Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Soutenance de thèse : Diane Horélie PALGO Docteur en droit de l’Université de Bourgogne Franche-Comté (France)

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • vendredi 21 décembre 2018 à 12h27min
Soutenance de thèse : Diane Horélie PALGO Docteur en droit de l’Université de Bourgogne Franche-Comté (France)

Diane Horélie PALGO est désormais docteur en droit, spécialité droit privé et sciences criminelles. Ce grade lui a été décerné à l’issue d’une soutenance de thèse dont le thème a porté sur « L’harmonisation du droit pharmaceutique en Afrique de l’Ouest : le cas de l’UEMOA ». C’était le 17 décembre 2018 à l’Université de Bourgogne Franche-Comté (France).

C’est sous la direction de Madame Isabelle MOINE-DUPUIS, Maître de conférences, HDR en Droit privé et la co-direction de Monsieur Mathieu GUERRIAUD, Maître de conférences en droit pharmaceutique à l’Université de Bourgogne-Franche Comté que la nouvelle docteure a mené ses recherches. Son travail analyse les implications juridiques de la notion d’harmonisation et identifie la méthode d’intégration juridique du droit pharmaceutique la plus efficace, dans l’ultime objectif de permettre aux États membres de l’UEMOA d’instaurer une sécurité sanitaire en Afrique de l’Ouest.
En présence de ses parents, de ses compatriotes, de collègues, de ses amis et d’autres personnes venues la soutenir, Diane Horélie PALGO a présenté les résultats de ses travaux en 10 minutes.

Son étude a permis de constater que la protection de la santé par l’instauration d’une sécurité sanitaire dépend largement d’une organisation du marché pharmaceutique et de l’instauration d’un marché pharmaceutique commun. En Afrique de l’Ouest, particulièrement au sein de l’UEMOA, l’absence d’un tel marché facilite l’essor du marché illicite du médicament et empêche une libre circulation des produits de santé entre les États membres. Pourtant, le développement économique implique un système de santé efficace et sécurisé.

Cette recherche a également mis en évidence des pistes pouvant contribuer à l’application effective du droit pharmaceutique harmonisé dans les États membres de l’UEMOA.
Un approfondissement théorique des notions d’harmonisation, d’unification et d’uniformisation est également l’occasion d’inviter l’UEMOA à prendre en considération la conceptualisation des différents moyens d’intégrations juridiques pour le rapprochement des réglementations pharmaceutiques de ses États membres.

L’intérêt réel de cette contribution scientifique est sans doute lié au domaine concerné : le droit pharmaceutique. Un domaine en plein développement et dont l’analyse du processus de rapprochement par harmonisation permet de contribuer à la connaissance d’un sujet peu abordé par les juristes africains.

Après la phase de présentation, le jury a critiqué les résultats des travaux de l’impétrante. Des apports aussi ont été faits dans le but d’améliorer la qualité du document. Les membres du jury ont également posé des questions de compréhension auxquelles l’étudiante a bien voulu apporter des réponses. Ils ont salué le courage, la perspicacité, le goût de l’effort et l’excellence de la candidate.

Le thème défendu dans cette thèse est innovant, ont jugé les membres du jury, composé des deux encadreurs de l’impétrante, du Professeur Mamadou BADJI de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar, du Professeur Isabelle POIROT-MAZÉRES de l’Université de Toulouse 1 Capitole et du Professeur Mostefa MAOUENE de l’Université Djilali Liabès en Algérie.

Après délibération, le jury a bien apprécié la qualité du travail, a jugé celui-ci recevable et a déclaré PALGO Diane Horélie docteur en droit privé et sciences criminelles de l’Université de Bourgogne Franche-Comté.

Madame Diane Horélie PALGO est juriste, ingénieur de recherche à l’Institut des Sciences des Sociétés (INSS) du Centre National de Recherche Scientifique et Technologique (CNRST). Elle ambitionne de continuer dans la recherche et encadrer également d’autres étudiants.

Une correspondance particulière de Siaka GNESSI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Education au Burkina : L’avenir se trouve dans l’enseignement bilingue, selon des chercheurs
Université Joseph Ki-Zerbo : Des chercheurs s’intéressent aux politiques agricoles en faveur des femmes
Financement de la recherche : Le FONRID octroie 182 millions de F CFA à trois universités et des instituts de recherche
Les ambiguïtés de la politique de transport urbain à Ouagadougou : le cas des taxis verts
Institut des sciences et des sociétés : Une doctorante décortique l’institution chef de file de l’opposition
Soutenance de thèse unique : Mention très honorable pour le Dr Bazombié Yidain Jacob Daboué
ENAM : Huit opérateurs économiques reçoivent des toges de reconnaissance
Championnat international du débat francophone : Mathilde Zerbo félicitée par son établissement l’USTA
Communication et Journalisme : Tiga Cheick Hamed Sawadogo s’intéresse aux koglwéogo dans une recherche
Université de Ouagadougou : Vincent Zoma décroche son doctorat en géographie
Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo : Admis à la retraite, le Pr Prosper N. Zombré reçoit l’hommage de ses pairs
Les obstacles à la participation communautaire à la santé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés