Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • vendredi 12 avril 2019 à 21h50min
Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 12 avril 2019, en séance ordinaire, de 10 H 30 mn à 16 H 20 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE SIX (06) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de la Sécurité :

– un décret portant modification du décret n°2018-1161/PRES/PM/MSECU/MDNAC/MJDHPC/MATD/MINEFID/MEEVCC portant création, composition, attributions et fonctionnement d’une commission d’élaboration de la Politique de défense et de sécurité nationale.

L’adoption de ce décret permet l’élaboration de la Politique de défense et de sécurité nationale.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– un rapport relatif à six (06) décrets d’application de la loi n°104-2015/CNT du 23 décembre 2015 portant statut du personnel du cadre paramilitaire des douanes.

Il s’agit :

– du décret portant organisation et attributions des corps du personnel du cadre paramilitaire des douanes ;

du décret portant composition, attributions et fonctionnement des organes de l’administration des douanes ;
du décret portant modalités de promotion en grade du personnel du cadre paramilitaire des douanes ;

du décret portant règlement de discipline générale du personnel du cadre paramilitaire des douanes ;
du décret portant code de déontologie du personnel du cadre paramilitaire des douanes ;

du décret portant modalités et critères d’évaluation et d’avancement du personnel du cadre paramilitaire des douanes.
L’adoption de ces décrets permet l’application effective des dispositions de la loi n°104-2015/CNT du 23 décembre 2015 portant statut du personnel du cadre paramilitaire des douanes.

– un décret modificatif du décret n°2017-0049/PRES/PM/MINEFID du 1er février 2017 portant procédures de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics et délégation de service public.

L’adoption de ce décret modificatif permet de se conformer aux dispositions de la loi n°039-2016/AN du 2 décembre 2016 portant réglementation générale de la commande publique.

Il permet désormais la publication des avis d’appel à concurrence et des résultats des travaux des commissions d’attribution des marchés dans les journaux d’informations générales habilités à recevoir les annonces légales.

Ce décret modificatif autorise également la mise en place de commission ad’hoc d’attribution des marchés en vue de pallier à d’éventuels dysfonctionnements de la tenue des sessions des commissions d’attribution des marchés publics.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– un décret portant organisation des emplois des enseignants-chercheurs, des enseignants hospitalo-universitaires et des chercheurs et réglementation des fonctions d’enseignant à temps plein et d’ingénieur de recherche.

L’adoption de ce décret vise une meilleure gouvernance administrative et pédagogique des institutions d’enseignement et de recherche et permet d’insuffler une nouvelle dynamique à l’enseignement supérieur public.

– un décret portant changement de dénomination de l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO.

L’adoption de ce décret consacre la nouvelle appellation de l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO qui devient désormais Université Joseph KI-ZERBO.

I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles :

– un rapport relatif à quatre (04) décrets d’application de la loi n°026-2017/AN du 15 mai 2017 portant contrôle de la gestion des pesticides au Burkina Faso.

Il s’agit :

du décret portant attributions, composition, organisation et fonctionnement du Comité national de gestion des pesticides ;
du décret portant modalités de contrôle des pesticides au Burkina Faso ;
du décret portant conditions générales de délivrance d’agrément de pesticides ;
du décret portant contrôle des procédures de destruction des pesticides obsolètes au Burkina Faso.
L’adoption de ces décrets permet un meilleur contrôle de la gestion des pesticides dans notre pays.

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE TROIS (03) RAPPORTS.

I.2.1. Pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– un décret portant création d’un emploi de chercheur au Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST).

L’adoption de ce décret permet la création d’un emploi de chargé de recherche au CNRST.

I.2.2. Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :

– un rapport relatif au bilan de l’organisation des examens professionnels et concours de la Fonction publique, au titre de l’année 2018.

Au titre de la session de 2018, pour les concours professionnels, au total 3 095 postes ont été pourvus sur 4 038 postes à pourvoir.

Pour les concours directs, il a été autorisé l’ouverture de 100 concours pour 6 326 postes pourvus sur 6 668 postes prévus.

Pour les recrutements sur mesures nouvelles spéciales au profit de onze (11) départements ministériels, 52 concours ont été organisés pour 2 641 postes pourvus sur 2 733 postes à pourvoir.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions idoines pour la liquidation des dépenses restées en instance et l’amélioration de l’organisation des examens professionnels et concours de la Fonction publique.

– un rapport relatif à une demande d’autorisation de recrutements sur examens professionnels et concours, au titre de l’année 2019.

Le Conseil a marqué son accord pour le recrutement au titre de l’année 2019, de 3 232 agents au titre des concours professionnels et de 5 892 au titre des concours directs.

Pour le recrutement sur mesures nouvelles au titre de l’année 2019, 5 535 postes sont à pourvoir pour les mesures nouvelles spéciales et 1 124 pour les mesures nouvelles ordinaires.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a fait au Conseil le bilan de la visite d’amitié et de travail de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso en République de Turquie du 9 au 11 avril 2019.

Durant son séjour, marqué par les étapes d’Istanbul et d’Ankara, le Président du Faso a eu des entretiens avec son homologue Recep Tayyip ERDOGAN et le Président de la grande Assemblée nationale de Turquie.

Il a par ailleurs accordé une audience au Président du Conseil d’Affaires Turquie-Burkina Faso et présidé le Forum d’affaires Turquie-Burkina Faso. Il a également mis à profit son séjour pour rencontrer la communauté burkinabè vivant en Turquie.

La visite d’amitié et de travail du Président du Faso a été aussi marquée par des signatures d’accords et de conventions dans les domaines des investissements, de la défense et de l’audiovisuel.

La 2ème Commission mixte de coopération entre le Burkina Faso et la Turquie se tiendra en juillet 2019 à Ouagadougou.

II.2. Le ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale a fait au Conseil une communication relative à l’élection du Burkina Faso à la présidence du Comité technique spécialisé sur le Développement social, le travail et l’emploi (CTS-DSTE) de la Commission de l’Union africaine (UA), pour un mandat de deux (02) ans.

Il a également informé le Conseil de l’organisation courant mai 2019, d’une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité.

II.3. Le ministre des Mines et des carrières a fait au Conseil le point de la mise en œuvre des recommandations de la Commission d’enquête parlementaire sur la gestion des titres miniers et la responsabilité sociale des entreprises minières au Burkina Faso.

La Commission d’enquête parlementaire de l’Assemblée nationale a formulé 55 recommandations, suite à l’enquête menée en 2016 sur la gestion des titres miniers et la responsabilité sociale des entreprises minières au Burkina Faso. Il ressort du rapport du comité de suivi de ces recommandations qu’à la date du 30 novembre 2018, 30 ont été mises en œuvre, soit un taux de 61%, 14 en cours de mise en œuvre et 5 recommandations non encore mises en œuvre.

Afin d’accélérer la mise en œuvre des recommandations en cours et celles non mises en œuvre, le ministre a informé le Conseil de la création de sous-comités composés de représentants des départements ministériels impliqués dans la mise en œuvre desdites recommandations.

II.4. Le ministre des Sports et des loisirs a informé le Conseil de l’organisation de la première édition de la « Coupe des Ambassades » en football dont le lancement est prévu pour le 1er mai 2019 à Ouagadougou. Cette activité vise à créer un cadre d’expression de la pratique du sport pour tous à travers la mise en compétition des différentes représentations diplomatiques au Burkina Faso.

III. NOMINATIONS

III. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier décret nomme Monsieur Wend Gomdé Abel SAWADOGO, Administrateur représentant l’Etat, au titre du ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière au Conseil d’administration de l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (Agetib), pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le second décret renouvelle le mandat de Monsieur Eric BASSOLE, Administrateur représentant l’Etat, au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat au Conseil d’administration de l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (Agetib), pour une dernière période de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 12 avril à 20:05, par HEBIÉ SOMBINE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Merci pour le changement de la dénomination de notre cher CAMPUS DS ZOGONA. Mais je dis à quand la cité universitaire de ZOGONA ouvrira ses portes ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 20:38, par Verite En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Ok cool ça commence a venir ,faux diplôme ça va chauffer on verra ceux qui disent super fonctionnaire

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 20:43, par Le Lion En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Ce conseil de ministre n’a pas fait grande chose malgré que le pays es entrain de sombrer. Mon pays va mal. Que Dieu vient à notre secours sinon on est foutu

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 03:28, par Nabiga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

      On dit ""grand chose"" et non grande chose"" ; vous avez fait vos études où et quand ? Pourquoi cette amertume de votre part ? Pourquoi êtes-vous toujours contre les réformes prometteuses et responsables du gouvernement ? On doit avancer là !
      Nous soutenons entièrement le gouvernement dans son entreprise d’assainir l’administration publique et combattre l’injustice. En avant pour la modernisation et l’assainissement de l’administration et surtout pour la justice, n’en déplaise !

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 20:50, par rayangnewend En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Ce décret modificatif sur les marchés publics (tirant sa source d’une loi) une fois signée, sera attaquéen devant la juridiction compétente. Je sais de quoi je parle. Je comprends maintenant lorsque quelqu’un disais que cette situation au MINEFID allait faire profiter le gouvernement. Mais attention car ya un détail que vous avez oublié.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 20:56, par kbk En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Les informaticiens de la DPNTIC, il faudra changer le nom de domaine pour suivre cette nouvelle appellation

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 22:24, par no comment En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    "Il a également informé le Conseil de l’organisation courant mai 2019, d’une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité." ça va gnifler quelques parts

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 04:01, par Nabiga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    En plus de la rigueur dans la vérification de l’authenticité des diplômes des candidats aux concours directs, professionnels et sur mesures nouvelles spéciales, le Ministre de la fonction publique doit préciser dans ses communiqués d’ouverture des concours que l’admission des candidats aux concours d’entrée au MINEFID ne donne pas droit aux FC afin de parvenir à effacer l’idée des FC des têtes des postulants et des agents en activité dans ce département ministériel et de ceux qui en bénéficient dans les autres départements ministériels. Cela permet d’anticiper sur les revendications futures pour un éventuel rétablissement de ces FC. Courage au gouvernement dans cette guerre contre l’injustice et le favoritisme !

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 20:47, par Un Burkinabê En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

      Nabiiga, supprimer le FC c’est comme pousser le gouvernement dans un fossé au dessu d’une montagne. Ça ne sera pas bien df supprimer le FC car voudrait dire que ceux qui l’on érigé depuis le gouvernement Maurice Yaméogo étaient fautifs et pourtant pas. On doit tout simplement le stabiliser su 55milliards et y adjoindre une lutte citoyenne contre la fraude et la corruption.

      Répondre à ce message

      • Le 17 avril à 01:32, par Nabiga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

        Monsieur "Par un Burkinabè", vous dites qu’on doit tout simplement stabiliser les FC sur 55 milliards et y adjoindre une lutte citoyenne contre la fraude et la corruption. C’est bien vu, mais c’est léger comme argument quand on sait que même à "10.000" milliards ou plus de FC, la fraude et la corruption seront toujours d’actualité ; alors à quoi bon ? En plus, ne trouvez-vous pas injuste qu’en plus de leurs salaires, seuls les agents du MINEFID perçoivent des FC en termes de milliards. Que voulez-vous ? Et ceux qui n’ont pas de salaires ou partagent leurs salaires entre plusieurs personnes autour d’eux, je veux dire ceux qui nourrissent leurs familles avec leurs seuls salaires, et lesquels salaires ? C’est INJUSTE et n’importe quelle âme sensible ou n’importe quel VRAI CROYANT devrait militer fortement pour leur suppression. Et vous avez la chance que ça soit tout simplement plafonné et c’est vous qui faites toujours trop de bruits ! Que voulez-vous à la fin ? VOS SALAIRES, LES FC, LES 10% que vous réclamez parfois pour le traitement des différents dossiers soumis à vous pour traitement, les arrangements que vous faites avec les faussaires de payeurs d’impôts acquis à votre cause, ..., ne vous suffisent pas ? Soyez conséquents envers vous mêmes ; surtout sachez que la belle vie ou une fin glorieuse n’est pas synonyme de cumuler autant de biens matériels de façon égoïste sur cette terre. Cherchez plutôt la justice de Dieu et tout le reste vous sera gracieusement accordé. Sinon c’est peine perdue ! A force de trop tirer, vous finirez par perdre la face et de façon lamentable. A vous de voir si ça vaut le coup de revenir à la raison !

        Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 06:44, par Fireman En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Ya foy au pays ! Les fonctionnaires fictifs detecter apres l’operation billetage,qu’en ont-ils fait ? Maintenant on parle de ceux aux faux diplomes.! Assez d bruit maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 06:55, par Yeux rouges En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Ily a beaucoup d’économies à faire au niveau des ambassades.Il y a énormément d’emplois inutiles qui coûtent beaucoup d’argent que le gouvernement MPP n’a pas cherché à rationaliser. C’est toujours comme avant. Quand on fait la comparaison avec des ambassades de même niveau que nous, on a l’impression que nous sommes plus riches. De même, la cartographie des missions diplomatiques devraient changer à l’image de ce que TALON a fait au Bénin. Je crois sincèrement qu’on fait du sur place

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 07:54, par Fonctionnaire En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Ce gouvernement a un incroyable talent, celui de ternir l’image du fonctionnaire. Après avoir traité les fonctionnaires de terroristes, d’être la source des malheurs des burkinabè en s’accaparant de la quasi totalité des ressources de l’Etat, ce Gouvernement avec son sinistre SENI revient avec l’authentification des diplômes des fonctionnaires comme pour dire ils tous des fraudeurs. Tout est présenté comme si on devient fonctionnaire par attentat ou par coup d’Etat. A ma connaissance, l’admission à un concours dans la fonction publique est prononcée par l’administration après contrôle approfondi à moins que l’éminent Professeur Seni vient nous prouver qu’il y’a des fonctionnaires qui sont rentrés dans l’administration de leur propre fait. Aussi, tous les fonctionnaires disposent en principe d’un dossier individuel détenu par l’administration donc il lui est loisible de vérifier et de rererererevérifier alors à quoi sert ce tintamarre inutile avec des pertes d’énergie alors que ce sinistre devrait se concentrer à trouver des solutions pour clamer la fronde sociale . Demain, on viendra se plaindre que les fonctionnaires ont du mal à accéder à des postes au niveau international mais avec une telle image, où voulez vous aller ?
    Même ceux qui ont raté le BAC 5 fois se permettent de douter de la crédibilité des fonctionnaires. J’espère que SENI exigera l’original du diplôme de son maitre d’école primaire pour authentifier. Quand on gouverne sans vision, c’est le résultat !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 08:15, par Le petit En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Comme les agents du MINEFID refuse d’encaisser les sous, invitez les entrepreneurs et opérateurs économiques à verser aussi l’argent des appels d’offres à la Caisse de Paul Kaba et verser le reçu dans le dossier comme preuve. La vérification est facile qu’au trésor. Merci pour les agents du MINEFID, vous allez permettre à l’état d’avoir d’autres solutions que de compter sur des agents égoïstes. À chaque comportement de moutons, nouvelle réaction du berger. Que l’état recense quelques recettes à pouvoir être versée dans la nouvelle caisse de dépôt que de laisser tous entre les mains du MINEFID.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 10:14, par Aimé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    En tout cas trop d’instances non prises en compte dans ce conseil de ministres. Les gens restent un peu sur leur faim.
    Cette histoire d’authenticité des diplômes rime à quoi ? A ce que je sache, un contrôle approfondi est chaque fois effectué même lors des admissions aux concours pro....

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril à 08:14, par lepaysvamieux En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

      Mon typa. Je t’informe que le communiqué d’admission est toujours précédé de la mention sous réserve de contrôle approfondi. Cela veut dire qu’après admission il n’est pas interdit de vérifier et appréhender des fauteurs. Sil l’etat ne se complait pas dans ça, le conseils des ministres devraient prononcer des arrêtés de révocation. Ainsi pour ma part, il est normal et bienvenu de verificier l’authenticité des diplômes. Il suffit que l’opération soit bien menée sans complaisance. La confiance n’exclut le contrôle.

      Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 10:51, par le paysan En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Merci et bravo au gouvernement pour la vérification de l’authenticité des diplômes des travailleurs du public. Surtout exiger LES ORIGINAUX, pas seulement les diplômes de base d’entrée mais également les diplômes intermédiaires que beaucoup utilise pour anticiper les concours professionnels.PAR CONTRE AUCUN MOT SUR LA NOUVELLE FORME DE TERRORISME DEVELOPPE PAR LES FINANCIERS, ET LA REMISE Q PLAT DES SALAIRES ? EST-CE UN LEURRE ? N’ABUSEZ PAS DE LEUR PATIENCE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 11:24, par warzat En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Quand on regarde le comportement de certains, on est en droit de se demander comment, ils ont eu le minimum de discipline nécessaire pour réussir l’examen du Bac. ça va se savoir ici. Il faut vérifier tous les diplômes du CEPE au Bac, c’est le plus difficile par rapport à ceux obtenus à l’Université.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 11:31, par badaud En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Le contrôle de l’authenticité des diplômes est une bonne mesure à saluer. Cela permettra de s’assurer de la compétence supposée des fonctionnaires et mettre en déroute tous ceux qui pensent que : ’’Relation vaut mieux que Diplôme’’.
    A la suite de cette opération, le gouvernement devrait veiller :
    - à la vérification systématique de l’authenticité des diplômes avant toute nomination et tout recrutement ;
    - au respect des profils dans les affectations et les nominations ;
    - à la description des postes de travail dans les administrations publiques ;
    - à l’élaboration des manuelles de procédures et des fiches des tâches
    - à la validation des plans de carrière de chaque ministère.
    En résumé, il faut professionnaliser notre administration publique.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 21:03, par Un Burkinabê En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

      Badaud c’est pas le diplôme qui developpera ce pays mais l’homme et son savoir-faire. Avant d’intégrer la Fonction Publique les diplomés font une école professionnelle ; techniquement celà rend le diplôme caduque. C’est l’examen de sortie qui est le "diplome garant" de la compétence de l’élève-fonctionnaire à exercer sa fonction. C’est vraiment idiot de penser que le diplôme donne la valeur intrinsèque du travailleur. Demander au Prof. Laurent Bado si c’est le diplôme qui fait l’homme.

      Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 11:40, par lepaysvamieux En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Vraiment je m’attendais à une décision forte sur les bandits de MINIFID. Mais hélas que nous un président qui ne sait taper du poingt sur la table.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 12:38, par Tanga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Nous avons trop des ignares dans cet pays comment peut-on croire à cette décision populiste insensée.je vous jure que vous serez totalement déçu à la fin de l’opération.c’est un gombo pour quelques agents qui vont mener l’activité

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 14:27, par caca En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Je me demande en quoi a servi l’insurrection populaire avec ses morts et blessés ? S’il faut faire des actes terroristes dans le but de chasser un président démocratiquement, et se retrouver dans un case de départ de la corruption, du despotisme et de la mal gouvernance, je dis simplement quel gâchis ?
    Les ONG disent avoir des difficultés de mobilisation des fonds en faveur du Burkina, alors qu’il y a quelques années malgré les 27 ans de pouvoir décrier comme un dictateur, ces ONG mobilisations des fonds pour le bonheur des burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 18:35, par El_monstro En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    A en croire que de tout ce gouvernement, aucune personne n’a réellement travaillé dans le privé ? Résoudre la fausse vraie grève des agents du MINEFID par rien que les appels d’offres dans les revues et autres cession de validation est assez simpliste. Pour participer à un appel d’offre l’entreprise doit fournir des pièces administratives telles que l’attestation fiscale, l’AJT du trésor, etc. Elle fait comment pour avoir les pièces ? Même si par miracle elle obtenait le marché, il faut l’enregistrer avant de le présenter au maître d’ouvrage ou avant d’aller demander un crédit en banque. On fait comment ? Il faudrait réfléchir sérieusement à comment résoudre cette grève au lieu de se flatter avec des mésurettes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 18:38, par aboubacar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    L’idée d’authentifier les diplômes des fonctionnaires risque de coûter beaucoup d’argent pour des résultats qui vont encore diviser les Burkinabè. Dans le meilleur des cas, ceux qui vont être épinglés vont de mauvaise foi crier à la chasse aux sorcières. Des faux diplômes, il en existe beaucoup dans la fonction publique, introduits par les protégés de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui : les fameuses mesures nouvelles.
    Séni qui semble avoir les cartes en main pour faire ce qu’il veut (certains le disent très proche du Président ou proche du proche du Président), joue gros, mais ça ce ne sont mes oignons, c’est lui son champ de pommes de terre.
    Nous attendons l’harmonisation des rémunérations. C’est plus urgent et tout au moins aussi important que l’authentification des diplômes.
    L’artiste du nord

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 19:17, par non au fc En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Je pense que la montagne a accouché d’une souris.Et connaissant ce gouvernement,on ne pouvait pas s’attendre à quelque chose de plus corssée.On ne fait que déplacer les problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 00:21, par AT En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Je demande au ministère de la fonction publique de mettre à profit cette vérification pour confirmer ou infirmer une rumeur véhiculée depuis un certain temps sur les agents d’un corps. En effet prenez aussi le soin de classifier les diplômes selon le pays d’origine.
    Cependant ces résultats ne doivent pas être publier pour créer encore de polémiques inutiles. Ils devront plutôt faire l’objet d’analyse en interne pour orienter les décideurs.
    Conseil aux agents de ce corps : Sachez que l’excès de zèle conduit à des bavures {{}} qui peuvent être compromettantes pour vous.
    Merci au ministère de la fonction publique de prendre en compte cette suggestion.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 10:42, par RESANE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Je partage la critique de El_monstro ; une mesure isolée comme la mise en place d’une commission ad hoc de passation de marché ne saurait répondre à un travail de sabotage qui affecte tout le système. Il faut avoir le courage d’affronter le problème de façon plus structurelle et systématique. Quand Dame Rosine avait par exemple émis l’idée de faire appel à des retraités, cela a fait trembler les frondeurs qui ont profité de la main tendue du Président pour reprendre le service. C’est ça une mesure. Directe et radicale.
    Au lieu de l’authentification des diplômes, ce conseil devrait décider d’authentifier les vrais meneurs du sabotage. Réaffirmer le plafonnement des FC à 25% et ouvrir dès ce lundi 15 avril une liste pour enregistrer ceux qui veulent continuer le travail sous ces conditions. Au bout d’une semaine, les non inscrits sont authentifiés comme faux fonctionnaires. On les remercie et on continue.
    Cela ne serait-il pas plus efficace ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 11:05, par FONDS COMMUN En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Mr le ministre SENI vous qui etes né a DIVO en cote d’ivoire comment on va proceder pour authentifie votre diplome.Parce que les DIASPO sont plein dans notre fonction publique ont dirait c’est eux les plus intelligents. Monsieur le ministre SENI ouvrez les yeux sur les revendications des agents du ministere au lieu de’ deplacer les problemes a chaque fois. Vous avez reduit le nombre de poste au recrutement de 2018 vous voici dans une operation d’authentification de diplome c’est sur votre politique de reduire le nombre de poste marchera a coup sur parce que au finish vous aller renvoyer de pauvre debrouillard qui sans doute coutera cher pour ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril à 10:35, par LE DISAPO DISPO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

      FONDS COMMUN, vous avez visiblement des problèmes à côtoyer des compatriotes nés ailleurs. C’est peut-être l’effet d’un sérieux complexe. Soignez-vous rapidement pour éviter d’en arriver à des convulsions à tendance suicidaire sur la voie publique. Allez consulter un spécialiste des complexes maladifs à poussée grognonne (peut-être un "complexologue" !). Et puis, pour accélérer la guérison, je me permets de vous suggérer de reprendre vos cahiers d’écolier et vous remettre aux exercices scolaires que vous avez certainement négligés. Cela vous évitera des "pépites" rédactionnelles du genre : "comment on va proceder pour authentifie votre diplome.Parce que les DIASPO sont plein dans notre fonction publique ont dirait c’est eux les plus intelligents" ; "au finish vous aller renvoyer de pauvre debrouillard qui sans doute coutera cher pour ce pays. " A force de voir des "diaspos" partout qui vous indisposent, vous nous avez permis d’authentifier votre diplôme avec le plein de coquilles.

      Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 23:47, par SANOU En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    « Ça va coûter combien le contrôle des diplômes ? et qui va le faire ? Ça sens un deal des DRH, les travaux en commission sont rémunérés, allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 09:04, par OJARO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    La solution viendra du peuple, j’en suis convaincu. Le gouvernement de Rock est totalement impuissant. Ça fait pitié, ce Gouvernement .

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 10:00, par HUG En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Monsieur le ministre de la fonction publique votre acte est salutaire mais j’ai une suggestion : faite en sorte que la corruption soit épargnée dans le processus et communiqué davantage . Je critiquais votre pouvoir mais je commence à vous féliciter. Cependant j’ai une préoccupation comment faire pour vérifier l’authenticité des diplômes étrangers ? Au niveau national, pour les concours avec le niveau terminal, je suis sûr que vous aurez beaucoup de boulot à ce niveau. Il faut être ferme voir sans pitié avec les écoles qui ont donné des attestations de niveau terminal fictives

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 16:18, par Gandaogo 1 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Moi je demande seulement une conférence nationale sur le système de rémunération de tous ceux qui émargent sur le budget de l’État (Députés, Ministres, Fonctionnaires, etc.)

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 20:10, par kouklouss En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Bsr Madame le ministre qu’en est -il des médicaments offert aux déplacés de Yirgou et de Foubé lors de votre visite ? En tout cas la grogne est là puisque après votre départ ces medicaments ont été retirés des sites. Vigilance vigilance Mme le ministre votre directeur régional n’est pas clair dans cette histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 23:56, par Barsalogho En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

    Madame la ministre de la santé comme vous le saviez très bien il t’a eu un mouvement d’humeur des agents du CMA de barsalogho ce jour 16 avril . Au titre des points inscrits il était question de votre don en médicament lors de votre visite dans les Sites des déplacés de yirgou et de barsalogho. Alors des explications fournies par votre directeur régional aux agents persiste des zones d’ombre. Madame le ministre prenez vos responsabilités dans cette affaire pour un climat apaisé dans le district.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 15 mai 2019
Situation sécuritaire : Bientôt des tournées de sensibilisation sur la cohésion sociale
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement respectera ses engagements avec les partenaires sociaux
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019
Education : Le conseil des ministres adopte un rapport relatif à l’apurement des dossiers
Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 avril 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement prévoie la réalisation d’infrastructures socioéconomique dans sept régions du Burkina Faso a hauteur de de 21 milliards Fcfa
Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019
Conseil des ministres : Une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activités sera lancée courant mai 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés