Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Burkinabè de France : Début de la mission consulaire spéciale de délivrance de passeports et de CNIB

Accueil > Diasporas • • samedi 30 mars 2019 à 00h20min
Burkinabè de France : Début de la mission consulaire spéciale de délivrance de passeports et de CNIB

Une mission consulaire spéciale de délivrance de passeports et de cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB) pour les Burkinabè de la diaspora est arrivée à Paris le vendredi 22 mars 2019. Elle a commencé son opération ce samedi 23 mars 2019. Il s’agit essentiellement d’un travail de collecte et de traitement des actes administratifs en vue de la confection des passeports et des CNIB, documents officiels reconnus pour le vote. La délégation est conduite par M. Mohamed Zigani du ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur.

Après Niamey au Niger le 28 février 2019 où a eu lieu la cérémonie officielle de lancement des missions consulaires spéciales de délivrance de passeports et de CNIB, Paris constitue la deuxième étape de cette opération. L’objectif est de permettre aux Burkinabè de la diaspora de disposer de documents officiels reconnus pour le vote, à savoir le passeport ou la CNIB, suite à l’adoption du nouveau code électoral en 2018.

À son arrivée, la délégation a eu une séance de travail avec l’Ambassadeur et la Consule générale et leurs collaborateurs afin d’organiser le déploiement de la mission. À la suite de cette concertation, il a été retenu qu’une équipe siègera en permanence à l’ambassade à Paris et la seconde équipe séjournera à Bordeaux les 23 et 24 mars, puis à Marseille les 30 et 31 mars.

En fin de matinée de cette première journée du 23 mars 2019, l’affluence était assez satisfaisante. Le chef de la délégation, M. Mohamed Zigani, s’est dit confiant et espère voir les Burkinabè de la diaspora sortir nombreux pour se faire établir les passeports et les CNIB. « La communauté burkinabè de France a été sensibilisée par rapport à la mission et les objectifs qui nous ont été assignés pourraient être atteints. Il y va aussi de l’intérêt de la communauté à se faire établir les documents qui permettront de mieux les protéger dans leurs pays d’accueil. Je suis satisfait de l’affluence, deux heures seulement après le début de l’opération, malgré la spécificité de la journée de samedi à Paris », a déclaré M. Zigani.

En rappel, la diaspora burkinabè de France compte plus de 7000 personnes immatriculées auprès du Consulat général.

Le vote des Burkinabè de la diaspora est un engagement fort du Président du Faso et la présente mission consulaire d’établissement des documents de vote en constitue une des étapes de la concrétisation.

Service presse de l’ambassade du Burkina Faso à Paris

Vos commentaires

  • Le 29 mars à 12:26, par pas facile En réponse à : Burkinabè de la diaspora : début de la mission consulaire spéciale de délivrance de passeports et de CNIB en France

    Espérons que vous aurez ces documents facilement car ici c est la croix et la bannière. moi je suis allé au service de passeport pour mon passeport. je me suis aligné à 4 heures du matin, j étais 5è . des gens sont venus à 8 heures,10 heures et sont passés avant moi. j ai attendu toute la journée .
    monsieur de la police ,traiter tout le monde équitablement car peut être que vous aurez aussi besoins de personnes que vous ne connaissez pas un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 17:01, par kdo En réponse à : Burkinabè de France : Début de la mission consulaire spéciale de délivrance de passeports et de CNIB

    Quel engagement fort du president. Son engagement fort est de securiser l ensemble du territoire Burkinabe, travaailler a l equite, la justice et developper l agriculture et les entreprises pour que le citoyen lambda puisse manger au moins 2 fois par jour. Cette operation est une operation de distribution de perdiems. J imagine toute la margouille pour etre dans les missions. Le vote des Burkinabe de l exterieur n est pas une priorite actuellement. N en deplaise aux gens qui ne voyent pas loin. Celui qui est a l etranger et veut voter peut venir voter au Faso. A quand la prise de conscience propre a nous. On veut copier les occidentaux or on est pas. MPP est egale a Gabegis et gaspillage et surtout mauvaise gouvernance. Incapacite totale. Regret total. Faisons des projets simples, terre a terre et meme proposes par les populations a la base. Nimporte quoi

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 02:39, par Marie En réponse à : Burkinabè de France : Début de la mission consulaire spéciale de délivrance de passeports et de CNIB

    @#kdo
    “... gabegis et gaspillage” dites-vous ?
    Et de suggérer : “Celui qui est a l etranger et veut voter peut venir voter au Faso.”
    Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? On peut faire mieux pour éviter le gaspillage et la gabegie. Par exemple, faire voter tout citoyen burkinabé qui le souhaiterait ou voudrait à Ouagadougou et seulement à Ouagadougou. Que ce soit à dos d’âne, dos de tortue, de lièvre, en tricycle ou en Maserati, à pieds, sur les bras ou sur la tete, à vélo ou en jet privé, que chaque Burkinabe qui voudrait voter se déplace à Ouagadougou. On fera beaucoup beaucoup d’economie, pour vous faire plaisir. Et pour vous rendre suprêmement heureux, on tiendra un seul bureau de vote. Et même si la file doit s’allonger de Dori sur l’extrême nord du pays à Kpere aux confins méridionaux du Faso, et faire plusieurs fois le tour des limites géographiques du territoire, ce sera un seul bureau de votre. Et que chacun prenne son mal en patience ; la démocratie est une aubaine et le droit de vote, un privilège ! ainsi donc, que chaque bienheureux privilégié prenne conscience de sa fortune et ne rechigne pas à attendre le temps qu’il faudrait pour approcher les urnes. Pour vous contenter Monsieur #kdo ! un instant, mais bien sûr que l’on pourrait même faire plus fort et mieux et réduire le budget a quelques milliers de francs seulement ; en supprimant purement et simplement le vote populaire. Car trop de “gabegis” et trop de “gaspillage” ! le President de la Republique serait désigné par les députés, lesquels n’auront droit à aucun frais de mission, ni de casse-croûte durant la session, sauf peut-être de l’eau plate de robinet achetée à $60 la barrique ; deux ou trois devraient faire l’affaire. Et s’ils crient à la famine ces braves députés, on leur servira du binga avec du sel et un peu de beurre de Karite. Et inutile de les servir individuellement ; on les ferait asseoir par pool idéologique autour d’une bassine de binga et d’un sceau d’eau de robinet contenant une louche pour qui aurait soif. Mais tout ça serait encore bien trop onéreux, ne pensez-vous pas, bonnes gens ? On serait bien plus perspicace en suggérant, fortement, à chaque député de prévoir dans son sac et a ses propres frais, son casse-croûte et son bidon d’eau, de dolo, ou de bandji pour les idiots de vers Banfora & environs. On fera vachement d’economie, pour vous contenter grandement. Ah si si ! Pas assez ? Encore trop de “gabegis” et de “gaspillage” ? Soyons plus radicaux et téméraires. Osons tout : envoyons au diable le Président de la République et ses ministres, l’assemblée et ses députés, les mairies et leurs maires. Tout ceci rime avec budgétivore. Et ecrions-nous, “vive le Mogho Naba !” On annule tout, municipales, législatives, présidentielle. Et on laisse le Naba des Mossis nous gérer, à moindres frais, bien moindres. Il sera bienheureux @#kdo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie des partis : Le MPP à la rencontre de la diaspora des Etats-Unis
Abdel Kader Ouédraogo, un ambassadeur de la culture burkinabè à New York
CDP/Canada : « Nous ne nous lasserons pas de mobiliser et d’œuvrer à la victoire du CDP en 2020 », promet Marcel Yaméogo
Burkinabè de France : Journée de solidarité avec les victimes du terrorisme au Burkina Faso
Moumouni Pograwa, leader de la diaspora : « Roch Kaboré a juré qu’il va protéger la vie des Burkinabè et défendre l’intégrité du territoire »
Burkina Faso-Côte d’Ivoire : Bourèma Ki installé dans ses fonctions de Consul général du Burkina à Bouaké
Ambassade du Burkina Faso à Paris : le personnel se retrouve autour du 9e café
Burkina Faso -Gambie : L’ambassadeur Jacob Ouédraogo présente ses lettres de créance au président Adama Barrow
Diaspora : « Ici au Congo, la nationalité burkinabè est un avantage dans le monde des affaires », explique Lassina Ouattara, homme d’affaires burkinabè
Ambassade du Burkina en Libye : Des compatriotes dénoncent un « comportement anti-Burkinabè » de l’ambassadeur
Africa Day Slovénie 2019 : Une grande participation du Burkina Faso attendue
Burkina Faso-Côte d’Ivoire : Benjamin Nana prend les commandes du consulat général du Burkina à Abidjan
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés