Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Avis de recrutement de personnel au profit de l’unité d’appui au programme d’approvisionnement en eau contexte

Accueil > Petites annonces > Communiqués • • lundi 5 novembre 2018 à 10h30min
Avis de recrutement de personnel au profit de l’unité d’appui au programme d’approvisionnement en eau contexte

En vue de l’amélioration de l’accès universel à des services d’eau et d’assainissement, le gouvernement du Burkina Faso a mis en place un programme d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissement qui couvre la période 2018-2023.

Le Programme, financé dans une nouvelle approche dénommée « programme pour les résultats » est soutenu par la Banque mondiale dont la contribution sera décaissée sur la base d’achèvement des indicateurs liés au décaissement (ILDs), qui seront vérifiés par une Agence de vérification indépendante (AVI) des résultats. Il vise à :

• améliorer l’accès, la durabilité, l’efficacité et la responsabilité de la prestation de services d’approvisionnement en eau et assainissement en milieu urbain et rural ;
• renforcer la base de connaissance pour la GIRE ;
• renforcer le capital humain pour garantir la pérennité de la prestation de services.

Le montage institutionnel et les modalités de mise en œuvre du Programme s’effectuent sur la base de la règlementation générale des projets et programmes de développement exécutés au Burkina Faso (Décret N° 2018- 0092 /PRES/PM/MINEFID du 15 février 2018).

A cet effet, il sera mis en place une Unité de Gestion du Programme (UGP) au sein du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement. L’UGP veillera à la mise en œuvre du Programme conformément au Manuel d’Opération du Programme (MOP) et sera responsable de la coordination, de la gestion des activités du Programme au quotidien, du suivi des résultats et de la préparation de rapports financiers et d’exécution du Programme. Elle sera chargée de fournir les informations requises pour la vérification indépendante des résultats par l’Agence de vérification des indicateurs (AVI). L’UGP sera chargée de préparer les rapports financiers intermédiaires consolidés et les états financiers consolidés.

Aussi, il est prévu la mise en place au sein de l’ONEA d’une Unité d’Appui au Programme (UAP) dédiée exclusivement à la mise en œuvre des activités du Programme relatives à « eau et assainissement en milieu urbain » sous la responsabilité de l’ONEA.

C’est dans l’optique de la mise en place de l’unité d’appui au programme (UAP) que le Ministère du l’eau et de l’assainissement, assurant la tutelle technique du programme, souhaite recevoir des candidatures de personnes qualifiées pour le recrutement de :

• un (1) Responsable de l’Unité d’Appui au Programme ;
• un (1) Responsable administratif et financier (RAF) ;
• un (1) Chargé de la passation des marchés ;
• un (1) Responsable du suivi-évaluation ;
• un (1) Spécialiste en sauvegardes sociales ;
• un (1) Spécialiste en sauvegardes environnementales ;

A. DESCRIPTION DES POSTES

I. Un (1) Responsable de l’Unité d’Appui au Programme (UAP)

1.1 Mission
Sous l’autorité du Directeur Général de l’ONEA, le (la) Responsable de l’UAP a pour mission d’assurer la coordination et la supervision de la mise en œuvre des activités du Programme à exécuter par l’ONEA.

Il a une obligation de résultats dans l’exécution de la mission qui lui est confiée. À ce titre, il est responsable de l’atteinte des indicateurs liés au décaissement (ILDs) du Programme pour les résultats liés à l’ONEA notamment « eau et assainissement en milieu urbain ».

1.2 Attributions et tâches

Le/la Responsable est chargé (e) de :

• veiller à l’exécution technique, administrative et financière du Programme par l’ONEA ;
• rendre compte de l’état d’exécution du programme au Coordonnateur de l’UGP ;
• assurer la bonne utilisation des biens mis à la disposition du Programme ;
• veiller à la réalisation des inventaires initial et périodique des biens du Programme ;
• rédiger les rapports périodiques et de fin d’exécution de la partie du Programme exécuté par l’ONEA ;
• assurer la coordination de la réalisation des activités du Programme et superviser toutes les activités des DRs du Programme sur la base des dispositions du MOP ;
• assurer les fonctions de direction de l’UAP ;
• planifier toutes les activités annuelles du Programme exécutées par l’ONEA en collaboration avec les responsables techniques et l’UGP dans le cadre de la préparation du Programme de Travail Annuel (PTA) et les soumettre au Comité de Revue ;

• veiller à l’élaboration du projet de budget du Programme à exécuter par l’ONEA en collaboration avec l’UGP ;
• assurer le suivi de la qualité de l’exécution dans les délais des plannings d’activités et d’évaluation et d’exécution des différentes activités du Programme exécutées par l’ONEA ;
• veiller à l’élaboration du rapport annuel des achèvements des ILDs du Programme exécuté par l’ONEA ;
• collaborer avec le Coordonnateur de l’UGP dans la supervision des missions d’audit technique, financier, environnemental et social ;
• superviser la consolidation des états financiers pour les activités du Programme exécutés par l’ONEA ;
• veiller à la mise en place d’un système de suivi de la programmation des dépenses et des décaissements pour l’UAP ;
• approuver ou rejeter après examen tous les projets de contrats à signer par l’ONEA pour s’assurer de leur conformité avec les dispositions de passation des marchés en vigueur au Burkina Faso ;

• produire les rapports annuels et périodiques des activités exécutées par l’ONEA et préparer et lancer les audits annuels pour l’ensemble du Programme ;
• stimuler, motiver et encadrer le personnel régulier et les consultants ponctuels œuvrant pour le compte de l’UAP et arbitrer les conflits au sein de l’UAP ;
• superviser le personnel de l’UAP ;
• encadrer les demandes d’appui conseil par le Cabinet d’assistance technique ;
• exécuter toute autre tâche relevant de ses compétences que le Comité de Revue et/ou le Coordonnateur de l’UGP voudra bien lui confier en relation avec les activités du Programme.

1.3 Profil et expérience
Le candidat au poste de Responsable de l’UAP doit satisfaire aux exigences suivantes :
• être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 en finances, comptabilité, gestion, économie, ingénierie, ou tout autre diplôme reconnu équivalent ;
• avoir au moins douze (12) ans d’expérience professionnelle dont au moins dix (10) ans dans la mise en œuvre des projets et programmes de développement ;
• avoir occupé un poste de responsabilité.

1.4 Exigences du poste
Le candidat doit :
• connaitre les procédures d’exécution des projets et programmes de développement en vigueur au Burkina Faso ;
• avoir des compétences en management des projets et programmes de développement, d’analyse, de planification stratégique et opérationnelle ;
• avoir une grande capacité en matière de planification participative ;
• avoir une aptitude à conduire des équipes multidisciplinaires ;
• avoir des qualités personnelles : sens du contact, autonomie, créativité et investissement personnel ;
• avoir une connaissance de l’outil informatique, des logiciels courants (Word, Excel, Power point, internet explorer et autres outils de communication) ;
• être apte à effectuer des déplacements fréquents sur le terrain ;
• avoir une connaissance de l’anglais (écrit et parlé) sera un atout.
II. Un (01) Responsable administratif et financier (RAF)
2.1 Mission
Sous la supervision du Responsable de l’UAP, le RAF est chargé de la gestion administrative, financière et comptable des activités du Programme à exécuter par l’ONEA. Il assure la saine gestion des ressources humaines, la sécurité et la protection du patrimoine de l’UAP et de ses actifs conformément aux pratiques et aux normes reconnues en la matière. À ce titre, il travaille en étroite collaboration avec les autres membres de l’UAP, le Coordonnateur de l’UGP et le RAF de l’UGP.
2.2 Attributions et tâches
Le RAF de l’UAP est chargé de :
• appliquer au sein de l’UAP l’ensemble de procédures administratives, comptables et financières sur la base des dispositions en vigueur au Burkina Faso et du MOP ;
• assurer le suivi régulier du budget du Programme en vue d’une gestion efficace et d’un contrôle de l’utilisation des fonds mis à la disposition de l’ONEA pour l’exécutions des activités ;

• assurer la préparation et la production des états financiers et comptables des activités à exécuter par l’ONEA (journal, livres, tableau de bord, situation des immobilisations, engagements, fonds de contrepartie, impayés, …) conformément au système informatisé mis en place et donnant les détails pour chaque catégorie de dépenses ;
• veiller à la production à temps des rapports de suivi financier (semestriels et annuels) du Programme référant à la partie exécutée par l’ONEA ;
• faciliter les audits financiers et comptables externes du Programme en collaboration avec le RAF de l’UGP ;
• mettre en œuvre les recommandations issues des audits financiers externes et des missions conjointes de supervisions prévues dans le cadre du Programme ;
• assurer la coordination de la préparation du budget annuel de l’UAP et faire son suivi en cour d’exécution ;
• assurer le suivi du calendrier des activités en élaborant des plans de trésorerie semestriels et veiller au maintien permanent du niveau de liquidité optimal par le contrôle du montant et des délais de décaissement ;
• assurer le suivi de la gestion de la trésorerie et des prévisions de caisse pour l’UAP ;
• assurer la mise en place du système de comptabilité générale ainsi que du budget en temps réel ainsi qu’un système de contrôle interne approprié et fiable ;
• assurer la programmation annuelle des dépenses à travers du plan d’action annuel budgétise (PTBA) en collaboration avec le RAF de l’UGP ;
• assurer en coordination avec le RAF de l’UGP, la consolidation du compte du Programme ;
• veiller au suivi des engagements des rubriques budgétaires ;
• contrôler la conformité des pièces justificatives de dépenses ;
• veiller à la mise à jour de la comptabilité de gestion (budgétaire/analytique) en plus de celle de la comptabilité générale ;
• contrôler quotidiennement les imputations comptables et mensuellement l’analyse des soldes des comptes de trésorerie ;
• veiller au classement et à l’archivage des pièces comptables ;
• exécuter toute autre tâche connexe à lui confiée par le Responsable de l’UAP.
Le RAF établira les rapports d’activités trimestrielles et annuelles de l’UAP de manière à ce que l’intégration successive de tous les rapports permette l’élaboration des rapports trimestriels et annuels consolidés pour l’ensemble des activités du Programme. Ce rapport du RAF de l’UAP fera le point sur les réalisations du trimestre et présentera les principales questions soulevées et les solutions apportées en même temps que les forces et faiblesses des actions menées. Il présentera également les prévisions pour le trimestre suivant. Ledit rapport est dû quinze (15) jours après la fin du trimestre concerné. En collaboration avec le RAF de l’UGP. Il établira aussi les rapports financiers exigés par la Banque mondiale.
2.3 Profil et expérience
Le candidat au poste de RAF doit satisfaire aux exigences suivantes :
• être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 en comptabilité, finances, audit, gestion, économie ou tout autre diplôme reconnu équivalent ;
• avoir au moins dix (10) ans d’expérience professionnelle cumulée dans la gestion financière, comptable, l’audit, le contrôle de gestion ;
• avoir au moins cinq (5) années d’expérience à un poste de responsabilité (DAF, RAF, SGF, Auditeur, Contrôleur de gestion ou poste équivalent) au sein des structures de l’Administration et/ou des projets et Programmes de développement, ou le secteur privé y compris les cabinets d’audit et d’expertise comptable ;
• une expérience dans la gestion financière et/ou comptable dans des projets financés par un partenaire technique et financiers (PTF) notamment la Banque mondiale serait un atout.
2.4 Exigences du poste
Le candidat au poste de RAF doit :
• avoir une maitrise des procédures comptables et financières des projets et Programmes de développement ;
• avoir une bonne maitrise des procédures de gestion budgétaire en vigueur au Burkina Faso ;
• avoir une connaissance de l’outil informatique, des logiciels courants (Word, Excel, Power point, internet explorer et autres outils de communication) ;
• la maitrise d’au moins un logiciel standard de gestion comptable est une exigence pour le poste et la connaissance de logiciel(s) comptable (s) utilisé(s) dans les projets de développement financés par les PTFs serait un avantage ;
• avoir une bonne capacité de rédaction des rapports financiers périodiques ;
• avoir un esprit de synthèse et une bonne capacité rédactionnelle ;
• avoir une aptitude à travailler sous pression et en équipe ;
• avoir des qualités personnelles : sens du contact, autonomie, créativité et investissement personnel.
III. Un (1) Chargé de la passation des marchés (CPM)
3.1 Mission
Sous l’autorité directe du Responsable de l’UAP, le Chargé de la passation des marchés (CPM) est chargé d’assurer une bonne programmation du processus de passation des marchés en conformité avec le plan de passation des marchés et veiller au respect des procédures de passation des marchés.
À ce titre, le/la CPM joue le rôle de conseiller de la commission d’analyse des offres et travailles en étroite collaboration avec le Responsable administratif et financier et tous les autres membres de l’UAP, ainsi que les services administratifs et techniques des structures impliquées dans l’exécution du Programme.
3.2 Attributions et tâches
Le Chargé de la passation des marchés (CPM) est chargé de :
• veiller au respect de la règlementation en matière de passation des marchés
• mettre en place des outils de gestion des marchés adaptés aux besoins du Programme, dont le plan de passation des marchés (PPM) et sa mise à jour périodique, en collaboration avec le CPM de l’UGP ;
• planifier, préparer et coordonner le calendrier d’acquisition des services de consultants et de biens et travaux pour le Programme ;
• assurer la qualité de l’ensemble du processus d’acquisition ; préparer les projets de contrats des marchés ;
• développer des mécanismes de suivi de l’exécution des contrats ;
• participer aux réceptions provisoires et définitives des marchés ;
• superviser l’exécution des marchés suivant leurs exigences spécifiques ;
• développer les mécanismes, procédures et pratiques nécessaires à l’intégrité du système de passation des marchés dont le système de classement en collaboration avec le CPM de l’UGP ;
• préparer les différents rapports relatifs aux aspects de la passation des marchés et des engagements, et contribuer à l’élaboration périodique de l’état de suivi financier des marchés en collaboration avec le CPM de l’UGP ;
• assurer l’archivage des documents des marchés exécutés dans le PPM ;
• répondre aux sollicitations dans le domaine de la passation des marchés, à toutes les étapes du processus de passation des marchés et d’exécution des contrats, ainsi que dans le cadre de la supervision du Programme par les Autorités nationales, y compris les voyages sur les sites de Programme ;
• élaborer et assurer la mise en œuvre du plan d’actions en renforcement de capacités dans le domaine de la passation de marchés dans le cadre du Programme ;
• exécuter toutes autres missions à lui confiées par le Responsable de l’UAP.
Dans sa mission au sein de l’UGP, le CPM apportera tout conseil utile à tous les membres de l’équipe dans le cadre du respect de la procédure en matière de passation et d’exécution des marchés.
3.3 Profil et expérience
Le candidat au poste de CPM doit satisfaire aux exigences suivantes :
• être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 en finances, comptabilité, gestion, économie, ou tout autre diplôme reconnu équivalent ;
• avoir au moins dix (10) années d’expérience professionnelle dans la passation des marchés publics.
3.4 Exigences du poste
Le candidat doit :
• maitriser les procédures de passation des marchés en vigueur au Burkina Faso ;
• avoir une aptitude à travailler en équipe et sous pression et être doté d’une grande capacité de communication ;
• avoir une connaissance de l’outil informatique, des logiciels courants (Word, Excel, Power point, internet explorer et autres outils de communication) ;
• être apte à effectuer des déplacements fréquents sur le terrain ;
• avoir un esprit de synthèse et une bonne capacité rédactionnelle ;
• avoir une aptitude à travailler sous pression et en équipe ;
• avoir des qualités personnelles : sens du contact, autonomie, créativité et investissement personnel.

IV. Un (01) Responsable du suivi-évaluation
4.1 Mission
Sous la supervision du Responsable de l’UAP, le Responsable du suivi-évaluation a pour mission d’assurer le suivi-évaluation des activités du Programme exécutées par l’ONEA. Il est le Responsable de service de suivi-évaluation de l’UAP.
4.2 Attributions et tâches
Le Responsable du suivi-évaluation de l’UGP, le Responsable du suivi-évaluation de l’UAP est chargé de :
• suivre la mise en œuvre des activités du Programme exécutées par l’ONEA ;
• participer à la réalisation des études spécifiques et des enquêtes afin de mesurer les effets et l’impact du Programme sur les groupes-cibles ;
• assurer la diffusion régulière des conclusions des travaux de suivi-évaluation auprès de l’équipe du Programme, des partenaires et des bénéficiaires ;
• coordonner, consolider et finaliser le report annuel d’achèvement des ILDS par l’ONEA sur la base des protocoles de vérification établis dans le Document d’Evaluation du Programme et le MOP, qui serve de base pour la vérification de l’AVI ;
• coordonner et finaliser la rédaction des rapports périodiques des activités exécutées par l’ONEA, y compris les rapports trimestres sur l’évolution des ILD et de l’outre indicatrice inclus dans la matrice des résultats du Programme ;
• rédiger les rapports mensuels, trimestriels, semestriels, annuels et spécifiques d’activités, en liaison avec les responsables de DRs et les spécialistes et assurer la disponibilité des rapports techniques afin de contribuer aux prises de décision dans les délais
En collaboration avec le Responsable du suivi évaluation de l’UGP :
• élaborer le plan de suivi-évaluation en incluant les questions relatives à la performance, aux besoins en information, aux indicateurs et aux cibles connexes, aux méthodes, aux procédures à suivre, etc ;
• concevoir les outils appropriés (fiches, formulaires, etc.) devant servir à la collecte de données pour alimenter l’ensemble du système de suivi-évaluation du Programme ;
• veiller à la conception d’un système d’information et de gestion des données du Programme pour les activités exécutées par l’ONEA ;
• organiser et coordonner les missions de suivi-évaluation ;
• préparer les situations et les bilans d’exécution nécessaires aux missions de supervision de la Banque mondiale et à la participation aux différentes réunions ;
• contribuer à l’organisation des sessions du Comité de Revue ;
• exécuter toute autre tâche connexe à lui confiée par le responsable de l’UAP.
4.3 Profil et expérience
Le candidat au poste doit satisfaire aux exigences suivantes :
• être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 en économie, statistiques, gestion des projets, développement rural ou tout autre diplôme reconnu équivalent ;
• avoir au moins huit (8) ans d’expérience en suivi-évaluation ;
• avoir une expérience solide dans la conception et la mise en œuvre de systèmes de suivi-évaluation.
4.4 Exigences du poste
Le candidat doit :
• avoir une capacité à gérer une base de données ;
• avoir une aptitude à travailler en équipe et sous pression et, être doté d’une grande capacité de communication ;
• avoir une connaissance de l’outil informatique, des logiciels courants (Word, Excel, Power point, internet explorer et autres outils de communication) ;
• être apte à effectuer des déplacements fréquents sur le terrain ;
• avoir des qualités personnelles : sens du contact, autonomie, créativité et investissement personnel ;
• avoir un esprit de synthèse et une bonne capacité rédactionnelle ;
• maitriser un logiciel de suivi évaluation serait un atout.
V. Un (1) Spécialiste en sauvegardes sociales
5.1 Mission
Sous l’autorité du responsable de l’UAP, le/la Spécialiste en sauvegardes sociales a pour mission de veiller à la prise en compte des exigences de sauvegardes sociales dans la mise en œuvre des activités du Programme à exécuter par l’ONEA, en étroite collaboration avec le Spécialiste en environnement et le Responsable du suivi évaluation de l’UAP et de l’UGP.
5.2 Attributions et tâches
Le/la Spécialiste en sauvegardes sociales de l’UAP est chargé(e) de :
• assurer l’appropriation du Manuel de Gestion Environnemental et Sociale (MTGES) du Programme par l’équipe du Programme, les partenaires impliqués dans sa mise en œuvre et les bénéficiaires des activités du Programme en coordination avec les autres spécialistes en sauvegardes environnementales et suivi-évaluation de l’UGP et de l’UAP ;
• participer à l’élaboration du Plan de Travail et Budget Annuel (PTBA) et orienter la planification des activités en tenant compte des diligences sociales qui précèdent la réalisation de certaines activités ;
• assurer la coordination et la mise en œuvre des mesures prévues dans les documents de sauvegardes sociales du Programme pour les activités à exécuter par l’ONEA ;
• diligenter l’élaboration et la mise en œuvre des plans d’action de réinstallation des activités à exécuter par l’ONEA ;
• suivre le processus d’acquisition ou de mise à disposition des terres pour les investissements dans le cadre des activités à exécuter par l’ONEA ;
• suivre la mise en œuvre des activités sur le terrain et produire les rapports périodiques requis par l’UAP et par le coordinateur de l’UGP ;
• concevoir les outils, initier et coordonner la collecte des données de suivi des mesures de sauvegardes sociales et leur intégration dans le processus de suivi-évaluation en collaboration avec les autres spécialistes en sauvegardes sociales de l’UGP ;
• définir les besoins en études et/ou audits nécessaires pour un bon suivi social, élaborer les termes de référence de ces études et audits, assurer le suivi de la réalisation et la diffusion des résultats ;
• superviser la mise en œuvre de toutes les recommandations relatives aux aspects de sauvegardes sociales du comité de revue et des missions de supervision du Programme concernât l’ONEA ;
• veiller au renseignement des indicateurs sociaux ;
• mettre en exergue les problèmes que les résultats de suivi social auront fait apparaître et proposer des réorientations ;
• veiller à l’implication des bénéficiaires et autres parties prenantes dans la mise en œuvre des activités à exécuter par l’ONEA ;
• assurer l’intégration des aspects sociaux dans la conception des composantes des projets, de l’intégration dans les Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) et les marchés des entreprises des clauses sociales ainsi que de leur respect par les entreprises ;
• contribuer à la gestion des griefs liés au Programme en collaboration avec les autres spécialistes en sauvegardes de l’UGP et de l’UAP ;
• produire les rapports périodiques sur les sauvegardes sociales à l’attention des responsables du Programme et des missions de supervision ;
• exécuter toute autre tâche connexe à lui confiée par le responsable de l’UAP.
5.3 Profil et expérience
Le candidat au poste doit satisfaire aux exigences suivantes :
• être titulaire d’un diplôme de niveau Bac+5 en sciences sociales ou environnementales (sociologie, droit, géographie, économie, économie de l’environnement, développement rural) ou tout autre diplôme reconnu équivalent ;
• avoir cinq (05) ans d’expérience dans la mise en œuvre de plan de réinstallation et de plan de gestion environnementale et sociale ;
• avoir déjà participé à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des Cadres de Gestion Environnementale et Sociale, des Cadres de Politique de Réinstallation, des Plans d’action de réinstallation, dans des Projets de développement.
5.4 Exigences du poste
Le candidat doit :
• avoir une connaissance approfondie de la réglementation nationale en matière de sauvegarde sociale ;
• avoir une maitrise des procédures d’acquisition des terres et de gestion des conflits ;
• accepter de fréquents déplacements sur le terrain ;
• avoir une bonne capacité de rédaction des rapports financiers périodiques ;
• avoir une connaissance de l’outil informatique, des logiciels courants (Word, Excel, Power point, internet explorer et autres outils de communication) ;
• avoir des qualités personnelles : sens du contact, autonomie, créativité et investissement personnel ;
• avoir un esprit de synthèse et une bonne capacité rédactionnelle ;
• parler l’une des langues de la zone d’intervention du Programme serait un atout.
VI. Un (1) Spécialiste en sauvegardes environnementales
6.1 Mission
Sous l’autorité du responsable de l’UAP, le Spécialiste en sauvegardes environnementales a pour mission de veiller à la prise en compte des exigences de sauvegardes environnementales dans la planification, la mise en œuvre et le suivi des diligences environnementales associées aux activités du Programme, en étroite collaboration avec les Spécialistes en sauvegardes sociales et le responsable du suivi-évaluation de l’UAP et l’UGP.
6.2 Responsabilités et tâches
Le Spécialiste en en sauvegardes environnementales est chargé de :
• assurer l’appropriation du Manuel de Gestion Environnemental et Sociale (MTGES) du Programme par l’équipe du Programme, les partenaires impliqués dans sa mise en œuvre et les bénéficiaires des activités du Programme en coordination avec les autres spécialistes en sauvegardes de l’UGP et de l’UAP ;
• participer à l’élaboration du Plan de Travail et Budget Annuel (PTBA) et orienter la planification des activités en tenant compte des diligences environnementales qui précèdent la réalisation de certaines activités ;
• assurer l’interface entre la coordination du Programme et les partenaires concernés par la conformité des dispositions environnementales et le respect des normes techniques des réalisations physiques ;
• participer à la planification, la coordination, l’analyse et la validation des études et des documents en matière de sauvegardes environnementales ;
• appuyer et former l’équipe du Programme, les agents et structures impliqués dans le suivi environnemental et social en collaboration avec les autres Spécialistes en sauvegardes de l’UGP et de l’UAP ;
• assurer la planification, la coordination et le suivi de la mise en œuvre des mesures prévues dans les documents de sauvegardes environnementales qui seront élaborés dans le cadre du Programme ainsi que le rapportage des informations sur le suivi de la mise en œuvre des instruments de sauvegardes environnementales ;
• concevoir les outils, initier et coordonner la collecte des données de suivi des mesures de sauvegardes environnementales et leur intégration dans le processus de suivi-évaluation en collaboration avec les autres spécialistes en sauvegardes de l’UGP et de l’UAP,
• Veiller au respect de la réalisation du criblage environnemental systématique des activités du Programme à exécuter par l’ONEA et de leur catégorisation environnementale en vue de l’approbation de leur catégorie environnementale ;
• définir les besoins en études et/ou audits nécessaires pour un bon suivi environnemental et social ; élaborer les termes de référence(TDRs) de ces études ; assurer le suivi de la réalisation et la diffusion des résultats en collaboration avec les autres spécialistes en sauvegardes de l’UGP et de l’UAP ;
• assurer l’intégration des aspects environnementaux dans la conception des composantes des projets, de l’intégration dans les Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) et les marchés des entreprises des clauses environnementales ainsi que de leur respect par les entreprises ;
• participer au processus de sélection des sous-traitants devant intervenir sur des études et travaux ayant un lien avec les sauvegardes environnementale et sociale ;
• veiller à la mise en œuvre effective des mesures environnementales prévues dans les documents de sauvegarde environnementale et sociale dans le cadre de la planification, de la surveillance et du suivi environnemental des sous-projets ;
• superviser la mise en œuvre de toutes les recommandations relatives aux aspects de sauvegardes environnementales du comité de revue et des missions d’appui à la mise en œuvre du Programme ;
• veiller au renseignement des indicateurs d’impacts environnementaux et sociaux par le suivi-évaluation du Programme en collaboration avec les autres spécialistes en sauvegardes de l’UGP et de l’UAP ;
• Mettre en exergue les problèmes que les données de suivi environnemental auront fait apparaître et proposer des réorientations ;
• contribuer à la gestion des griefs liés au Programme ;
• produire les rapports périodiques sur les sauvegardes environnementales à l’attention des responsables du programme ;
• conseiller le Responsable de l’UAP sur toutes les questions se rapportant à la prise en compte des mesures de sauvegarde environnementales et au respect des normes techniques des réalisations physiques ;
• exécuter toutes autres tâches connexes à lui confiées par le responsable de l’UAP.
6.3 Profil et expérience
Le spécialiste en sauvegarde environnementale de l’UAP doit :
• être titulaire d’un diplôme de niveau Bac+5 au moins dans le domaine du développement rural, environnement, géographie, écologie, ou tout autre diplôme reconnu équivalent dans un des domaines des sciences de l’environnement ;
• avoir cinq (05) ans d’expérience dans la mise en œuvre des études d’Impact Environnemental (EIES)
• avoir déjà participé à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des Études d’Impact Environnemental et Social, des Cadres de Gestion Environnementale et sociale dans des Projets ou programmes de développement.

6.4 Exigences du poste
Le candidat doit :
• avoir une connaissance approfondie de la réglementation nationale en matière de sauvegardes environnementales et des politiques opérationnelles de sauvegardes environnementales et sociale de la Banque mondiale ;
• être capable de travailler sous pression ;
• faire preuve de dynamisme et d’une bonne organisation ainsi qu’une aptitude au travail en équipe et de terrain ;
• faire preuve d’une grande discrétion dans l’exécution de ses tâches ;
• avoir une bonne capacité de résolution des problèmes liés aux questions environnementales des projets de développement ;
• pouvoir travailler de concert avec sa hiérarchie tout en gardant une certaine autonomie ;
• être organisé(e), rigoureux (se) et capable de produire des résultats de qualité dans les délais impartis
• accepter de fréquents déplacements sur le terrain ;
• avoir une connaissance de l’outil informatique, des logiciels courants (Word, Excel, Power point, internet explorer et autres outils de communication) ;
• avoir des qualités personnelles : sens du contact, autonomie, créativité et investissement personnel ;
• avoir un esprit de synthèse et une bonne capacité rédactionnelle ;
• parler l’une des langues de la zone d’intervention du Programme serait un atout.
B. CONDITIONS DE CANDIDATURE
• être de nationalité Burkinabé ;
• être âgé de 18 ans au moins et 55 ans au plus au 31 décembre 2018 ;
• jouir de ses droits civiques ;
• être de bonne moralité ;
• être immédiatement disponible.
C. COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE
Le dossier de candidature doit obligatoirement comporter les pièces suivantes :
• une demande manuscrite timbrée à 200 FCFA adressée à Monsieur le Secrétaire Général du MEA ;
• une copie légalisée de l’extrait d’acte de naissance ou jugement supplétif en tenant lieu ;
• une copie légalisée de la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) ;
• une copie légalisée du certificat de nationalité burkinabè ;
• un Curriculum Vitae détaillé, récent et certifié sincère par le candidat, faisant ressortir l’expérience et les aptitudes du candidat (4 pages maximum) ;
• une lettre de motivation datée et signée (2 pages maximum) ;
• une photocopie légalisée des diplômes et autres attestations ;
• une photocopie des attestations ou certificats de travail.
En cas d’admission, le dossier devra être complété par :
• un casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;
• un certificat de visite et de contre visite timbré (timbre fiscal) à 300 FCFA.
NB : le nombre de candidature est limité à vingt (20) dossiers par poste. Les dossiers déposés ne peuvent être retirés et seront détruits en cas d’échec.
D. PROCEDURE DE RECRUTEMENT
Le recrutement se déroulera en deux (02) phases :
Phase 1 : Présélection sur dossier
Phase 2 : Entretien oral avec un jury
Les résultats après chaque phase seront publiés dans trois (03) quotidiens locaux et sur les tableaux d’affichages du Ministère de l’eau et de l’assainissement et de l’ONEA.
E. . CONDITIONS D’EMPLOI ET LIEU D’AFFECTATION
Les conditions d’emploi seront précisées dans un contrat de travail d’une durée d’un (01) an renouvelable selon la performance avec une période d’essai de trois (03) mois. Toutefois, la durée totale des prestations ne peut excéder la durée du Programme.
Le lieu d’affection est Ouagadougou.
Les dossiers de candidature seront reçus sous pli fermé avec la mention « RECRUTEMENT DE (INTITULE DU POSTE) DE L’UNITE D’APPUI AU PROGRAMME D’APPROVISIONNEMENT EN EAU ET D’ASSAINISSEMENT » du 30 octobre 2018 au 15 novembre 2018, du lundi au vendredi de 8h à 14 heures 00 au Secrétariat de la Direction des ressources humaines (DRH) du MEA, sis à Ouaga 2000 en face de la CARFO et à 100 mètre du côté Ouest de l’Ambassade des États Unis.
Les candidatures féminines sont fortement encouragées.
Les termes de références sont disponibles et pourront être consultés au secrétariat de la Direction des ressources humaines ou à l’adresse : www.mea.gov.bf allez à l’onglet ‟communiqués” ou ‟actualité”.

Pour le Secrétaire Général en mission, le Directeur Général des Etudes et des Statistiques Sectorielles assurant de l’Intérim,

Bourahima OUEDRAOGO
Chevalier de l’ordre du Mérite des Arts, des lettres et de la Communication

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
« BICIAB, Amie des arts », La LUMIERE !!!
Appel à candidature : L’Agence Autrichienne de Développement recrute plusieurs profils
Chronogramme de passage des candidats retenus pour l’épreuve orale au compte du CENOU
Appel à candidatures : Swiss TPH recherche un(e) candidat(e) national(e) pour la position nationale suivante : Expert (e) en Suivi et Evaluation basé (e) à Ouagadougou, Burkina Faso
Projet d’appui à l’enseignement supérieur : Ouverture d’un test de recrutement de personnel
IS INVITING APPLICATIONS FOR THE FOLLOWING POSITION : AID Development Program Assistant FSN/08
Offre de formation de chauffeurs (novembre et décembre 2018)
OXFAM recrute un SECURITY MANAGER
GAGNEZ EN TEMPS ! Venez vous inscrire pour les cours d’anglais intensifs au centre américain de langue
Avis de recrutement de personnel au profit de l’unité d’appui au programme d’approvisionnement en eau contexte
La Banque Agricole Du Faso (BADF) lance un avis d’appel à candidature
SONABEL : Interruption de la vente de crédit d’électricité par Orange et Mobicash
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés