Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mercredi 5 décembre 2018 à 05h20min
Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique

Connaissez-vous la Radio Chine internationale ? C’est l’équivalent de RFI dans l’Empire du milieu et elle diffuse dans plusieurs langues étrangères dont le français. Le média a été présenté à Pékin à des journalistes burkinabè, au cours d’une conférence animée par la vice-directrice du service francophone de la radio, Yang Xiaolan.

La République populaire de Chine, vue sous l’angle médiatique, c’est un géant. Une grosse machine qui ne se fixe aucune frontière. Faire connaître la Chine au monde et faire connaître le monde en Chine ; vendre l’image d’une Chine nouvelle, moderne, culturelle et ouverte, là est tout le pari de la Radio Chine internationale (CRI en anglais).

Deux sites internet au compteur

Créée en 1941, la Radio Chine internationale émet dans une soixantaine de langues dont quelques langues africaines (haussa, swahili). Elle peut être captée dans une vingtaine de villes chinoises (trois fréquences à Pékin) et compte aujourd’hui 3 200 heures d’émissions par jour et 2 000 employés dont 200 étrangers. Sa première diffusion en français remonte au 5 juin 1958 et le service francophone comptabilise plus de 200 heures d’émissions diffusées en ondes courtes et en fréquence modulée.

La radio dispose d’un magazine bilingue (français et anglais) et de deux sites internet www.french.cri.cn, lancé en 1996, et www.french.china.com, fonctionnel depuis 2016. Le nombre d’internautes qui lisent les pages a passé le cap des trois millions. Son application « China France » a été lancée en mars dernier et sa page Facebook, créée seulement en 2014, compte un million et demi d’abonnés.

La délégation burkinabè en pleine conférence

Ouverture sur l’Afrique

La radio dispose de plusieurs programmes : « Fréquence Afrique », « On connaît la chanson », « In vivo », « Un livre ouvert », « Classe éco », « Carnet de route », « Rendez-vous », « Apprenons le chinois ». Et depuis 2015, elle a lancé deux heures d’émissions francophones en direct à travers le monde. Radio Chine internationale est présente dans huit pays africains avec quatorze fréquences dont quatre au Niger et au Sénégal.

Pour l’heure, le Burkina Faso n’est couvert par la radio mais, selon Mme Yang Xiaolan, le média n’est pas hermétique à toute sorte de collaboration. Pour ceux qui souhaitent collaborer avec la RCI sous n’importe quelle forme (échanges de programmes, implantation d’une FM, etc.), Mme Yang a indiqué que la demande doit être faite auprès de l’ambassade de Chine qui se chargera de transmettre le message au China Media Group. « Il n’y a pas de conditions préalables », a-t-elle précisé.

Yang Xiaolan, Vice directrice du service francophone de la Radio Chine internationale


Fusion en téléchargement

En mars dernier, les autorités ont décidé de fusionner la Radio Chine internationale avec la Télévision centrale de Chine et la Radio nationale de Chine, qui relevaient toutes de l’Administration d’Etat de la radio, du film et de la télévision (SARFT), l’équivalent du ministère de la Communication. Cette fusion donna naissance au China Media Group géré, en plus du SARFT, par le département de la Communication du Parti communiste chinois.
« Nous sommes toujours dans une période de transition. La fusion n’est pas encore terminée et il y a beaucoup de formalités à accomplir. Cela fait plus de 40 000 employés. Il y a des organes, des départements et services à réorganiser mais cette réforme institutionnelle prendra fin en 2019 », a rassuré la vice-directrice du service francophone de la radio, Yang Xiaolan.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 décembre à 16:22, par Moi MEME En réponse à : Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique

    À tous ceux qui pensent qu’ abandonner l’impérialisme francais pour se donnner à l’impérialisme chinois va nous sortir de la pauvreté, détrompez vous ! Il n y aura de salut pour que par des solutions qui viennent de nous memes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 13:17, par sidwaya Gomis En réponse à : Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique

    A quand Radio Afrique International pour faire connaitre l’Afrique au monde et faire connaitre à l’Afrique ce que c’est que le monde en réalité !

    En effet , nous devons en Afrique apprendre à regarder le monde autrement que nous le voyons. Le monde est une jungle où le faible qui recherche à tout prix la protection d’un plus fort est une proie de choix pour ce plus fort et le faible qui se bat sans cesse avec les armes dont il dispose est, pour les plus forts que lui, une proie à éviter de préférence.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
Rentrée publicitaire 2018 : « Publicitaires associés » veut assainir le secteur de la communication au Burkina
Nuit des TIC 2018 : Le fondateur du portail Lefaso.net, Dr Cyriaque Paré, primé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés