Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Etude sur le lien entre migration, changement climatique et environnement dans les régions du Nord et du Centre-Nord au Burkina Faso

Accueil > Petites annonces > Avis d’appel d’offres • • mercredi 17 avril 2019 à 22h01min
Etude sur le lien entre migration, changement climatique et environnement dans les régions du Nord et du Centre-Nord au Burkina Faso

Intitulé du Poste : Un(e) Consultant(e) National(e)
Lieu d’affectation : Burkina Faso
Date estimée de début : avril 2019
Durée du contrat : La durée de la consultation est de 45 jours sur une durée de 3 mois

Contexte et justification

Il ressort de l’analyse situationnelle des PCD 2007-2012, que la Commune de MANE dans la Province du SANMATENGA (Région du Centre Nord) et celle de TEMA BOKIN dans la Province du PASSORE (Région du Nord) sont confrontées, comme bien d’autres communes du Burkina Faso, à un taux de chômage élevé (particulièrement chez les jeunes) ainsi qu’à une forte pauvreté (accentuée chez les femmes). Parallèlement, il est noté une démographie croissante, chose qui entraine une pression de plus en plus forte sur des ressources naturelles déjà rares.

La conjonction de ces dynamiques, accentuées par le changement climatique, a un impact négatif significatif à la fois sur les mouvements migratoires (intensification de l’exode rural) et sur la gestion environnementale (exploitation anarchique de la végétation, dégradation du couvert végétal, sécheresse, baisse de la pluviométrie). La pression sur l’utilisation des ressources naturelles devient de plus en plus forte, impactant de ce fait la résilience et le potentiel de développement inclusif et durable de ces territoires.

D’un point de vue global ainsi qu’au niveau national, les politiques environnementales sont généralement élaborées séparément des politiques migratoires, ce qui permet difficilement de répondre aux défis complexes comme ceux des communes de MANE et de TEMA BOKIN.

Dans le cadre du projet « Renforcement des capacités des autorités locales au Burkina Faso afin d’intégrer la migration, l’environnement et le changement climatique dans la planification locale », financé par le fonds de l’OIM pour le Développement, cette étude permettra d’envisager des solutions économiques viables et respectueuses de l’environnement afin d’envisager des solution pour renforcer la résilience de ces territoires, atténuer les facteurs environnementaux de la migration forcée, mais aussi de promouvoir la mobilité humaine comme possible stratégie d’adaptation au changement climatique au Burkina Faso.

L’OIM cherche un(e) consultant(e) qui sera chargé(e) de mener une étude sur le lien entre migration, changement climatique et environnement dans les régions du Nord et du Centre-Nord au Burkina Faso, avec pour souci de dégager des recommandations pour l’intégration de ce nexus dans la planification locale en terme d’actions sur le plan économique et social.

Mission

Cette recherche se fixe comme objectif principal d’analyser les relations entre la migration et les changements environnementaux dans les deux régions et de montrer les tendances, les risques, les conséquences, mais aussi les opportunités liées à ce phénomène. L’analyse partira de l’idée que les phénomènes environnementaux peuvent intervenir comme causes profondes de la migration.

A travers une recherche bibliographique et une étude de terrain, la recherche permettra dans un premier temps de mettre en exergue la relation entre la migration, le changement climatique et l’évolution de l’environnement au Burkina Faso et spécifiquement dans les régions du Nord et du Centre-Nord.

Dans un deuxième temps et sur la base de ces, elle proposera des solutions adaptées aux échelles locale, régionale et nationale, tout en étant en droite ligne avec le Pacte Mondial pour des migrations ordonnées, sûres et régulières et le Cadre de Gouvernance des Migrations (MIGOF).

Le consultant devra mener l’étude sur la base d’une méthodologie incluant :
-  une recherche documentaires sur le sujet et une collecte d’informations et de données auprès des institutions étatiques et non étatiques, aux niveaux communal, régional et national dans le but d’avoir des données actualisées et provenant de sources de premier ordre.

Ces deux sources doivent lui permettre d’avoir des informations relatives à la migration et à l’environnement, mais aussi de répertorier les politiques et les initiatives gouvernementales existantes, les programmes de coopération internationale dans les secteurs de la migration et l’environnement, et disposer d’une cartographie des flux migratoires dans les deux régions pour cause des conditions environnementales

-  la collecte de données à travers des entretiens avec les acteurs communautaires (organisations de la société civile, paysannes, directions régionales et provinciales, collectivités territoriales, conseil villageois de développement..) et des focus group avec les groupes vulnérables qui seront identifiés. Cela permettra de mieux cerner la compréhension de ces acteurs du lien Migration-Environnement et d’avoir plus d’informations sur l’impact des phénomènes environnementaux sur les populations.

Description des tâches :
-  faire une revue d’études, de rapports, des données statistiques et des stratégies existantes
-  développer une méthodologie pour l’enquête de terrain ;
-  superviser l’enquête de terrain et produire les rapports afférents ;
-  donner un aperçu global des connaissances et approches sur le lien entre Migration et changement climatique et faire la synthèse des facteurs de vulnérabilité qui y sont liés spécifiquement dans les deux régions ;

-  produire des données qualitatives globales sur la situation à travers des entretiens avec les acteurs clés dans les deux régions , des focus groupes avec les populations des deux communes et les organisations paysannes ;
-  identifier et faire une sélection des groupes vulnérables pour analyser les dynamiques autour de la migration en lien avec leur exposition aux enjeux environnementaux, la gestion des ressources naturelles et les liens entre mobilité et enjeux environnementaux ;
-  analyser les données collectées et produit un premier rapport d’analyse ; - présenter à l’atelier de restitution les résultats pour discussion et validation.

Produits attendus (rapports et livrables) :
-  rapport initial comportant : une approche/ méthodologie pour la collecte des données de base, l’analyse des résultats de l’enquête et des stratégies de développement (1) ; un plan de travail comportant un calendrier d’exécution respectant les délais fixés pour la réalisation de cette consultation (2) ; un projet de budgétisation des coûts détaillés avec un énoncé clair des frais de conseils techniques et des informations connexes (3) ;
-  rapport (draft) pour commentaires ;

-  compte rendu des recommandations de l’atelier de restitution, qui seront prises en compte par le/la consultant/e dans la finalisation du rapport final ;
-  rapport final contenant : l’état des lieux, les résultats des collectes de données, les différentes approches
dans des pays au paysage socio- économique similaire, l’analyse de situation (migratoireenvironnementale) dans les deux régions par rapport au contexte général burkinabè et la proposition de recommandations. Le rapport devra également contenir des illustrations, photos, graphiques.

Langue du contrat spécifique :
La langue du contrat spécifique est le français.

Profil attendu du/ de la consultant/e :
-  Un minimum d’un diplôme de maîtrise et une expérience confirmée dans le domaine de l’environnement et du changement climatique ou tout domaine touchant directement ou indirectement à cette thématique
 ;
-  Un minimum d’un diplôme de maîtrise ou des connaissances confirmées dans le domaine de la migration ;
-  Connaissance et expérience de travail au Burkina Faso, notamment dans les régions ciblées ;
-  Expérience dans la réalisation des enquêtes de référence ou évaluations de situation ;

-  Bonnes connaissances dans le développement de plans stratégiques ;
-  Compétences et expérience en recherche quantitative et qualitative y compris l’analyse de données démontrée ;
-  Une bonne connaissance des déterminants socio-économiques ;
-  Capacités conceptuelles et analytiques ;
-  Aptitude démontrée à fournir des missions de qualité dans des délais serrés.

Le/la prestataire national/e travaillera en étroite collaboration avec l’OIM et un Comité technique sera constitué pour appuyer le processus.

Supervision/ Suivi et évaluation :
La supervision administrative de la mission est sous la responsabilité du chargé de projet au Burkina sous la supervision du Comité Technique
Les candidat(e)s intéressé(e)s sont prié(e)s d’envoyer un dossier de soumission comportant les documents suivants :

1. Une offre technique comprenant :
-  Une note de compréhension des TDR (02 pages maximum)
-  Une note méthodologique décrivant l’approche et les outils préconisés pour la réalisation de l’étude - Un chronogramme et un calendrier d’exécution.
-  CV actualisé et la preuve de travaux similaires
2. Une offre financière comprenant :
-  Une proposition financière détaillée en HT et TTC.

Les demandes complètes doivent être envoyées à oimburkinafaso@iom.int au plus tard le 29 avril 2019, en indiquant dans l’objet BF10/Consultant/3/2019.

Notez que seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contacté(e)s.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Restaurant L’eau vive : Des gâteaux pour vos événements spéciaux
Restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou : Spécial fête des mères le 26 mai 2019
Petit séminaire Notre Dame d’Afrique de Koudougou : Appel à mobilisation pour les 60 ans
Avis de recrutement d’un (e) charge(e) de suivi évaluation
Emploi : Une charcuterie implantée à Ouagadougou recrute un vendeur ou une vendeuse
Les clients-usagers de la direction des grandes entreprises ont désormais l’obligation de souscrire leurs déclarations d’impôts à travers la plateforme ESINTAX
Cours d’anglais intensifs au centre américain de langue
Appel à candidatures : Master 2 Droit Economie Gestion, Mention Management commercial et international, délivré par l’Université Jean Moulin Lyon 3
Etablissement Kaboré et Frère : Une diversité de meubles et d’appareils électroniques à votre disposition
Etude sur le lien entre migration, changement climatique et environnement dans les régions du Nord et du Centre-Nord au Burkina Faso
Appel à projet Burkina Business Incubator (BBI) 2019
Appel à candidature pour le recrutement de formateurs pour l’animation des sessions de formation continue à l’ENAREF
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés