Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme qui crée des ennuis aux autres s’en crée aussi à lui-même. Chinua Achebe» 

Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils

Accueil > Actualités > Opinions • • mercredi 24 octobre 2018 à 15h30min
Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils

Dans cette réaction, Harouna Dabré, plus connu sous le pseudonyme de Lengha Fils sur les réseaux sociaux, réagit à la publication de « Je sais qui je suis », apparait comme le Tome 1 des mémoires de Yacouba Isaac Zida, l’ancien Chef de l’Etat et Premier ministre de la Transition.

J’avais pris l’engagement ne plus faire d’analyses politiques pour des raisons qui me sont propres. Mais face à une situation qui inquiète la tranquillité des Burkinabè, personne ne saurait se taire car comme le dit un adage bissa, en situation de péril, le silence est complice. A titre exceptionnel, je livre mon analyse sur le fameux « Je sais qui je suis ».

Le « Je sais qui je suis » ou le programme politique de Zida

Sans détour, Zida a joué bidé. L’auteur semble nostalgique des périodes de troubles où il s’en sortait très bien. Dans son tome 1, l’auteur prend une hypothèse de calcul trop simpliste. Pour lui, ce pouvoir est fini et c’est le meilleur moment pour lui d’entrer en action. Le tome 1 est ainsi le coup de gourdin pour achever ce pouvoir de sorte à ce qu’on voit en lui le nouveau tombeur du régime tel qu’il s’était présenté en octobre 2014. Mais Zida a-t-il confondu les époques ?

Trahi à son tour et abandonné par ses alliés d’hier, Zida veut reprendre le commandement de ses affaires et de ses intentions politiques. Finie la sous-traitance avec les alliés qui ont fini par quitter les entrainements et les champs d’action. L’ancien général radié veut désormais traiter directement maintenant avec la masse populaire qu’il avait désillusionné durant la transition. Je le répète que Zida était trop loin du pouvoir en octobre 2014 sur le plan du grade militaire et sur le plan constitutionnel. J’insiste pour dire qu’au plan constitutionnel, le pouvoir revenait au Chef d’Etat-major des armées puisque le Président Blaise Compaoré avait décrété l’état de siège avant de quitter le pouvoir et le pays.

Dans son ouvrage, Zida n’épargne donc personne. Il tire des roquettes sur tous ses anciens alliés qui l’ont pourtant aidé à tromper et à prendre le pouvoir par la force en octobre 2014. C’était son premier coup d’Etat, aidé par des soldats civils de profession balayeurs, juristes et constitutionnalistes. Cela a-t-il donné une légalité à son coup de force ?

Ecarté des affaires malgré lui par la fin de la transition, Zida a perdu ses alliés. Il n’y a plus de contacts suivis, ni d’actions visibles sur le terrain pour son compte. Se sentait-il abandonné et trahi à son tour ? C’est pourquoi il a consacré des pages dans son tome 1 à discréditer ces célèbres constitutionnalistes, avocats, juges, balayeurs et autres qu’on a vus à ses côtés au temps fort de l’insurrection. Zida par exemple sait que le peuple a balayé le balai citoyen et par conséquent, pourquoi s’encombrer d’alliés qui ne pèsent plus rien ? C’est pourquoi il les a tous matés dans son ouvrage. Tous ces balayeurs et constitutionnalistes sont cloués au silence sinon le tome 2 sera extrêmement bourré de preuves accablantes. Vous verrez que personne d’entre eux n’osera contester sa version. Sur ce point, Zida a réussi. Je leur lance le défi de contester Zida.

Mais là où Zida a échoué, c’est quand il s’en prend au pouvoir dont lui-même a applaudi l’avènement. Sur ce point, il devrait d’abord formuler une vraie hypothèse comme angle d’analyse et de montage de son scénario : le peuple ne me fait plus confiance. A partir de cette hypothèse vraisemblable, il pouvait bien formuler sa stratégie de reconquête de la confiance du peuple d’abord. Mais l’homme a préféré aller se buter à ce qu’il croit urgent et essentiel : reconquérir le pouvoir.

Il est donc clair que Zida affiche mais très mal ses ambitions d’homme providentiel pour ce pays en ce moment précis qu’il croit opportun. C’est là qu’il révèle ses vraies intentions en plein soleil. C’est là où se trouve la vraie raison de la publication du tome 1. Mais a-t-il choisi le bon moment et le meilleur angle de tir ? Je suis certain que non. Parce que lui-même est un adversaire pour tout le monde : militaires, civils, politiques, citoyen lambda ; après tout ce qu’il a fait sous la transition. Il doit en être conscient.

En affichant ses ambitions à un moment où son image et son nom sont répugnants dans l’opinion publique, Zida s’attire tous les adversaires, ceux de l’ombre et de la lumière, de la majorité à l’opposition. Quel que soit l’homme qui sera au pouvoir, Zida devient un ennemi à « abattre » car personne ne voudrait lui faire de la place encore sous l’ombre des arbres de Kosyam. Toute la classe politique peut faire unanimité pour combattre Zida. Pour ce faire, Il n’est plus l’affaire du seul MPP dont il accable le Président.

Zida doit se rendre à l’évidence que c’est par simple curieusité que beaucoup de gens vont payer son tome 1. Beaucoup le feront pour juste détenir la preuve de ce qu’il pense de lui : un homme qui dit des contrevérités. Aujourd’hui, à écouter les commentaires sur les radios, journaux et réseaux sociaux, beaucoup de Burkinabè sont plutôt prêts à pardonner Blaise Compaoré que Zida : en homme averti, il a brisé deux fois l’espoir des Burkinabè. Si Blaise Compaoré avait eu la chance de Zida, il se serait très vite racheté.

Mais pourquoi avoir écrit tome 1 sur le livre ? A mon avis, ce n’est pas parce qu’il lui manque des pages dans le tome 1 pour tout raconter. C’est une issue qu’il se donne, une sorte d’avertissement comme pour dire que ceux qui sont aux affaires maintenant sont obligés de se taire et de négocier avec lui, sinon… L’homme fort de la transition prévient explicitement qu’il y a d’autres choses à raconter si le tome 1 n’atteint pas la cible au cœur et si les gens ne négocient pas avec lui. Il pourrait écrire des dizaines de tomes. Mais l’ancien général radié oublie qu’il est comme une boîte d’allumettes mouillée. Aucun brin ne donnera du feu. De toutes les façons, il peut continuer à raconter ses « bobards » comme dirait son ancien patron de la transition. Personne ne le croit encore dans ce pays.

Finalement Zida ne sait pas qui il est sinon, il n’écrirait pas un tel ouvrage qui le condamne davantage. Le peuple a entériné la légitimité de ce pouvoir en place. Celui qui le conteste prépare un coup d’Etat. Zida est celui qui a organisé les élections qui ont vu l’élection de ce pouvoir. S’il estime que ce président n’est pas l’homme qu’il faut, pourquoi a-t-il frauduleusement voulu être son représentant à Washington DC ? Si Zida avait eu le poste d’ambassadeur à DC, allait-il raconter ces choses ?
C’est comme son acolyte Hervé OUATTARA qui s’est transformé en opposant après avoir négocié en vain nuitamment une bourse pour aller étudier à l’extérieur.
Burkinabè, restons soudés et ne permettons plus qu’un individu nous mélange encore. Nous en avons trop souffert.

A mon cher ami Zida, j’ai un conseil : aide les gens à t’oublier.

Lengha Fils

Messages

  • Mon chere Harouna pardon, faut manger et te taire. Toi on se connait bien quand tu etais a montreal tu etais le plus grand bavard tu critiquais dure et mal le pouvoir du MPP. Mais depuis que les gars ton trouver le post a l’umeoa tu a ferme ta clapette. Vraiment tu me decois donc tout ton tapage etais pour un poste
    arrete de te jouer au donneur de lecon car toi meme tu n’est pas exemple.

    • Mais vous pouvez quand même reconnaître qu’il fait fort (et vrai )non ? : morceau :
      "Zida doit se rendre à l’évidence que c’est par simple curieusité que beaucoup de gens vont payer son tome 1. Beaucoup le feront pour juste détenir la preuve de ce qu’il pense de lui : un homme qui dit des contrevérités. Aujourd’hui, à écouter les commentaires sur les radios, journaux et réseaux sociaux, beaucoup de Burkinabè sont plutôt prêts à pardonner Blaise Compaoré que Zida : en homme averti, il a brisé deux fois l’espoir des Burkinabè. Si Blaise Compaoré avait eu la chance de Zida, il se serait très vite racheté."
      Plutot vrai non ?

    • Mon cher Harouna Mr ZIDA vaut mille fois mieux que toi. Il a osé faire face à ses collègues du RSP pour vous donner le pouvoir et le manger aujourd’hui . C’est pas le grade qui prend le pouvoir mais le courage. Des généraux ne pouvaient parler devant le RSP. C’est être ingrat de ne pas reconnaître son effort pour l installation de la démocratie aujourd ’hui dans notre pays.

    • C’est surtout Blaise qui a besoin de se racheter et non Zida...
      M. Lengha Fils, parlez de ce dont vous êtes sûr, mais ne vous faites surtout pas d’illusions en pensant que c’est l’avis du peuple burkinabè...
      Je sais seulement une chose, Zida a bien aidé les burkinabè à se débarrasser de leur RSP. Rien que pour cela, je lui tire mon chapeau.
      Bien à vous !

    • Non mon chère ami, ce n’est pas à cause de ZIDA qu’on est débarrassé du RSP. Dans son livre lui même a expliqué comment il a tout fait pour maintenir les privilèges du RSP -distribution de sacs d’argents, etc- . Au moment où on nous débarrassait du RSP, ZIDA est entre leur main et à leur merci. S’il a représenté, un seul jour, une menace pour le RSP, pas sûr qu’il serait en vie aujourd’hui.

    • Mon chèr ami, vous faites erreur. ZIDA n’a jamais osé quoique ce soit contre le RSP. Dans son livre, lui même raconte comment il a obéit au RSP -distribution de sacs d’argents, etc- Et c’est pas grâce à lui qu’on est débarrassé du RSP, puisque il était entre les mains du RSP et s’il a avait eu à faire quoique ce soit contre le RSP, peut-être qu’il serait pas en vie aujourd’hui

  • Zita, pardon zida, aides nous à t’oublier.
    Si non, reviens pour que l’on parle un peu de ton boulot en tant que chef des opération du rsp.
    Tu as fait un coup d’état et on t’a flatté que c’est dieu lui même qui t’a donné le pouvoir et de ne pas lâcher ; bien reviens.
    Les gens parlent et parlent ; combien ont perdu des parents sous to feu ?
    Allons seulement ; VIENS !

  • Votre ecrit ressemble plus à un ad-hominem qu’à une contre-analyse fondée sur les declarations du Livre.Contrairement à la demarche "tant soit peu buggée" de Coris Bank, à leur propre insu. C’est ce à quoi je m’attendais plus. Dans tous les cas, s’attaquer à la personne du Livre aussi reste legitime.

  • Cher Lenga Fils je pense qu’en on avance des arguments comme « Aujourd’hui, à écouter les commentaires sur les radios, journaux et réseaux sociaux, beaucoup de Burkinabè sont plutôt prêts à pardonner Blaise Compaoré que Zida.... ».
    il serait mieux pour toi de donner des indicateurs de mesure crédible.Pourrais tu nous donner les résultats de cette étude ?
    vous avez oublié certainement de dire de quel bord vous étiez pendant la transition.puisque une fois j’ai suivi une de votre analyse mais rapidement j’ai compris que vous étiez impartial.On peut critiquer la gestion de Zida pendant la transition mais pourquoi ne le faites vous pas de même pour la gestion de Blaise Compaoré.
    Pire encore solliciter une bourse pour aller étudier à l’étranger en quoi cette option est elle mauvaise ?
    sais tu que sous Blaise Combien de bourses se négociaient ?

  • Mon ami, si vous pensez que ce vous dites est vrai, sachez que l’auteur de ce livre aussi ne dit pas faux.

  • Pouah pouah ! C’est le même Lenga qui depuis le Canada tirait chaque fois à boulet rouge sur le pouvoir en place qui s’est métamorphosé en avocat défenseur du même régime. Qu’est ce qui s’est passé ?

    Vous prenez votre point de vue teinté de haine contre Zida comme celui des Burkinabè. Parlez en votre nom et non au nom de tous les Burkinabè car il est évident que parmi les burkinabè il y en a qui ont cru à Zida et qui croient toujours en lui.

    • Si vous êtes pas informé sachez que monsieur lenga fils a été nommé par le pouvoir MPP dans une institution internationalement.Les gens sont attirés par les intérêts.Il a même de critiquer celui qui a risquer sa vie avec le RSP.

    • Ce Lengha-Fils devrait être derrière les barreaux. C’est lui qui a créé la psychose des .FAUSSES CARTES D’ELECTEURS pour défendre l’UPC, bec et ongles, Aujourd’hui il a trahi l’UPC pour rejoindre le MPP. Si vous cherchez un fainéant, un traitre, un corrompu, vous avez trouvé. On se connait et beaucoup d’Internautes qui se sont battus pour l’insurrection et l’avenement de la démocratie le connaissent. Si le MPP lui a ouvert un poste, c’est tout simplement indigne. Nul n’a le droit d’utiliser le sang des martyrs à ce jeu politico-corrompu.

  • Lengha fils, c’est pas vrais ce que tu racontes ZIDA a encore beaucoup de burkinabè derrière lui. la seule erreur de ZIDA c’est exiger sa nomination comme général et cela a frustré la hiérarchie militaire. sinon ce que vous reprochez à ZIDA, certains de ce pays ont fait pire que ça. Mais il reste un homme d’Etat. que Dieu leur donne longue vie lui et son ami BARY amen

  • bonjour legha fils ! toi zida , tous deux des imposteurs notoires, qui cherchent à s’attirer les faveurs du regime en place. mais vous avez joué bidé.
    arrentez l’opportunisme. le peuple a compris vos jeux respectifs.

  • JE NE SUIS PAS D’AVIS AVEC VOUS, IL A CE DROIT
    NE VOUS TROMPER PAS, IL A ENCORE BEAUCOUP D’ADEPTES
    IL Y A DES VÉRITÉS QU’IL DIT QUI FONT RÉFLÉCHIR

    • Adeptes vous dites ? Est ce une secte ? Dommage je pensais qu’il s’agissait de politique

    • Oui c’est une secte Mr de piero.
      Quand parlant de ZIDA, de son gouvernement et de ces déplacements ont dit : les frères.
      Par ce que tous ceux qui l’entouraient étaient de ’’frères’’ ; c’est leur termes.
      Pire, son premier déplacement sur Bobo, lui même a souligné que c’était pour participer à l’ouverture de leur maison. Pendant ce temps, les autorité et la population s’attendaient à recevoir le nouvel homme du pouvoir. C’est par ce que il lui a été dit que sa déclaration était gauche qu’il est revenu la dessus ; mais les populations avaient abandonné les préparatif et ZIDA est venu à Bobo sans que beaucoup ne sachent même. Et pour ce qui est de la visite de leur maison, elle n’a pas été faite. Si non nuitamment.
      Voyez que c’est une secte.

  • Zida, les banquiers, le MPP et les gens comme Lengha Fils, c’est kif kif (c-à-d même chose) la chiotte ! On devrait tirer la chasse d’eau pour vous envoyer tous là où vous ne risquez plus de prendre les gens pour des cons.

  • je trouve votre analyse assez subjective et loin de l’objectivité qu’elle devait être. a lire vos propos, vous êtes foncièrement contre ZIDA de façon personnelle. la gestion de la transition a été largement positive que les 27 années perdues et ces 5 années déjà perdues jusqu’en 2020.comme il l’a dit, on a juste voulu continuer le système compaoré sans les compaoré, a voire les multiples scandales de corruption et de détournement comptabilisés depuis decembre 2015, on se croirait réellement au régime cdp sans le cdp.Aucune sanction pour mauvaises gestion et les bourdes se suivent et se ressemblent.A moins que vous regardiez le Burkina derrière des verres correcteurs...! de toutes les façons l’ouvrage est dejà en manque et cela montre un succes remarquables. beaucoup d’ouvrages sont sortis ’’...de l’ascension à la déchéance....,’’mais à peine si on a eu des clients.merci d’être objective la prochaine fois.

    • Zida a été le patron des renseignements de l’ex RSP jusqu’à la chute de Blaise kouadio.
      Il a été président du Faso pendant 2 semaines ;
      Il a été premier ministre pendant l’une des périodes la plus trouve de l’histoire politique de notre pays.
      Quant un tel homme parle, il faut écouter, réfléchir et non réagir comme un analphabète manipulé tel lenga fils.
      Le jour où Zida décidera de redescendre dans la reine politique, vous saurez que les burkinabé croient en lui.

  • HUUM. CE MR LENGHA A SEURIEUSEMENT PEUR DU RETOUR DE Yacouba Isaac Zida. J’AI L’IMPRESSION QU’IL TREMBLE A TRAVERS SES PROPOS. IL FAUT T’HABITUER A ENTENDRE SOUVENT LA VÉRITÉ CAR ELLE NE VA TARDER A VOIR LE JOUR. PRÉPARE TOI.

  • Vous les frères de zida, Oui qu’il y a des ’’Burkinabé’’ qui sont pour lui ; ce sont ces frères qu’il a classé dans sont gouvernement. Gouvernement de famille. A lire vos pseudo, on vous découvre. Seulement, la majorité des Burkinabè est contre votre frère. Votre grand grand frère lui a dit que c’est dieu qui lui a donné le pouvoir et qu’il devait le garder. Il n’a pas pu se maintenir et maintenant il veut revenir usant d’esprit maléfique.
    Qu’il revienne. On est là. On a pas oublié sont travail en tant que chef des opérations.

  • Rico en disant "Mon ami, si vous pensez que ce vous dites est vrai, sachez que l’auteur de ce livre aussi ne dit pas faux" vous avez tout dit. Merci

  • On en apprend des choses. Quelqu’un peut-il me confirmer que Lengah Fils est à l’UEMOA ? Un bon sujet de mémoire pour un étudiant de maîtrise : "l’analyse du discours de Lengah Fils" ou " de la critique à l’encensement du pouvoir en place".

  • c’est celui de Blaise j’attends pour lire.

  • Si c’est ce que tu appelles "faire une analyse politique" pour que tu sens obligé de sortir du bois alors on est très mal servi car personnellement,ton analyse politique ressemble à de la vomissure.Franchement crois-tu que Zida se sent un destin national même étant hors du pays ?Je pense qu’il se cherche et si dans ses ennuis dans le froid,il se fait aider pour faire des bouquins de tome 1 à X car je suis persuadé que l’homme est incapable de rédiger un livre digne de ce nom,pourquoi pas surtout que ces ennemis dont tu fais sûrement partie,vous passez votre temps à écraser vos mégots de cigarette sur son dos.Donc qu’il réagisse en passant par le canal des livres en donnant sa part de vérité qui ne saurait être une vérité absolue,c’est son droit le plus absolu.
    A bon entendeur,tu aurais pu te taire car je n’aime pas les gens qui aiment tirer sur les ambulances.Salut !

  • Cher Lengha, ce que je regrette le plus dans votre analyse c’est que vous ne citer aucune source crédible d’enquête qui atteste vos arguments. Ne trouvez vous pas insultant que de parler au nom d’un peuple sans aucune preuve sinon que votre position et celle de vos amis ? Sachez que mon avis est totalement contraire à ce que vous pensez de ZIDA. Et comme vous le constatez dans les réactions des internautes, tous le pays ne le déteste pas comme vous le prétendez. Sachez raison gardée la prochaine fois. Piètre analyse !

  • Lengha fils, votre analyse fait pitié, elle est incohérente et dénuée de toute objectivité et sans fondement. Vous montez tout de suite au créneau sur les médias contre le Général ZIDA après tout ce temps de silence, vous a-t-on sollicité pour le faire, c’est suspicieux. C’est plus une haine viscérale qui vous amène à parler contre le Général ZIDA. Il reste très populaire et a beaucoup de gens qui le soutienne. C’est plutôt vous qui avez intérêt à continuer de manger et à vous faire oublier.

  • L’horizon du burkina est plus que sombre, les temps sont plus que troubles, la situation plus que confuse, alors les loups et les hyenes et charognards de toute engeance qui n’osaient sortir meme la nuit , se revoient en chasse. Chacun a le droit de prendre position sur la vie de ce pays. Y compris un certain general Zida, n’en deplaise a certains, qui derriere leur pretendue objectivité, n’en ont aucune.

    Que l’on n’aime ou qu’on n’aime pas zida, on n’en a rien a faire (ni lui d’ailleurs). Zida commence parler et beaucoup commencent a pisser dans leurs calecons. On comprend pourquoi Zida devait absolument fuir ce pays et ne pas aller dans n’importe quel pays.

    Decidemment le citoyen lambda dans ce burkina d’aujourd’hui a la cote : chacun se croit le meilleur parler pour ce burkina. Bien sur Blaise doit se raviser et revenir. Si tu deroges a tes engagements ca n’engage que toi tout comme quand tu les avais pris tes engagements, reconnais a zida, qui est tout aussi patriote que toi, le droit de parole sur la situation actuelle du pays car justement comme tu le dis lorsque le groupe est « en situation de péril, le silence est complice ». Zida ne veut pas etre complice tout comme il n’a pas voulu etre complice lorsqu’il a aux premieres loges de responsabilité du pays. Il a decouvert ce que ca veut dire etre au pouvoir dans un pays comme le burkina et avec des hommes politiques comme nous les avons. Et il n’a pas voulu etre complice. C’est ce qui lui a valu d’avoir sa tete mise a prix avec des mercenaires tueurs a gage qui le traquent par ci par là. Bien de gens ne dorment pas de n’avoir pas pu avoir la peau de zida car il savent…

    tu lis l’intervention de zida comme une etape dans un plan politique. D’un coté alors que toi-même tu pretextes de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays pour prendre la parole, de l’autre tu denies a zida le droit de donner son point de vue sur ce pays a ce moment critique. On peut alors dire que c’est toi qui as plutôt un planning politique lorsque voyant zida parler, tu te decides a reprendre du service. Et entrer en action. Les intentions que tu pretes a l’autres ne sont elles pas les tiennes que tu projettes sur les autres, en l’occurrence zida, que tu vois comme un potentiel danger qui pourrait t’empecher d’arriver a tes fins.

    Ton ecrit que tu veux comme une analyse n’est qu’un etat d’ame qui note la peur qui te donne la diarrhee. Ce n’est qu’une interpretation des dires de Zida et tu pretends debiter des verités absolues comme si tu etais zida qui parlait. Malgré tes tentatives de voler haut, on voit que tu n’as pas les moyens de tes pretentions : tu ne maitrise pas les choses. Tu fais des analyses à l’envers et à l’emporte piece. Zida n’a pas été trahi par les siens, il a plutôt trahi les siens.

    Quand un dirigeant decrete l’etat d’urgence, il ne fuit pas le pays. Il n’est dit nulle part dans aucun pays que le pouvoir de direction d’un pays doive revenir au plus haut gardé dans l’armée. La gestion du pouvoir d’etat est une affaire de rapport de forces en presence. Tu parles de constitution : bah ! C’est pitoyable. Va lire serieusement la constitution avant de parler. Ce n’est pas parce qu’un pouvoir est elu qu’il ne peut pas etre contesté : quelle conception de l’action politique !!! apres on va s’etonner !!

    Ce pouvoir de Roch nul n’est besoin d’etre un voyant ou un fin politicien pour savoir qu’il s’est tué tout seul et ce des les premieres decisions. Et ils savent pourquoi ils sont pris ces decisions. Ils ne pouvaient en etre autrement. ils ont reussi a caracoler jusque là parce nous on a accepté.

    La subjectivté perspire partout dans tes propos a tel point que c’est malsain a lire. Si d’aventure Zida avait dit un mot positif quelconque sur les OSC, tu aurais été encore le premier a te precipiter pour ecrire des insanites de la preuve de la collusion de Zida et ces osc.

    Mon frere au lieu de te precipiter pour ecrire des torchons, va te former a l’analyse tout court. J’ai eu honte a ta place d’ecrire des platitudes tout en arrivant pas a atteindre la grandiloquence a laquelle tu pretends. C’est tout simplement pitoyable.
    SOME

    • Tout cela sent la fin de règne pour le pauvre Roch. Quand les francais commencent a dire d un président comme dans l article de jeune Afrique repris hier par netafrique que Kabore ça le depasse, c est que la fin n est plus loin. Mieux vaut s en aller de soi même dans un Burkina ou les pecheurs en eau trouble ne sont jamais loin. Meme s ils ne sont pas meilleurs. Rends le tablier pour ton bien Roch.

    • mon frere tu as raison ; mais surtout je rappelle a tous mes compatriotes de voir a quel point tout le plan des ecoutes telephoniques entre soro et bassolet se verifie et est en train d’etre executé : on attaque par ci par là etc et pendant ce temps on ameute dans la presse, on crie que c’est foutu, etc Et regardez bien tout ce qu’on dit du Burkina dans les medias comme si c’est maintenant seulement qu’ils s rendent compte que le burkina est attaqué. Ensuite comme disait soro on fait sortir les elements : aujourdh’ui ce ne sera plus les éléments du RSP, mais ceux du CDP et autres mercenaires sur les reseaux sociaux et les media, et toutes les rumeurs et attaques de tout genre executées par des mercenaires achetés, exactement comme ce pauvre monsieur Lenga fils qui ecrit pour prendre son lenga et manger, etc.

      Attention, restons vigilants : roch n’a certainement pas été a la hauteur et j’ai ete parmi les premieres a le critiquer, mais voyons d’abord les enjeux actuels et notre avenir a tous. Le CDP travaille en sous main avec tous ses complices dissemines ca et la et Roch se retrouve cernés de partout. Tant pis pour lui. Il le savait de toute facon : il s’est créé lui meme son malheur. Mais nous les citoyens on ne laissera pas tuer ce pays.
      C’est maintenant que nous devons ouvrir l’oeil, rester vigilants et reagir de facon efficace.
      SOME

    • La faute commise par ZIDA c’est d’avoir transmis le pouvoir du peuple au MPP, nous souffrons actuellement, la transition devrait jeter les bases d’une vraie démocratie, mais les ZIDA ont préféré travailler avec les forces rétrogrades du centre afin de transmettre le pouvoir au régime mpp, qui est un régime bâtard.

      Vive le Burkina Faso

      Vive Soumane TOURE

      L’armée républicaine au pouvoir

      KARL DU BURKINA

    • Mr SOME, Roch est effectivement cerné mais comme certains anciens le disent’’si tu refuses d’éduquer ton enfant, il ouvrira ton grenier pour les oiseaux un jour’’. Prendre le pouvoir dans un contexte hostile comme le notre et s’entourer d’amis incompétents, voleurs et dormeurs prouve à souhait que l’on est soi-même incompétent et dormeur. Et c’est cette incompétence que ses amis d’hier exploitent et nous déstabilisent. Nous devons nous en prendre à nous-mêmes. Nous avons donné le pouvoir à un aveugle et on se plaint par la suite qu’il ne voit pas ou qu’il n’ouvre pas les yeux. Quand Blaise Compaoré a liquidé Thomas SANKARA le 15 Octobre 1987, il n’a laissé aucun espace à ses camarades politiques, amis et même à la famille nucléaire de Thomas(prise en otage). Tout ceci a eu pour conséquence de désorganiser tous les compagnons de Thomas. Ce fut une triste réalité. Je suis désolé mais j’ai envie de dire à Roch d’arrêter comme ça car il n’est vraiment pas à la hauteur. On a beau critiqué Zida et son livre mais sur ce fait, il a dit la vérité. Qu’à cela ne tienne, nous avons le devoir de protéger ce beau pays, cher à certains. Je le dis d’autant plus qu’il y a des Burkinabé qui applaudissent les attaques contre notre pays ou qui participent aux attaques. Ceux-là n’aiment pas leur pays et sont tout simplement indignes et apatrides. Quelque soit son avidité pour le pouvoir, attaquer son propre pays est une malédiction qui cognera cette bande de Burkinabé toute une génération. Quant à Lengha fils, je pense qu’il faut qu’il soit objectif sinon cette fois, il a raté sa sortie.

  • "Analyste politique" autoproclamé représentant le peuple burkinabè, votre analyse n’est ni scientifique, ni objective et est teintée d’une arrogance et d’un mépris envers le burkinabè que je suis. Pardon, prière de ne plus parler au nom du peuple burkinabè. Qui es tu ?

  • Cher Lengha, internautes, nous avons contribuer à arracher l’alternance politique voulu par le peuple Burkinabé et sa jeunesse qui était confisqué par Blaise Compaoré et sa clique : Et cette alternance s’enracine péniblement mais s’enracine pour un Burkina qui veut avancer.

    En lisant ton analyse partisane sans fondement, je t’arrête net. La première chose dont je vais te contredire c’est ton sondage imaginaire comme quoi le retour de Blaise Compaoré est apprécié par les Burkinabé. ‘’’Faut.’’’ Car, sauf Ceux qui ne se rappellent pas du passé comme toi, sont condamnés à le répéter. Lorsqu’on regarde ce qu’a fait la dynastie Compaoré en 27 ans a notre pays sur la base de mensonges et paradigmes foncièrement imaginaires pour des intérêts particuliers, la seule conclusion qui s’impose est que tout ce qui arrive maintenant a notre pays n’est que la récolte naturelle des semences d’hier.

    Je ne te laisserai pas insulter la transition et son équipe, ni le président Roch Kaboré qui, a son investiture à remercier cette équipe de la transition avec sa tête, son excellence Michel Kafando et Zida, d’avoir planté la racine de l’alternance politique.

    C’est vrai qu’en politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu ni devoir de reconnaissance, sinon le pouvoir actuel devait maintenir sa reconnaissance à son excellence Michel Kafando et son premier ministre Zida : Car, malgré le peu de temps que cette transition a eu, cette équipe a fait un travail d’hercule qui n’a pas été repris par le président Roch Kaboré et son équipe. La transition nous a permis des élections transparentes et apaisées, arrêter les assassins de nos enfants, si cela n’avait pas été fait sous la transition et son équipe, rien ne prouve que cela sera fait avec Roch Kaboré. Aujourd’hui si tu te permets d’écrire ce torchon, c’est grâce à l’équipe de la transition, particulièrement son excellence Michel Kafando et de Zida : Sinon, au tempo du petit président François Compaoré, tu te retrouveras brûlé au fond d’une voiture.

    Zida avec son livre, s’est exprimer comme toi avec ta critique partisane. Alors tu n’es pas plus que zida. Admettons seulement que le pouvoir au Burkina ne s’arrache plus par les armes, ou dans les tripatouillages des articles de loi, mais dans les urnes. Et si Zida ou Blaise Compaoré ont le courage, qu’ils reviennent confronté le peuple du pays des hommes intègres de Thomas Sankara. J’en suis sûr qu’a 100% Zida y sera, mais l’introverti Blaise Compaoré n’a rien sous les jambes pour affronter la justice de son pays. En attendant mon cher Lengha, arrête de Berner le monde avec tes charabias.

  • Dabré Combien as tu reçu pour pondre de telles inepties ? Qui es tu pour parler au nom des autres . On donne des sous aux gens qui interviennent sur les radios et les réseaux sociaux et toi loin du pays tu prends cela pour du vrai . Détrompe toi ; beaucoup de gens le croient ici au Faso . Épargnes nous de tes salades mal assaisonnées . C’ est plutôt ton image à toi qui est répugnant , c’ est toi qui raconte des bobards .Et tu sais pourquoi tu ne veux plus intervenir : la réponse : tu énerves les gens . Je t’ informe que le stock du livre est épuisé dans les librairies . les gens en demandent .
    Un conseil au bissa Canadien : A titre exceptionnel tu aurais du te taire et nous épargner de tes balivernes . .Mais Ici au Faso des gens aiment ZIDA et tu verras la suite .

    • Moi je n’aime pas ZIDA. Parce que à part Blaise et les autres tous les autres sont restés au Burkina sauf Zida de surcroit un Général de l’armée. Même Diendere, le Balais Citoyen sont restés soif lui.

  • Cher Lengha Fils, tu reviens encore avec tes inepties ? Personnellement je ne te lisais plus depuis que tu as appelé la population à rester chez elle lors du coup d’Etat de Diendieré. Quand je t’ai signifié mon désaccord tu m’as tout simplement bloqué de Facebook. Soit ! Faut-il te rappeler que c’est toi qui as appelé les militaires au soir du 30 octobre de prendre leur responsabilité ? As-tu oublié ton soutien au coup d’Etat parce qu’un poste t’aurait été promis au sein du gouvernement ? As-tu oublié l’histoire des faux permis de conduire qui t’ont fait fuir le pays ? Quand ce que l’on va dire n’est pas sensé, le bon sens voudrait qu’on la ferme. Analyste politique ? Mon cul ! Tu as simplement développe une jalousie maladive envers les leaders du Balai Citoyen et envers le Général Zida. Tu as tout le temps crié ici qu’ils ont détourné tant, mais jusque là aucun debut de preuve. Il serait plus sage que tu te la coule douce à Lagos, que tu manges et que tu la fermes !

  • La faute commise par ZIDA c’est d’avoir transmis le pouvoir du peuple au MPP, nous souffrons actuellement, la transition devrait jeter les bases d’une vraie démocratie, mais les ZIDA ont préféré travailler avec les forces rétrogrades du centre afin de transmettre le pouvoir au régime mpp, qui est un régime bâtard.

    Vive le Burkina Faso

    Vive Soumane TOURE

    L’armée républicaine au pouvoir

    KARL DU BURKINA

  • Monsieur Lengha fils, je ne comprends pas pourquoi vous et des gens comme vous prennent les burkinabè pour des imbéciles qui sont là, attendant le retour de tel ou tel autre homme du passé ? Blaise, Zida et autres sont du passé et il ne reste pour eux qu’à rendre compte de leur gestion au peuple burkinabè. Tant mieux si, parce son écrit, Zida a commencé à dire sa part de vérité. Que Blaise et les autres s’y mettre parce que tôt ou tard ils devront tous y passer. Tous ceux qui refuse de voir la vérité en face, finiront pas comprendre que l’alternance imposée par le peuple burkinabè et l’action des tribunaux sont là pour imprimer un nouvel ordre démocratique. On ne peut plus monopoliser le pouvoir et profiter du pouvoir de l’état pour conter une histoire à dormir debout et croire cela suffira pur taire la vérité des faits ! que chacun se dém...de et assume la responsabilité personnelle de ses propres actes. Personne ne pourra plus très longuement se cacher derrière son doigt. Qui vivra verra.

  • De quoi zida à t’il peur et ne rentre pas au pays. Il se dit blanc comme neige nous le croyons à priori mais qu’il rentre si il est si propre que ca et on verra. Ce libre de zida est un non sens.il aurait dû garder le silence afin que les gens ne le connaisse pas assez.avec ce livre il a plutôt versé sa figure par terre.

  • Mon Chers Lengha Fils Pourquoi T’acharné Sur Zida Le Poste A L’umemoa Ne Te Convien Plus ?? Veux Tu Un Autre Poste ?? Vraiment Change De Strategi Et Ressaisie Toi Parceque Beaucoup De Burkinabe Croit Toujours A Zida. Zida Hier, Aujourdhui Et Demain Je Suis De Coeur Avec Zida

  • C est malhonnete que sans lire le livre Lengha fils se donne le droit d en ecrire une critique.

  • Lengha Fils, merci pour ce ecrit qui me permet de joindre M ZIDA sans faire le deplacement au Canada.
    M Zida, on ne retrouve pas votre livre sur Ebay or Amazon, please peux tu nous donner un Web ou on peux l’avoir ? Je suis Burkinabe resident a Chicago. Merci et felicitation pour ton ouvrage.(ou un de tes proches peut egalement faire une declaration pour nous aider a le procurer sur les sites)

  • Moi même je suis à la recherche de ce livre pour le lire même si tu dis c’est par curiosité ce n’est pas un problème moi je sais que c’est parce que c’est Zida qui a écrit que je veux lire. Si toi lengha tu écris un livre soit s’en sûr que même par contrainte je ne vais pas le lire car même sur Facebook je ne te lus plus parce que tu voles très bâts.
    Zida il faut mettre le livre sur Amazon et EBay pour que nous puissions l’avoir à l’extérieur.

  • Ce qui est bien et était bien pour le Burkina Faso , c’est le nettoyage complet de l’ecurie Politique actuelle ? Balayer tous les partis politiques pendant une transition, accorder 4 mois à la population de se constituer dans les partis politiques en limitant à 4 partis pour tout le pays. Celui qui veux son propre parti, que ça soit une association seulement. Il faut cette contrainte aux Burkinabè. La pléthore de partis , la prostitution des politiciens a migrer ou à créer des partis, le pays va sombrer dans la médiocrité. Qu’on parle plus d’homme fort, mais de grand partis. L’echec De la Transition ce de ne pas avoir eu le courage de balayer ? Voilà que la chienlie est entrain de s’installer à nouveau ? À qui la faute ?

  • Encore ce Lenga fils, n´est-ce pas ce meme lugubre personnage qui tirait a boulet rouge sur Roch, son gouvernement et le MPP ? Si Lenga fils savait ce que veut dire honte il ne ferait pas cette honteuse sortie. Depuis que tu as ete´ corrompu par un poste a L´UEMOA tu as sur le champ prete´ serment de ne plus jamais critiquer Roch et son gouvernement :Tu ne rends pas service a ta femme et enfants (si tu en as ) qui se verront pointes´ du doigt.Il etait plus sage pour toi de manger ton chapeau et te taire au lieux de cette pitoyable sortie. A chaque pays son Nyamsi l´autre journaliste camerounais ,le griot de Guillaume Soro.

    • Comment cet indigne a réussi à se hisser dans les encablures de l’UMEOA ? Attention, le Burkina regorge suffisamment d’intègres hommes de valeur que ce perroquet chanteur. Vous avez des raisons d’affirmer qu’il est sur les sentiers de Nyamsi, le rat-sangsue qui succe le sang aux portes des palais nègres comme le définit un de ses compatriotes. Ce Nyamsi qui est venu rencontrer Blaise et récupérer sa part de louange pour aller dédicacer son livre aux USA pendant que les nôtres, les burkinabé qui réfléchissaient étaient poursuivis, tracqués comme des bêtes féroces. ATTENTION, je commence à croire avec ZIDA que j’ai combattu pendant la Transition que l’Insurrection n’est pas fini. Seule une insurrection responsable à même de mettre au rencart tous ces politiciens au pouvoir comme à l’affût, le Burkina ne peut ni se définir, ni avancer.

  • Harouna Dabré ou Lengha on ne sait quoi, pour une fois dans ta vie, à défaut de pouvoir te taire, veuilles s’il te plait parler "vrai" et surtout "sensé". On a vu hier ton animosité avec ce fameux Ministre dont tu en voulais sérieusement de par tes écrits. Tu as fini par avoir sa peau. Peu importe car il n’est et ne sera pas le dernier à souffrir de l’animosité et de la méchanceté des autres. Aujourd’hui, c’est à Zida que tu t’en prends. Certes, bon nombre d’entre nous ne l’aimons pas pour les erreurs et ambitions malhonnêtes qu’il a développées en si peu de temps (1 an de Transition). On se demande ce qu’il aurais pu faire en 5 ou 10 années s’il se retrouvait Président du Faso. Mais de là à minimiser les "Vérités" (sans aucun doute) qu’il essaie de dire dans le Tome I de son livre. Qui défends-tu en faite ? François, Idrissa Nassa ou l’Institution qu’est la CBI. Apparemment, distillant un français d’Ecole tu oublies ce que sont les procédures bancaires et financières pour ce qu’on peut en faire. Faute donc de termes et développements conséquents qui pourront mieux éclairer les lecteurs, tu ferais mieux de te taire. Dans tous les cas, de ce que tu mangeais hier, s’en est fini parce que tu ne pourras plus en bénéficier. Alors tais-toi et caches-toi bien.

  • CE BINGA FILS CONFOND LA SUBJECTIVITÉ ET LA RATIONALITÉ.ZIDA A TROP RENDU SERVICE AU FASO.SI ZIDA ÉTAIT AU POUVOIR LE PAYS SERAIT EN SÉCURITÉ.ROCH ET SES PRÊTRES GÈRENT LE PAYS COMME ON GÈRE UNE CATHÉDRALE.Actuellement c’est la catholicratie teintée de désordre et animée par un groupe de promotionnaires déphasés et carrants.vive madame coulibaly/sory de l’économie.

  • De vous tous qui faîtes pleins de commentaires, j’ai une question très simple : combien ont lu le livre de ZIDA ? Je suis sûre et certains que vous n’êtes pas nombreux. Il ne suffit pas de savoir s’exprimer par écrit pour se permettre d’aboyer contre tout vent. Le fait est que notre ami Lingha se base sur des passages précis pour apporter ces critiques, dans une société de liberté d’expression. Par contre, ce qui est dommage, c’est que tous vos commentaires à l’unanimité reprennent in extenso les seuls passages précités, sans apporter de nouvelles, preuves irréfutable que vous ne connaissez même pas les couleurs de la page de couverture de ce livre. Merci.

    • Cher Ami SVEX,
      Il s’agit là de critiques sur l’analyse de Lenga Fils, faites sur le livre de ZIDA et non de Critiques sur le livre de ZIDA en lui même. Ayant lu toutes les opinions jusqu’à maintenant, je vois que l’ultra majorité des internautes (jusqu’à l’heure où j’écris), mettent en doute plutôt la crédibilité de Lenga Fils et surtout le fait qu’il prétend connaître l’opinion d’une "grande partie des burkinabè". Donc, même ceux qui n’ont pas eu le privilège de lire le livre de ZIDA peuvent quand même se prononcer sur les affirmations de Lenga qui estime connaître leur opinion.

  • Bonjour Dabré, je pense que les vérités contenues dans le Tome 1 de Zida sont peut être trop osées. Et aussi votre analyse serait partisane. Au fait, dans l’arène politique, j’avoue qu’il n’y a pas de moral. les uns et les autres sont sont plus motivés pour leurs propre intérêts que ceux du peuple

  • Lengha Fils, tu as tout faux. Nous apprécions beaucoup ZIDA. Le meilleur moment qu’a connu ce pays fut la révolution et la transition. C’est plutôt "Une boîte d’allumettes bien sec" toujours prêt à service son pays. Nous rêvons toujours du DUO ZIDA et BARRY des vrais burkinabés.

  • internaute 36 vraiment merci beaucoup car toi au moins tu as du sens dans tes propos.il ne suffit pas d’aboyer pour rien sans avoir lu le livre en question. si le ridicule pouvait tuer. nous on attend la deuxième partie. en attendant SUIVEZ MON REGARD

    • Personnellement j’ai pas lu le livre de Zida et d’ailleurs je ne vais pas l’acheter mais ton faux type ne l’a pas lu non plus puisque pour faire monter sa sauce,il nous parle sans preuve des avis des Burkinabè sur les radios,les réseaux sociaux etc etc...pour construire sa pseudo analyse politique qui s’avère être un ramassis de mensonges,de contre vérités,de la vomissure à l’état brut.Qu’il la boucle car en terme de morale,d’honnêteté etc...,Zida vaut 10 000 fois que lui.Nous connaissons tous son passé et son présent

  • internaute 36 vraiment merci beaucoup car toi au moins tu as du sens dans tes propos.il ne suffit pas d’aboyer pour rien sans avoir lu le livre en question. si le ridicule pouvait tuer. nous on attend la deuxième partie. en attendant SUIVEZ MON REGARD

  • internaute 36 vraiment merci beaucoup car toi au moins tu as du sens dans tes propos.il ne suffit pas d’aboyer pour rien sans avoir lu le livre en question. si le ridicule pouvait tuer. nous on attend la deuxième partie. en attendant SUIVEZ MON REGARD

  • Ce qui est regrettable pour certains de nous Burkinabè, c’est de penser et de dire (ce qui nous arrange) des choses au nom des autres. A ce que je sache, personne n’a mandaté personne à parler en son nom. Donnez votre point de vue sur un sujet en précisant que c’est le vôtre et ça n’engage que vous. La majorité silencieuse observe, entend et ne dit rien. La meilleur façon intelligente de répondre au livre de ZIDA c’est d’écrire aussi un livre critique et restituer la vérité (votre vérité à vous). LA MEILLEURE FAÇON ET LA PLUS SAGE (DU MOINS POUR MOI) EST DE LIRE LE LIVRE POUR DISCUTER. Je ne peux discuter d’un livre lu en diagonal par un pseudo intellectuel qui extrait ce qui l’arrange pour sa masturbation intellectuelle. Un conseil de quelqu’un qui en sait beaucoup et qui se tait : NE VOUS LAISSER JAMAIS MANIPULER PAR DES PETITES GENS AU SAVOIR LIMITE DONT LA PROBITÉ EST DOUTEUSE. Job

  • Titre du livre de Zida : " Je sais qui je suis". Ah oui nous aussi nous avons su finalement qui tu es : un imposteur. Je préfère Diendéré à ce Monsieur. Lui au moins il assume et affronte la justice de son pays. Toi tu t’autoproclame Général et quand vient l’heure de rendre compte tu fuis pour aller te cacher au Canada. Rentre au pays pour au moins dédicacer ton livre ! Tu as appris qu’on a mangé qui ?

  • Félicitations à Lengha Fils. Ce décryptage est sans appel : Il met à bas le masque de ce cynique officier, imposteur et félon, né avant la honte.
    Sinon, que ZIDA nous dise :
    - Quel est l’ officier général de ce pays qui, une fois fois déchargé de ses hautes fonctions, fui à l’anglaise alors qu’il n’est pas poursuivi ?,
    - pourquoi lui il a fui et pas M’ba Mcihel ? ; pas Chérif Sy qui pourtant était à l’avant-garde de la législation transitionnelle ? ;
    - Si la justice de ce pays est seulement valable pour ceux qu’il considère au pire comme ses ennemis , et au mieux ses adversaires politiques ? ou bien est-il trop important pour que nos lois, qu’il a en partie ratifiées , s’appliquent à lui ? ;
    - qu’est ce qu’il redoute en quittant le pays ? on a même vu des barons de l’ancien Régime qui, attendus de pied ferme par la justice du pays, sont revenus d’eux-mêmes , en homme digne ??? . C’est ça être burkinabé, pas quand on compte sur une certaine conjoncture nationale pour faire diversion et s’inviter sur la scène nationale
    - C’est quoi, les sacrifices emblématiques qu’il a consentis (PLUS QUE THOMAS SANKARA, TIENS ) et qui lui valent de :
    * s’auto-proclamer général après la trituration des textes de l’Armée , puis de se ’’saper’’ en Général*** sans même prendre la peine de faire te prendre officiellement ’’fonctions’’ comme de cela est de tradition dans l’Armée ?
    * s’octroyer 10.millions de francs au termes de 13 mois de transition après avoir arrosé ses ministres et M’ba Michel ?
    * créer sa fondation éponyme : Ah Bon, PCQ tu as des idées à diffuser et des bonnes œuvres à magnifier ?
    * s’enrichir éhontément en une année, au point de figurer dans le magazine Forbes des 10 Personnalités les plus riches du BF. On connait la conditions de nos offiers militaires ;
    Et puis ZIDA magnifie gauchement SANKARA pour ensuite exposer ostensiblement et tranquillement son gout immodéré pour le pouvoir et pour l’avoir , le tout sur fond de mythomanie.
    Au moins une chose est sûre, ROC exerce en toute légalité et légitimité un 1er mandat quinquennal . Il ne sera jamais comme ZIDA., qui croit à tort que sa sortie du bois canadien est arrivée, à la faveur événements liés aux attentats terroristes : Non ; NON ; Non ; Il se trompe, le ZIDA. Le ZIDA Bis, c’est du domaine des chimères. N’importe quoi

  • Je me moque de tous les commentaires. je ne sais peut être pas qui moi même je suis. Si ZIDA est garçon, qu’il remette les pieds au bercail. Dès l’aéroport, nous aurons trois généraux à la MACA. Que dis-je ? Deux généraux et un DESERTEUR en temps de PAIX !!!!

  • C’est lengha fils lui même qui est la boîte d’allumettes mouillée. Tu penses qu’on ne te connais pas ?

  • C’est lengha fils lui même qui est la boîte d’allumettes mouillée. Tu penses qu’on ne te connais pas.

  • Les Burkinabé doivent plutôt faire ce Lengha Fils est . Lui qui avait passé son temps à critiquer ce régime et Sinon Compaoré. Le MPP a vite compris qu’il cherchait à manger et c’est ce qui a été fait. Et le voila entrain de peindre en noir ZIDA. Je préfère bien ZIDA un novice qui a gouverné dans des conditions trouble pendant un ans. Moi je lui pardonne ces fautes car un ans de gouvernance dans un tel environnement, pas sur d’avoir le temps pour prendre de bonnes décisions.
    Je ne fait pas de politique, mais je préfère ZIDA à ce Lengha Fils qui fait déjà la preuve qu’il cherche toujours à mieux manger.

  • Les Burkinabé doivent plutôt faire ce Lengha Fils est . Lui qui avait passé son temps à critiquer ce régime et Sinon Compaoré. Le MPP a vite compris qu’il cherchait à manger et c’est ce qui a été fait. Et le voila entrain de peindre en noir ZIDA. Je préfère bien ZIDA un novice qui a gouverné dans des conditions trouble pendant un ans. Moi je lui pardonne ces fautes car un ans de gouvernance dans un tel environnement, pas sur d’avoir le temps pour prendre de bonnes décisions.
    Je ne fait pas de politique, mais je préfère ZIDA à ce Lengha Fils qui fait déjà la preuve qu’il cherche toujours à mieux manger.

  • Lengha Fils vous rêvez. Sachez que Zida a beaucoup de gens sur qui il peut compter. Ce pouvoir d’incompétents qui est en place a peur de lui. Voilà pourquoi il fallait l’abattre. Mais qu’ils sachent qu’ils n’ont pas encore réussi. Zida a sa place à jouer dans ce BF. Qui vivra verra. Je préfère Zida à cette mafia qui ne pense et n’a toujours pensé qu’au pouvoir et à ses intérêts personnels.

  • JE PRÉFÈRE LA TRANSITION AVEC SES INSUFFISANCES QUE CE POUVOIR SOIT DISANT EXPÉRIMENTÉ ET INCAPABLE D’ASSURER NOTRE SÉCURITÉ
    SI ZIDA ET SES HOMMES DE MAIN ÉTAIENT AU POUVOIR AUJOURD’HUI ; PENSIEZ VOUS QUE NOTRE CHER PAYS SERAIT UNE PISTE DE DANSE POUR LES TERRORISTES ? JE SUIS SUR D’UNE CHOSE LE MPP A FAIT UNE ERREUR MONUMENTALE EN HUMILIANT LA TRANSITION DES LA PRISE DU POUVOIR.
    IL NE FAUT JAMAIS SE CRÉER BEAUCOUP D’ADVERSAIRES ET D’ENNEMIS SURTOUT AVEC DES ANCIENS COMPAGNONS

  • LENGHA partisan de la politique du LENGHA, demande à Blaise Compaoré d’écrire un livre pour nous raconter aussi ses vérités sur son pouvoir et ce qu’il a fait depuis 1987 (il aurait plusieurs tomes à gratter). Je ne comprends pas comment on peut accorder du crédit et de l’audience à ce charlot des réseaux sociaux qui se prend pour un intellectuel. Il faut certainement que le niveau intellectuel des débats et analyses soient bas et médiocre au burkina faso pour qu’on en arrive à prendre un énergumène pareil et son français très approximatif pour un analyste à lire au sujet d’un livre qui n’est pas un post de facebook, et dont l’écriture n’est pas terminée !!

  • D’abord, il faut informer notre nouvelle génération de Burkinabè que notre pays le Burkina Faso a une tradition de lutte démocratique, de lutte syndicale et citoyenne depuis Mathusalem. On peut donc affirmer sans risque de se tromper qu’il s’agit d’un peuple éclairé sur les questions nationales et touchant aux affaires publiques, de l’Etat et des citoyens tout court. Rappelons, que la toute première « Ville Morte » sur le continent africain contre la caporalisation et l’embrigadement des opinions démocratiques et syndicales a eu lieu dans notre cher pays en 1975. Et cela a été fait dans la mobilisation générale des couches sociales et dans la discipline. Même, sous la Révolution Démocratique et Populaire avec Thomas Sankara, il n’y’avait pas un système monolithique car pendant nos Assemblées Générales, les débats citoyens était libres et contradictoires à tous les niveaux et selon le principe du centralisme démocratique. Alors, les dirigeants actuelles du MPP et ses alliés feraient bien mieux d’équiper d’outils et de matériels adéquats nos Forces de Défenses et de Sécurité c’est-à-dire : Gendarmerie, l’Armée et la polices de façon convenable afin qu’ils luttent contre le terrorisme et le grand banditisme dans notre pays, et d’où que ces terroristes viennent. Qu’on nous parle pas du manque de moyens car certaines institutions nationales comme l’Assemblée auraient des Budgets Colossaux, donc qu’elle reverse la moitié de cette somme pour l’équipements et formation des Forces de Défense et de Sécurité. Quant à Yacouba Isaac Zida et son opuscule de témoignage peut être perçu comme la pratique d’une critique et d’une autocritique de tous ceux et celles qui ont gérer ou continue de gérer le pouvoir d’Etat, politique et administratif qui oublient souvent qu’ils sont tenu de l’exercer dans l’intérêt exclusif de notre peuple. Que Dieu aide ma Patrie. Salut !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Renaissance de l’institut des peuples noirs : Aux origines du projet
Hausse du prix du carburant : Le Burkina s’enfonce inexorablement dans la crise, selon Ablassé Ouédraogo
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord
Tribune de Moussa ZERBO sur le besoin de grue dans la commune de Bobo-Dioulasso
La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)
« Mesdames et Messieurs, en vos titres et grades, tout protocole respecté », une aberration protocolaire selon l’Ambassadeur Mélégué Traoré
Situation Nationale au Burkina Faso : La Chefferie coutumière s’adresse au peuple
Francophones d’Afrique : « Speak english as well… and honi soit qui mal y pense ! »
Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils
Gestion de la Transition au Burkina : Coris Bank International dément les allégations de Yacouba Isaac ZIDA
« Sauvons Air Burkina », le cri de cœur d’un citoyen
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés