Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 29 mars 2019 à 11h31min
Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

A l’audience de ce vendredi 29 mars 2019, Me Guy Hervé Kam a lu un extrait de la décision de la Haute Cour de Justice de la CEDEAO sur la saisine des avocats de Djibrill Bassolé pour le retrait des écoutes téléphoniques du dossier putsch. La Haute Cour a débouté l’accusé en rappelant que la pratique des écoutes n’est pas en soi illégale et qu’il faut apporter la preuve qu’elles ont porté atteinte aux droits de la personne.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 mars à 12:02, par Nabiiga En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute les avocats de Djibrill Bassolé

    Hi ! Hi !, Hi !, je ne peux pas ne pas rire. Il savait pourquoi il battait bec et ongle pour que ces écoutes ne fassent pas partie du dossier Ce n’est pas moi seul qui le sait mais tout le monde, y compris la NAFA et tous ceux qui dérangeaient la quiétude du public par des manisfestations. La question que je pose aux manifestants d’hier ? Le feriez-vous encore si on vous le demandait ?

    Plus ils montent et s’éloignent de la terre plus dure la chute vers la terre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:53, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute les avocats de Djibrill Bassolé

    Hommage aux MARTYRS du 30,31 Octobre 2014 et du 16,17 Septembre 2015

    On peut manipuler pendant 30 ans mais cette fois la manipulation est finie. La cour de la CEDEAO a frappé " ange" Djibril et ses avocats comme Soro le rebelle et "ange" Djibril avaient décidé de nous frapper fort au Nord au Sud partout. Assumer ses actes criminels releve de la sagesse. Pleurnicher devant la CEDEAO n’est pas une solution définitive. Par boulimie du pouvoir, certains BURKINABES ont visiblement supprimé la vie de leurs frères. Malheureusement les MARTYRS avaient besoin de faire un recours à la CEDEAO car leurs vies étaient sacrées selon les textes de la CEDEAO. Les mensonges ne passent plus. il faut imperativement affronter la réailté(procès)

    Un jour la vérité triomphera sur le mal ou l’impunité

    Justice pour THOMAS SANKARA
    Justice pour NORBERT ZONGO
    Justice pour DAVID OUEDRAOGO
    Justice pour BOUKARY DABO
    Justice pour SALIFOU NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    ACHILLE De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:54, par CONFIDENT En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute les avocats de Djibrill Bassolé

    Ha ! Ha !, Ha !, Hi ! Hi !, Hi !, Ho ! Ho !, Ho !,
    C’est un verdict très simple mais clair comme de l’eau de roche.
    Comme quoi on fini par être rattrapé par la vérité en face .
    il donc indéniable que le général BASSOLE a participé ou a été le co commanditaire du coup d’État le plus bête du monde raison pour laquelle il se battait pour que cette pièce soit retirée de son dossier.
    A chacun donc de récolter ce qu’il a semé ! ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:59, par La vérité En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute les avocats de Djibrill Bassolé

    Ça va être difficile pour les avocats de prouver que ces conversations concernent la vie privée du Général. Il vaut mieux reconnaître les faits , se repentir et prendre le bon chemin. Malheureusement le Gl Djibril n’est pas là pour entamer cette démarche. Ses avocats vont lui créer plus des domages avec ces manigances.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:14, par Ka En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute les avocats de Djibrill Bassolé

    Monsieur Bassolé tu la coule en Tunisie croyant être sauvé comme depuis ta naissance, tu fais partie à un monde où il faut seulement apprendre à gagner sans avoir raison : Mais le peuple Burkinabé a ce 31 Octobre 2014, vous a montré toi et ton mentor Blaise Compaoré sans oublié votre complice le félon Gilbert Diendéré, que ce qui fait la grandeur d’un peuple, c’est de défendre les valeurs qui le fondent, et la valeur du peuple Burkinabé réside dans sa sincérité. Que ça soit ton ami le bâtonnier Traoré, ou toi, vos carnets d’adresses ne vous sauveront pas. Car, qu’il soit l’ONU, la CEDEAO le machin des valets ADO et Maky, ont compris qu’un militaire qui prend son arme pour s’emparer du pouvoir, est un criminel en puissance.

    Merci au maître Hervé Kam, ici avec cette décision de la CEDEAO, nous sommes assuré que le combat pour la justice que vous les avocats des pauvres victimes défendent, est celui le plus difficile à mener, car, on ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception). La CEDEAO sait très bien que dans un état normalement constitué, le fait, pour un militaire, de s’emparer d’une arme pour se livrer à une activité autre que celle qui lui a été assignée par la hiérarchie est un acte d’insoumission caractérisée et passible des plus hautes sanctions : Et ces écoutes légitimes qui accablent Djibril Bassolé qui trahissait son peuple et même son ami Gilbert Diendéré, montre qui est ce criminel né.

    La CEDEAO est conscient que ces deux généraux de pacotille, depuis plus de 27 ans au Burkina, ont pris la fâcheuse habitude de violer le droit et les valeurs fondamentales de la société : Et cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs au pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:20, par Sidpassata Veritas En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute les avocats de Djibrill Bassolé

    Bravo à la Haute Cour de Justice de la CEDEAO !
    Les pieds nickelés de putschistes et tous les attardés de la politique politicienne en Afrique finiront bien par comprendre qu’il est révolu, le temps où l’on utilisait les instances nationales et supra-nationales pour écraser les droits des peuples en leur imposant l’injustifiable.
    Il est bien temps que les juges dans les les tribunaux et les députés dans les parlements régionaux et sous-régionaux travaillent à imposer le droit des peuples aux clubs régionaux et sous-régionaux des chefs d’États qui ont la fâcheuse tendance de protéger les politiciens. Une telle révolution sera le vrai chemin de l’intégration africaine et de l’émancipation réelle de nos nations encore sous la poigne de ces colons nègres appelés "hommes forts". Tant pis pour les canard boiteux !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 13:57, par loblo En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Voilà c’est bien. Que c’est vous qui êtes forts, vous connaissez haute cours. Nous ici à la basse cours on va vous juger bien pian.
    Personne ne peut vous défendre contre votre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:01, par @@gog En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    SVP ou est la NAFA ? Depuis que la haute cours a débouté l’accusé Djibril , je la cherche en vain ? N’est-ce pas que la VERITE qui a triomphé maintenant la dérange ? Plus on avance dans le procès , ce parti qui était au départ virulent et verbalement agressif devient atone et aphone ;qu’est-ce qui se passe ?cher NAFA répondez-moi !Je ne fais pas du cynisme ; je veux simplement vous entendre .

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:11, par Vérité En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Hi Hi Hi ! Merci à tous ceux qui se battent nuit et jour pour la cause de la veuve et de l’orphelin. Quand le méchant périt, le peuple rit. Ils comprendront tôt ou tard qu’ils ne sont que des hommes. Ils avaient le pouvoir de vie ou de mort sur leurs concitoyens et ils ont préféré leurs donner la mort et la désolation. Ils étaient intouchables et la justice était taillée pour les voleurs de cabris. Aucun d’entre eux ne passait devant un tribunal quelconque. Ils avaient l’assurance que Dieu dormait profondément. Pour certains d’ailleurs Dieu n’existait même pas. Ils se disaient francs et maçons donc architectes de leurs vies...
    Habitué à corrompre, Djibril a même voulu corrompre publiquement les familles des victimes. 10 millions par personne décédée, quelle ignominie ! Ainsi donc, des millions pour inciter à tuer, et résister, des millions pour les faux journalistes pour faire sa communication, des millions pour son faux parti NAFA... Pour eux, l’homme n’est rien. Regardez bien son visage, tout s’y exprime. C’est en réalité le vrai visage de Djibril. Les autres photos sont généralement du maquillage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:02, par lewang En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    On appelle ça une déculottée !!!!!! ils doivent avoir le courage d’affronter la réalité et ensuite demander l’indulgence du tribunal

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:29, par Le visionnaire En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Maître KAM et tous ces avocats patriotes de la partie civile te je veux bien citer Maître Farama et Neya. Bravo à vous !
    Je reconnais ici de vrais patriotes et je peux dire que tous les dénigrements ne pourront entacher le fait que vous êtes des patriotes. On en a besoin en ce moment pour le FASO.
    Que Dieu vous bénisse !
    SVP, aider aussi votre confrère Ambroise FARAMA pour ne pas qu’il soit le seul dans le dossier de YIRGOU et de massacre des peuhls ! Force doit rester à la JUSTICE !
    C’est la seule chose qui peut vraiment réconcilier les Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:29, par sheikhy En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Je pense également que le courage et la persévérance du parquet et du tribunal ont été pour beaucoup. Ils n’ont pas succombé à la pression et ont au contraire mis leur propre pression sereine. Que les gens ne se trompent pas et évitent d’être trompés. Si les juges ont persisté à maintenir et diffuser ces écoutes, c’est parce qu’ils ont un niveau élevé d’assurance sur leur réalité et leur fiabilité. Maintenant, les sources peuvent ne pas être dévoilées en public, mais entre eux et les accusés, ils savent d’où ça vient.
    Le procès est clos sauf retournement de dernière minute et surtout si les accusés décident de nettoyer les écuries d’Augias en déballant tout. Pour moi, seul un tel moment de vérité pourrait vraiment apaiser les coeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:55, par Kado En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Laissez la NAFA tranquil. Elle est deja meurtrie dans son ame. La honte les oblige a baisser la tete.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 17:22, par Le Vigilent En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Djibril Bassole subit aujourd’hui, et plusiuers decennies apres :
    - La vengeance des gendarmes condamnes injustement lors du process sur l’or disparu au niveau de la gendarmerie ;
    - La vengeance de David Ouedrago contre qui, sur instruction de Djibril Bassole, des gendarmes "acquis" ont fabrique un faux rapport d’audition sur un pretendu vol de numeraires chez Francois Compaore ;
    - La vengeance des pauvres gendarmes, auteurs du faux rapport d’audition de David Ouedraogo, et morts dans des conditions mysterieuses après avoir etabli le fameux rapport d’audition ;
    - La vengeance de toutes ces personnes innocentes anonymes ayant perdu la vie ou leur dignite du fait des fourberies et trahisons de Djibril Bassole.
    Tous les tords crimes faits aux gens biens et/ou faibles par les puissants sont venges tot ou tard. C’est une telle vengeance que subissent uajourd’hui Djibril Bassole et son compaire Diendre. Blaise et Francois Compaore ont deja subi une petite partie de cette vengeance et le rest suivra inevitablement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 17:38, par banane En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    c’est vraiment dommage pour nous , d’avoir eu des fils comme ces deux généraux dans un pays des hommes intégres . Aujourd’hui le peuple burkinabé doit comprendre que notre pays est le plus riche au monde , merci à dieu le tout puissant

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 18:33, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Reste maintenant à la CDEAO de s’auto-saisir pour arrêter immédiatement Guillaume SORO. Il faut le faire avant qu’il ne désole la Côte-d’Ivoire et d’autres pays. C’est un chef de guerre, il a les armes et les réseaux d’armes. Il a de l’argent aussi et demeure un appât de l’impérialisme notamment français. Nom d’un Duc, la sous-région doit faire preuve de fermeté.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 09:22, par Le Voltaïque En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Coment pouvez- vous continuer à l’appeler "Général"

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 10:39, par Nana En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Le visage d’un tueur froid doublé de sournoiserie. Tout ce paye sur cette terre. Et le pire reste a venir : l.evoĺution de la maladie.....suivez mon regard. Oû sont les plaisantins de la NAFA ÿ’a plus de marches ou quoi ?. Le programme politique du felon est fini. Vous allez devir faire vos marches autour des prisons puisque djibriĺ n’a pas pu ridiculiser les autres. Une bande de cancres

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 14:36, par chocochoco En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    ils se pensaient intouchables les 02 coneraux. ils etaient en l’air . ils sont redescendus. meme si la justice humaine se fait.
    le tout puissant ; le sage ;n’a pas dit son dernier mots pour leurs différents crimes humain crapuleux et économiques.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 14:46, par chocochoco En réponse à : Écoutes téléphoniques : La Haute Cour de Justice de la CEDEAO déboute Djibrill Bassolé

    Avocat continuer a défendre l’indéfendable. vous rentreriez dans l’histoire avec à reculons. enregistrement non authentiques croyez vous que si s’était un voleur de peccadille il aura ce temps. ce qui est plus grave c’est des coneraux qui sont inkapables de dire la vérité.
    je félicite et nous devons reeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeffffffffffffffffffffffffffffffffffffelicité l’ex Premier ministre Monsieur LUC ADOLPHE TIAO pour son courage ; sa bravoure suivez mon regard

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés