Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

Accueil > Actualités > Société • DECLARATION • mardi 11 décembre 2018 à 00h26min
58ème  anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

Message du CFOP à l’occasion du 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso

Notre pays célèbre ce 11 décembre 2018 à Manga, le 58ème anniversaire de son accession à l’indépendance. Au nom de l’Opposition politique, je souhaite à tous mes concitoyens une bonne Fête nationale.

Notre pays a obtenu son indépendance grâce à un travail immense abattu par nos devanciers, à qui je rends un sincère et vibrant hommage.

Aujourd’hui encore, des millions de citoyens travaillent à l’intérieur comme à l’extérieur du Burkina, chacun à sa manière, pour construire l’édifice national. Je salue l’œuvre de ces bâtisseurs de l’ombre.

Cette année, la célébration est placée sous le thème « Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère ». C’est un thème pertinent qui invite chaque Burkinabè à contribuer à la bonne gouvernance à travers des actions ou des interpellations, et à œuvrer pour une véritable justice sociale.

Alors que nous célébrons l’An 58 de notre indépendance, des ennemis agressent nos frontières et sèment la terreur dans nos provinces. L’Opposition politique rend hommage aux victimes de cette guerre asymétrique, et témoigne de son ferme soutien à nos forces de défense et de sécurité.

Bonne et heureuse fête de l’Indépendance aux Burkinabè et aux amis du Burkina !
Que Dieu bénisse et protège le Burkina Faso !

Ouagadougou, le 09 décembre 2018

Le Chef de file de l’Opposition politique
Zéphirin DIABRE

Vos commentaires

  • Le 11 décembre 2018 à 07:25, par PIONG YANG En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Ce message de Zephinrin relève de quel protocole ? Tu es qui pour t’adresser à la nation ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 10:56, par Hussein En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Quel désordre ! L’opposion n’est nulle part une institution républicaine. Elle ne saurait l’être au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 10:56, par Ahmed En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Cette fois rien à dire. Le message de Zeph incarne un message pour une union sacrée. Le Faso d’abord. Si non ou sera t’il président ? Un pays abîmé ? Pour avoir accompagné Blaise dans ses 27 ans il a compris qu’ après l’insurrection il ne pouvait faire mieux. Du reste ils sont des amis Rock et Zephirin

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 13:24, par Timbila En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Votre haine et votre aigreur pour les autres burkinabés risque de vous emporter très certainement. Et vous votre question relève de quel protocole. Des griots de votre genre ne rendent pas services au président.

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 07:24, par Etalon 1er En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

      Voyez vous, Cher Timbila,
      C’est justement ce qu’il faut éviter et vous justifiez la réaction du 1er forumiste. La fête nationale est l’occasion pour tout le peuple de se retrouver sur ce qui nous uni : Le Burkina Faso. Ce jour là, il ne doit pas y avoir d’opposition, de parti au pouvoir etc. On doit tous être fiers d’appartenir à ce pays que nous aimons. Et jusqu’à preuve du contraire, les Burkinabè ont choisi une seule personne pour les représenter pendant 5ans. Cette personne qu’on appelle Président du Faso (de Tout le Faso) est l’une des incarnations de notre unité ce jour. Quand l’opposition veut marquer ce jour en envoyant un message parallèle, cela ne contribue pas à l’Union du pays ce jour, au contraire, conduit à des messages offensifs comme vous l’avez mis sur le forum. Donc voilà vous, Burkinabè qui vous opposez à un autre Burkinabè le jour où pourtant tous les Burkinabè devait se focaliser sur ce qui les unis.
      La politique pour faire de la politique ne conduit à rien. Il ne faut pas croire qu’un individu ou un groupe d’individu pourrait venir au pouvoir et trouver la solution à nos problèmes à notre place. Nous sommes la solution à nos problèmes (et aussi la cause de nos problèmes). Donc venir se parler mal sur un forum parce que nous soutenons telle ou telle parti politique n’a aucun sens surtout le jour de la fête nationale.
      Cultivons l’unité et la paix et évitons de croire que quelqu’un qui n’a pas la même opinion que nous est forcément corrompu.

      Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 15:12, par Rakis En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Attention !!! Attention !!! Attention !!!
    Quelque soit le contenu de son message, moi Rakis, j’estime qu’il est dangereux et grave que le Chef de file d’Opposition s’adresse à la nation (si c’est bien le cas) à l’occasion de la fête nationale. Qu’on le veuille ou pas, c’est semer une graine de division, précisément le jour où tous, sans distinction, doivent se tenir la main pour célébrer l’unité acquise ou à acquérir. A mon avis, seul le Chef de l’État, qui représente toute la nation et non un ou plusieurs partis), peut, en cette occasion, s’adresser à la nation. L’Opposition reste Opposition même quand circonstanciellelent, elle ne s’oppose pas. Le Chef de file de l’Opposition peut réagir légitimement au message du chef de l’État s’il a quelque chose à redire. Il peut même s’adresser à la Nation, mais pas en cette occasion, car, l’Opposition est toujours un signe d’opposition et de contratiction. Or, aujourd’hui, seul les signes d’unité (acquise ou à acquérir) doivent être affichés. Voyez-vous ?, Cela n’a l’air de rien, mais M. Diabré rend hommage à nos devanciers et au bâtisseurs de l’ombre ; il dit aussi son soutien aux forces de défense et de sécurité. Mais il exclue royalement de ses hommages et son soutien les "bâtisseurs de la lumière" c’est à dire, le gouvernement. Eh bien, il a réussi à semer de la rencoeur, car aussi minime que soit l’action du gouvernement, c’est le jour où il faut saluer l’apport de chacun et de tous à la construction nationale, aussi petit que soit cet apport. Hélas, M. Diabré a intentionnellement oublié le gouvernement qui travaille, non pas dans l’ombre mais "dans la lumière" c’est-à-dire, ouvertement. C’est un acte politique d’opposition, le jour même où la politique politicienne doit se taire pour que soit célébrée l’unité acquise ou à acquérir. Si rien n’est fait pour éviter de tels actes, vous verrez comment la graine de division ainsi semée va germer et devenir un arbre en croissance : Car l’an prochain, l’Opposition ira plus loin, à coup sûr, en s’opposant ouvertement (le jour de la fête nationale, fête de l’unité), et l’année suivant, il n’y aura même pas de fête nationale, car l’Opposition ira certainement encore plus loin en appellant à une insurrection le jour de la fête nationale, fête de l’unité.
    Je n’ai rien contre M. Diabré ni contre l’Opposition. Je les encourage même dans leurs efforts. Mais par souci pour la préservation et l’approfondissement de notre unité encore fragile, faisons attention et soyons vigilants. Pas de message à la Nation qui ne proviennent de personne ou structure officiellement représentative de la Nation, à moins que ce soit en réaction, en cas d’extrême nécessité. C’est mon avis. J’attends vos réactions car je prétends pas détenir la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 01:34, par jeunedame seret En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Mr RAKIS, je vous kiis. ne prends pas l’opposition comme un ennemi de l’État ou du gouvernement. Si tu dis que c’est l’heure où « seul les signes d’unité (acquise ou à acquérir) doivent être affichés. »(sic) doivent s’afficher, il faut admettre que l’unité c’est un tout d’espèces variées. Il faut donc être tolérant à la diversité pour réussir toute unité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 10:48, par YAAM SOBA En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Lorsqu’on lit certains commentaires sur ce forum, il y’a de quoi être dégoûté par une frange intellectuelle de ce pays. Internaute Rakis, je suis désolé, mais le chef de file de l’opposition politique adresse chaque année un message à la nation. Sachez que le CFOP a un statut particulier dans le protocole de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 10:56, par Nikiema En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Ceux qui ne connaissent pas les statuts et règlements de ce pays, je les invite à se cultiver davantage et d’être modérés dans leurs prises de positions militantes.
    Le décret pris au terme de la loi désignant le chef de file de l’opposition est un décret qui définit le rang du chef de file de l’opposition dans le protocole d’Etat, c’est-à-dire la place qu’il doit occuper lors des cérémonies et subsidiairement de ses prérogatives ?

    Article 13 de la loi 007-2000/AN du 25 avril 2000 :

    "Le chef de file de l’opposition prend place dans le protocole d’Etat lors des cérémonies et des réceptions officielles".

    Souvent, il faut se renseigner avant de venir débiter des insanités sur la toile.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 19:35, par Nikiema En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Monsieur Timbila, merci pour le compliment. En effet, j’ai constaté sur ce forum qu’il y’a des internautes qui interviennent uniquement pour insulter le chef de file de l’opposition politique. Même s’il dit "bonjour", ils trouveront le moyen de critiquer le CFOP. Il faut que ces gens là apprennent à se départir de leurs sentiments militants et être objectif un temps soit peu !
    Le discours du CFOP ne souffre d’aucune incongruité, car tout citoyen burkinabé s’y retrouve.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 19:44, par Mea Culpa En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Le thème du 11 décembre 2018 : « Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère » ne cadre pas avec la réalité sur le terrain. Les mêmes tares du régime COMPAORE se reproduisent sous le régime KABORÉ.
    Pourtant, nous avions cru à leur mea Culpa lorsqu’il ont quitté Compaoré pour rejoindre le CFOP. Ils nous avaient promis qu’ils avaient changé... Hélas ! Le chien ne change pas sa manière de s’asseoir ! Corruption, pillage des ressources publiques, politisation de l’administration publique, passation de marchés marchés publics dans l’opacité, délestages, travaux publics bâclés, caporalisation des syndicats, des OSC et des activistes... Bref ! La liste longue ! Le désarroi des burkinabé se lit sur leurs visages en ville comme en campagne. Jusqu’au point où certains insurgés réclament le retour de Blaise Compaoré, parce qu’ils vivaient mieux !

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 21:21, par cisco 1er En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    M. Rakis, aux termes de la loi 007-2000/AN du 25 avril 2000 :
    Le chef de file de l’opposition peut se prononcer sur toute question d’intérêt nationale. le thème de la célébration du 11 décembre 2018 et les circonstances dans lesquelles cette fête est célébrée interpellent tout burkinabé épris de paix, de sécurité, de justice et de cohésion sociale. Au delà de Roch et Zeph, chacun de nous doit s’adresser à ses concitoyens et concitoyens partout où il se trouve pour changement de comportement. De grâce, ne voyons pas le diable partout ! Zeph ne fait qu’utiliser les prérogatives constitutionnelles qui lui sont offertes par la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:22, par Nahouri Fils En réponse à : 58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre

    Merci Président ! Que Dieu bénisse mon beau pays !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO
Recette de la semaine : Poulet au rabilé
Développement local : Le projet Tuuma pour booster l’employabilité des jeunes et des femmes dans cinq régions
Education : L’Ecole polytechnique de Ouagadougou se dote de deux instituts
Parrainage d’enfants : Des acteurs clés réfléchissent à des stratégies communes
Communauté Jama’at islamique Ahmadiyya : La 28e conférence annuelle débutera le 29 mars
Route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo : Le développement économique inter-Etats en marche
Message de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2019
Liberté d’expression : L’ODJ dénonce des abus contre ses militants
Lutte contre la méningite au Burkina : Les journalistes appelés à s’impliquer
Forum de la Région du Nord : La relance du développement régional au centre des préoccupations
Justice : Il se fait prendre avec des « missiles » à la MACO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés