Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Meilleure journaliste burkinabè 2018 : Emeline Zougmoré de la RTB-radio est la grande lauréate

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • lundi 22 octobre 2018 à 23h22min
Meilleure journaliste  burkinabè  2018 : Emeline Zougmoré de la RTB-radio est la grande lauréate

La meilleure journaliste burkinabè, au titre de l’année 2018, a été distinguée dans la soirée du samedi 20 octobre. Organisée par le Centre national de presse Norbert Zongo, cette distinction s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale de la liberté de la presse.

Emeline Zougmoré de Radio Burkina est la meilleure journaliste burkinabè. Sur 26 œuvres produites par seize candidates, seulement deux œuvres, celles de Emeline Zougmoré de la RTB-radio (catégorie radiodiffusion) et de Fleur Birba du quotidien d’Etat Sidwaya (catégorie presse écrite et presse en ligne) ont été récompensées.
En effet, avec son œuvre « Le rapt des filles à l’Est du Burkina » diffusée le 15 avril 2018, Emeline Zougmoré succède à Abibata Ouara, en décrochant le grand prix.

Avec la note de 15 sur 20, la meilleure journaliste radio et grande lauréate de l’année 2018 est récompensée avec la somme 1 500 000 F CFA et deux trophées. Primée dans la catégorie presse écrite et presse en ligne, Fleur Birba des éditions Sidwaya reçoit la somme de 500 000 francs CFA avec son œuvre intitulée « Déguerpis de Kounkoufouanou : des réfugiés sans abri depuis deux ans » (Sidwaya numéro 8438 du 4 juillet 2017).

Pas de prix dans la catégorie télé

Fleur Birba lauréate en presse écrite

Revenant sur les critères de sélection du jury, à savoir la déontologie, le contenu, le style d’écriture, la pertinence des idées, la présidente Marie Mathilde Nyaméogo a déploré la confusion de genres rédactionnels dans les productions journalistes, notamment dans la catégorie télévision. Ce qui explique d’ailleurs, selon elle, l’absence de lauréate dans cette catégorie. A ce propos, le jury a suggéré l’organisation permanente de sessions de formation au profit des journalistes, pour une maîtrise des genres rédactionnels.

Notons que le jury était également composé de professionnels des médias tels que Fatoumata Sophie Ouattara (journaliste à la Direction générale des médias), Baba Hama (journaliste et enseignant à l’ISTIC), Sita Tarbagdo (journaliste à la retraite), Mathieu Somda (journaliste radio).

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Télécommunications : Google restreint l’utilisation d’Android au Chinois Huawei
Médias et Jeunesse : Les spécialistes appellent à l’encadrement et à la formation
50ème Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information : Déclaration de Madame Hadja Ouattara/Sanon, ministre du Développement de l’économie numérique et des postes
Galian 2019 : Paténéma Oumar Ouédraogo, lauréat du prix spécial de la Mission Fas’eau
Galian 2019 : Tiga Cheick Sawadogo de LeFaso.net remporte le prix spécial de l’ARCOP
Elections et défis sécuritaires au Burkina : La responsabilité des journalistes en question
Nom de domaine « .bf » : Les opérateurs de registre en conclave
Hackathons 226 : "La Poste plus" pour rapprocher les Burkinabè des services postaux
Bobo-Dioulasso : Le salon Africa Digital Space a clos sa première phase
Protection de la vie privée sur les réseaux sociaux : La Cil sensibilise les femmes des marchés et yaars de Ouagadougou
26e Journée de la liberté de la presse : « Le défi majeur est de préserver l’Etat de droit et le vivre-ensemble démocratique », déclare Boureima Ouédraogo
Message de monsieur le ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, remis Fulgance Dandjinou, a l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés