Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Identifiant financier unique (IFU) : La Direction générale des impôts lance la nouvelle version 3.0

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • lundi 19 novembre 2018 à 23h50min
Identifiant financier unique (IFU) : La Direction générale des impôts lance la nouvelle version 3.0

La Direction générale des impôts (DGI) a procédé au lancement officiel de la nouvelle version du logiciel d’Identifiant financier unique (IFU) pour l’immatriculation des usages de l’administration financière, ce lundi 19 novembre 2018, à Ouagadougou. La cérémonie de lancement a été présidée par le secrétaire général du ministère en charge des Finances, Seglaro Abel Somé.

Après plusieurs années d’utilisation du logiciel d’Identifiant financier unique (IFU), qui, selon le secrétaire général du ministère en charge des Finances, Seglaro Abel Somé, a permis à l’administration financière d’immatriculer l’ensemble de ses usagers, de nombreuses difficultés ont été constatées. Plusieurs cas de doublons et d’utilisation inappropriée des numéros IFU ont été enregistrés.

Cette situation ayant occasionné des désagréments pour l’administration et pour les contribuables, il est paru nécessaire aux financiers de procéder au développement d’une nouvelle version, après un audit du logiciel et du processus d’immatriculation. Selon Seglaro Abel Somé, cette nouvelle version va améliorer l’immatriculation et la gestion du portefeuille des contribuables.

C’est ainsi que la Direction générale des impôts (DGI) a conduit, avec l’appui du Projet de gouvernance économique et de participation citoyenne (PGEPC) de la Banque mondiale, la conception et le développement d’une nouvelle version du logiciel IFU. « Après plusieurs mois de développement, le cabinet international Ingénierie de conception et de développement (IDC) a mis à la disposition de la DGI une nouvelle version du logiciel », a confié le directeur général des impôts, Adama Badolo.

Avant le lancement officiel de cette version 3.0 du logiciel IFU, Adama Badolo a fait savoir que la DGI a procédé à plusieurs tests de conformité avec la Direction générale des services informatiques (DGSI), la Direction générale des douanes (DGD), la Direction générale du contrôle des marchés et des engagements financiers (DGCMEF) du ministère en charge des Finances et la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF).

Les fonctionnalités majeures du nouveau logiciel

Au cours de cette cérémonie de lancement, le directeur Adama Badolo a fait savoir que ce nouveau logiciel IFU, qui se veut plus sécurisé, comporte quatre grandes fonctionnalités.

D’abord, l’immatriculation des contribuables offre beaucoup de possibilités à ces derniers. Il s’agit entre autres de les classer en plusieurs catégories (grossiste, demi-grossiste, détaillant, importateur, exportateur, industriel, etc.), d’enregistrer des actionnaires avec leurs numéros IFU pour un recoupement d’informations pertinentes et d’intégrer de la photo (portrait) pour une meilleure identification.

Ensuite, le logiciel a la fonction de la recherche multicritères qui permet de faire des recherches par combinaison de plusieurs critères et l’exportation des résultats aux formats Excel et PDF.

Aussi, il y a une option de la recherche de doublons permet une recherche d’immatriculations multiples pour un répertoire fiable.
Enfin, la fonction des statistiques permet de produire des données exportables aux formats Excel et PDF.

Dans le but de limiter les contrefaçons et l’usage du faux, le directeur général des impôts, Adama Badolo, a indiqué que des certificats d’immatriculation seront délivrés par ce logiciel. Ces certificats vont comporter des éléments de sécurité et d’authentification en plus de la signature.

Pour rappel, le ministère en charge des Finances a créé, en 2006, l’Identifiant financier unique (IFU) pour harmoniser l’immatriculation des usagers de l’administration financière. Après plus d’une décennie d’utilisation, plus de 108 000 numéros IFU ont été délivrés grâce à ce logiciel, rapporte la DGI.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 novembre à 17:43, par Jonassan En réponse à : Identifiant financier unique (IFU) : La Direction générale des impôts lance la nouvelle version 3.0

    C’est d’un nouveau logiciel qu’il s’agit plutôt que d’une nouvelle version ; la 1ère ayant foiré. Sinon il aurait été question d’une mise à jour ne nécessitant pas de cérémonie de lancement. Imaginons Windows fêter à chaque mise à jour.
    L’INFORMATIQUE est le cheval de troie des administrations africaines. C’est de par elle, que s’engouffrent les budgets de nos Etats.
    1. D’abord elle est techniquement conduite d’une manière sauvage, cumulant les plus graves erreurs de déploiement de solutions sans respect du b-a-b-a dans le domaine : solutions cartésiennes, isolées dont bourrées de goulots d’étranglement et de si douleureuses malfacons.
    2. Un exemple c’est cette catastrophe au niveau de l’identification. Chaque burkinabé est représenté plusieurs fois dans des fichiers de l’Etat qui ne communiquent nullement entre eux. C’est un problème africain nourrit et entrenu par la corruption.
    3. Nous le savons et nous l’avons à maintes reprises parlé mais nous ne sommes pas écoutés parce que nous ne sommes pas des multinationales, parce que nous ne sommes pas des hauts fonctionnaires. Mais que nos pays sachent que non seulement ils paient déjà si cher cette irresponsabilité mais que plutard ce sera encore plus grave.
    4. Que de grandes institutions comme la Banque Mondiale acceptent donner leur quitus à de telles catastrophes c’est à se demander s’il n’y a pas complicité quelque part. On ne peut tout de même pas traiter ces gens-là d’ignorants. Ils ont au moins regardé chez eux comment sont implémentés ces solutions ?. Ou bien, c’est nous qui avons droit à moins que rien ?
    L’AFRIQUE EST PERDU.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre à 17:50, par ASA En réponse à : Identifiant financier unique (IFU) : La Direction générale des impôts lance la nouvelle version 3.0

    Bravo maman Roside (MINEFID) pour les initiatives et les reformes.
    On vous suit et on vous crois, n’en déplaise à vos détracteurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Siaka Ouattara, maire de Toussiana : ‘’ La lutte pour le développement est une question de sacrifices, de responsabilité et de sincérité ‘’
11-Décembre à Manga : L’ONEA investit plus de 440 millions pour que l’eau coule à flot
Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud
Cité Burkindi de Bassinko : Des plants mis en terre pour améliorer le cadre de vie des habitants
Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER) : La LONAB octroie 1,250 milliard de F CFA
Droits humains : La Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits humains a 20 ans
Programme national de gestion des terroirs : Les populations bénéficiaires satisfaites des réalisations
Les feux de brousse : Un phénomène à combattre
Université Ouaga 1 : Les étudiants de la 10e promotion de Master en management et commerce international reçoivent leurs diplômes
Recherche scientifique : Le Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) s’ouvre au grand public
Ministère de l’éducation : Les gestionnaires financiers s’imprègnent du nouveau manuel de procédures de gestion des finances publiques
Corruption : L’ASCE-LC et ses partenaires en synergie pour l’effectivité la loi anti-corruption au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés