Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Droits humains : La Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains a 20 ans

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Justine Bonkoungou • dimanche 9 décembre 2018 à 23h31min
Droits humains : La Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains a 20 ans

Ce samedi 8 décembre 2018 à Ouagadougou, la Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBBDH) a commémoré les 20 ans de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains. Une occasion pour ces acteurs de reconnaître les acquis engrangés par le Burkina dans la protection des défenseurs des droits humains et d’inviter les autorités à se pencher sur les dossiers de crimes de sang restés jusque-là impunis.

Le 9 décembre 1998, l’Organisation des nations unies (ONU) adoptait la Déclaration sur les défenseurs des droits humains. Par cette déclaration, l’ONU reconnaissait l’importance du travail qu’abattent les défenseurs des droits humains sur le terrain et la nécessité de protéger ces personnes qui, au péril souvent de leur vie, travaillent à faire respecter les droits humains.

Cette déclaration sur les défenseurs des droits humains est aussi une invite faite aux différents pays à assurer une protection spécifique de ces défenseurs.

Le Burkina Faso, un exemple…

La 27 juin 2017, soit 19 ans après la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits humains, le Burkina Faso s’est doté d’une loi de protection des défenseurs des droits humains. Ce qui fait de lui le 2e pays en Afrique à disposer d’une telle loi. Une victoire pour les défenseurs des droits humains du Burkina. A l’occasion donc de cette commémoration, la Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) a tenu à remercier le gouvernement burkinabè d’avoir pris la décision de doter le pays d’une telle loi, qui mérite du reste d’être vulgarisée auprès de tous les défenseurs des droits humains.

Et même si la CBDDH reconnaît que le Burkina Faso a engrangé de nombreux acquis, elle rappelle que certains dossiers de crimes de sang sur des défenseurs des droits humains demeurent encore sans jugement, ni réparation. C’est notamment le cas du dossier Norbert Zongo et de ses compagnons.

C’est pourquoi la CBDDH demeure vigilante. En effet, souligne Florence Ouattara, coordinatrice nationale de la Coalition, « 20 ans après cette déclaration (Déclaration sur les défenseurs des droits humains, ndlr), notre coalition marque un arrêt pour rappeler à l’opinion publique, aux autorités administratives et politiques et à tous les acteurs impliqués dans la gestion des droits humains que la situation des défenseurs demeure d’actualité. »

C’est pourquoi, ce samedi 8 décembre 2018, en plus de la commémoration de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains, la CBDDH commémore également les 20 ans de l’assassinat de Norbert Zongo et les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO
Recette de la semaine : Poulet au rabilé
Développement local : Le projet Tuuma pour booster l’employabilité des jeunes et des femmes dans cinq régions
Education : L’Ecole polytechnique de Ouagadougou se dote de deux instituts
Parrainage d’enfants : Des acteurs clés réfléchissent à des stratégies communes
Communauté Jama’at islamique Ahmadiyya : La 28e conférence annuelle débutera le 29 mars
Route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo : Le développement économique inter-Etats en marche
Message de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2019
Liberté d’expression : L’ODJ dénonce des abus contre ses militants
Lutte contre la méningite au Burkina : Les journalistes appelés à s’impliquer
Forum de la Région du Nord : La relance du développement régional au centre des préoccupations
Justice : Il se fait prendre avec des « missiles » à la MACO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés