Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • lundi 18 mars 2019 à 22h50min
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

La 15e assemblée générale du Réseau libéral africain s’est déroulée du 7 au 9 mars 2019 à Marrakech, au Maroc. L’UPC (Union pour le progrès et le changement) et l’ADF-RDA (Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain) ont pris part à cette rencontre continentale dont le moment marquant a été le renouvellement du Comité exécutif national. Le poste de président délégué du réseau échoit à notre compatriote Gilbert Noël Ouédraogo, pour une durée d’un an. Il prendra les commandes du réseau en tant que président à partir de mars 2020. C’est la substance de la conférence de presse organisée par les partis burkinabè membres du Réseau libéral africain (UPC et ADF-RDA), le 18 mars 2019 à Ouagadougou. Ce fut également l’occasion de faire le point de leur participation à cette assemblée générale.

Les libéraux du Burkina font le bilan de leur participation à la 15e assemblée générale du Réseau libéral africain. En effet, des représentants de l’ADF-RDA et de l’UPC étaient à Marrakech du 7 au 9 mars dernier. Avec leurs camarades libéraux, ils ont partagé les meilleures pratiques et examiné les travaux du réseau sous le thème « L’autonomisation des femmes : en commençant par votre parti politique ». L’activité a été accueillie par l’Union constitutionnelle et le Mouvement populaire, deux partis marocains membres du RLA.

Le grand moment de cette assemblée générale était sans conteste le renouvellement du Comité exécutif du réseau. Si le président sortant, Stevens Mokgalapa du parti d’opposition Alliance démocratique, a été reconduit pour un an, le vice-président chargé de l’Afrique de l’Ouest, Zéphirin Diabré, n’a pas souhaité renouveler son mandat pour des raisons liées à ses engagements politiques nationaux. C’est donc le Malien Ben Fana Traoré, président du PCR (Mali) qui remplace le chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso.

Mais le Burkina est toujours présent dans le nouveau bureau. En effet, l’assemblée générale du réseau a décidé de confier le poste de président délégué pour une période d’un an à Gilbert Noël Ouédraogo, le président de l’ADF-RDA. Ce qui laisse entendre qu’il assumera la présidence du Réseau libéral africain à partir du mois de mars 2020.

« Cette élection constitue un honneur pour l’ensemble des libéraux du Burkina. La candidature a été soutenue par l’ensemble des libéraux de notre pays, ceux de l’Afrique de l’Ouest et des autres groupes régionaux. Cette présidence est importante pour la région Afrique de l’Ouest qui connaîtra plusieurs élections présidentielles en 2020 (Burkina, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée) », a confié Gilbert Noël Ouédraogo.

Parallèlement aux travaux de l’assemblée générale, le réseau a lancé un programme de leadership féminin. Ce programme vise à renforcer les compétences et les connaissances des participantes pour leur permettre de remporter des élections. Le but final de ce programme est d’accroître la participation et l’influence des femmes africaines en politique. Le réseau a également organisé une rencontre des jeunes libéraux sur l’amélioration des réseaux régionaux de jeunes.

Plus grand réseau politique sur le continent africain, le Réseau libéral réunit 44 partis politiques venant de 30 pays, dont deux partis actuellement au pouvoir, à savoir le RHDP en Côte d’Ivoire et l’APR au Sénégal. En plus de l’ADF-RDA et de l’UPC qui sont membres, Le Faso autrement est actuellement membre observateur du réseau et devrait avoir le statut de membre plein lors de la prochaine rencontre. Selon Zéphirin Diabré, l’objectif est de faire du Burkina le 3e pays ayant un parti libéral au pouvoir. Et d’ores et déjà, il promet un « coup KO » de l’opposition au MPP en 2020.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mars à 22:23, par Mafoi En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Le bal de ces politiciens guignols continue et ça fait vraiment pitié à voir.Franchement cette image pathétique de ce cancre politique qu’est Zéphirin Diabré à côté de ce délinquant politicien,cet éternel louvoyeur gilbert noël ouédraogo fait vomir.Non..... franchement les bras m’en tombent.Vivement l’arrivée au Faso d’un sauveur,d’un dictateur éclairé comme un certain Paul Kagamé du Rwanda qui balayera cette racaille de politiciens qui ne pensent qu’à eux et à leurs seuls intérêts

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 10:23, par Un Burkinabê En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

      Mafoi, je ne vous comprends pas. Nous avons dit qu’il y avait trop de partis politiques au Faso et nous nous insurgeons contre le rassemblement des partis de la même obêdience. Moi je trouve bien que les regroupements se fassent par obédience idéologique au lieu d’avoir des regroupements contre nature comme le Paren chez les socio-démocrates. En réalité nous devrons avoir 4 regroupements :
      1- Les socio-democrates constitués du MPP, CDP et des Sankaristes
      2- Les socio-libéraux constituês de l’UPC, RDA, Faso autrement, etc...
      3- Les Verts et écologistes
      4- Les Africains : Paren et tout autre parti. Peut être que des Sankaristes devraient se reconnaître en ce regroupement. L’avenir du Burkina se trouve en ce regroupement.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 08:31, par Dedegueba Sanon En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Il vous manque le CDP, pour votre " un coup KO" en 2020 non ?
    Moi, quand je vous regarde je me dis autant faire revenir Blaise en 2020. Car lui au moins n’eût été son entêtement à protéger son petit frère, il
    serait encore là. Blaise est un homme d’État reconnu comme tel. Mais vous làà ?.... Un plaisantin, un traitre et un.... vrai cocktail molotov.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 10:38, par Sa me regarde pas En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Quand on n’a rien à dire on se tait. Commenté n’est pas une obligation

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 10:59, par Sol En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Vraiment ! Je suis déçu et dégouté par Zéphyrin Diabre. Comment un homme de sa stature n’arrive pas à intégrer le fait qu’une image peut avoir plus d’impact sur l’opinion qu’un programme de gouvernement ou un projet de société.

    Gilbert est le symbole marquant de l’insurrection. C’est son ralliement à Blaise qui a mis le feu dans le pays. Il devrait éviter ce type comme la peste.

    Il faut quitter dans affaire d’idéologie. Si Gilbert considérait l’idéologie libérale il n’allait pas soutenir Blaise dans son funeste projet.

    Hier tu taffichais avec Eddie aujourd’hui avec Gilbert. Vraiment c’est décevant. Je croyais en toi mais là je suis désespéré !

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 12:20, par Un Burkinabê En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

      Sol, n’induisez pas l’opinion en erreur. Ici il s’agit de la rencontre entre 2 partis de la même obédience (UPC et RDA) et non un problème de personnes (Zeph et Gilbert). Heureusement que les gens de bas voltige comme toi ne sont pas nombreux. Une chose est clair c’est le CDP qui joue mal en ce sens que ce sont leurs camarades de la social-democratie qui sont au pouvoir et eux se devaient de les rejoindre. Le MPP se doit de coopter le CDP en 2020.

      Répondre à ce message

      • Le 19 mars à 17:52, par Solo au lieu de Sol En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

        La réalité électorale au Gondwana plus qu’ ailleurs est d’abord une question de personnes. La grande masse qui vote ne comprend rien dans ce que vous appelez obédience.

        J’ai toujours le mince espoir que Diabre puisse retourner un jour l’opinion en sa faveur mais là c’est plutôt mal engagé. Il commet trop d’erreurs en sacoquinant avec des personnages qui sont vomis par une grande partie de l’opinion. Ca va lui être fatal

        Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 11:29, par salou En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Internaute Mafoi : la liberté que nous défendons tous exige de nous des devoirs et de la responsabilité. Chacun est libre de choisir son opinion et son action. Etre pauvre d’esprit est plus grave que tout ce que tu défends. Tu ne comprends jamais rien. Peut etre tu te laisse guidé par une passion aveugle sans esprit critique. il faut eviter les idées fixistes et plantées qui sont l’apanage des médiocres. Tout change, tout évolue.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 11:29, par yacou dit yac En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Je crois qu’on se doit du respect dans ce pays.
    Arrêtez d’insulter les gens de ce genre , s’ils sont cancres et délinquants ils ne vous obligent pas à les suivre.
    Suivez ceux qui ne sont pas cancres et délinquants et laisser les gens tranquilles. Tu es bon vas faire ta politique.
    On peut critiquer sans insulter non ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 12:22, par Bigbalè En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Trop complexe, la politique n’est-ce pas ? Pas jusqu’à ce point pour que d’hommes s’entêtent à vouloir un chose et son contraire, c’est-à-dire, démontrer à des Burkinabè que l’UPC a été le fer de lance de l’insurrection tout en encensant ceux qui ont été responsables de la survenue de l’insurrection (ADF-RDA et autres machins). Devrons-nous accepter que l’on dise que Zéphirin DIABRE continue de livrer l’UPC à la prostitution politique comme l’affirment certains des militants qui ne décolèrent de voir leurs dirigeants dans ce genre de posture ? 2020 n’est vraiment pas loin et on verra ce que l’UPC et l’opposition est capable de faire !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 13:12, par ragnague En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Mon cher SOL, c’est plutôt toi qui a de sérieux problèmes, pas Zeph. Zéphirin DIABRE est entrain vous montrer plutôt le bon chemin de développement de notre cher pays. C’est un grand Rassembleur (n’en déplaise à ces aveugles politique et pseudo-intellectuels) qui avec ses faits et gestes vous prouve qu’il peut (et doit) travailler avec tous les burkinabé, en bon Homme d’Etat, pour le bonheur du Burkina Faso. Il est le premier homme politique jusque là en Afrique à se déplacer, le soir d’une élection présidentielle, chez son adversaire politique (Rock Marc Christian KABORE) pour le féliciter de vive voix. Même aux Etats unis, ça ne s’est jamais fait. Que voulez vous finalement ? Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO s’est trompé en soutenant Blaise dans son projet funestre comme vous le dites, c’est vrai. Il a fait son mea-culpa Il a régrétté son acte et a demandé pardon. Simon COMPAORE, Rock Marc Christian KABORE, Salifou DIALLO (paix à son âme) et bien d’autres cadres et militants du MPP ont soutenu le même Balise dans son projet funeste et ont aussi fait leur mea-culpa. Si Gilbert était ton frère, allais-tu le bannir de ta famille ?
    C’est Dieu seul qui a le dernier. Dieu bénisse ma Patrie !

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 17:58, par Solo au lieu de Sol En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

      Sous d’autres cieux, ce Gilbert serait en ce moment en exil quelque part dans une capitale africaine totalement désoeuvré !

      Pour repondre a ta question, Je vais le bannir à jamais de famille s’il en était membre

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 23:31, par Dedegueba Sanon En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

      Évidemment, c’est facile de prendre les " feuilles", et après faire un mea culpa. Tous les députés qui s’apprêtaient à voter l’article 37 avait été "arrosés" de feuilles, de beaucoup de feuilles non ?
      Moi si je prends autant "d’argent cadeau ", je prends ma retraite... Zeph fait un mauvais casting depuis un moment. Il avait eu sa chance lors de l’insurrection, mais dame Sereme fut plus "garçon" que lui. S’autoproclamer républicain pour refuser un trône qu’on t’offrait, n’était pas la bonne attitude.Tout compte fait Zida a été le vrai champion, en contrant à la fois, Honoré, Zeph, Sarah, Lougue et Golf. J’ai environ de lui concéder son grade de général façon "forces nouvelles".
      Maintenant le trône s’éloigne de plus en plus de Zeph, et il fait de plus en plus des erreurs.

      Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 18:51, par Alexio En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

      Ragnague. Une chose est certaine l opportunisme politique est l art le plus utiliser par ses deux comperes politiques. Je vous demande de faire une retrospective sur la creation du RDA(Rassemblement democratique africain) sa deuille de route politique sous les finnaces occultes de son createur Houphouet Felix Boigny, le ruse qui s etait appuiyer sur le talent de nos grands hommes d Etat politique . Des hommes comme Ouezzin Coulibaly pionier emerite de notre independance en 1960. Malheusement le destin de plein fouet nous a endeuiller par sa mort sans obduksjon. Le mystere plane toujours au- dessus de la tetes de nos historiens. Bref ! Apres sa mort le RDA d houphouet Boigny crea une cellule Voltaique pour assoir une politique de la main tendue pour realiser les projets de societe dans la sous-regions. Controller par les interets francais.

      Pendant toutes peripeties politiques jusqu a nos jours leRDA est reste egal a lui meme. En occurrence la politique de lopportunisme.

      Le pere de GNO a utiliser des methodes maffieuses pour arriver au sommet de ce parti qui avait vocation de recouvrir la dignite africaine de ses valeurs ancestrales et ouverure democratique pour tous sans magouilles.

      Ce parti abruler ses engagements par les luttes intestines de position.

      Qui ne se souviens pas la scission Jo Weder-Gerard Kango ?

      Ce dernier par la trahison au president du richissime President Ivoirien qui financait le RDA deouis sa residence a Cocody.

      Nos politiciens defilaient chez lui. Maintenant que le parti est devenu un epropriete privee de la famille Kango, les memes magouilles ont ete herites par son fils a pappa NGO. La suite est connue. La pomme ne peut pas tomber loin du pommier.

      La strategie n avait pas changer sous le Blaise Compaore. Ce sont des oligarques politiques qui roulent peuple avec les memes pillules administres qui ne sont plus effectifs.

      Qui aujopurdhui ne passent plus. La realite sur le terrain est incompatible avec leur feuille de routes politique.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 17:25, par Un Burkinabê En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Vivement que dans la nouvelle Constitution il y ait un article qui règle le problème de la multiplicité des partis politiques au Burkina.
    Je propose ceci :
    1- Est dissout tout parti politique qui n’obtiendrait pas au moins 3% de suffrages exprimés dans 2 consultations électorales consécutives à caractère national. Il est obligatoire à tous les partis politiques de prendre part aux consultations électorales à caractère national.
    2- Les membres du bureau politique et du bureau exécutif d’un parti dissout ne peuvent plus être membres exécutifs d’un parti dissout pour une durée de 10ans à compter de la date de dissolution du parti.
    3- Chaque parti politique devrait disposer d’au moins de 25millions de capital financier pour espéré être éligible au financement des partis politiques en périodes hors électorales

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 00:31, par chancela En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Dites moi au juste, UPC est avec CDP ou ADF ? À ce rythme je ne serai pas étonné de voire l’UPC avec M PP en 2020. Yako aux militants qui doivent refaire les valises pour déménager à chaque remariage. Pardon politiciens, montrez un peu de probité aux enfants !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 11:56, par Adoume En réponse à : Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué

    Je l’ai dit et je le dis encore. Jeph a raté le virage qui conduit à Kosyam depuis qu’il à choisi l’opposition. OUALI a vu juste. Jeph est cuit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Affaire négociations avec les terroristes : « Le rôle des ministres de la communication, c’est de faire des démentis », réagit Zéphirin Diabré
Burkina : « Pendant que des ethnies entières s’entretuent, le président du Faso envisage un passage en catimini à une cinquième République », déclare Ablassé Ouédraogo
7e congrès ordinaire du PDP/PS : Des membres du Bureau politique national dénoncent des irrégularités
Dysfonctionnement de la Justice : L’UPC dénonce l’inertie du gouvernement
Vie politique : Moussa Traoré, président de l’ADD, est décédé
Soutien à KDO : Appelé à s’expliquer, Léonce Koné crache ses vérités à Eddie Komboïgo
Simon Compaoré répond au CFOP-BF : « Le MPP n’a jamais, ni de près ni de loin, prêché pour la division dans ce pays »
Burkina Faso : Le MPP s’offre une « robe à sa taille »
Lettre de Blaise Compaoré à Roch Kaboré : Le CDP salue la réaction du gouvernement burkinabè
Concertations politiques : La CODER veut un dialogue « intégral, inclusif et ouvert »
Burkina : Le président Kaboré a pris acte de la correspondance et de la disponibilité de Blaise Compaoré
Opération d’authentification des diplômes : « Nos hautes autorités doivent se plier à cet exercice pour se montrer elles-mêmes irréprochables », estime l’opposition politique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés