Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 27 mars 2019 à 23h45min
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 27 mars 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 16 H 10 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE CINQ (05) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de la Justice :

– un décret portant organisation du ministère de la Justice.

L’adoption de ce décret permet de doter le ministère de la Justice d’un nouvel organigramme conformément au décret n°2019-0139/PRES/PM/SGG-CM du 18 février 2019 portant attributions des membres du gouvernement et au décret n°2016-027/PRES/PM/SGG-CM du 23 février 2016 portant organisation-type des départements ministériels.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales :

– un décret portant organisation du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

Cette nouvelle organisation matérialise la vision de faire des langues nationales, un vecteur de cohésion sociale et un levier d’amélioration de la qualité, de l’accès à l’éducation et l’instruction de tous les Burkinabè. Elle met également en œuvre un engagement du gouvernement signé le 27 janvier 2018 avec la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE).

L’adoption de ce décret permet de doter ledit ministère d’un nouvel organigramme conformément au décret n°2019-0139/PRES/PM/SGG-CM du 18 février 2019 portant attribution des membres du Gouvernement et au décret n°2016-027/PRES/PM/SGG-CM du 23 février 2016 portant organisation-type des départements ministériels.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– un rapport relatif à la situation des retards des années académiques dans les Institutions d’enseignement supérieur et de recherche (IESR) du Burkina Faso.

Les différentes universités, malgré les efforts des acteurs, accusent des retards et des chevauchements dans le déroulement normal des années académiques.

Le Conseil a donné des orientations pour l’amélioration de la gouvernance des universités, l’accroissement des capacités d’accueil des universités et la poursuite de l’opérationnalisation des centres universitaires.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions pour la mobilisation des ressources nécessaires à l’achèvement et à l’équipement des infrastructures en construction dans les différentes universités.

I.1.4. Pour le compte du ministère du Développement de l’économie numérique et des postes :

– un décret portant modification du décret n°2018-1211/PRES/PM/MDENP/MINEFID du 31 décembre 2018 portant définition des conditions d’attribution des licences individuelles technologiquement neutres pour l’établissement et l’exploitation de réseaux et services de communications électroniques aux opérateurs de téléphonie établis au Burkina Faso.

I.1.5. Pour le compte du ministère des Droits humains et de la promotion civique :

– un décret portant organisation du ministère des Droits humains et de la promotion civique.

L’adoption de ce décret permet de doter le ministère des Droits humains et de la promotion civique d’un organigramme pour une meilleure prise en compte des questions de droits humains et de promotion civique et ce, conformément au décret n°2019-0139/PRES/PM/SGG-CM du 18 février 2019 portant attributions des membres du gouvernement et au décret n°2016-027/PRES/PM/SGG-CM du 23 février 2016 portant organisation-type des départements ministériels.

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE

Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles :

– un rapport relatif au plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables de 2019 (PRSPV-2019).

Ce plan de réponse est élaboré suite à une analyse de la vulnérabilité alimentaire de notre pays à partir des résultats prévisionnels de la campagne agropastorale 2018-2019. Cette analyse fait ressortir en situation projetée (juin-août 2019), environ 3 745 200 personnes sous stress alimentaire réparties dans toutes les régions et environ 676 200 personnes en situation d’insécurité alimentaire sévère dont 24 283 personnes en « phase urgence », reparties principalement dans les régions du Centre-Nord, du Nord et du Sahel.

D’un coût global de vingt-sept milliards huit cent quatorze millions sept cent cinquante-deux mille cinq cent quatre-vingt-neuf (27 814 752 589) F CFA, ce plan vise à apporter une réponse concertée aux besoins spécifiques de ménages à risque d’insécurité alimentaire et à la malnutrition et à réduire les effets des crises sur les populations et le bétail par la protection et la reconstitution des moyens d’existence.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre réussie de ce plan de réponse.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles a informé le Conseil de la tenue de la 21ème édition de la Journée nationale du paysan (JNP), du 25 au 27 avril 2019 à Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-Ouest.

Cette 21ème édition, placée sous le très haut patronage de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, a pour thème : « Défi de la sécurité alimentaire dans un contexte d’insécurité : quelles stratégies d’accompagnement des exploitations agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique ? ».

Il a également fait au Conseil le bilan de la participation du Burkina Faso à la session ordinaire du Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial (PAM), tenue à Rome (Italie) du 25 au 27 février 2019.

La participation de notre pays à cette session en qualité de membre du Conseil d’administration a permis de consolider les relations entre le Burkina Faso et le PAM.

II.2. Le ministre des Infrastructures a fait au Conseil la situation des projets routiers sur la période 2016-2020.

Le bilan d’exécution des projets routiers sur ladite période se présente comme suit :

au titre du bitumage, le linéaire total de routes en travaux de bitumage/renforcement/entretien périodique est de 1 254,67 km (réseau classé et voiries urbaines) dont 590,74 km sont achevés et 663,93 km en cours d’exécution ;
au titre de l’aménagement des pistes rurales, 1 375 km ont été aménagés dans les 13 régions du Burkina Faso en 2016, avec un taux d’achèvement de 100%, 472 km de pistes rurales aménagées dans 10 régions en 2017 dont 296 km sont achevés et 117,95 km de pistes rurales dans le cadre du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF) en 2017 dont 59 km achevés ;

au titre de l’amélioration du niveau de service du réseau routier, on enregistre pour l’entretien périodique 593,37 km de route en terre du réseau classé et 385,49 km en cours d’exécution. Pour l’entretien courant du réseau classé et des pistes rurales, 15 728 km ont été entretenus et 2 735 km sont en cours d’exécution.

A cela s’ajoutent l’achèvement et la mise en service des ouvrages de franchissement de la Sirba sur la route nationale 18 (RN18), du pont du Mouhoun sur la RN1 à Boromo et de l’ouvrage hydraulique de la RN3 sur le barrage de Yalgo.
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions idoines pour le suivi et l’achèvement des différents projets de routes.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

– Monsieur Paul Kaba THIEBA, Economiste, est nommé Directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF).

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

– Madame Abibata COULIDIATI/TOURE, Mle 51 103 J, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 12ème échelon, est nommée Chargée de missions ;

– Madame Mariam KABORE/OUEDRAOGO, Mle 32 489 D, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 17ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

– Madame Fatouma SIRI/OUATTARA, Mle 92 952 P, Administrateur du cinéma et de l’audiovisuel, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice du développement et du suivi des médias à la Direction générale des médias (DGM).

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE

– Monsieur Baba Ahmed COULIBALY, Mle 80 65 T, Ingénieur électromécanicien, catégorie 8, 13ème échelon, est nommé Directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL).

D. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

– Madame Huguette Radegonde Nebgniga BAMA/OUILI, Mle 2 319 364 D, Economiste-gestionnaire, catégorie C2, 15ème échelon, est nommée Directrice générale de l’Agence burkinabè des investissements (ABI) ;

– Monsieur Fang Beta Christian SOMDA, Mle 212 610 A, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Secrétaire permanent chargé du suivi des reformes des licences d’affaires ;

– Monsieur Nazaire THIOMBIANO, Mle 52 156 K, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Secrétaire technique de mise en œuvre du Plan d’industrialisation accéléré du Burkina Faso ;

– Monsieur Miwèssi Guillaume DOFINI, Mle 260 348 C, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat du Centre-Sud ;

– Madame Joséphine BASSOLE/BATIONO, Mle 229 827 U, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 1er échelon, est nommée Directrice régionale du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat du Plateau-Central ;

– Monsieur Calfassoro KONATE, Mle 117 060 F, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat du Sahel.

E. AU TITRE DU MINISTERE DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

– Madame Alizeta KONE/COMPAORE, Mle 130 173 N, Magistrat 1er grade, 3ème échelon, est nommée Secrétaire générale ;

– Monsieur Siaka PARE, Mle 111 144 R, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;

– Monsieur Pizème KIEMA, Mle 112 508 M, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier décret nomme Monsieur Tibila Jules KABORE, Mle 84 02 003 C, Informaticien, Administrateur représentant le personnel au Conseil d’administration du Service national pour le développement (SND), pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le second décret nomme Monsieur Yaya TRAORE, Mle 241 860 R, Maître-assistant en informatique, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère du Développement de l’économie numérique et des postes au Conseil d’administration de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 27 mars à 22:09, par Sphinx En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Et pour le compte du Ministère des sports et du Loisir ? N’était-il pas nécessaire de communiquer sur le résultat des éliminatoires de la CAN 2019 ? et prendre des mesures y relatives ??? ça ressemble à une politique de l’autruche !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 23:10, par Un Burkinabê En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Est ce que la distance Dédougou-Solenzo-Koundougou et Nouna-Sanaba fait partie de vos chiffres (statistiques) ? Si "oui" je vous demande de déduire ces distances de vos statistiques car travaux mal effectués ou même pas du tout effectués. Si le PF, le PM et le ministre des routes ne le croîent pas qu’ils passent à la vérification sur le terrain. Je propose qu’un journaliste du lefaso.net nous ressorte les dêtails des chiffres tels que la manne financière dépensée sur cette route de Solenzo depuis les indépendances.
    1- Combien de fois ces tronçons ont été entretenus ? En quelles années ?
    2- Combien de fcfa ont été englués sur ces tronçons au total ?
    3- De nos jours le bitumage de ces tronçons coûtera combien ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 10:58, par SANOU En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

      J’enfonce le clou. Tout a été déjà dit.
      Actuellement il y a une urgence pour le monde paysan, l’écoulement et/ou la transformation de ce qui est déjà produit. Faites un tour dans les marchés et yaars de Ouaga, les fruits et légumes pourrissent même bradés à 150F le kg de haricot vert

      Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 23:36, par Un Burkinabê En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    S’il vous plaît, Supprimez la Journée Nationale des Paysans. Tout a été dit lors des JNP passées. Il ne reste qu’à agir maintenant. Prenez les sous à dêpenser pour créer des emploit pour la jeunesse du Houet. Le plan pour aider les paysans est clair :
    1- Moderniser l’agriculture. Notre soleil peut il faire marcher des daba modernes ? Etc...
    2- Booster la rentabilité des productions agricoles.
    3- Mieux organiser le marché des produits agricoles. Booster la fluidité des produits agricoles (routes, voie ferroviaire, etc...)
    4- Faciliter le crédit agricole
    5- Lutter farouchement contre la Corruption et la Fraude dans notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 03:16, par Hum ! En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Le temps finit par montrer la vraie valeur des personnes et des biens. C’est pas parce-que Dieu t’a fait grâce de travailler à l’international que tu vas penser que ceux qui sont restés travailler au pays sont des idiots.
    On attend de voir la vraie valeur de Rosindi, l’autre oiseau rare.
    Des gens qu’on a amené avec clairons et fanfares , pour qui on a tordu le cou aux textes pour les payer des salaires hors gabarit, djaaa, le niveau des postes là les dépassait. Je comprends pourquoi ils ont mis le pays dans une impasse avant d’être remerciés. Leurs niveaux réels ne dépassaient ceux de nos DG !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 04:48, par Pang ya wende En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Bonjour. Ma question s’adresse à monsieur Éric Bougma. Svp, est-ce que la route Kaya-Barsalogho-Dablo déviation Namissiguima fait partir de ton bilan ? Si oui, sanctionné certaines personnes. Nous sommes de coeur avec Rock mais il y’a plus de traitre autour de lui.
    De plus, nous avons deux grands marchés dans la zone qui permettent d’évacuer les produits des agriculteurs, le marché de Nawoubkiba et celle Dablo, vers Kaya qui ne sont même pas accessible à cette période de l’année . pourtant lors de mes sorties dans les autres localités même les petits villages sont accessibles par des pistes rurales. Qu’es-ce que ces localités ont fait du mal et ne bénéficient pas le programme présidentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 06:21, par Yeux rouges En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    J’aurais été émerveillé si monsieur PKT,avec toute l’expérience qui la sienne, les moyens financiers et relationnels,créé sa propre entreprise et embauche beaucoup de jeunes. C’est très facile de dire aux jeunes de créer leurs propres entreprises quand à ce niveau, on se fait encore employer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 07:20, par LE VILAIN En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    “Quand moi je vous dis que l’ancien gouvernement du PF était remplis des vauriens personnes ne me croyait mais voici les résultats "Monsieur Paul Kaba THIEBA, Economiste, est nommé Directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF)" Paul Maïs toi aussi il fallait tout simplement refuser. Depuis le temps de l’homme fort Blaise COMPAORE, tous les Premiers Ministres après leur chute se retrouvaient à l’extérieur comme Ambassadeurs mais comme toi tu n’as rien fait du bon je suis certain que c’est à cause de cela le PF t’a déposé comme l’institut se nomme dans ce coin pour t’oublier.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 07:57, par Kpièrou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Merci à Fasonet pour le rapport du conseil de ministres. Un tel rapport ne peut donner les détails mais il laisse le citoyen insatisfait sur certaines questions.
    Que les journalistes approchent le ministre des infrastructures pour avoir un tableau détaillé des travaux routiers de 2016 à 2020 car les éléments donnés sont en de ça des attentes.
    Bien merci à vous, journalistes.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 09:32, par ZANGO M. En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

      Le problème cher ami, c’est que nos journalistes sont des perroquets. Ils ne font que répéter ce qu’ils ont entendu et point barre ! Ils n’investiguent pas du tout !

      Répondre à ce message

      • Le 28 mars à 14:43, par yes En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

        Internaute ZANGO M., je ne suis pas journaliste mais je sais que toi tu parles hasard. Qu’est-ce que tu appelle perroquet ? Il faut faire d’abord des recherches sur le journalisme avant de venir étaler ton ignorance ici. En plus, rien ne t’empêche en tant que citoyen de ce pays d’aller à des informations. Si tu lisais les médias tu allais savoir que les journalistes burkinabè font un travail à féliciter.

        Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 08:02, par Komagnini En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Quel désaveu pour l’ancien premier ministre Paul Kaba THIEBA (PKT). D’un poste de premier des ministres à simple Directeur général d’une unité financière : la chute est vraiment rude, raide, rare. Ces prédécesseurs à ce poste ont eu meilleure fortune. C’est dire qu’il ne mérite même pas un poste d’ambassadeur, pour celui qui a servi à ce poste de premier plan pendant presque toute la moitié du mandat du Président RMCK.. Ce n’est pas juste §

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 10:21, par Lièfô En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

      Félicitation au tout nouveau DG de CBC-BF. Cela permettra l’opérationnalisation de cette Caisse qui semble être aussi une idée originale de l’ancien PM devenu DG. Cette opérationnalisation permettra de récupérer et rentabiliser l’argent sous-exploité et de financer des projets structurants en phase avec le PNDES. Beaucoup de courage au nouveau DG.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 08:27, par Nomination illégale En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    La SONABEL fait partie des Sociétés d’Etat à caractère stratégique dont la liste a été arrêtée par une loi et dont la nomination des DG relève des prérogatives du président du Faso .Tout comme les DG de la SOFITEX,CNSS ,Poste BURKINA ,LONAB ont été nommés au titre de la Présidence du Faso ,le DG de la SONABEL devait être nommé au titre de la présidence du FASO . Sinon il y a illégalité dans cette nomination ,à moins que quelqu’un m’en apporte la preuve du contraire . Alors ,il faut harmoniser sinon ça fait désordre et pas sérieux

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 08:51, par gongoni En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Quelqu’un peut -il me dire combien de pays sont encore dans ces histoires de Caisse de dépôt et de consignation ? C’est de la pure arnaque et nous sommes entrain d’assister à une véritable dictature des banquiers qui sont entrain de transformer la gestion de l’Etat en une affaire privée entre copains. Ainsi les milliards des grandes sociétés d’Etat vont être déposés dans cette caisse au détriment du Trésor public et à la merci des banquiers rapaces par diverses astuces . Les conséquences de cette façon de gérer un pays dont personne (Syndicats,Société civile ,partis politiques de l’opposition, économistes et autres financiers )seront désastreuses plus tard pour le pays dans quelques années . En ce moment ,ce sera trop tard pour redresser la situation . Comme le disait l’imminent Pr KI ZERBO que personne ne dise demain que les burkinabè n’ont pas été prévenus des conséquences de cette affaire ténébreuse .

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 10:57, par Kouda En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

      gongoni,
      Je suis très content de lire votre opinion juste sur la Caisse des dépôts et consignations qui n’est qu’une pure arnaque grandeur nature pour "niquer" le contribuable burkinabè.
      De nouveaux riches apparaitront de nulle part grace à cette CDG. Des entreprises privées s’endetteront à coups de milliards fcfa et refileront leurs dettes au contribuable burkinabè par le biais de cette CDG. En France, c’est ce qui s’est produit et ici au Faso, ça sera pire. Les actifs de l’Etat dans les sociétés, privées ou publiques, seront purement et simplement bradés au profit de camarades, copines et parents.
      Ajoutez à la CDC la banque agricole et nous n’aurons que nos yeux secs pour pleurer tellement le vol sera immense. Au Burkina Faso, nous sommes forts dans les détournements, le vol de l’argent public.
      L’avenir nous situera.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 11:41, par Bravo 1 appelle Bravo 2 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    1- Il faut penser aux feux tricolores à Ouaga qui ne marchent pas ou bien qu’ils marchent mais une ou deux ampoules ne donnent pas, par exemple les feux tricolores non loin de la station PETROFA route de Kalgondin, feux tricolores sur la Circulaire, après ceux du District de Bogodogo avant ceux du SIAO, etc.
    2- Il faut uniformiser les CSPS qui ne le sont toujours pas en y ajoutant le dispensaire, la maternité, le depot pharmaceutique ou les logements des agents de santé, etc. qui manquent.
    3- Il faut songer au nombre des Regions au Faso, soit on descend à 12 soit on monte à 14 ou 15 ; il faut quitter le nombre 13 des Regions.
    4- Il faut un detachement militaire à Koudougou ; 100 à 150 km autour de Ouaga un camp ou detachement militaire.
    5- Pas de Chef-lieu de Region à moins de 50 km autour de Ouaga.
    6- Promouvoir la polygamie (surtout la bigamie) avec prime d’encouragement pour certains foyers afin de reduire le nombre de filles ou femmes celibataires à la recherche de foyers.
    7- Afin de reduire le chomage, je propose ceci : si un couple travaille et ils ont ensemble 300000Frs par mois, dorenavant chacun du couple va travailler à tour de role, chaque mois ou chaque 3 mois avec un salaire du couple de 200000Frs ou 250000 par mois. Les 50000 ou 100000F du couple serviront à embaucher quelqu’un d’autre. Imaginer combien d’emplois cela va engendrer et dans les couples, celui qui est au repos du mois ou du trimestre s’occupe des affaires (elevage, agriculture, domestiques, etc.) du couple. A la prochaine pour d’autres propositions. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 12:20, par Zapi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Bonjour à toute la jeunesse consciente,

    On ne peut pas élire un banquier à la tête de notre pays, qui a passé tout son temps à former une équipe de banquiers et d’affairistes autour de lui (PKT, Eric BOUGOUMA, Alpha BARRY, BOUDA, etc.) et vouloir des miracles pour le développement de ce pays. Ils n’ont pas encore fini de penser à leurs propres affaires (enrichissement illicite, construction de grosses villas, etc.), comment peuvent-ils penser aux développement de ce pays qui nécessite une vision, un comportement exemplaire au sommet de l’Etat en donnant l’exemple soi-même et en adoptant le recours aux sanctions exemplaires pour dissuader toute personne qui enfreint au code de conduite morale. Or ce gouvernement n’a rien de tout ça.

    Que Dieu nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 13:10, par developpement inclusif En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    ma question s’adresse au ministre des infrastructures : A quand une route normale reliant Koumbri-Ninigui (province du yatenga) ? un gros village comme Ninigui mérite mieux. je sais que si Jacob OUEDRAOGO l’Homme de Barga était au gouvernement il allait plaider pour la construction d’une bonne route pour les habitants de ce village qui a voté massivement le MPP car trop de promesses n’ont pas été tenues. mais bon attendons de voir d’ici les élections 2020 quel refrain on va servir encore aux habitants de Ninigui

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:13, par Cequejenpense En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    Je ne pense pas que PKT soit "tombé " comme pensent certains. La CDG c’est quand même une très grande "banque publique" où la rémunération (les avantages et bonus avec) du DG dépasserait celle d’un ministre ou même d’un premier ministre.
    La préoccupation qui devrait être la nôtre avec cette nomination c’est plutôt la question de la transparence, de la bonne gouvernance de cette institution. Kaba parce qu’il est compétent pour diriger la CDG ou juste le caser quelques part puisqu’il ne semble pas avoir obtenu une offre plus intéressante à l’international (il visait le vice gouverneur de la BCEAO dit-on) ?
    Prions que l’objectif ne soit pas faire main basse sur les fonds de cette banque publique naissante (créée par eux même) pour financer la campagne électorale du MPP en 2020. Attendons de voir mais veillons...

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 16:22, par zama yinga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    bonjour en fin de compte l’idée du PM déchu sera mis en marche avec à la tête de la caisse lui même. Mais je demande d’avoir surtout pitié de ceux la qui cotisent pour leur retraite pour ne pas mettre en péril la vie des retraites en finançant des projets non rentable . Si toute fois les projets n arrivent pas à rembourser ,les comptes dormant risquent de partir en fumé ou dans les poches des gens . En effet j’ interpelle la conscience du premier responsable à la bonne gestion et surtout à tous ceux qui seront recrutés pour le fonctionnement de cette nouvelle caisse financière, que ce recrutement se passe surtout dans les règles de l’art , éviter
    les affinités .

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 09:54, par Burkindi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2019

    A quand le remplacement de l’equipe mafieiuse de l’ex Ministre Smaïla OUEDRAOGO au Ministère de l’emploi et de la jeunesse ?
    - Le Dircab espion Issouf Traoré
    - Le DAF Zab Pousbila le Detourneur de deniers publics et racketeur des fournisseurs pour le compte de son ex mentor
    Le Directeur des marchés Abdoul Abach Ouedraogo, le corrompu et attributeur de marchés en fraudes aux copains, amis et maîtresses de son mentor
    Sinon pas la mafia un ministre qui se déplacent avec son daf, son dmp et dircab, sa team mafieuse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 15 mai 2019
Situation sécuritaire : Bientôt des tournées de sensibilisation sur la cohésion sociale
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement respectera ses engagements avec les partenaires sociaux
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019
Education : Le conseil des ministres adopte un rapport relatif à l’apurement des dossiers
Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 avril 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement prévoie la réalisation d’infrastructures socioéconomique dans sept régions du Burkina Faso a hauteur de de 21 milliards Fcfa
Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019
Conseil des ministres : Une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activités sera lancée courant mai 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés