploré.

« La jeunesse UPC tient au respect de l’article 25 de la loi n*006-2013/AN du 02/04/2013 portant code de l’environnement qui stipule que les activités susceptibles d’avoir des incidences significatives sur l’environnement sont soumises à l’avis préalable du ministre en charge de l’environnement. L’avis est établi sur la base d’une évaluation environnementale stratégique, d’une étude d’impact sur l’environnement ou d’une notice d’impact sur l’environnement. Toutefois, nous souhaitons que ces travaux soient dirigés par un cabinet indépendant et impartial afin que les résultats soient acceptés de tous », ont souhaité les conférenciers.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 mai à 10:34, par Camarade Fousseni En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    je soutiens l’initiative de la jeunesse UPC ! personne n’est contre la construction de cet hôpital, mais pas dans la forêt classée ! Bobo regorge plein d’autres sites où l’on peut construire ! Merci pour cette action !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:38, par Yéri Mina En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Pourquoi la chine veut toujours nous construire des infrastructures là où il y a la forêt ? Allez au Cameroun,c’est la même chose, elle a détruit une forêt pour construire un stade ! Trop c’est trop,ne cédez jamais les militants de l’UPC !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:40, par Ferkêbougou En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Un vrai faisceau de mensonges autour de ce projet de construction d’hôpital. Je m’interroge toujours sur les mobiles de cet entêtement bovin de la part des autorités du MPP à vouloir construire cet hôpital sur le site d’une forêt. L’incohérence des discours des parties prenantes de ce projet démontre de façon éloquente qu’il y a des non-dits. Les raisons du choix de ce site pour l’implantation de l’établissement hospitalier sont à chercher ailleurs sinon Bobo et son hinterland ne manqueraient pas de ressources foncières jusqu’à ce point.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:41, par Volta Noire En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Des soit disant spécialistes disent que c’est juste 16 hectares sur 300 hectares. Même si vous donnez 1 hectare, considéré que les 300 hectares sont donnés aux investisseurs chinois. Si ce projet passe, le gouvernement n’aura aucune raison de déguerpir des cultivateurs paysans d’une forêt classée. Si l’hôpital vaut mieux que la forêt, le repas qui aide à prévenir les maladies est encore plus important que l’hôpital et la forêt. Si c’est ça votre raisonnement

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:46, par Sauvons La Patrie En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Que dit l’Urbanisme sur la forêt classée de KUA ?

    Le débat sur le déclassement de la « forêt classée » de KUA est vite allé sur le terrain politique alors que le volet technique n’est pas épuisé.
    En ma qualité d’urbaniste, je suis interpellé et je voudrais faire savoir que la ville de Bobo dispose d’un Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) approuvé en Conseil des Ministres en 2012 conformément aux dispositions de la Loi n°017/AN 2006 portant code de l’urbanisme et de la construction. Le SDAU a préconisé la préservation de la forêt classée de KUA (voir carte SDAU).
    La loi 017/AN 2006 précise que le Plan d’Occupation des sols (POS, les plans d’urbanisme opérationnel et tous les projets d’équipements visant l’occupation de l’espace doivent être compatibles avec les indications du SDAU.
    Il se pose de la compatibilité du projet de réalisation de l’hôpital avec les dispositions du SDAU qui préserve la forêt dans ses limites classées.
    La solution trouvée par l’autorité actuellement c’est de faire une étude d’impact environnemental. Question : Peut-on réaliser une étude d’impact environnemental d’un projet dont le site est en contradiction avec la destination des sols ?
    J’interpelle le Ministère en charge de l’urbanisme, garant de la coordination et du contrôle de l’urbanisme sur toute l’étendue du territoire national, parce que le respect des documents de planification par l’administration elle-même est la seule garantie qui peut nous éviter le désordre urbain.
    J’interpelle l’Ordre des Urbanistes du Burkina qui peut et qui doit éclairer l’opinion sur la situation en matière de respect des règles d’urbanisme.
    Dans le SDAU, je constate que d’autres sites sont préconisés pour la réalisation d’hôpitaux.
    En la matière, si on n’a pas le choix que de réaliser l’hôpital dans la forêt (ce qui va m’étonner), il faudra que le SDAU de Bobo- Dioulasso soit révisé et cela passe par l’acceptation des Commissions ( communale et régionale) d’urbanisme et de construction, et par une nouvelle approbation du SDAU modifié par le Conseil des Ministres avant que le projet d’hôpital ne puisse être réalisé dans la forêt classée de KUA.
    Je termine en posant la question de savoir comment la maîtrise d’ouvrage compte obtenir le Permis de construire qui est imposé à toute construction même relevant de l’administration. Nous savons que le projet a été conçu en Chine et porté par des architectes étrangers.
    L’interpellation est purement technique et vise à faire respecter l’urbanisme dans toutes ses dimensions. Le débat est ouvert et ce n’est qu’une première interpellation.
    Le moment est venu de démontrer l’utilité ou l inutilité des prévisions d’urbanisme.

    Dahouda Ouedraogo
    Urbaniste, consultant international
    +226 70166616

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:23, par HUMMM En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Messieurs les conférenciers, tout en louant votre engagement de ne pas voir cette forêt déclassée, j’exhorte la jeunesse de l’UPC, en l’occurrence le conférencier principal à de la cohérence dans les prises de position.

    En effet, il vous souviendra que ce n’est pas la première fois que le pouvoir MPP et ses aliés récupèrent les espaces aux détriment du bien être des populations. J’en veux pour preuve la réserve "administrative" de l’arrondissement n°6 de Ouagadougou dont vous avez la charge et qui a été recupérée par la mairie de Ouagadougou (avec une arrogance inouïe de son 1er adjoint au Maire) pour y ériger une université dite virtuelle au milieu des habitations, comme si les terrains des université Ouaga1 ou Ouaga2 ne pouvaient pas abriter cette université virtuelle. Mieux des IFOAD existent au sein de ces universités. Rien que pour le plaisir des amis et "intellectuels" du parti. Tout cela en complicité avec des individus et certains cadre du ministère de l’enseignant supérieur avec la bénédiction de votre silence coupable et de votre position très ambiguë et sans fermeté.
    Les questions que je me pose sont les suivantes : quelle conférence de presse avez vous tenue en son temps sur ledit terrain et quelle position avez-vous adopté ? Quel compromis (pardon, compromission) avez-vous trouvé avec le gouvernement ? Quel est le sort des riverains qui ont souhaité voir ériger au moins une garderie populaire ou une école primaire publique ou encore un espace vert ? Nous vous avons fait comprendre que le droit au logement n’est pas qu’une question de parcelles. Les espaces verts, les lieux de réjouissance populaire en font partie. Regardez vous même la taille de l’arrondissement et la population quand vous allez les matins à votre bureau. Où allons-nous laisser nos enfants pour aller au travail ? Entre les mains des écoles maternelles privées au coût exorbitant et à la qualité du personnel d’encadrement parfois douteuse ? Tout le monde pourra-il le faire ? Enfin, j’oubliais que vous êtes libéral.
    En toute amitié, je vous exhorte à la fermeté et à la cohérence dans la défense du bien être des population si cela fait partie de votre choix d’entrer en politique. Dans tous les cas, mon propos n’enlève en rien le respect et la sympathie que j’ai pour vous sans être militant non plus de votre parti.
    sincèrement, votre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 12:42, par Le Vigilent En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Vous exigez une étude avant la décision de construire ou non le CHU sur le site choisi par le gouvernement et avant même le début d’une telle étude, vous exigez (décidez) que le CHU) ne doit pas être construit sur le site en question. Pour être logique avec vous-même attendez au moins les conclusions de l’étude avant de prendre une telle position. Autrement, en est en droit de considérer que votre position est purement politique. Votre mentor Moussa Zerbo s’en défend, mais le fait de faire cavalier seul, en sa qualité de député de l’UPC, au grand dam des autres membres de la commission parlementaire sur l’environnement qu’il préside, fait douter de sa bonne fois. L’intention cachée de tout ce monde qui s’agite sur le choix du site est d’obtenir le rejet aux calendes grecques la réalisation du CHU a Bobo pour ne pas qu’il vienne enrichir le bilan du président Roch Marc Christian Kabore en 2020.
    Les intérêts de la population de l’Oest est votre dernier souci. Vous voulez évincer Roch au profit de votre candidat, mais n’y a-t-il pas d’autres stratégies autres que les oppositions à tous les efforts de développement entrepris par le gouvernement afin de pouvoir comptabiliser l’es échecs et non pas les éventuels succès profitables aux populations ? En d’autres temps et d’autres lieux certains vous traiteraient d’ennemis du peuple que personne n’aurait rien à redire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 17:06, par Amadou En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    Le vigilant. Je vous tire mon chapeau pour votre analyse. Zerbo et son upc n’a de programme politique que Rock et le MPP. Ceux qui votent sont en campagne et ne savent pas lire. Comment le MPP à pu battre l’upc aux élections passées alors qu’elle n’avait qu’un an ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 17:18, par tororoso En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    C’est tellement gênant cette politisation !!!,
    Franchement UPC, n’y a t-il pas d’autres thèmes à défendre dans ce pays ?
    Faites des propositions concrêtes !!! et si on autorisait la construction du CHU sur les 16HA et on profite imposer 2 ou 3 milliards de CFA de plus pour ’Boiser, et aménager réellement le reste de cette forêt’ et en faire une ’vraie forêt, un lieu de repos et de tourisme’’. comme cela tout le monde est gagnant.
    Je pense qu’il faut rester positif, censé et sincère envers ce pays. ce n’est pas parce que c’est le MPP qu’il faut tout bazarder !! j’entends même les Pascal Zaida défendre bec et ongle ces 16HA.
    Meeeeeeerrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrde à la fin. Nous avons besoins d’hôpitaux dignes de ce nom pour ne pas gaspiller les maigres sous en évacuations de politiciens déjà ’’’IMMORTELS’’’ tellement ils nous ont fait voir.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 03:12, par YAAM SOBA En réponse à : Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement

    @Torosso vous dites que l’UPC est entrain de politiser cette affaire de déforestation. Tout d’abord sachez que ce parti représente une force vive de la nation, et il a le droit de se prononcer ou s’opposer à tout projet illégitime. Ensuite, comme vous insinuez que c’est politisé, que diriez vous des forestiers qui ont arraché les bornes des chinois dans la forêt de Kua ? Sont ils des militants UPC ?
    Souvent il faut savoir raison garder et être objectif un temps soit peu. Il s’agit d’une forêt protégée par la constitution. On ne peut pas la violer impunément .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
Forêt de Kua : L’interdiction de manifester jugée « arbitraire » par le député Moussa Zerbo
Forêt classée de Kua : La plateforme FasoKooz sonne la démobilisation pour la marche du 1er juin
Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB
Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs
Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement
Nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso : L’ADF-RDA invite le gouvernement à identifier un autre site
Déclassement de la forêt de Kua par le conseil municipal de Bobo : « Une illégalité manifeste », selon des juristes environnementalistes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés