Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Volontaires de la CEDEAO : Les artisans de la paix et du développement célébrés

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 26 mars 2019 à 14h00min
Volontaires de la CEDEAO : Les artisans de la paix et du développement célébrés

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a célébré ce 26 mars, la journée des volontaires de l’institution. Au Burkina Faso, l’événement a été marqué par une conférence à l’université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo sous le thème, « les volontaires de la CEDEAO pour la promotion de la paix et du développement ». Faire connaitre le programme de volontariat aux étudiants et susciter leur engagement pour leur communauté, c’était en ligne de mire le sens de cette action.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a mis en place un Programme de volontaires lancé officiellement le 26 mars 2016. Cette initiative vise à promouvoir l’expertise des citoyens des 15 Etats membres dans tous les domaines d’intervention de la communauté et de ses institutions. Le 26 mars est donc la date choisie par la CEDEAO pour célébrer ces hommes et femmes qui s’engagent volontairement pour des actions de développement et de consolidation de la paix au sein des différents Etats membres.

Cette année, le thème retenu est : « Les volontaires de la CEDEAO pour la promotion de la paix et du développement ». Au Burkina Faso, l’amphi A 600 de l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo a servi de cadre pour une conférence sur le thème de la journée. Forte mobilisation des étudiants et de la communauté universitaire qui, malgré les congés, sont venus apprendre à connaitre le programme des volontaires. Pour le vice-président de l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo, c’est avec fierté et intérêt que cette activité est accueillie.

« Elle permet d’informer les étudiants sur les opportunités qui existent. On ne se contente pas de former, on se préoccupe de l’insertion professionnelle de nos diplômés. Toute opportunité qui va dans ce sens est à saisir et à présenter à nos étudiants », a expliqué le Pr Alou Kéïta pour qui, l’université et la CEDEAO à travers son programme de volontariat ont le même objectif : une mission sociétale qui vise à impacter durablement et efficacement la vie des populations. Aussi, l’intérêt de la communauté universitaire pour cette initiative réside dans le fait qu’elle permet de répondre à des exigences, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés, voire leur auto employabilité. De l’avis du vice-président donc, ce programme de volontaires de la CEDEAO est porteur d’espoir.

Le message du président de la Commission de la CEDEAO a été lu par Francis Chuks Njoaguani, directeur du Centre de développement de la jeunesse et des sports au sein de l’institution communautaire. Dans son adresse, le président a salué l’engagement de ces volontaires qui, au risque souvent de leur vie, dans des environnements et conditions hostiles, apportent du sourire et de l’espoir aux populations en détresse.

A travers l’action de ces groupes de jeunes dynamiques qui œuvrent pour la paix, la santé, la sécurité, l’éducation, le développement, c’est la CEDEAO des peuples qui est en marche. Et foi du président, c’est grâce aux actions de ces volontaires à travers le monde, en Afrique et singulièrement dans l’espace CEDEAO que le monde est plus humain.

« Aujourd’hui les volontaires sont dans tous les domaines. Des agro géologues, des chirurgiens, des professeurs de langues, de sciences, mathématiques, physiques chimie, biologie, des experts dans les domaines du sport et de la jeunesse, dans le développement du genre. Ils apportent un appui à leurs structures d’accueil, mais également dans les communautés où ils vivent », a expliqué Francis Chuks Njoaguani.

Pour rappel, les premiers volontaires qui ont été déployés en 2011 au Libéria étaient essentiellement des médecins, des sages-femmes, des professionnels de la santé, des professeurs de santé et de français. Ils avaient pour mission d’apporter un appui technique au développement des infrastructures éprouvées par la guerre. Par la suite, des pays comme la Sierra Leone, la Guinée, la Guinée Bissau, le Togo et la Côte d’Ivoire ont connu l’expérience des volontaires de la CEDEAO.

Après cette phase pilote qui a pris fin en 2016, le programme a été élargi à tous les 15 Etats membres de la CEDEAO. Et cette fois, les volontaires peuvent être recrutés pour servir dans leur pays d’origine. Ils sont plus de 160 volontaires CEDEAO sur les différents fronts de la paix et du développement dans différents pays de l’institution communautaire.

Les critères de sélection des volontaires sont les suivantes :

-  Citoyenneté des pays de la CEDEAO
-  Niveau d’enseignement secondaire ou de compétences avérées dans un domaine donné ;
-  Expérience et/ou capacité avérée de leadership ;
-  Casier judiciaire vierge ;
-  Expérience de volontariat (formel ou informel) ;
-  Apolitique (sans engagement dans une activité politique quelconque) ;
-  Aptitude à s’adapter aux différentes conditions sociales, culturelles et politiques ;
-  Engagement à servir comme volontaire.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Air France : « Je pars triste mais confiant », Philippe Maciocia, ex-représentant au Burkina
Organisation ouest-africaine de la santé : Vers la mise en place d’un observatoire régional sur la résistance antimicrobienne
Rétablissement des relations sino-burkinabè : Un séminaire pour dresser le bilan du premier anniversaire
CIP-G5 Sahel : Alassane Bala Sakandé tient le bâton de commandement
Coopération : Roch Kaboré reçoit des messagers du président béninois
Lutte antiterroriste : Le Qatar offre des blindés à l’armée burkinabè
Coopération parlementaire : Le Burkina Faso et l’Arabie Saoudite s’y emploient
Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »
Lutte anti-terroriste : L’Allemagne annonce une aide de 46 millions d’euros
Luc Hallade, futur ambassadeur de France au Burkina Faso : Un diplomate qui conseille aux politiques de « savoir quitter le pouvoir »
Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou
Coopération : Le gouvernement et ses partenaires passent en revue les programmes de développement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés