Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Prise en charge des troubles mentaux : Des agents de santé formés à Gaoua

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 15 mai 2019 à 11h30min
Prise en charge des troubles mentaux : Des agents de santé formés à Gaoua

Le ministère de la Santé, avec l’appui technique et financier de CBM (Christofel Blendenmission), organise à Gaoua, du 14 au 18 mai 2019, un atelier de formation des formateurs régionaux sur la prise en charge des troubles mentaux. Pendant cinq jours, des agents de santé, avec des profils divers, venus des régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Est et du Sud-Ouest, seront outillés sur l’utilisation des principaux outils de prise en charge des pathologies mentales et les droits des personnes atteintes de troubles mentaux. L’ouverture des travaux a été présidée par Dr Estelle Dabiré/Dembélé, directrice de la prévention et du contrôle des maladies non-transmissibles.

Selon une étude épidémiologique réalisée en 2015 au Burkina Faso, 41% de la population âgée de 18 ans et plus souffre au moins d’un trouble mental. Au regard de ces statistiques inquiétantes, le ministère de la Santé, avec l’appui technique et financier de CBM, a jugé utile de former des acteurs de la santé non-spécialistes sur la prise en charge des pathologies mentales en phase avec les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour Dr Estelle Dabiré/Dembélé, « cette formation permettra d’avoir l’accessibilité des soins dans les centres de santé et de promotion sociale, de sorte à minimiser le recours aux centres de santé de référence ».

À terme, cette formation vise à renforcer les capacités du pool de formateurs sur le diagnostic et la prise en charge des principaux troubles mentaux, la lutte contre la stigmatisation et la discrimination, la promotion des droits humains selon le concept du QualityRights et la gestion des données de santé mentale.

Et pour Oumar Sangaré, chargé des programmes de CBM, « il est attendu des bénéficiaires une bonne assimilation de la formation pour qu’à leur tour, ils puissent former d’autres agents de santé pour une prise en charge locale des pathologies mentales ».

Le partenaire technique et financier CBM, qui accompagne depuis quelques années le ministère de la Santé, a mis en œuvre, depuis 2013, un projet santé mentale qui a permis d’engranger des résultats positifs. Malgré ce succès, force est de reconnaître que d’énormes défis restent à relever, d’où le lancement d’une seconde phase en mars dernier.

À travers cette phase, CBM espère renforcer les capacités des agents de santé chargés de la prise en charge des personnes qui souffrent d’un handicap psychosocial et intellectuel, a confié Anne Marie Wedraogo, chargée de programme à CBM.

Boubacar Tarnagda

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tribunal de grande instance de Ouagadougou : Harouna Yoda remplace Maïza Sérémé au Parquet
Grève des administrateurs civils : Le syndicat satisfait de la mobilisation
Autonomisation de la femme : Quand les hommes déconstruisent les clichés
Crise à La Poste : « Il faut que le gouvernement soit responsable jusqu’au bout ! » déclare Gilbert Goh (SG du SYNTRAPOST)
Région du Centre-Nord : Casimir B. Séguéda installé dans ses fonctions de gouverneur
L’énurésie nocturne chez les jeunes filles : Silence, elles souffrent !
Semaine de l’entreprenariat à l’école : L’APJEF partage son expérience avec les élèves d’un lycée technique
Investissements locaux : Les acteurs à l’école de la gestion des programmes sensibles aux conflits
Assemblée nationale : L’emploi des jeunes au cœur des préoccupations des députés
Burkina : « Les revendications sociales portent un coup dur à l’administration » (Premier ministre)
Mouvement d’humeur des transporteurs : Vers le réaménagement de certains points de l’arrêté municipal
École polytechnique de Ouagadougou : L’Institut du génie informatique et télécommunications ouvre ses portes en octobre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés