Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 23 mars 2019 à 07h30min
Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons

La Centre de gestion des cités (CGECI) a remis des clés de logements sociaux aux attributaires de Bassinko dans l’arrondissement N°8 de Ouagadougou. C’était le 22 mars 2019, en présence du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Maurice Bonanet.

Suite à la campagne de souscription lancée en 2018 pour l’acquisition de logements sociaux, et après le tirage au sort, certains attributaires avaient bénéficié de certifications d’attribution. Après avoir soldé la totalité du montant d’acquisition, ils ont donc reçu les clés de leurs logements des mains du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Maurice Bonanet.

Ils jouiront désormais des droits liés aux propriétés privées domaniales. Ils sont plus de 500 bénéficiaires, selon le ministre Bonanet. Mais, c’est une soixantaine d’entre eux qui ont participé à la cérémonie symbolique de remise des clés. Ce sont des villas de type F3 social, c’est-à-dire une villa composée de deux chambres, un salon, une douche et une cuisine intérieures, d’un coût de cession de 7 500 000 F CFA.

La joie sur les visages des bénéficiaires. Pour Jean Sanou, acquéreur d’une villa, « c’est une joie immense de pouvoir avoir sa propre maison ». Il espère que les autorités vont apporter l’eau et l’électricité dans les cités, afin qu’il puisse vivre indépendamment.

Aussi, Maurice Bonanet a précisé que cette opération de logements sociaux va continuer. Pour lui, cette opération figure dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Il entend octroyer, dans un futur proche, plus de 1 500 autres logements aux attributaires. Le ministre a donc invité les bénéficiaires à faire confiance au président Roch Kaboré qu’il a qualifié de « Roch, la solution ».

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 mars à 16:53, par soumouedra@gmail.com En réponse à : Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons

    M. Bonanet, c’est bien de donner les clés. Mais à quand l’aménagement du Bassinko. Moi j’y ai achevé ma villa F4 depuis 2017 et j’attends qu’on vienne tracer des voies avant l’hivernage. ll nous faut aussi de l’électricité.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 00:05, par Yiriba En réponse à : Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons

    C’est vraiment fantastique cette réalisation visible et quantifiable. Tout est à l’actif du président Rock. Bravo.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 03:55, par Goomsida En réponse à : Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons

    M. le ministre, l’initiative est bonne, mais nous manquons d’imagination et de prevision. En regardant ces photos, je ne vois pas de caniveaux. Moi j’ai vecu au maroc pour 4 ans mais j’ai toujours remarquer qu’avant de construire des logements, ils realisent d’abord les conducts d’eau etc... Mais pourquoi ne pas avoir cette idee meme si le couts va augmenter de 1,000,000 fcfa soit a 8 500 000 F CFA/villa au lieu de 7 500 000 F CFA. desormais veillez y penser.

    Sinon, bonjours les degats apres la pluie.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 10:47, par @Koandaun En réponse à : Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons

      Mon cher frère, votre remarque est très pertinente. Au fait, notre élite dirigeante s’est toujours illustrée par son manque de vision et par son incompétence caractérisée dont elle seule a le secret. Dans ce 21 siècle, dans une ville capitale comme Ouagadougou, c’est inadmissible et inacceptable à tout point de vue. C’est ce bricolage et ce culte de l’informel et de l’inachevé à tous les niveaux des politiques publiques qui font qu’au fil des ans des milliers de milliards sont engloutis sans qu’on ne perçoive concrètement des avancées notables dans notre pays. Le drame, c’est aussi qu’on a affaire à une élite dépassée qui s’est recyclée. Par voie de conséquence, elle n’a plus rien à offrir. je me suis amusé à observer certaines voies reprises au centre-ville et j’en ai été ulcéré. Si vous remarquez très bien les caniveaux sont à deux mètres de chaque coté du goudron en plein centre ville ( carrefour archevêché débouchant sur l’avenue Kwame Nkrumah coté BCB par exple). Il en est ainsi pour les constructions et les voiries du 11 décembre) dans toutes nos régions. Apprenons à faire les choses une bonne fois afin de faciliter les choses à nos enfants et à nos petits enfants ! Merci !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Technologies : « De nos jours, le drone est un allié incontournable pour les forces armées », dixit Apollinaire Agnan Konkobo, directeur de LDS
Programme PAC-MODHEM : Les acteurs satisfaits du bilan
Secteur des transports : Les acteurs s’arment contre l’inscurité
Mouvement d’humeur des greffiers : Les deux syndicats du corps trouvent légitime la lutte
Enseignement secondaire : Les examens blancs en voie de suppression
Commune d’Arbollé : « Il n’y a pas de crise d’eau », se défend le maire Boureima Ouédraogo
Assemblée nationale : Le HCRUN plaide pour la réconciliation nationale
Lutte contre le paludisme : « Maïa », la pommade anti-moustiques made in Burkina
Couverture sanitaire universelle : L’Union européenne apporte son appui
Collectivités territoriales : La commune de Diabo s’inspire de l’expérience béninoise
Arrêt de travail des avocats : Des perspectives d’un dénouement
Accès au logement : Une coalition d’associations demande l’apurement du passif foncier
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés