Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 24 avril 2019 à 22h53min
Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

Le traditionnel Conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 24 avril 2019, sous la présidence du Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré.

Au sortir de ce rendez-vous hebdomadaire, le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, en compagnie de son collègue en charge des Finances, Lassané Kaboré, ont fait un bref compte-rendu de la rencontre.

De cette synthèse, on retiendra :

- Au titre du ministère en charge des Finances, le conseil a adopté un décret portant règlementation de la prime de motivation, laquelle s’inscrit dans la mise en œuvre de la loi des finances gestion 2019. Selon ce décret, la prime est fixée à 25% de la masse salariale tandis que le gouvernement est autorisé à prendre des mesures d’accompagnement au profit des agents dans le cadre des engagements qui les lient avec leurs banques.

Avec cet accompagnement, précise le ministre Kaboré, les agents pourront bénéficier de forfaits trimestriels allant de 900 000 FCFA à 400 000 FCFA (y compris les 25% de la prime de motivation) par trimestre, en fonction de leur catégorie.

Selon lui, cet accompagnement est, à priori, prévu pour une durée de trois ans, mais devrait tenir compte de l’état des lieux des engagements au niveau des banques.
Le ministre en charge des Finances a salué la collaboration et les sacrifices consentis de part et d’autre afin de parvenir à ce consensus.

- Par ailleurs, le Conseil a adopté deux décrets portant respectivement classement indiciaire du personnel de la Garde de sécurité pénitentiaire(GSP) et de celui du corps des greffiers.

Sur les questions d’actualité, le porte-parole du gouvernement, Rémis Dandjinou, a principalement réagi sur la supposée négociation du président du Faso avec des groupes djihadistes et sur la question sécuritaire à Arbinda.

Sur le premier sujet, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste. « Evitons de tomber dans l’agitation et l’effet de la manipulation », suggère-t-il.

Quant au second sujet, Rémis Dandjinou a précisé que les forces de défense et de sécurité s’activent sur le terrain pour ramener la quiétude au sein des populations. S’il reconnait que le retour définitif de la paix ne saurait se faire du jour au lendemain, il invite les Burkinabè à ne pas jeter de l’huile sur le feu.

DCPM/Ministère de la Communication et des relations avec le Parlement

Vos commentaires

  • Le 24 avril à 19:22, par Figo En réponse à : Conseil des ministres : le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Bonsoir,
    Si les termes de l’accord avec les agents du MINIFED sont exacts, il s’agit d’un bon accord qui peut sauver toutes les parties : les agents endettés pourront être accompagnés, et le gouvernement se sauvera soit des connaissances des actions des agents du MINIFED, soit de la fronde déferlante des autres agents de l’état en cas de recul total. Mais je dis bien si ce qu’on nous raconte est exact. Dans tous les cas, la vérité sortira de la bouche des maîtresses bientôt.
    Concernant la deuxième question évoquée, l’attitude du Gouvernement est inexplicable. En effet, la teneur de l’écrit peut amener les américains à renoncer à leur aide et ça pourrait être l’objectif visé par l’écrit. Si donc ce n’est pas un démenti de façade, pourquoi le Gouvernement n’envisage pas de poursuite judiciaire ? Inexplicable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 19:23, par citoyen burkinabè En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Monsieur, on connaissait déjà la réponse du gouvernement sur ce sujet et on avait même parié TEXTUELLEMENT, mot pour mot, sur celle que vous venez de réciter. Ce qui nous préoccupe aujourd’hui, monsieur le ministre, c’est ce qui se passe dans le sahel, plus précisément dans les localités de Arbinda, SVP, allez-y au secours des populations qu’ils sont en train de tuer chaque jour que Dieu fait. Ne restez pas là à nous servir des discours, il y a une situation dramatique que vous connaissez mais vous n’en parlez pas. Sachez que l’’histoire va rattraper chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 19:29, par PlusJamaisCa En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Toutes mes félicitations pour le dénouement de la crise au MINEFID. J’étais sur et certain que les valeurs incarnées par le Président Roch lui serviraient de guide pour une issue glorieuse à cette crise qui n’avait que trop durée.
    Les financiers sont avant tout nos parents, nos frères et nos enfants et cultiver la haine autour de cette question ne résout rien.
    Que la paix de Dieu descende sur tous les cœurs qui ploient sous le fardeau de l’orgeuil et de la rancoeur.
    Merci encore au tout puissant pour cette grâce de la pâques !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 19:41, par Francois Lougah En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Ce qui est intéressant dans cette affaire ; un soit disant Financier ne pourra plus faire de "Malin" devant quelqu’un.! Du petit commerçant de zabre-daag en passant par les putes des maquis et bars jusqu’au villageois dans le brousse de kouèrè en pays Dagara connaissent tous et désormais votre "derrière" !

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 18:47, par Zitai En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

      @ François.!
      Il ya encore plus intéressant dans cette histoire et tout spécialement pour toi. Devine quoi ?
      Eh bien "on" te laisse (enfin ?) les putes de bar et maquis pour TOI TOUT SEUL. Depuis tout ce temps que tu en bavais ? Mais attention ! Cela requiert aussi et il faut te le dire, un minimum de faire valoir surtout en espèces sonnantes non trébuchantes. Et j’espère que tu pourras au moins sauver " ton derrière" ?
      "
      On" passe à autre chose de sérieux et de meilleur niveau. Tu ne lis donc pas le compte rendu du conseil des ministres ? Dommage.

      Quelle megd.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 19:45, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Conseil des ministres : le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    1) Merci pour le reglement sage du cas des Agents du MINEFID.
    2) Merci pour le dementi sur l’eventualité de negociations avec les Terrorristes, même si en realité , le cas echeant, c’est des choses qui ne se disent jamais ou ne se confirment jamais.*
    3) Je me demande si l’article du Journaliste de LEFASO.NET ne viole pas une certaine "deontologie de circonstance", que sais-je, dans le contexte actuel du Burkina Faso. Combien de fois n’a-t-on pas parlé de la communication et de la gestion de l’information par ces temps d’epreuve national lié au terrorrisme. Sur les radios FM, j’ai même entendu des auditeurs qui ont été interrompu pour moins que cela. Même si le Journaliste semble se referer à un article d’un autre journal ou que sais-je.
    4) Dans tous les cas, negocier avec un adversaire qui qu’il soit doit être envisageable. D’ailleurs, dès 2015, 2016, lors d’un Panel sur une FM reunissant le Doyen Ismael Diallo (tous mes respects) et un autre grand expert en Securité et Terrorrisme, ce dernier (l’expert en Terrorrisme) est même allé jusqu’à suggerer la negociation. Cependant, cependant, le cas du BFA est particulier car notre adversaire terrorriste semble plus politiquement instrumentalisé que jamais. Negocier est une possibilité parmi d’autres. Mais pour le Burkina Faso, notre Burkina Faso meurtri par la Destabilisation, est-ce vraiment le moment d’une telle alternative ? De plus au moment où nos FDS font du bon boulot, selon l’actualité ?
    5) Comme le dit la Rochefoucauld, il serait "etonnant de pouvoir encore s’etonner" , avec la benediction de tous les Grands Interêts Planetaires. Malheureusement !

    "Dieu est et reste Burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 19:57, par injuste En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Dans un pays où 40% environ de la population vit avec moins de 500 F CFA par jour, c’est pour le moins indécent de percevoir de tels forfaits trimestriels. Si c’est pour éponger les crédits, je suis désolé mais l’état n’a pas à se coucher devant les banques et leurs clients pour les satisfaire. Ces banques se sont permis de financer des prêts dépassant largement le salaire, elles n’ont qu’à assumer leurs turpitudes ! C’est une injustice sociale criarde, que dit la société civile et les activistes des droits de l’Homme dans ce pays des hommes intègres ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 07:49, par Inuste 2 En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

      Injuste, il ne vous reste qu’à saisir qui de droit pour une proposition plus décente. Qu’avez vous contre les financiers jusqu’à tel point de haine ?

      Répondre à ce message

      • Le 25 avril à 09:43, par Timbila En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

        On n’a rien contre les agents des finances. En fait il faut retenir que dans un pays où toutes les ressources sont rares, il faut éviter le gâchis. Pendant que pour la réalisation de certains projets nous sommes obligés d’aller mendier de fois moins de 10 milliards de FCFA et soumettre aux desiderata des bailleurs fonds, on se partage sauvagement l’argent du contribuable burkinabé. Ce n’est pas la peine de me traiter de jaloux, je n’émarge pas dans un ministère. Maintenant que vous avez votre gombo pour lequel vous avez portez un coup dur à l’économie nationale qui a tend souffert, travaillez sereinement pour mériter votre salaire.
        Un contribuable.

        Répondre à ce message

      • Le 25 avril à 10:04, par Timbila En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

        On n’a rien contre les agents des finances. En fait il faut retenir que dans un pays où toutes les ressources sont rares, il faut éviter le gâchis. Pendant que pour la réalisation de certains projets nous sommes obligés d’aller mendier de fois moins de 10 milliards de FCFA et soumettre aux desiderata des bailleurs fonds, on se partage sauvagement l’argent du contribuable burkinabé. Ce n’est pas la peine de me traiter de jaloux, je n’émarge pas dans un ministère. Maintenant que vous avez votre gombo pour lequel vous avez portez un coup dur à l’économie nationale qui a tend souffert, travaillez sereinement pour mériter votre salaire pour lequel on vous a employé.
        Un contribuable.

        Répondre à ce message

      • Le 25 avril à 12:00, par Ange En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

        Il ne s’agit pas d’une haine contre les financiers mais plutôt d’une colère qui m’anime contre le gouvernement d’une part et les financiers d’autre part. C’est triste cette injustice criarde que le gouvernement inflige aux autres corps et au reste de la masse. Cela pourrait témoigner d’une connivence mafieuse entre le gouvernement et les agents du minifid dans le pillage des biens publiques. Cette connivence pourrait consister à permettre aux autorités de faire des détournements et des fraudes fiscales avec la bénédiction des financiers en contre partie les financiers ont des rémunérations colossales injustes, et pourraient contracter des prêts (quelque soit le montant) qui seront soldés par l’argent publique. Quant aux agents des finances, je les verrai désormais avec un air pathétique avec leurs V8 et leurs R+ parce qu’ils les auront obtenu par le système du vampire. Leur attitude est une cruauté vis à vis des autres.

        Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 13:40, par homme En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

      Injuste c’est mieux pour vous de chercher a travailler au MINEFID que de chercher a ce qu’on supprime leurs avantage.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 20:07, par ACHILLE De TAPSOBA En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Merci au gouvernement. Nous ne négocierons pas avec des terroristes. Nous neutraliserons un à un sans répit. Notre force est notre détermination d’aller au bout. Le nettoyage sur le terrain continue graduellement pour balayer ces microbes.
    Nous nous inclinons devant la mémoire de nos frères militaires et civils tués. Paix à leurs âmes. Courage à leurs familles biologiques et à leurs collègues. Cela n’entrave pas notre détermination et notre courage à en finir avec ces microbes( terroristes). Les terroristes n’ont aucune chance de gagner car le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ reste VICTORIEUX. Nos SOLDATS restent professionnels et braves. Nous nous rejouissons très bien des résultats obtenus au cours des mois passés (plusieurs terroristes abattus et plus 700 détenus dans nos prisons). Personne ne détruira notre CHER FASO d’où qu’elle vienne. Notre richesse, notre diamant reste incontestablement le BURKINA FASO. Nous combattrons tous les ennemis visibles et invisibles du BURKINA aux intérêts inavoués et vicieux dans leurs derniers retranchements.Merci aux BOYS pour ce grand sacrifice. Nous les aimons et nous sommes très fiers d’eux. Que le SEIGNEUR les protège.

    Chers caramades de lutte, construisons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    Vive le BURKINA
    Vive l’ARMEE RÉPUBLICAINE et BRAVE
    Vive le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de Thom SANKARA et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 20:49, par sidbala En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Qui s’excuse s’accuse a t’on coutume de dire, il faut que le gouvernement respect les burkinabé dans leur ensemble.
    Ce n’est pas en démentant de façon instantanée que le gouvernement peut amener le peuple a avaler cette pilule.
    Il n’y a pas de fumée sans feu, en aucun moment, vu la manière dont le premier responsable de ce pays gère les affaires du pays ne peut rassurer, nous sommes beaucoup inquiète.

    Tous ceux qui refusent de voir la réalité, qui refusent d’être objectifs seront comptable de la mésaventure de ce régime né de nul part.
    Les vautours et les charognards qui passent tout leur à se masturber la tête pour dire que le pays n’a jamais été bien gouverné que maintenant répondront de leur méchanceté.

    Le président a passer tout le temps à mentir à son peuple, il va falloir que les institutions judiciaires se saisissent des dossiers pour que des enquêtes soient menées, le territoire est morcelé, le serment du président n’a plus de sens, le peuple est trahit, que justice soit faite.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 22:26, par caca En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Avec tout ce cafouillage au sommet de l’État, il faut bien que l’ancien président revient aux affaires.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 22:41, par MOLOTOV En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Merci du démenti.
    oui c’est çà, les USA, la France ne payent jamais de rançon, ne négocient jamais avec les terroristes ! Ah Ah

    Oui c’est çà le Burkina Faso ne négocie, ne négociera jamais avec les terroristes. Ah AH

    Petit ministre de la communication, ne parle pas de ce qui te dépasse.Vous pensez que le PF va discuter des opérations sécrètes de l"ANR, des contacts avec la DGSE, du COS avec vous en conseil de ministre !? vous êtes aussi tenu loin de ces sujets top secret comme nous citoyen lambda.Donc arrêtez.les bla bla.et boniment pour enfants de coeur.Nous savons lire entre les lignes.
    Négociation ou pas pourvu qu’on aie la paix, même s’il faut s’allier avec le diable.Après on pourra le jeter au feu.
    Pas d’orgueil national ou de patriotisme a deux balle, il faut regarder la réalité en face.On ne peut jamais anéantir le terrorisme avec la guerre totale. il faut être malin et pragmatique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 22:48, par Baccar En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Aucun Chef d’Etat n’a jamais reconnu publiquement négocier avec des groupes terroristes. Même quand l’évidence crève les yeux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 23:08, par La vérité En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Voilà qui est bien dit concernant la supposée négociation avec les terroristes. Pour Arbinda, il faut activement trouver les coupables et les traduire en justice.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 00:37, par Karim pasgo En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Franchement, la question du traitement du fond commun est une injustice commise à l’égard du peuple burkinbè.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 00:46, par OJARO En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    C’est cela donc les détails de la prime de rendement !!! Ils avaient raison les financiers quand ils disaient que le gouvernement reviendrait en les suppliant ! 900 000F par trimestre, ça donne 3 600 000F par an. Après tant de désagréments.
    De Grâce, je ne suis pas jaloux . Je demande également au Gouvernement de m’aider à rembourser mon prêt à travers un forfait de 300 000 F par trimestre. C’est possible non ? Oui bien ? Répondez moi , monsieur le président.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 01:50, par Lool En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    En fait cette histoire de négociation avec les terroristes est un Fake News distillé par les ennemis de notre peuple. Le démenti est bien venu pour clouer le bec à ceux-ci. Bravo au gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 07:36, par Walaï En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    ...le gouvernement est autorisé à prendre des mesures d’accompagnement au profit des agents dans le cadre des engagements qui les lient avec leurs banques.

    Les agents du MINIFED, sont-ils les seuls agents de la fonction public à avoir des engagements avec leurs banques ? Qu’est-ce qui justifie ce favoritisme ? Cette mesure devrait plutôt s’appliquer à tous les agents de l’État sans discrimination.
    Quand un chef de famille commence à discriminer ses enfants, la cohésion de sa famille volera en éclat tôt ou tard. Il ne serait donc pas étonnant que les autres agents de la fonction publique usent de grèves et de chantages pour obtenir les mêmes avantages.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 07:44, par Idgomyan En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Euh ! Pauvre Faso ! Où va mon pays ? Satisfaire les financiers tout comme les magistrats et sacrifier les autres fonctionnaires à l’autel de la remise à plat des salaires qui dure tant ! À cette allure, j’ai peur que les enseignants ne prennent en otage les examens de nos enfants et ça sera compressif et justifié !
    Thom Sank est mort ? Vive Thom Sank à plus de 200 m de nous ! Quel gouvernement ?!
    Que les autres syndicats dorment seulement, vous serez servis, suivez mon regard !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 07:53, par Inuste 2 En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    De Grâce, je ne suis pas jaloux, vous vous dévoilez vous-même. Qui s’excuse s’accuse.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 07:55, par PIONG YANG En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    J’ai honte pour notre insurrection. Très honte. Je pensais que le départ de Blaise ouvrait une page historique, pleine de promesse pour un avenir radieux de tout le peuple Burkinabé. Je pensais que la justice, l’équité et la fraternité reviendrait dans ce pays. J’ai été naïf ! J’ai oublié que notre insurrection était une aubaine pour une catégorie de burkinabé. Une catégorie, très minoritaire, qui allait soumettre la majorité à la précarité tout en se taillant les meilleures conditions de vie. Une catégorie qui a préféré, evec la complicité des politiques, se placé très haut pour regarder la majorité dans la trou de l’enfer de la misère. La graine de la division est donc semé sous l’œil irresponsable des syndicalistes. Aujourd’hui, voilà un pays où les citoyens ne regarderons plus jamais vers la même direction. Voilà un pays où, les petits esprits sont motivés à nargué les autres. C’est fini la confraternité. C’est fini l’esprit nation. C’est fini ! On est poussé a regretter Blaise Comparé. Pas l’insurrection, mais la classe politique et syndicales nous montre que Blaise pouvait mieux gérer ce pays. Quel gâchis !

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 13:51, par Filon En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

      Tu sais ou il se trouve non, prend ton vélo et tu le rejoins. Ici au Faso nous on veut dialoguer pour la paix. La méchanceté ne construit pas, il n y a rien dedans. Tu as aussi fait le test comme eux non ? Si Dieu ne t’a pas choisi c’est que ce n’est pas là-bas que ton destin est. Ne te plain pas pour c que Dieu t’a offert. Il ya beaucoup de financiers que je connais qui ont démissionné pour travailler pour leur compte. Donc toi aussi tu peux le faire et bien réussir sans jalouser ton prochain

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 08:12, par KANGABEGA En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Voilà qui est rassurant que Dieu bénisse le peuple Burkinabè, vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 08:12, par Ka En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Je m’adresse ici à l’internaute taali : Je pense qu’avec cette démenti du gouvernement Kaboré, tu continueras d’appeler Roch Kaboré ‘’’’mon président adoré ?’’’’ Quoi que toi ou les internautes comme Sidbala, MOREBALA, pensent que je me balance pour un individu ou un parti politique ou un régime, vous vous trompez. Ka depuis le régime Z. Zerbo, J.B Ouédraogo, Thomas Sankara, Blaise Compaoré, et maintenant Roch Kaboré, je me suis découlé sur les actions de ces régimes qui vont au peuple et le développement du pays en tant que conseiller technique au développement, surtout je ne soutiens pas un individu.

    De nos jours, je m’en tape qu’il soit MPP, UPC, CDP, ADF/RDA, mais si un parti est embourbé dans son fonctionnement avec des égoïstes, des personnes incapables de s’entendre et se de mobiliser autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels, je le tire à bout portant ma vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas.

    Alors cessez de prendre Ka pour un partisan d’un individu ou d’un parti politique. Analysez sérieusement mes critiques avant de me dénigrer gratuitement. Que vous croyez que cette sortie du gouvernement soit de la farine en attendant que l’intéresser lui-même qui Roch Kaboré s’adresse un jour a la nation pour éclaircir cette affaire, soyez certain que ce régime nous lit, nous écoutes. Ce n’est pas comme dans le passé ou tout se passe à Kosyam autour d’un thé sans faire attention aux critiques fondées des internautes de bonne foi. Que ce régime nous ment, ou nous dit la vérité, le vernis du mensonge disparaîtra un jour. Mais ce que je peux vous dire après plus de 35 ans aux cotés des deux présidents qui sont Blaise Compaoré et Roch Kaboré, c’est que l’un s’en fou de la parole donnée, et l’un dont la parole donnée est sacrée, et je vous laisse de deviner.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 08:30, par YAAM SOBA En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    C’est trop facile de balancer un communiqué lapidaire soi disant que le président n’a jamais négocier avec les terroristes ! Si c’est le cas, il faut porter plainte contre le Journal Africa Intelligence, en bonne et due forme ! Sinon nous prenons les infos du Journal comme argent comptant ! Roch a négocié avec les terroristes, point barre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 08:34, par Sauvons La Patrie En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    En voici des déclarations honteuses de la part d’un gouvernement qui se dit responsable : « Evitons de tomber dans l’agitation et l’effet de la manipulation  » . La population de Arbinda est laissée à son propre sort, pas d’eau potable, les services de sécurité et de santé ont quitté les lieux, il y’a des enlèvements et vous dites que d’éviter de tomber dans l’agitation. C’est vraiment irresponsable de laisser son peuple ainsi !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 08:37, par YAWOTO En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Enfin une solution, mais le gouvernement nous demande de ne plus parler de paludisme, c’est supprimé il faut désormais parler de malaria, et on va plus donner de la nivaquine seulement mais de l’arthémeter + la luméfantrine pour accompagner, et la fièvre va passer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 08:47, par EBENEZER En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Si des représentants des groupes terroristes demandent à négocier directement avec le gouvernement du Burkina Faso,je trouve qu’il serait bien de les recevoir pour s’asseoir sur la même table pour les écouter et voir si leurs doléances sont acceptables ; mais négocier par des personnes interposées je demeure sceptique que l’on aboutisse à quelque chose de serieux : la preuve est que le Mali qu’on dit abriter ces intermédiaires (négociateurs) fait l’objet de ces attaques terroristes.
    Je demeure convaincu que le Burkina Faso est un pays de paix et ses premiers responsables peuvent écouter directement les réprésentants de ces terroristes.
    Naturellement que le Burkina Faso ne concédera pas à n’importe quellles révendications.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 09:40, par Noraogo En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Pauvres de la masse laborieuse burkinabè,le message est sans appel taisez vous sous fonctionnaire,fonctionnaires de rang ou même esclaves de l’administration publique et travaillez pour le confort de vos maîtres du MINEFID. ; car ce que le gouvernement a fait ce n’est qu’une voie de contournement pour continuer a octroyer allègrement le fond commun.Je le dis tout simplement en faisant l’analyse de toute la parodie suivez : Prime de rendement + prime de motivation +25% de plafonnement du FC = cagnotte complète du FC. Ou bien les gars ? Et maintenant pour la grande masse un 29 000 FCFA issu de mise a plat des salaires ferrai votre affaire si vous ne voulez pas, allez vous plaindre la ou vous voudrez point barre point.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 09:49, par HUG En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Jr disais hier avant la sortie gouvernementale que cela est un poisson d’avril. Même si ce président veut négocier avec les djihadistes disons qu’il a peur de la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 09:52, par Zoodo En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Restez fermes, l’ennemi utilisera tous les moyens : des armes a la desinformation !
    Que Dieu protege le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 10:26, par Nabiiga En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Chapi. Merci monsieur le Président pour le démenti. C’est la machination pure et simple de CDP pour discréditer le gouvernement. Voilà

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:14, par Le coq En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    que le fameux SYNTAS lise ça et croise toujours ses bras, pour lui tombera du ciel, enfants pourris là ! (vu sur Facebook ) : "#PRIMES_DE_MOTIVATION : Le Professeur #Laurent_Bado disait ceci : « Le burkinabè a perdu tout ce qui faisait la renommée du voltaïque ; c’est un être désormais #égoïste, #jaloux, #méchant, #médisant . »
    À entendre certains commentaires depuis l’annonce par le gouvernement d’une PRIME DE MOTIVATION accordée aux #Financiers, je trouve juste, cette analyse du Professeur BADO. On a comme l’impression que ce qui réjouit le Burkinabè, c’est beaucoup plus la chute de son prochain que sa propre réussite. Les FINANCIERS savent tout des détournements et du gaspillage des ressources publiques par le régime #MPP. En 3 ans de gestion, les voyages de tourisme soit disant visites de travail du Président accompagné d’amis, parents et collaborateurs inutiles ont coûté plusieurs milliards au trésor publique. Ça, ça ne vous choque pas ! La conférence sur les rémunérations a recommandé la suppression des institutions aussi budgetivores qu’inutiles (Médiateur du Faso, CES, etc...), le Président a répondu par la négative et a même augmenté le budget de certaines de ces institutions afin que ses amies soient dans l’aisance. Ça, ça ne vous choque pas ! Les fonds spéciaux communements appelés #caisses_noires accordés à certaines personnalités, ont connu une nette augmentation sous ce régime de #viveurs_insouciants. Ça, ça ne vous met pas hors de vous ! Des Ministres, en 2 ans de fonction, on érigé des Bunkers à près d’1 démi milliard pendant que des enseignants, après 15 ans de service, ne peuvent pas se permettre le luxe d’acheter un Non-Loti sans s’endetter. Ça, ça ne vous révolte pas !
    Ce qui vous choque, vous révolte, vous met hors de vous, c’est le fait qu’un corps bénéficie de PRIMES DE MOTIVATION et pas vous. Et au lieu de lutter pour également obtenir de l’État, ce qui vous revient de droit, vous préferez vous asseoir, critiquer, et demander qu’on supprime pour les autres. Si le régime peut trouver de l’argent pour se permettre des luxes insultants, il doit pouvoir en trouver pour satisfaire aux revendications des differents corps. Grattez, il y’a l’argent dedans. Secouez la branche, le fruit tombera. Mais si vous refusez de lutter, n’oubliez pas que l’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort."

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 14:25, par sidbala En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    La est un gâteau du régime MPP et de son président, ce n’est pas parce que plus de 95% de la population est aujourd’hui déçu de ton parti et de ton président que tu veut nous faire savoir que tu es objectifs dans tes critiques, on peut faire ressortir quelques bêtises que tu as balancé entre temps qui prouve ton parti pris.
    Moi je ne mangeait pas dans les mains de Blaise COMPAORE et de son CDP, mais seulement ce je sais tous ceux qui sont au pouvoir actuellement ont mangé sur la même table que lui et sont toujours pour la même dont toi KA tu fais parti.

    Respecte nous, nous avons vu le pouvoir du général Lamizana, même si c’était pour les défilés des 11 décembre ou on était fier d’appartenir à une nation, ne viens nous chanter ta carrière de mendicité politique avec des présidents et autres, nous on est resté nous même, mais objectif dans nos luttes, contre les maires corrompus.
    On n’est pas né de la dernière pluie, monsieur le confusioniste.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 15:51, par le choco En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Un laxisme aussi plat est tous simplement intrinseque de la nature du negre. Le nègre ? Son comportement est trop permissif, il est trop belliqueux. Voila un groupe de bon à rien qui contracte des crédits sur un somme comme le fond dit commun

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 18:55, par OJARO En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    À la CNSE
    Après ce nième gombo distribué par Roch, gare à vous si vous laissez tomber un seul point de nos accords. .Je crois que Ns devrions solliciter une prime de motivation pour le boulot noble que Ns à battons sans réseau et sans électricité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 22:35, par Tiiboo En réponse à : Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste

    Mes chers ozaro et choco je vous conseille de garder vos dernières énergies d’aboiements pour vos proches, nul ne vous a forcé à faire ce que vous faites et comme vous aimez à le dire démissionnez si vous ne trouvez pas vos comptes c’est aussi simple, le gouvernement ne viendra pas vous réclamer en tout cas. En attendant rentrez chez vous et décimez le reste de vos proches comme quoi c’est vous qui êtes incapables de voir le bonheur d’autrui. Faites un examen de conscience je pari que vous ne jouissez pas de toutes vos facultés.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2019
Education : le gouvernement annonce la construction de 100 complexes scolaires pour la rentrée d’octobre 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 15 mai 2019
Situation sécuritaire : Bientôt des tournées de sensibilisation sur la cohésion sociale
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement respectera ses engagements avec les partenaires sociaux
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019
Education : Le conseil des ministres adopte un rapport relatif à l’apurement des dossiers
Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 avril 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement prévoie la réalisation d’infrastructures socioéconomique dans sept régions du Burkina Faso a hauteur de de 21 milliards Fcfa
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés