Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 21 mars 2019 à 14h23min
Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina a officiellement remis des bourses d’études à des étudiants des Unités de formation et de recherche (UFR) en Sciences juridiques et politiques (SJP) et en Sciences économiques et de gestion (SEG) de l’Université Ouaga 2. Ce 20 mars 2019 à Ouagadougou, 20 étudiants ont reçu un accompagnement financier de 240 000 F CFA chacun pour la poursuite de leur cursus universitaire.

Ces 20 bourses octroyées ce jour « tombent comme une goutte d’eau dans la mer, au regard du nombre d’étudiants attendant d’en bénéficier », a dit Li Jian, ambassadeur de la Chine au Burkina Faso. Et le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, de répondre par la négative : « Bien au contraire, ce don participe à la formation d’un capital humain plus compétant ».
Le montant de l’accompagnement de la Chine à l’Université Ouaga 2 à cette séance de don s’élève à 4 800 000 F CFA. Il entre dans le cadre de l’appui de l’Empire du milieu au développement du système de l’enseignement supérieur au Burkina Faso.

« Dès lors, c’est un projet que nous allons exécuter annuellement car l’éducation fait partie de nos priorités dans cette coopération bilatérale », a promis Li Jian. Cette aide vient à point nommé, car « elle nous permettra de maximiser nos efforts et de pallier les difficultés liés à l’hébergement, à la restauration et à l’achat de manuels scolaires », a souligné Maimounata Ouédraogo, étudiante en licence 3 de Sciences juridiques et politiques, et représentante des bénéficiaires.

200 étudiants par année dans les universités chinoises

Ce don est une initiative pour accompagner les étudiants pour un meilleur déroulement de leurs études. C’est un pan du projet qui vise à recruter 200 étudiants burkinabè en Chine. D’ici à 2020, « on travaillera à fournir et maintenir 200 étudiants burkinabè dans tous les domaines », a annoncé Alkassoum Maïga. Deux critères de sélection ont prévalu : le mérite et le genre. Au terme de la sélection, six filles et quatorze garçons ont été retenus. Soit un quota genre de 30%. A cet effet, le ministre de l’Enseignement supérieur appelle les bénéficiaires à investir ces fonds dans les études afin de pouvoir les achever.

Un don, une plaidoirie

A la suite de cet accompagnement reçu, le ministre Alkassoum Maïga a évoqué quelques difficultés que traverse le milieu de l’enseignement supérieur burkinabè, tout en demandant l’apport du donateur du jour pour relever ces défis. Il s’agit entre autres de l’inadéquation des infrastructures d’hébergement et de restauration par rapport au nombre d’étudiants inscrits. Les besoins d’équipement des bibliothèques désormais tournés vers le numérique, l’opérationnalisation du site de l’Université Ouaga 2 sont autant de terrains sur lesquels la Chine est attendue.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 mars à 14:37, par A qui la faute ? En réponse à : Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

    La grande Chine que beaucoup annonçait ! Mais c’est cadeaux nous on prend et on dit merci beaucoup

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 14:56, par Paligba En réponse à : Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

    La mobilisation de tout ce beau monde ne coute t-il pas plus de 4 800 000 F CFA ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 15:51, par Hussein En réponse à : Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

    Oui c’est noel déjà, souhaite-toi quelque chose. Vous n’avez même pas de colonne vertébrale pour vous faire supporter la honte de devoir toujours tendre la main pour prendre des autres !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 23:26, par jeunedame seret En réponse à : Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

    Hummm …. chers Burkinabè, attention aux envahisseurs chinois. Nous risquons tous de céder nos terres sans savoir au détriment de nos enfants. C’est bon de manger gratuit, surtout quand on ne veut rien faire ; mais c’est mieux de manger sobrement devant ces chinois pour éviter tout autre accaparement. J’ai honte de ceux qui mangent sans se laver les mains de temps en temps.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 14:27, par le choco En réponse à : Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

    Ce que je crains avec la collaboration avec la grande Chine c’est moins l’avidité du nouveau venu que le manque de lucidité de nos autorités. Les entreprises chinoises qui sont souvent des entreprises d’état vont tous prendre des parts de marches de notre maigre budget et tuée l’entreprenariat local qui etait déjà en difficulté souvent même à cause de la sale politique de l’état. nos entreprises ne peuvent pas faire le poids face à ces mastodontes qui pèsent plusieurs milliards de chiffre d’affaires. il faut penser a définir les critères qui limitent volontairement l’hégémonie de ces mastodontes sur notre marche local. Exemple quand une banque chinoise finance des infrastructures au Burkina, seules les entreprises chinoises peuvent être retenues. j’appel ça avoir des autorités qui se soucis de ses compatriotes et qui préservent leurs affaires et leurs emplois. mais chez les nègres là ! comme nos autorités sont bête comme des fesses là !. ils vont ouvrir notre pays à des requins sans se soucier et les chinois vont débarquer ici avec les ouvriers et les matériaux de construction. même la moindre pointe va venir de chine. même le commerçant de zaabr daaga ne va plus rien voire de clair. franchement les chinois, ils travaillent bien mais c’est en travaillant qu’ils ont appris à travailler bien.. donnons le travail issu de la sueur du contribuable burkinabé a un burkinabé et obligeons le a bien travailler. si les chinois veulent du travail chez nous que leurs gouvernement le finance, le notre devra veiller à financer celui de nos compatriotes. ON AIME BIEN LES ETRANGERS MAIS ON SE PREFERE..AMICALEMENT CHINOIS..

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 16:20, par Maria de Ziniaré. En réponse à : Enseignement supérieur : La Chine offre 20 bourses d’études à l’Université Ouaga 2

    Burkina Faso l’état garibou qui accepte tout sans dignité sous le règne de l’enfant mouta mouta de Tuiré
    Thomas SANKARA avait en son temps refusé un don des soviétiques sans que pour autant le Burkina ne meure de fin. La fameuse phrase de Sekou TOURĖ « Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage » me revient à l’esprit et j’ai envie de dire « nous préférons compter sur nos propres forces dans la dignité que d’accepter des aumônes avilissantes ». Tout le Faso mobilisé pour 4,8 millions de cfa dévalué. La pauvreté est elle synonyme d’indignité ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Union européenne- Burkina : Deux conventions pour renforcer la coopération et le climat des affaires
Communautés vivant au Burkina : Bientôt la 3e édition du Forum national de l’intégration
Assemble nationale : Vers un renforcement de la coopération avec le sénat français
Maladies parasitaires et pharmacopée traditionnelle : Des idées de collaboration entre l’IRSS et des instituts chinois
Société Générale Burkina Faso : le pont entre la Chine et le Burkina Faso
USAID-Burkina : La deuxième phase du programme « Résilience accrue au Sahel » lancée
Coopération parlementaire : L’UPA et le Conseil d’Alshura s’engagent
Accroissement de l’offre énergétique : Le Burkina signe six conventions avec la CEDEAO
Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SEERA) : Le Burkina veut mieux amorcer la transition énergétique
Suède-UNICEF : Environ 10 milliards de F CFA pour améliorer le bien-être des enfants burkinabè
Burkina Faso - Chine populaire : Top départ d’une coopération parlementaire prometteuse
Burkina Faso - Pakistan : Le Président Arif Alvi reçoit les lettres de créance de l’ambassadeur Souleymane Koné
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés