Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • mardi 26 mars 2019 à 08h24min
Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

Le parquet militaire a procédé, ce lundi 25 mars 2019, à la diffusion d’éléments sonores impliquant notamment des accusés tels que le Général GIlbert Diendéré et le magistrat militaire, le colonel Abdoul Karim Traoré.

Le dossier diffusé au tribunal militaire est intitulé « Delta ». Il comporte plus de 200 fichiers sonores. Le premier audio incrimine le Général Gilbert Diendéré. « On tient à vous soutenir pour ce que vous avez fait pour nous », disait un individu au Général à l’autre bout du fil. Suite au mot d’encouragement, le Général Diendéré aurait dit : « Moi je l’ai fait mais vous ne m’avez pas suivi ». Puis à l’interlocuteur de répliquer qu’ils vont essayer de s’organiser.

Pour les avocats des parties civiles, notamment Me Hervé Kam, l’action du 16 septembre 2015 avait bien des géniteurs, parce que dans la communication, il est clairement établi entre les deux interlocuteurs que la nécessité d’interrompre la transition a toujours existé.

A la barre, le Général Diendéré est resté stoïque dans ses propos. Il ne souhaite pas faire des observations sur les écoutes téléphoniques. Il s’en tient à ses déclarations antérieures.

L’autre audio qui a retenu l’attention du parquet est relative à la conversation que le Général Gilbert Diendéré aurait eue avec Mahamadou Djérid Maïga, ancien chef du Mouvement national de libération de l’Azawad (décédé en octobre 2018) et le Colonel Abdoul Karim Traoré, le 23 septembre 2015, à 14h 45mn. Dans l’audio, en plus d’annoncer au Général que le lieutenant-colonel Mamadou Bamba s’est rendu à la gendarmerie, le Colonel Traoré aurait demandé des moyens pour quitter le sol burkinabè. Pour le parquet, ces enregistrements ne doivent plus faire douter les plus sceptiques. Mis devant les faits accomplis, le colonel Traoré a, cependant, refusé d’opiner sur la question en l’absence de ses conseils.

La conversation la plus compromettante est celle avec Djeri Maïga. Il annonçait au Général Diendéré que ses hommes s’organisaient du côté de la frontière et n’attendaient que le signal pour intervenir. Selon Me Farama, c’est la preuve que l’accusé avait des connexions avec des personnes extérieures au RSP, d’autant plus qu’en aucun moment il n’a exprimé une réprobation.

Dans son intervention, Me Kam est revenu sur la principale raison qui a conduit l’ancien chef du MNLA à quitter le Burkina Faso en octobre 2015 et de souligner qu’il « serait parti avec le téléphone du Général Diendéré qu’on ne retrouve pas, selon certaines indiscrétions ».

Face à ces affirmations, les avocats de la défense contre-attaquent. « Est-ce que le Général a exprimé le besoin d’avoir des gens qui seraient installés dans une de nos frontières pour intervenir dans notre pays ? Non. C’est du vide ce que vous racontez. Il n’y a pas d’infraction de trahison », se défend Me Olivier Yelkouni.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 mars à 09:15, par Desperado En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Bon Dieu !!! donc comme ça, nous on était des morts vivants quand on faisaient nos show contre le coup d’Etat le plus bête quoi !!! pauvre ignorants que nous sommes. voyez jusqu’où des militaires formés avec l’argent du contribuable sont prêt à aller. C’est exactement comme un médecin qui devient un tueur. Pour moins que ça certains ont guillotinés. Lorsque le PF Kaboré a invoqué les connexions entre les terroristes et l’ancien régime, certains opportunistes ont saisie l’occasion pour charger le PF. Aujourd’hui vous avez du concret devant vous. parlez maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:32, par Salomon Coulidiati En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    si j’ai un conseil à donner à mon Gle GD C’est de faire comme Jacques Limon : l’acher prise S’assumer en bon Gle et commencer à demmender pardon à la nation qu’il a tant servi, il est temps qu’il plaide coupable,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 10:01, par Apatridie ! En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Je me demande comment on fait pour défendre de telle criminels ! Il se sont vraiment permis de vouloir impliquer des terroristes pour un coup d’État. Ca vaut la peine capitale pour des gens qui se sont assis à la tête de la Nation. Ils ont utilisé nos ressources, nos frères de tout un Régiment pour servir des hors la lois chez nos voisins du nord et du sud.

    Vraiment tout Burkinabè, même avocat de ces gars devraient enfin se débiner.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 10:16, par Mafoi En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    "La conversation la plus compromettante est celle avec Djeri Maïga.Il annonçait au Général Diendéré que ses hommes s’organisaient du côté de la frontière et n’attendaient que le signal pour intervenir"
    Après une telle déclaration guerrière et si maintenant on réfléchissait un tout un petit en faisant un rapprochement avec la situation actuelle du pays.En effet est-ce que ce ne sont pas les mêmes putschistes même dans leurs cellules et sans oublier l’autre apatride félon bilaise kouassi né compaoré qui donnent des signaux à ces criminels de nous terroriser ?Pour ma part,j’en suis certain à 1000% parce que ces voyous n’ont jamais aimé leur pays,le Bukina Faso.Ce qui les intéresse,ce sont leurs propres intérêts égoïstes

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 10:37, par kap En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Imaginez comment ces terroristes du mnla allaient faire comme massacre au sein de la population ;. Que le Seigneur nous continue de veiller sur le BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 12:58, par Juste En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Si on se souvient de comment ces gars ont mis fin brutalement à la révolution d’août 83, de comment ils ont trahi leur frère d’arme sous prétexte d’un coup d’état et les liquider, de comment ils ont voulu imposer le silence à tout contrevenant à leur système, de comment ils ont organisé le pillage à ciel ouvert des maigres ressources du pays, de comment ils ont planifié la déstabilisation de pays frère et amis... chacun doit pouvoir tirer toutes les leçons. Les Gilbert DIENDERE et autres n’ont jamais été des patriotes et il ne le seront jamais ; ils ont toujours travaillé pour leurs propres intérêts dans le système. Malheureusement ces valeurs ont été transmises à une certaine classe qui pense que la trahison et l’apatridie sont des vertus. Nous payons en ce moment pour tout le mal que nos dirigeants ont commis dans un passé très récent. Même leurs avocats savent qu’ils sont entrain de défendre du faux mais comme c’est l’argent qui parle, ils percevront leur dû mais ils ne pourront pas dédouaner leur client.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 13:44, par KLADJOU En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Je suis très curieux d’entendre les défenseurs intrépides du TOUT PUISSANT GLE DE BRIGADE GILBERT DIENDERE après tout ce déballage . L’homme le plus informé du Sahel, l’homme le plus craint etc etc, bla bla bla.! "Quand on est ami du crocodile on est forcement au courant de ce qui se passe au fond du marigot" dit un adage bien de chez moi ! Quoi de plus normale, étant l’arrière cours des Djihadistes, qu’ils informent et viennent en aide au système Compaoré. J’ai toujours dit ici et je le repète, nous sommes attaqués par les Djihadistes parce que nous avons rompu le pact qui les liait à l’ancien régime. Ils ne nous ont pas attaqué pendant la transition tout simplement parce qu’ils étaient encore convaincu que le Gle allait réussir son coup et retablir la situation qui prévalait. Mais lorsque nous avons pu déjouer le coup et boucler le Gle, alors, ils ont décidé de passer à l’action. Ceux qui trompètent à longueur de journée sur la toile que si le RSP était là on allait vaincre les terroristes, ils n’ont qu’a nous donner un seul haut fait de lutte anti terroriste du RSP ? C’est un défis que je les lance ! Donner moi un seul fait de ce RSP, si ce n’est les crimes crapuleux les enlèvements et assassinats d’opposants, de journalistes, le trafic d’arme vers les zones de guerre ? Tous les officiers du RSP sans exception s’y sont grassement enrichis par ce système mafieux mis en place. depuis Kossyam. Les masques ou autres tenu de parades lors de défilés du 11 décembre de soit disant commando ne sont que la pure diversion, pour marqué les esprit faibles. le RSP n’était rien d’autre qu’une milice pour protéger un clan familiale contre ses opposant, pas plus pas moins !
    Pour ceux qui doutaient encore de la complicité du système compaoré dont le bras exécutif est ci-devant vous dans les attaques qui nous assaillent de toute part doivent maintenant se raviser s’ils sont honnêtes. Mais à force de travail, nous y arriverons à les bouter hors du pays. Il ne faut surtout pas que le gouvernement et nos FDS se laissent divertir par cette ONG américaine des droits de l’hommes dont l’action se focalise sur les pays pauvres prompte à faire des déclarations sans honte dans ces pays . Aux USA on viol les droits les plus élémentaires sous ses yeux , et sur tous les terrains de guerres où l’armée américaine est impliquée, mais on entend rien ou presque rien du tout ! Que dit cette ONG de Tsaal à Gaza ! ?Tchrrrrrr !!!!!

    Chers FDS poursuivez le travail de nettoyage. S’il ya un responsbale des tueries, c’est l’ancien régime et son bras armé qui se trouve dans le box des accusé. Ce sont leur mercenaires qui attaquent tuent et détruisent leur propre pays. Eux ont mis à l’abri leur famille ou ont changé de nationalité. Mais…….

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 16:22, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

      ...l’homme le plus informé au sahel. J’ignore qui lui a donné cette désignation d’être l’homme le plus informé du sahel. C’est normal qu’il ait été le plus informé car montre-moi l’homme qui ne connait pas chez lui. Ils travaillaient étroitement avec les terroristes, il planifiait l’enlèvement et ensemble, ils déterminaient quels occidentaux à enlever. Ils savaient où se trouvait exactement le ou les occidentaux, et le trou dans lequel ils allaient les ‘enterré’ une fois les avoir enlevés. Une fois opération réussie, après quelques temps, Blaise lui, entrait en contact avec les pays de ces otages à travers les bons offices de son très efficace ministre des affaires étrangères, Gibril Yipène pour offrir le service du Burkina pour libérer ces otages. Entre-temps, Gilbert lui, attendait dans l’ombre. Une fois le contact avec les occidentaux est établi c’est à ce moment-là que que Gilbert, qui faisait partie de l’enlèvement de ces otages dans un premier temps, va faire son apparition pour ‘négocier car ‘l’homme le plus informé’ avec les terroristes afin qu’ils libèrent les otages. La rançon était établi et il informait Blaise qui, lui, communiquait avec Gibril pour acheminait le message aux occidentaux. Les Présidents des occidentaux, sous la pression des parents des enlevés, n’avait pas de choix que de traiter avec la ‘piste’ du Burkina pour libérer les leurs et c’est Gilbert qui détenait cette piste car il fut à l’origine de cette même piste. Tout est au grand jour maintenant. Gilbert n’a, à aucun moment de sa vie, fut l’homme le plus informé du sahel. Il faisait partie des ravisseurs.

      Blaise Compaoré, Président de la République, Gilbert Diendéré son Chef d’état Majeur particulier, Gibril Yipène Bassolé, le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Régionale et par extension nous tous car Burkinabès, arnaquaient les pays occidentaux en se faisant passer comme des libérateurs des otages occidentaux. Ils n’en étaient point. Point barre !

      Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 14:12, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    ...non seulement Blaise Compaoré, Gilbert et Gibril arnaquaient les pays occidentaux en ’négociant’ et en ’libérant’ les otages occidentaux, mais Gilbert était prêt à les faire entrer au Burkina pour tuer des gens pour assurer le succès de son coup d’état. Ce qui humiliant ne se trouve même pas en ce qu’il a tenté de faire mais plutôt dans sa défense car il a eu le culot de nous dire que les attaques terroristes contre notre pays depuis, justement, la chute de Blaise est dû au fait que les terroristes ont mis la main sur les armes de RSP lors du désarmement. Il sait pertinemment bien que le Burkina est ciblé à cause d’eux, Blaise, Gilbert et Djibril. Il n’y aurait plus d’attaques au Burkina si ces trois priaient aux terroristes de s’arrêter

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:37, par caca En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    La conversation la plus compromettante est celle avec Djeri Maïga. Il annonçait au Général Diendéré que ses hommes s’organisaient du côté de la frontière et n’attendaient que le signal pour intervenir. Selon Me Farama, c’est la preuve que l’accusé avait des connexions avec des personnes extérieures au RSP, d’autant plus qu’en aucun moment il n’a exprimé une réprobation.
    En quoi cette conversation est-elle compromettante ? Elle montre simplement que quelqu’un voulait apporter un soutien de l’extérieur au putsch et que le Gal Diendéré n’a pas approuvé la proposition. C’est sûr que le Gal Diendéré avait des connexions à l’extérieur au RSP. L’accusation et le partie civile me déçois. Le parquet devait trouver un document signer des deux parties, et c’est cela qu’on parle de preuve. Le parquet oublie que nous sommes au pénal et que les prévenus risquent des peins lourdes. Le procès n’est pas un procès de petits voleurs ddu quartier, mais un putsch ou le pouvoir consensuel a été suspendu pendant une semaine. C’est à dire pendant ce temps le Gal Diendéré a géré les affaires de ce pays. Au lieu de trouver des preuves irréfutables vous cherchez des preuves minables pour venir dire voilà mon général tes connexions avec l’extérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:13, par Bigbalè En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Je me demande toujours pourquoi les avocats de Diendéré ont choisi de l’embarquer dans un processus d’humiliation continue et publque. Lui demander de s’entêter et refuser de reconnaître les faits, c’est pour moi lui faire boire la honte chaque fois qu’il vient à la barre ! De toute façon, c’est le moindre mal pour lui car beaucoup de Burkianbè n’ont pas eu la même chance que lui c’est-à-dire se tenir devant un tribunal et se défendre. Ils ont à l’époque préféré les canarder rapidement et les enterrer à la sauvette ! Comme Dieu est toujours juste, il rendra certainement justice à toutes les parties !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 17:41, par Sita En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Le lien de tout ceci avec la situation sécuritaire du pays commence donc à se faire voir . Ce n est pas du tout du hasard . Désormais toute prise de parole publique pour défendre ou soutenir ces 2 généraux devrait être traitée de complicité .

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 15:31, par Mechtilde Guirma En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

      Alors vous me traitez de complice parce que j’ai la liberté d’émettre des doutes et d’accorder des présomptions d’innocence ? De refuser votre voie d’expédition sans l’histoire et l’expérience ? et parce que c’est vous qui possédez la vérité, les détenteurs de vérité au-dessus de Dieu (si encore vous êtes croyant) ? Merci. Merci Sita. Moi je suis croyante et dans ma religion, Dieu qui pourtant a condamné l’acte de Caïen lui promet de le venger contre quiconque aurait touché même à un seul de son cheveu. Dites, pendant que vous y êtes, prenez la place des juges, condamnez-les, afin qu’on en finisse et nous avec.

      Sans rancune Sita et je vous pardonne de ce jugement de valeur très offensant que vous prononcez contre tous ceux et toutes celles que vous ne connaissez même pas et qui ne sont pas de votre avis.

      Dieu vous bénisse cependant.

      Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 10:29, par Bigbalè En réponse à : Procès du putsch : Des éléments sonores qui semblent enfoncer le Général Gilbert Diendéré

    Bonjour Mme Mechtilde Guirma ! Heureusement que tout le monde est croyant comme vous ! Même les criminels, semble-t-il, se rappellent que Dieu existe quand ils se trouvent dans une mauvaise passe ! Pour notre cas, je ne voudrais pas que l’on juge la foi des autres notamment celle d’une brave croyante comme vous ! On espère que dans le cas de ce jugement du coup d’Etat du CND, justice sera rendue aux pauvres, à la veuve et à l’orphelin tôt ou tard ! Oui, surtout que certains orphelins et veuves "ont été volontairement fabriqués" par le simple désir des hommes de régner sur les autres et de les esclavagiser ! Bon et Saint temps de carême si vous une chrétienne Catholique et bonne montée vers Pâques !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés