Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 13 janvier 2019 à 23h55min
Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

Vos commentaires

  • Le 12 janvier à 16:03, par MOLOTOV En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    C’est dommage et à denoncer ce genre de defiance envers l’Etat et la Justice. Mais , il y’a un gros mais...
    Le communiqué dit " la lutte contre l’insecurité ne peut être effectif sans...le respect des lois et règlements" Bien mais...
    tant que :
    - des kolgweogo refusent de répondre à 7 convocations de la justice ..abattent un boucher et y’a rien !
    - des kolgweogo tuent 46 personnes, pas d’interpellation et ..y’a rien !!
    ....
    Tant que l’Autorité de la république sera si vilipendée...
    ça donne un vilain message à la population
    et ne soyez pas étonné que PERSONNE N’ACCEPTE PLUS desormais RESPECTER LA LOI,NI REPONDRE A UNE CONVOCATION DU PROCUREUR, C’est aussi simple que ça. Force doit rester à la loi et pas de deux poids deux mesures.

    Paix à l’âme des 3 défunts de Soubaka.
    #MOLOTOV

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:09, par Dibi En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Encore un communiqué lamentable qui n’incite pas au respect de la loi. Et l’autorité nous dit : J’envoie une mission d’interpellation à Nafona pour arrestation de délinquants.
    - 1- La mission revient avec 3 morts parmi les forces de l’ordre.
    - 2- Les malfrats sont protégés par la population.
    - 3- Ce n’est pas une "équipe de police" (comme du foot, les pauvres !) mais plutôt une mission régalienne de police.
    Les mots sont importants pour nous mais pas visiblement pour les croutes qui tiennent le pays.
    - 4- Des condoléances et encore des condoléances de pleureuses mais rien de ferme et d’étatique dans cette affaire.
    - 5- Que des platitudes qui invitent les mêmes population à collaborer dans la lutte contre le terrorisme.
    - 6- Et la suite ? Que fait-on ? L’Etat abandonne les poursuites ? On se pose la question quant à l’objectif et la pertinence de ce type de communiqués morbides !
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort ! Ou la République ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 17:14, par Mafoi En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Pauvre Burkina.Quand ce ne sont pas les criminels qui nous massacrent,nous nous mettons à nous massacrer comme si le sang n’a pas assez coulé.Pourquoi et comment pour une simple interpellation de vandales,la population se met en opposition jusqu’à causer des morts ?Cette fois-ci ce ne sont pas des kolgweogos contre des peuls et j’ose espérer que tous ces donneurs de leçons feront une gigantesque marche-meeting pour soutenir la famille de ces 2 pauvres policiers.
    Mes condoléances à leur famille respective

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 17:59, par Sorbonne En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    JE DISAIS SUR CE MÊME SITE CECI IL QUELQUES MOIS " PE’NSEZ VOUS QUE QUELQU’UN QUI NE PEUT PAS LUTTER CONTRE L’INCIVISME PEUT IL GAGNER LA BATAILLE CONTRE LE TERRORISME ? " L’AUTORITE DE L’ETAT EST MIS À MAL ET DOMMAGE POUR NOUS. LES TERRORISTES NOUS TUENT ET NOUS ON SE TUE ENTRE NOUS. LES FDS SE BATTENT NUIT ET JOUR POUR NOUS ET VOILÀ NOTRE RÉCOMPENSE. MAIS J’AVOUE AVEC L’INTERNAUTE N*1QUE LA FAUTE INCOMBE À L’ETAT D’ABORD CAR EFFECTIVEMENT ON VOIT LES BAVURES QUI AURAIENT ÉTÉ COMMISES PAR LE KOGLWEOGO( ASSASINAT DU BOUCHER A TANGHIN. YIRGOU) MAIS ON ATTEND TOUJOURS JUSTICE .A CE RYTHME LES GENS VONT VOULOIR SE RENDRE JUSTICE ET BONJOUR LE CHAOS.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:06, par SAMA François En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    La loi qu’on s’est prescrite est liberté dixit un philosophe. Franchement , plus qu’un nous sommes découragés. Quant le sens du respect d’autrui, du bien public n’est plus d’actualité au Burkina Faso. Combien de fois a-ton assisté à une violation de nos lois établies. Les populations se rendent justice eux-même. Dommage. Si cela est arrivé, les responsabilités doivent être établies. A la limite, qu’est ce qui ne va pas ? Le Burkina a t-il besoin d’une injustice ou de l’anarchie ? Tout le monde est interpellé. Rappelons-nous des vertus individuelles, la culture du Burkina. Chacun doit se mettre en cause de la situation que nous vivons actuellement au Faso. Sans paix, il n’y aura pas de cohésion sociale ni de développement. Vive le Faso. Que la cohésion sociale revienne au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:27, par citoyen LAMBDA En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    C’est quoi ce communiqué complaisant ,choquant et irresponsable .C’est pas croyable ce qui est arrivé dans ce village . C’est totalement intolérable ce crime .Et si en plus vous, le directeur général de la police nationale , êtes incapable d’assumer avec courage vos responsabilités en de pareilles circonstances ,alors ayez la décence de démissionner de votre poste . Comment peut-on être complaisants jusqu’à ce point avec des criminels barbares qui ont osé assassiner sauvagement des fonctionnaires de police dans l’exercice de leurs fonctions ?. Cette fois -ci ,voilà un vrai dossier de combat pour l’UNAPOL. Aucun policier ne doit encore accepter d’aller en mission de ce genre tant que tous les auteurs de ce crime abominable n’auront pas été arrêtés ,jugés, et punis avec la plus grande sévérité . Comment l’autorité de l’Etat peut être bafouée et bravée jusqu’à ce point ?. Même s’il faille arrêter tous les habitants de ce village et les juger pour crime collectif et les enfermer tous ,il faut le faire . On a suffisamment des problèmes avec les terroristes pour que des habitants d’un village de sauvages se permettent de pareilles actes de défiance . Monsieur le DG, si d’ici la fin de ce mois ,les assassins de ces deux policiers ne sont pas arrêtés ,jugés et punis comme il se doit ,alors rendez dignement le tablier .

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:47, par mninda En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Voilà les conséquences des paroles du Président du Faso devant les KOGLOWEOGOS à YIRGOU . Puisque le PF en personne au lieu d’une condamnation ferme des actes de ces kogloweogos avec des promesses de poursuites judiciaires appropriées ,s’est livré à une sorte d’applat -ventrisme devant eux ,allant jusqu’à tolérer leur présence devant lui et pendant l’entretien en armes que voulez-vous que le pauvre DG de la police dise de plus ? . Mieux, ces génocidaires ont même eu droit à une supplication et une demande de pardon du PF malgré la cinquantaine de morts innocents à leur palmarès.
    Dans ces conditions ,comprenons que le pauvre DG de la police nationale ,observe aussi une certaine prudence dans son communiqué et demeure dans le générique ,puisqu’il n’est pas sûr d’avoir le soutien des plus hautes autorités devant ce crime odieux impardonnable en se mémorisant des propos du président du Faso devant les kogloweogos . Il s’est certainement dit ,qu’il valait mieux pour lui de ne pas durcir le ton en se disant que si devant 50 morts, les plus hautes autorités du pays n’ont pas élevé le ton ,ce n’est pas le sort de deux pauvres agents de police qui les ébranlera .Sincèrement ,je commence à croire que les portes de l’enfer sont entrain de s’ouvrir effectivement sur le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 20:12, par Passakziri En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Si le pouvoir mou du Faso ne fait pas valoir l’autorité de l’etat pour dissuader àd’autres qui seraient tentés , alors bonjour le désorde et la somalisation du Burkina.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 20:23, par Aemed En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    L’abre ne cache pas la forêt, notre pays depuis belle lurette est confronté à ces genres de problèmes où l’on constate que la population prend en main l’exécution de la justice. Combien de Commissariats incendiés et ríen par la suite ? On a l’impression que dans notre pays on confond Liberté et Libertinaje surtout quand le peuple se sent au dessus de l’autorité et qu’il se sente le seul justicier. Ce n’est pas étonnant de voir certains éléments du corps habillé se mettre à l’écart lors d’un lynchage avec perte en vie humaine et cela me date pas d’aujourd’hui.
    Maintenant nous devrions nous poser cette question :
    Que faire pour éradiquer cet incisvisme qui fait montrer du doigt notre cher beau pays ?
    Déplorons avec fermeté l’agression faite à nos deux officiers de police suivie de Mort dans l’exercice de leur fonction.
    Qu’ils reposent en Paix !! Nos condoléances les plus attristées aux familles éplorées et à tous les amis.
    Que Dieu Tout Puissant nous aide pour surmonter ces différentes épreuves qui touchent notre pays.
    Amén.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 21:44, par ben En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Merci MR Molotov (internaute N1) tout est claire dans votre message
    l’injustice ne fait que provoquer l’incivisme
    Un pays ne peu avoir une justice pour les pauvres et une autre pour les riches, cela nous amène directement au mur,
    Que dieu sauve notre cher pays aujourd’hui au aboie

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 22:19, par Kirsamba En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Salut à tous. Je m’incline devant la mémoire des disparus. Paix à leurs âmes et condoléances aux familles attristées. Comment cela a pu arriver aux officiers de police qui sont OPJ ? . QUAND ON rencontre Un obstacle dans l’exécution de telle mission il faut savoir manager. La negociation’ nest pas une faiblesse mais un signe de professionnalusme. Pourquoi être plus royaliste que le roi ? C’est pas la police judiciaire qui peut rétablir l’autorité de lEtat. Si les populations sopposent on se barre et on informe le procureur. Un proverbe Moore dit . Messieurs les policiers face à l’opposition de la population ne vous sentez pas humiliés au point d’en faire une affaire personnelle. Savoir évaluer le menace et prendre la décision appropriée telle doit être le credo d’un OPJ ou d’un APJ. À BON ENTENDEUR SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 22:52, par WT En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Paix aux âmes des disparus. Oui à la République mais par oû commencer ? Pathétique apprentissage de la démocratie dans un pays tropical.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 23:20, par analyste En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Êtes-vous sûrs que cette décision de justice est prise dans la justice, avec justice et de manière juste ? Si ce ne fut le cas, ce qui devait arriver arriva !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 23:25, par analyste En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Êtes-vous sûrs que cette décision de justice est prise dans la justice, avec justice et de manière juste ? Si ce ne fut le cas, ce qui devait arriver arriva...

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 04:24, par NYT En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Tout à fait d’accord avec Citoyen LAMDA. Inadmissible cet acte odieux ! Voilà un vrai dossier pour l’UNAPOL ! Une grève sans fin sur toute l’étendue du territoire tant que ces démons de ce village ne seront pas très vite arrêtés et sévèrement punis.Je crois même que tous les flics du Burkina devraient se lever pour laver la mémoire de leurs camarades tombés en mission.

    Encore inadmissible je le répète ! Comment peut-on abattre des Hommes comme des chiens ? Qu’est-ce qui se trouve à la place des cœurs de ces hommes ? En aucune raison cet acte ne saurait se justifier. Là, je suis complément révolté. Il faut absolument que tous les policiers du pays se lèvent comme un seul homme pour venger leurs camarades et à tout prix, même s’il faut rayer ce village de la carte ; Il faut qu’on arrête de tuer sauvagement les enfants des gens !

    UNAPOL, c’est vraiment là que votre lutte aurait un sens ! Vous avez tout notre soutien. Organisez-vous pour aller mater ce village sans chercher à comprendre quoi que ce soit. C’est de vrais sauvages et il faut les traiter comme tels. Pas besoin de l’accord de vos autorités parce que les "autorités " de ce pays sont des gens qui ne se sont jamais assumés, en témoigne ce communiqué laconique et irresponsable. Des "autorités" qui ne sont soucieux que de leurs postes. Vengez vos camarades svp, sinon ce serait vous demain. Tchié tchié tchié, mon cœur veut sauter hors de ma poitrine, tellement je suis remonté !
    UNAPOL, la balle est dans votre camp ! Si vous ne faites rien, rien ne sera fait comme d’habitude ! L’histoire retiendra que vous avez laissé sauvagement abattre vos camarades sans honorer leur mémoire et sachez que demain ce serait vous. Il faut descendre vite sur ce village et finir avec eux pour que plus jamais cela ne se répète dans ce pays !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 07:02, par COB En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Les burkinabé jouent à un jeu dangereux. Un pouvoir qui représent tout le Burkina, insulté copieusement à longueur de journée et vous vous etonnez que personne ne veuille respecter l’Etat et ceux qui incarnent son autorité.
    Les lendemains seront très douloureux pour tous. Même avec une bonne volonté de futurs dirigeants, il faudra au moins 30 ans pour reconstruire un État digne de ce nom.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 10:41, par Anonymous En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Il faut suivre l’exemple du Ghana lorsque le jeune lieutenant à été lynché par la foule. Permissif une fois permissif toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 13:43, par Nicrobia En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Je m’incline devant la mémoire de la dame et des deux policiers.
    Au fait, ou en sommes nous avec l’affaire Adja divine et les policiers ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 15:10, par Rico En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    selon moi, aucun élément des FDS ne doit mettre pied dans ce village encore, tout papier administratif à faire doit être rejeté, tout ce que la population de ce village doit arranger au commissariat, à la gendarmerie doit être rejeté. il faut que ces gens sachent l’importance des FDS dans un pays. comment nos FDS sont assassinés presque tous les jours par ces diaboliques bandits,et cette population se met de leur coté pour assassiner jusqu’à 2 officiers de police pendant leur mission d’interpellation ? c’est inadmissible. il faut que cet acte soit puni, et très sévèrement.

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 11:13, par Juste En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

      Si on doit opérer ainsi, des innocents risquent de payer pour ce qu’ils n’ont pas fait ; imaginez un ressortissant de ce village en service à Ouaga, Bobo, Fada ou ailleurs qui voudra un papier chez lui. Est ce que ce dernier doit subir parce que ses parents au village ont déconné ? Le mal est plus profond et je pense que vos propositions de sanctions à la sauvette ne produiront pas de résultat. Le seul combat qui vaille la peine est celle de la "justice" ; les gens n’ont plus peur parce qu’ils ont assez souffert des injustices ; tous les crimes commis du temps où l’état était "fort" sont restés impunis. A ce qu’on dit, il semblerait que le coup de feu mortel est parti avant le lynchage des policiers ; les gens ne vont pas croiser les bras devant ces actes dont, par ailleurs ils se disent que justice ne sera jamais rendue. Qu’on soit policier, agent de l’état à quelque niveau que ce soit, bandit, Kolglweogo, éleveur... si les crimes étaient punis à leur hauteur et avec célérité, chacun réfléchirait deux fois avant d’agir.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 16:13, par Adakalan En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Aujourd’hui, une chose est clair, il y’a un malaise. Pour soigner se malaise,il faut gouverner par l’exemple,punir ceux qu’il faut punir et avoir le courage de changer ceux qui n’ont pas de résultat.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 19:08, par caca En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Il me semble que l’affaire est beaucoup plus compliqué dans ce village de Nafona qu’à Yirgou. Les villageois refuseraient de remettre les deux corps des policiers. Je me demande que ferait Me Ambroise Farama avec son collectif contre l’impunité ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 04:12, par EBENEZER En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Mes condolèances aux trois familles èplorèes. Que Dieu console les coeurs des proches des dèfunts.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 09:15, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    "ubi pus vertatur in ferro est" Le Professeur es-mouta mouta connaît bien cette maxime mais il n’a point les ressources morale et physique à l’exécuter. Ainsi donc le shutdwon, l’apocalypse au Burkina n’est plus qu’une question de jours. Mais que DIEU épargne la Population, les justes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 09:29, par la force révolutionnaire En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    personne ne peut tolérer l’incivisme , et la défiance de l’état et tout acte allant dans ce sens doit être punis mais nous devons essayer d’examiner les causes sans complaisances. elles sont souvent à l’origine des conséquences fâcheuses.
    imaginez un corrompu qui doit rendre justice à notre population analphabète.
    imaginez que certains individus n’ont pas la même lecture de la loi en fonction du justiciable.
    combattons l’incivisme et la défiance mais abattons courageusement et impitoyablement les causes de ces maux. .
    rien ne doit être tolérer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 09:56, par HUG En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Paix à l’âme des disparus. Pourquoi envoyer deux policiers seulement ? Voyez,mon pays est malade. Je pense que les corps comme la police, la gendarmerie et..... doivent obligatoirement faire une étude du milieu où elles résident. L’intervention dans un milieu sociale exige forcément cette étude. Cela permettra de connaitre la mentalité, les us et coutumes du milieu.... Si cette étude avait été bien faite on n’allait pas avoir ces morts car on allait pas envoyer seulement deux policiers comme cobaye. Est ce que cette étude du milieu a été faite par la Direction régionale de police des Cascades ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 10:25, par Zemosse En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    C’est grave ! Qui a tué les 2 policiers et la dame ? Encore des personnes non identifiées ? J’ai mal à mon Pays !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 10:25, par Kunibè SOME En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    RIPaux âmes de ces deux policiers et à celle de la dame. Que se passe-t-il dans notre pays ? est-il devenu le Far West ? quand nous étions enfants, on nous a toujours dit qu’il est interdit de porter la main sur un policier, un gendarme ou un militaire en tenue ou en mission. Ces valeurs ne sont-elles pas inculquées à nos petits frères et enfants aujourd’hui ? J’ai vraiment peur pour mon pays. Il faut que nos autorités rattrapent vite les choses avant qu’un point de non retour ne soit atteint.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso et ses habitants.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 10:58, par Bynahou En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Merci Molotov (internaute1) tout est dit...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 11:56, par La barbe En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Inadmissible ce qui est arrivé. Cette fois ci si l’Etat ne sévit pas, il faut que l’UNAPOL sévisse, sinon c’est le chaos dans le pays qui viendra un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 13:34, par petit penseur En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    y a t-il des kolgweogo la bas ? s’il sont la bas, de suite il vont les accusé ! machin machin !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 13:45, par petit penseur En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    y a t-il des kolgweogo la bas ? s’il sont la bas, de suite il vont les accusé ! machin machin !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 16:02, par Le roi Salomon En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Bonjour Papa KABORE . Dites nous si vous et votre Gouvernement aviez peure des kogolowegos pour leurs supprimer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 15:48, par Gaston En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    toute mes sincère condoléance au familles éploré. .que Dieu essuie vos larme. souvant je me pose la question a savoir : que veut au juste les enfants de ce pays ? des forces extérieur menasse et tue ceux la qui assure notre protection(FDS),vous sortez dans les rues ,vous criez fort en condamnant ces faits.. vous demendz au gouvernement d’augmenter le nombre a recruter au niveau de la police ,militaire et autre.Le lendemain ,ces les même vous d’hier la,qui tue vos policiers dans l’exercice de leur fonction..De vous a moi,quel est la différence entre nous et les terroriste ? Que justice soit faite,et que les responsables de ces crimes soit condamné conformément a la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 18:50, par YIRMOAGA En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Ceux qui évoquent le nom de Kogleweogo, l’incident s’est produit en zone Des Dozos ?
    Pardon laissez les Kogleweogo tranquilos ? Aussi, le DGPN devrait commander une mission punitive et rendre compte même au prix de son poste et garder son honneur de chef ?
    Une action punitive surtout au chef et tous ceux.....? Les effets collatéraux on s’en fout ? Dommage que Mouta Mouta a déjà pris en main la gestion de cette honteuse défiance ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 00:00, par KNZ En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées. Que les âmes de nos 2 policiers reposent en paix et que Dieu les accueille dans sa félicité céleste. Je condamne avec la dernière énergie cette barbarie dont a été victime nos 2 policiers dans ce maudit village de sauvages. Tout ce qui est arrivé est le résultat de la haine des habitants de ce village envers les "étrangers". Comment un burkinabé peut-être traité d’étranger dans son propre pays. Quand une ethnie cultive la xénophobie pour se venger, c’est une ethnie qui est menacée, qui est en voie de disparition. Dans cette affaire, l’état doit prendre toutes les mesures nécessaires pour punir ces barbares en commençant par le chef de ce village. Tous les habitants de ce maudit village doivent être sévèrement sanctionnés. Si vraiment nous avons un gouvernement digne de ce nom, ces 2 assassinats doivent être punis rapidement pour que ça ne se répète pas ailleurs.Il faut être vraiment un sauvage pour pouvoir abattre ton semblable comme un chien. Que le sang de ces 2 policiers soit une source de malédiction pour ces sauvages jusqu’à la 100ème génération.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 11:05, par Essien En réponse à : Comoé : Trois morts dont deux policiers lors d’une mission d’interpellation à Nafona

    Chers Kolgweogo, laisser ces jeunes (FDS) que l’État Burkinabé recrutent chaque année montrer leurs compétences. Ils sont très bien formés mais seulement mal équipés pour le reste. S’il vous plait, nous population Burkinabé, ne voyons pas les FSD comme des ennemis. Ayons une bonne collaboration avec eux pour la stabilité dans notre très chère patrie.
    Que Dieu Bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO
Recette de la semaine : Poulet au rabilé
Développement local : Le projet Tuuma pour booster l’employabilité des jeunes et des femmes dans cinq régions
Education : L’Ecole polytechnique de Ouagadougou se dote de deux instituts
Parrainage d’enfants : Des acteurs clés réfléchissent à des stratégies communes
Communauté Jama’at islamique Ahmadiyya : La 28e conférence annuelle débutera le 29 mars
Route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo : Le développement économique inter-Etats en marche
Message de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2019
Liberté d’expression : L’ODJ dénonce des abus contre ses militants
Lutte contre la méningite au Burkina : Les journalistes appelés à s’impliquer
Forum de la Région du Nord : La relance du développement régional au centre des préoccupations
Justice : Il se fait prendre avec des « missiles » à la MACO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés