Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 17 avril 2019 à 14h54min
 Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) a animé une conférence de presse ce 17 avril 2019 pour donner son analyse sur différents sujets d’actualité. Les supposés liens entre l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré et les groupes terroristes, le drame de Yirgou ou la récente sortie de Simon Compaoré sur les ONG ont été les points abordés.

En séjour en Allemagne, le président du Faso Roch Kaboré dans une interview était une fois de plus revenu sur les liens qu’entretiendrait l’ancien président Blaise Compaoré avec certains groupes terroristes. Selon l’Alliance pour la défense de la patrie (ADP), ces accusations qui se font récurrentes, mais sans preuves, sont extrêmement graves.

De l’avis de Abraham Badolo, cette posture qui consiste pour le président du Faso à se réfugier derrière la théorie du complot et de diabolisation systématique de l’adversaire politique, n’apporte pas de solutions aux douleurs des Burkinabè. Ce d’autant plus, ont poursuivi les conférenciers, que Roch Kaboré était au cœur du régime déchu, donc est comptable de ses travers. « Nous sommes fatigués d’assister à des accusations sans fondement. Si c’est Roch Kaboré le président du Faso, qu’il s’assume et qu’il arrête de diaboliser l’ancien régime. Entre Roch Kaboré et Eddie Komboïgo, qui est plus comptable de l’ancien régime ? » s’est demandé l’animateur de la conférence de presse, Abraham Badolo.

Mieux, les animateurs de la conférence de presse ont salué la lettre envoyée par l’ancien président Compaoré à son ancien camarade et désormais président du Faso, Roch Kaboré. Dans ladite missive, l’ancien président dit être prêt à accompagner les nouvelles autorités vers la recherche de solutions pour la paix et la stabilité. Pour les conférenciers, les gouvernants actuels devraient mettre leur orgueil de côté et accepter cette main tendue de l’ancien président. Ce d’autant plus qu’elles ont montré qu’elles sont loin d’être la solution aux multiples problèmes des Burkinabè. « On peut tout reprocher à Blaise Compaoré, mais en 27 ans de pouvoir, on n’a pas vu ces centaines de morts », ont poursuivi les premiers responsables de l’ADP.

L’ADP s’est également offusquée contre le fait que la justice tarde à se manifester suite au drame de Yirgou. Le temps passe, les auteurs des tueries courent toujours et pour cette OSC, c’est par manque de volonté politique. « Le laxisme de l’Etat et le manque de justice constatés dans la gestion du dossier Yirgou ont malheureusement entrainé un deuxième drame humain à Arbinda, avec 62 morts selon le gouvernement et plus de 100 morts selon les informations recoupées par le Collectif contre la stigmatisation des communautés », a déclaré le président de l’ADP.

Pour lui, il y a nécessité de rendre justice aux victimes du drame de Yirgou, sans quoi, le Burkina Faso ne sera pas à l’abri d’un génocide. « Si justice n’est pas rendue, nous courons vers un génocide. Si les enfants de ces victimes grandissent et voient les bourreaux circuler librement, ils vont vouloir se venger », a prévenu les responsables de l’ADP.

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) a par ailleurs qualifié les propos de Simon Compaoré « d’irresponsables ». En rappel, le 11 avril 2019, au cours d’une conférence de presse, le président par intérim du MPP se prononçait sur la sortie des ONG attirant l’attention sur la menace terroriste sur leurs activités, avait déclaré : « Si le Burkina Faso est devenu invivable pour ces ONG, elles peuvent partir. En tout cas, nous on est là, on ne va pas fuir ». Pour Abraham Badolo et ses camarades, ce sont des déclarations irresponsables à condamner.

TCS
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 avril à 15:06, par nabiga 2 En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau noir

    svp dite moi qui donne l’argent des conférences de presse de même ?Parce que moi aussi je veux parler aux journalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 15:30, par wendlassida En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau noir

    JE NE SUIS NI POUVOIR NI OPPOSITION, VOUS MANQUEZ DE LUCIDITÉ INTELLECTUELLE, ANALYSEZ FROIDEMENT LES CHOSES ET PARTEZ A LA RECHERCHE D’INFORMATIONS.
    LE PF N’A DIT QUE LA VÉRITÉ. DANS UN PASSE RÉCENT, VOUS AVEZ ENTENDU ET VU CE QUI SE PASSAIT A OUAGADOUGOU.
    SOYEZ HONNÊTES LES JEUNES. JE VOUS CONSEILLE DE BÂTIR VOS CARRIÈRES PROFESSIONNELLES DANS LA DIGNITÉ QUE DE VOUS PROSTITUER AVEC LES POLITICIENS

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 15:36, par Yiriba En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau noir

    ADP, merci de votre intervention. C’est à travers des interventions comme la votre que le pays pourra faire quelques avancés comme un état de droit. Si Blaise qui est sans armée, sans statut, sans liberté de replacement est capable d’envoyer à volonté des terroriste sur le Burkina, que Rock utilise sa force, à titre de chef d’état reconnu ou tout autre stratégie pour convaincre ces tueurs de ne plus écouter ou travailler pour Blaise. Si vraiment Rock croit à cette force de Blaise alors qu’il est plus fort, libre et légitime que Blaise, qu’il l’affronte. On veut la paix, pas à qui il faut pointer le doigt accusateur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 15:49, par oeil du cyclone En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau noir

    ADP OU CDP je ne sais quoi, sachez qu ’à force de tendre des pièges on se fait prendre par son propre piège. vous dites qu’en 27 ans sous Blaise kouassi on n’a pas dénombré des centaines de morts. Des gens qui n’ont pas de couilles . Si vous aviez dit la réalité à Blaise Kouassi il ne serait pas aujourd’hui hors du pays. Vous pensiez continuer à lécher les dessous de la table mais comme Le « TOUT » PUISSANT a renversé la table de KOUASSI vous êtes là à vociférer . Rejoignez votre maître dans la lagune ébrié.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 16:23, par TRAORE En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

    Hummm ! Foutez-nous le camp avec vos vomissures interminables. Vous êtes tous responsables de cette situation. Pensez-vous que c’est le gouvernement de Roch seul ? Bande de fainéants OSC déguisés en politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 16:28, par AMADOU En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

    Allez prendre votre enveloppe avec Blaise. Mangez et taisez vous. Apres 15 jours de l’investiture de Rock splendide et cappucino ont été frappés par les terroristes. Vous aviez dit que personne ne pourra gouverner le Faso. Depuis janvier 2016 les terroristes continenuent sans cesse. Vous souffrez avec Blaise que malgré votre plan de destabilisation Rock tient.. Mieux leurs terroristes sont entrain d’etre vaincus. C’est pourquoi Blaise a ecrit pour une reconciliation. On a arreté une centaine de ces gars et tout va se savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 17:10, par Mo’a En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau noir

    Vous parlez de quelle patrie même ?les OSC fabriques par les politiciens on en marre maintenant !mettez vos compétences en valeur au lieu de passer tout votre temps a vociférer

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril à 19:57, par Siébou En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

    Vraiment je me demande pourquoi dire des choses aussi insensées pour se faire entendre. Pensez-vous vraiment qu’il y a des politiques qui géraient l’affaire des terroristes là en son temps ? Même ceux qui sont restés au CDP vous diront qu’en aucun cas ces choses n’ont été traitées. Je parie que même les conseils de ministres ne géraient pas cela.

    Quelqu’un a écrit hier que puisque Rock a été ministre de finance il est aussi comptable de l’affaire du MINEFID. Sans faire allusion aux dates, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 11:27, par IRBATOUR SOME En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

    Le chien aboie, la caravane passe. Les mendiants de tous les jours avec pour seul objectif : se mettre ensemble pour détruire le pays, d’où, " Alliance pour la Destruction du Päys " (ADP). Honte à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 11:11, par Stalinsky En réponse à : Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir

    Je pense que Roch devait ne même pas répondre à ce Blaise Compaoré. En quoi ce Blaise,peureux, peut-il nous aider à combattre les islamistes dhihadistes sinon qu’il confirme par cette lettre qu’il est complice de ces djihadistes qui sont entrain d’être écrasés. Pourquoi Blaise et le CDP objectivement agistent de la sorte c’est parce que c’est la même tactique utilisée au Liberia pour amener Charles Tailor au pouvoir. A savoir faire comprendre à la population que si elle veut la paix elle devait voter Tailor. C’est ce qui s’est passé et Tailor a accedé au pouvoir. Seulement le peuple Burkinabê n’est pas dupe et celà ne marchera pas. Si c’est sur le plan militaire sachez que Blaise est nul, un grand peureux. D’ailleurs l’opération miliatire du 4 Août 1983 pour amenr Sankara au pouvoir a été menée par Sigué Askia Vincent qui a eu à arreter Jean Baptiste Ouedraogo. Mais comme Blaise était le chef de corps à Pô on pense que c’est lui. C’est d’ailleutrs pourquoi il ne pouvait pas être le Président.
    Donc sachez que votre Blaise ne peut nous aider sauf que de se venger car c’est quelqu’un de très rancunier. Sa force réside dans l’utilisation des autres pour arriver à ses fins et ce depuis qu’il était élève à l’Ecole Normale. Roch ne veut pas avoir les mains couverts de sang. Un autre Président aurait liquidé physiquement Blaise Compaoré ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement n°9 de Ouaga : Abdoul Services offre une ambulance et des vivres
Femme et Foncier dans la région de l’Est : Le RESIANE milite pour l’accès sécurisé des femmes au foncier
21e édition de la Journée nationale du paysan : L’état des préparatifs jugé satisfaisant
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11-Décembre 2019 à Tenkodogo : Au moins 30 milliards de francs à investir
Sabou : L’école de Zamsin a tourné la page des classes sous paillotes
Réconciliation nationale : Le HCRUN et le gouvernement accordent leurs violons
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés