Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Présidentielle 2020 : Des jeunes appellent à la candidature de Yacouba Isaac Zida

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 18 février 2019 à 10h25min
Présidentielle 2020 : Des jeunes appellent à la candidature de Yacouba Isaac Zida

La coordination « Génération Zida pour la patrie » a tenu, dans l’après-midi du samedi 16 février 2019 à Bobo-Dioulasso, une conférence de presse. Au cours de cette rencontre avec les professionnels des médias, les membres de la coordination ont appelé au retour de Yacouba Isaac Zida, premier ministre sous la transition au Burkina Faso de fin 2014 à 2015. Ils réclament également sa candidature à l’élection présidentielle de 2020, car pour eux « Yacouba Zida est l’homme de la situation ».

A l’entame de cette conférence de presse, les membres de la coordination « Génération Zida pour la patrie » ont observé une minute de silence en la mémoire des civils et des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) tombés sous les balles assassines des forces du mal.

Cette coordination dont la majorité de ses membres est jeune, a affiché son ambition de soutenir Yacouba Isaac Zida à l’élection présidentielle de 2020, si ce dernier accepte de se présenter comme candidat. Selon le coordonnateur de la « Génération Zida pour la patrie », Sayouba Ouédraogo, « entre fin octobre et début novembre 2014, Yacouba Isaac Zida a changé le cours de l’histoire en répondant à son libre arbitre, en bravant la rapacité pour se hisser à la tête de la nation, et conduire une des transitions les plus exemplaires au monde ».

Sayouba Ouédraogo

En effet, selon eux, c’est avec abnégation qu’il a conduit la transition à bon port, laissant derrière lui un pays à l’avenir radieux, un peuple fier de lui, une nation dans laquelle la démocratie, la cohésion sociale et la paix devraient être les choses les mieux partagées.

« En octobre 2014, dans la grande tempête de l’insurrection populaire, Yacouba Zida a pris sur lui la responsabilité de ne pas laisser le Burkina Faso sombrer dans une guerre civile qui se profilait à travers des risques d’affrontement entre deux franges de nos forces armées. Une guerre qui ne pouvait que plonger notre nation dans le chaos, les flammes, les conflits d’intérêts et même la famine. Il l’a fait, pas pour être vu des hommes, mais par pur amour pour son pays », a laissé entendre Sayouba Ouédraogo. Pour les conférenciers, la gestion du pouvoir sous la transition est à saluer car Zida a su jouer son rôle.

Toutefois, ils ont déploré la situation présente du pays. Par la voix de Sayouba Ouédraogo, les membres de la coordination estiment que le pouvoir actuel est sans repère et que le peuple burkinabè est sans guide. Il a ainsi abordé la question sécuritaire du pays qui, selon lui, n’est pas reluisante au regard des nombreuses attaques que les populations vivent au quotidien.

Il a par ailleurs noté que les Burkinabè sont épris de paix et de justice sociale. « Les choses semblent aller de mal en pis », a décrié Sayouba Ouédraogo, coordinateur de la « Génération Zida pour la patrie ». C’est au regard de cette « situation incertaine » dans laquelle le peuple burkinabè vit, que ces jeunes appellent à la candidature de Yacouba Isaac Zida (YIZ). Ils affirment avec certitude qu’il est « l’homme de la situation, celui qui pourra sauver le Burkina Faso afin qu’il ne tombe pas dans le gouffre ».

Ainsi, à travers cette pensée africaine qui dit que « les anciens conseillent à l’orphelin de toujours revenir au marigot du village quand il a soif, dans la mesure où ce marigot est un don de Dieu, un don que même la plus méchante des marâtres ne saurait cacher », le coordinateur Sayouba Ouédraogo a souligné l’importance et la nécessité du retour de Yacouba Isaac Zida au Burkina Faso pour se présenter à l’élection présidentielle prochaine.

Des membres de la cordination Génération Zida pour la patrie

« C’est librement, consciencieusement, intelligemment, courageusement, de façon patriotique, que nous jeunes du Burkina Faso, pays des hommes intègres, nous de la « Génération Zida pour la patrie », invitons respectueusement son excellence monsieur Yacouba Isaac Zida affectueusement appelé YIZ, à rentrer au pays. Oui, qu’il rentre au Burkina Faso, terre de ses ancêtres, terre de ses frères et sœurs. Qu’il rentre au plus vite car nos bulletins de vote sont déjà prêts », a-t-il lancé.

Il reste confiant que grâce à Dieu et aux urnes, ils installeront Yacouba Isaac Zida dans le palais de Kossyam. « Nous allons installer YIZ à travers les urnes pour protéger tous les Burkinabè. Non seulement notre tissu social sera consolidé, mais nous bâtirons ensemble un Burkina Faso prospère », a laissé entendre Sayouba Ouédraogo. Avant d’ajouter : « Zida n’a pas besoin de collaborer avec le pouvoir du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Les amis de Zida parleront de lui dans toutes les cours du Burkina, même chez ceux qui ne veulent pas entendre parler de lui ». Une caravane sillonnera les 13 régions du Burkina Faso pour « prôner » le retour de Yacouba Zida et l’appel à sa candidature à l’élection présidentielle de 2020.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gaoua : L’UPC tient ses premières journées parlementaires de l’année
Présidentielle 2020 : Les favoris et les priorités selon notre deuxième sondage
Vie des partis au Burkina : Naissance du Front africain pour le changement
Situation nationale : « Le Burkina n’a rien d’autre à offrir aux terroristes que le combat sans merci », affirme Jean De Dieu Somda, vice-coordonnateur du Haut-conseil du CDP
40 ans de vie politique et syndicale : Dr Emile Paré prépare ses mémoires
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition
Inauguration de « La Ruche » à Ouagadougou : « Ça sent la duperie », selon Dr Ablassé Ouédraogo
Eddie Komboïgo à des étudiants : « Si vous n’avez pas confiance en l’avenir, vous aurez un comportement négatif »
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
Bobo-Dioulasso : Les responsables de l’URD échangent avec leurs militants
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés