Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme qui crée des ennuis aux autres s’en crée aussi à lui-même. Chinua Achebe» 

Lettre ouverte de Me Paul KERE, citoyen lambda à Blaise Compaoré, ex-Président du Burkina Faso

Accueil > Actualités > Opinions • • dimanche 14 octobre 2018 à 22h45min
Lettre ouverte de Me Paul KERE, citoyen lambda à Blaise Compaoré, ex-Président du Burkina Faso

Excellence, Monsieur Le Président du Burkina Faso et Bien Cher Frère Aîné,
C’est la première fois, depuis votre intelligente démission afin d’éviter un « bain de sang » inutile à notre peuple que je m’adresse à vous, même si, très souvent, je prends, à l’instar de nombreux autres burkinabè anonymes, de vos nouvelles en espérant que Dieu vous accorde, dans son infinie grâce, une longue vie et un bonheur familial.

À l’entame de la présente lettre qui vous est ouverte et aux burkinabè entiers, je souhaite faire, « in limine », trois observations essentielles :

La première, lors de votre avant dernier voyage à Paris, j’ai sollicité en vain de votre service de protocole à l’époque, une audience pour vous dire en face ce que j’avais sur le cœur, savoir vous dissuader simplement de l’opportunité de la modification de l’article 37 de la Constitution même si la dite modification était légalement admissible. Seuls son opportunité et le contexte politique étaient inconcevables.

En désespoir de cause, je m’étais résolu à vous adresser une lettre par la voie hiérarchique de l’ambassadeur de l’époque du Burkina Faso à Paris ainsi que par l’intermédiaire du premier responsable du département Ministériel en charge des Réformes Institutionnelles.

En vain ! Et c’est vraiment dommage !

Certes, ce qui est passé est passé et je vous suggère, si ce n’est déjà fait, ainsi qu’à tous les burkinabè de nous tourner tous désormais et résolument vers l’avenir de notre beau pays en ayant à l’esprit comme seule boussole et seul objectif, l’intérêt supérieur du peuple burkinabè. L’erreur n’est jamais diabolique…

En revanche, la persistance dans l’erreur l’est. « Que celui qui n’a jamais péché lève le doigt » ? Personne !

En second lieu, vous avez dû certainement lire ma lettre ouverte au Président actuel du Faso, votre ancien premier ministre, ancien Président de l’Assemblée Nationale, et beau-frère avec lequel vous avez partagé 25 ans de collaboration politique sans discontinuer ni désemparer, j’ai nommé son Excellence Monsieur Le Président Roch Marc Christian KABORÉ.

Le regretté, Salif Diallo vous disait de lui et c’est avéré qu’il « n’est pas travailleur ». Pourtant c’est lui qui préside aujourd’hui à la destinée de notre pays. Seul Dieu donne le pouvoir et personne d’autre !

Quoi qu’il en soit, il semble que l’idée même que le Président KABORÉ vienne vous rencontrer à Abidjan, à Niangoloko ou à Ferkéssédougou soit largement partagée à l’heure actuelle par une grande majorité écrasante de nos compatriotes. (90%). C’est un signe que les burkinabè constituent un grand peuple, prompt au pardon, lent à la colère conformément aux écritures saintes du Coran et de la bible même si je ne suis pas un théologien. C’est peut-être un peuple béni de Dieu à côté du peuple choisi d’Israël.

La troisième et dernière observation avant mon propos tient au fait qu’après la publication de la lettre ouverte à votre successeur, un burkinabè, tout aussi lambda que moi m’a appelé pour me dire ceci : « Jeune frère, ne croyez pas que cette lettre au Président KABORE, approuvée par une écrasante majorité de nos concitoyens est le fruit de votre intelligence, mais, bien au contraire celui du saint esprit qui vous a visité ». Il m’a ainsi ému en concluant qu’il avait « versé des larmes à la lecture de la lettre ». Par ailleurs, un autre compatriote burkinabè m’a persuadé qu’il fallait que je vous adresse également une lettre ouverte.

Mais avant, je tenais à confesser devant vous ainsi que mes frères et sœurs burkinabè que j’ai « péché » par omission en ne vous ayant jamais rendu visite à Abidjan. « La boum ka Mandé, ti Wend ka gulsè Wakat yé, la Wend YAM ka nisalib raab yé ». En traduction de Moore facile, rien ne se fait sans la volonté de Dieu et le temps de Dieu n’est pas le temps des hommes.

Voici enfin le message du fin fond de mon cœur que je tiens à vous délivrer : Si Le Président Roch Marc Christian KABORÉ prenait, le cas échéant, l’initiative de vous rencontrer à Abidjan, je vous suggère, malgré la tentation que les portes de votre maison soient grandement ouvertes et qu’il trouve auprès de vous la sève vivifiante du ciment de la paix sociale dans notre pays.

Certes une minorité de trouble-faits (qu’il convient de tolérer parce qu’ils sont des nôtres) de part et d’autre tenteront vainement de saquer et de saboter cette belle initiative pour la paix dans notre pays. Et comme je l’ai antérieurement suggéré au Président Roch Marc Christian KABORÉ, n’y accordez aucune forme d’importance à ces renégats de la haine fraternelle qui n’ont d’autres objectifs que leur panse personnelle.

En effet, l’intérêt supérieur du peuple burkinabè est au-dessus de ces considérations bassement égoïstes et haineuses. Pour avoir joué un rôle de premier plan dans certaines médiations ouest-africaines, je suis convaincu que vous mesurez d’ores et déjà, à sa juste valeur, la nécessité d’une telle rencontre fructueuse au cours de laquelle vous prodiguerez certainement des conseils précieux pour la paix au Burkina Faso. La mort des personnes civiles et nos forces de défense et de sécurité est insoutenable pour notre peuple et aucune solution ne doit être négligée ou économisée.

En espérant une précieuse collaboration avec les autorités actuelles de notre pays pour la recherche de la paix pour une cohésion sociale en paix dans notre pays, je vous prie de croire, Excellence Monsieur Le Président à l’assurance de la plus grande estime en laquelle je vous tiens.


Paul KÉRÉ
Citoyen Lambda

Messages

  • Très belle initiative Me KERE. Vous au moins êtes soucieux de la paix dans votre pays .
    Les MPPistes pyromanes vont vous insulter, mais fermez les yeux. Bravo à vous .

    • On ne sait pas bien de quoi Me Kere est soucieux.
      Pour moi, ces prises de position sont une insulte à la mémoire et à l’intelligence du peuple burkinabè.
      Elles cherchent à démontrer que Blaise reste la seule solution à nos problèmes, ce qui révèle sans ambiguïté, que Me Kere est convaincu que notre ancien dictateur, en est la seule cause.
      Elles proposent que Blaise soit habité d’une âme patriotique. Cela était-il déjà le cas, lors de l’assassinat de Thomas Sankara ?
      Enfin, Me Kere, nous livre ses problèmes d’égo, me laissant un sentiment mitigé, entre mépris et compassion... pathétique serait peut-être le terme le plus approprié.

    • kwiliga je partage ton avis sur ce monsieur "citoyen lamda" des gens qui tente par tous les moyens de se pécher une situation. le peuple du Burkina saura reconnaître les siens.

    • vous racontez des bobards.allez vous cacher. c’est incompréhensible qu’un homme dit equilibre jouxte le minimalisme de la pensée ainsi .tout ce que Blaise compaoré savait faire et sait faire c’est tuer les Burkinabés.Thomas sankara c’est lui qui l’a froidement abattu sans remords.norbert zongo c’est lui. et tous les autres c’est lui .tu veux qu’il vienne maintenant tuer le reste des burkinabés de l’insurrection ?vous ne reussirez pas vos manigances pour reprendre le pouvoir.d’ailleurs vos plan diabolique a échoué puisqu’on est entrain de vous matraquer à l’est.

    • MR Nandia proposer une solution pour éviter les morts de nos militaires et citoyens innocent. C’est être méchant voir inutile de combattre quelqu un qui fait des propositions de sortie de crise. Hééééé burkinabè.

    • Donc, les terroristes peuvent continuer allègrement à venir s’attaquer à nos populations et à nos forces de défense et de sécurité. Kéré présentez vos excuses à ces internautes vertueux et circulez y a rien à cirer. Ce qui me choque cents qu’on ne sait pas qui sont ces internautes qui se cachent derrière leur écran. Pour moi ils sont plus dangereux que les terroristes parce qu’eux au moins on arrive à tuer certains d’eux et on met un visage sur leur cadavre. Mais ces gens-là qui tentent de tuer par leur verbe et leur parole où peut-on les déloger et les rincer copieusement ? C’est ça qui fait leur faiblesse car leur argument ne vaut rien.

  • Ohooo…..haya ! Je ne sais pas pourquoi Paul Kéré a ouvert expressément cette lettre. . Pour taquiner les internautes ?? Qu’il tolère alors toutes les sortes de réaction. Pour démontrer au public sa conviction sur sa solution au phénomène d’insécurité ? Sérieux ou populisme ? Je n’en sais pas grand’ chose car je n’ai aucune culture politique. Ce que je devine c’est que :
    1. fo san pa tar wagdr pang yaa, bif tuk n yäaga/ si tu ne peux rien contre le voleur, il faut lui transporter les bagages et l’accompagner.
    2. Le loup et l’agneau : la raison du plus fort est toujours la meilleure. Nous l’avons vécu tout chez Blaise.

    3. Naama noogä yaa a putoogä/ La jouissance du pouvoir réside dans sa capacité de nuire.
    Me KÉRÉ aurait-il raison dans son choix ? Quels en sont les enjeux futurs ? Je crains les caprices et autres dépersonnalisations. Auteur ou rédempteur au mal, je ne vois pas ce que Blaise gagne en se faisant solliciter l’assistance comme une puissance extérieure coloniale. Blaise, attention au boomrang. Attention aussi à ton propre vase d’eau de boisson que tu troublerais toi-même.

    • Malheureusement, Kéré est un provocateur ! Il aime inconsciemment se faire déteste alors qu’il est perpétuel quête d’amour.
      Une preuve vivante que les diplômes signifient peu... le minimum que l’on pourrait attendre d’un avocat c’est le souci des preuves... On en est loin depuis. (90%).
      Le pauvre.

    • Hess a-tu les preuves que ce n’est pas vrai ? organise alors un référendum avec la question unique suivante : la situation sécuritaire de notre pays nécessite t-elle que le PRésident Kaboré rencontre le PRésident Compaoré. Il y aura même 99% de Oui. sauf bien sûr quelques laissers pour compte qui sont toujours contre tout. Toi hess, tu n’a ni diplôme, ni intelligence sinon qui peut être contre la réconciliation nationale ? si ce n’est des rejetons de la haine comme toi , ka, Some et les Mafoi qui n’ont aucune foi ni loi. bref des citoyens marginaux qui ne savent pas ce qu’ils font ou écrivent.

  • Monsieur Kéré, au lieu dire du m’importe quoi, vous avez oublié ce qui est très important : Il faut plutôt dire à Blaise COMPAORE que s’il est mêlé aux attaques actuelles, il n’a qu’à tout faire pour que cela ne se répète plus car la colère de Dieu et de la terre de nos ancêtres ne vont pas le louper !
    Il faut plutôt lui signifier cela car c’est depuis son départ que le Burkina connaît ces attaques ! Comme quoi un honnête citoyen ne peut s’empêcher d’imaginer que c’est lui qui est à l’origine de tout cela pour simplement se venger !
    Ou bien tu as oublié que les attaques actuelles ne sont rien d’autres que du "terrorisme" déguisé et politisé, dans le but de saper aux efforts de développement que notre pays a entrepris depuis le départ de Blaise ?
    Quan on veut parler de quelqu’un qui est une référence en termes de paix, il ne faut pas inclure ceux qui "allument le feu, ils l’activent et après ils viennent jouer au pompiste".
    Dans tous les cas, il a intérêt à se résigner, à reconnaître ses torts, à demander un repentir sincère à Dieu, s’il veut bien terminer sa vie sur cette terre.
    Avec le peuple, la victoire sera certaine, même si des difficultés ne vont pas manquer.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    • Internaute DAMIS. Vous êtes un compatriote digne et sincère. Vous n’êtes pas comme les griots de l’ancien régime comme les Paul KERE qui ont perdu leur paradis et qui se battent becs et ongles pour le retrouver.

    • "allument le feu, ils l’activent et après ils viennent jouer au pompiste".
      Très cher Damis, étant d’accord avec vous sur l’essentiel, je vais toutefois me permettre un commentaire, critique et néanmoins admiratif.
      Je ne sais si vous l’avez fait exprès, et si c’est le cas, veuillez excuser ma naïveté, mais votre métaphore est excellente.
      Un pompiste, c’est quelqu’un qui sert du carburant dans une station service, et effectivement, c’est en gros la manière d’agir des pyromanes.

  • Tellement pretentieux d’affirmer que 90% de Burkinabe souhaitent une rencontre Rock Kabore - Blaise Compaore. D’ou tenez-vous ce pourcentage ? Ce n’est pas en l’ecrivant que ca donne du credit a vos propos. Au contraire.
    A mon humble avis, Blaise Compaore n’a pas la pretention de penser qu’il est ou qu’il a la solution a tous les problemes du Burkina Faso. Sinon, apres 27 ans de pouvoir Compaore, le Burkina Faso ne devrait plus jamais avoir de probleme ; y compris le terrorisme.
    Laissez Blaise Compaore se reposer ! C’est ce qu’il a choisi en prenant le chemin de l’exil et en changeant de nationalite. Si l’envie lui prend de revenir au Faso, je suis d’avis avec le president Kabore qu’il doit venir repondre de ses actes, de sa gestion du pays devant la Justice. Les Burkinabe n’ont pas oublie que des dizaines de personnes sont mortes du fait de l’entetement de Compaore a modifier la consstitution par la force. Les Burkinabe n’ont pas oublie aussi que beaucoup d’autres compatriotes ont ete tues ou portes disparus sous Blaise Compaore et que tous ces dossiers sont restes dans l’impunite.
    Les gesticulations actuelles des pro-Compaore ont un seul but : que Blaise Compaore revienne, et s’installe tranquillement dans son palais de Ziniare, qu’il y reside en qualite d’ancien chef d’etat, que personne ne le derange, et que X, Y ou Z puissent aller le consulter sur toute question concernant le pays (y compris peut-etre les questions liees a la mauvaise pluviometrie, la famine) ; et que X, Y ou Z aillent denigrer les tenants actuels du pouvoir pour dire que Compaore est ou etait mieux !!!
    La verite c’est que ce scenario des pro-Compaore ne peut pas prosperer. On ne peut pas juger les autres et juste passer l’eponge sur le cas Blaise Compaore. Lui-meme ne devrait pas permettre cela. En resume, je note 2 points :
    1. La question du terrorisme qui endeuille la nation est trop importante a nos yeux pour que des gens continuent de penser que la baguette magique viendrait d’une rencontre Kabore-Compaore.
    2. Personne n’est contre le retour du Compaore mais pas a n’importe quel prix. Qu’il soit pret a se presenter devant la Justice. S’il est blanchi, tant mieux pour lui. Sinon, la rigueur de la loi s’applique.

  • Même croyant ne pas tout attribuer à la volonté de Dieu ; la liberté de l’homme est souvent cause des chutes et le péché ne saurait être de la volonté de Dieu : "la seule faiblesse de Dieu est qu’Il respecte la liberté de l’homme".
    Belle initiative car quel que soit le péché la réconciliation est toujours possible si nous entrons dans la miséricorde de Dieu. Haine, rancune et vengeance ne mènent à rien sinon qu’à la destruction.

  • Maître Kéré, le concept éthique de responsabilité est au cœur de vos écrits qu’une minorité de burkinabé habité par la haine et l’esprit de vengeance ne comprend pas. La sagesse de la vie nous enseigne qu’il faut savoir prendre en charge la vulnérabilité d’autrui. Mieux pour Hans Jonas, la responsabilité découle de l’interpellation des uns et des autres. Cette interpellation devant servir de déclencheur à l’inflexion des positions. Responsabilité et justice politique, nous imposent donc l’éthique de la discussion. Finalement, c’est devant l’imprévisible, le fragile ou le vulnérable que se déploie la responsabilité. Dans un esprit des devoirs non réciproque, je souhaite que l’un (Président Kaboré) ou l’autre (ancien président Compaoré) sache faire violence sur son égo et s’ouvrir à l’autre. Bonne semaine à tous les burkinabé.

    Sapience.

    • ceux qui soutiennent Blaise compaoré sont vraiment nuls.un poit un trait.

    • Ha vraiment, la philosophie, c’est bon dèh.
      Mais c’est meilleur quand on est en sécurité avec le ventre plein.
      Dans mes conditions de vie réelle au Faso, "l’inflexion des positions" se pratique de manière bien plus abrupte que par "l’interpellation des uns et des autres."
      Mais vous vivez dans quel pays ?

  • Finalement on ne sait pas quel saint tu pries le peuple veut la justice après allons pour la réconciliation on ne vous apprend rien Mr les juges et magistrats

    • quelle réconciliation ?il n’ya pas de réconciliation dans ce genre de cas.surtout lorsque les assassinats ont été perpétrés de manière aussi volontaire .sinon si on laisse Blaise compaoré libre dans le faso ,il va continuer à assassiner tout comme diendéré.ces gens la libre au faso ce sera le génocide qu’ils vont provoquer.pourquoi n’ont -il pas pardonner lingani et le capitaine zongo ?et puis ils ont assassiné pendant tout le règne sans penser une seule fois au pardon .c’est vraiment malin.

  • a priori l’idée est noble.. RMCK même a trop tardé. Blaise aussi a besoin de se racheter.

    Rencontrez vous et voyez ensemble comment vous pouvez sortir le Burkina des mais des terroristes. Très respectueusement ce est pas trop vous demander puisque que vous avez gouverné ensemble pendant presqu’une décennie

  • Ok pour le principe et la forme, RAS. Cependant, s’il suffisait d’une rencontre avec Excellence Koissi pour que tout rentre à la normale, alors reconnaissons que Koissi est un problème et non une solution.

    • Belle formule. Je trouve indécentes toutes ces prises de paroles tendant à demander d’aller vers l’ancien président pour trouver des solutions à la crise actuelle. Il faut arrêter ça messieurs. Vous faites du tort à Blaise Compaore car vous le désignez implicitement comme responsable de toutes ces attaques. Vous ne lui faites pas de bien.

      Et ensuite, il est hors de question que l’avenir de notre nation dépende du bon vouloir d’une seule personne, fut-elle ancien président. C’est le moment de réaffirmer notre souveraineté. Jamais le peuple burkinabè ne pliera genoux devant qui que ce soit.

  • Bravo, Monsieur Kéré. Votre appel mérite considération.N’en déplaise aux va-t-en guerre ou aux personnes remplies de haine de tous bords, le peuple burkinabè s’unira ou périra.Et il faut rappeler que sous tous les cieux, la responsabilité première de l’unité nationale incombe d’abord à ceux qui gouvernent. A eux de prendre les initiatives qui vont dans ce sens.

  • Me KERE, il ressort de votre lettre ouverte que êtes de ceux qui croient é l’indispensabilité de blaise pour le bonheur du peuple et qui font la culture de la peur à cette fin. cette approche a été contrariée depuis 2013 comme l’atteste l’extrait contre le senat et le recours au referendum
    extrait : le 12 décembre 2013 , le président du Faso a annoncé à dori, sa détermination de mettre en place le sénat et sa volonté de faire recours à un référendum pour l’arbitrage de l’article 37. pour le sénat il dit relever des divergences dans le contenu du sénat et non le refus du sénat en tant qu’institution. paradoxalement, il veut passer par un référendum pour s’assurer de la volonté du peuple sur la question de son indispensabilité pour le bonheur du peuple, toute chose qui est contraire à l’un des enseignements communs de la doctrine sociale des religions monothéistes qui regroupent plus 90% de la population burkinabè et ciment de la laïcité au Faso. pour y arriver, on développe la culture de la peur d’un Burkina sans Blaise COMPAORE
    par ailleurs vous dites que vous que la modification de l’article 37 de la constitution était légalement admissible. ici vous étiez en retard par rapport a charte africaine de la démocratie , des élections et de la gouvernance que le Burkina a ratifiée courant 2012 et promue en novembre 2012 au niveau des animateurs politiques des mouvements des droits de l’homme et sauf les vulgarisateurs des lois que les avocats par des experts commandités par le ministère en charge de la question. Le pr soma était l’un des experts. l’enseignement majeur qui contrarie votre point de vue sur la légalité de la modification provient des dispositions de l’article 52 de la charte qui stipule à l’intention des tripatouilleurs de constitutions qui stipulent : aucune des dispositions de la présente charte n’affecte les dispositions plus favorables relatives a la démocratie, aux élections et a la gouvernance contenues dans la législation nationale des états parties ou dans toute autre traite régional, continental et internationale vigueur dans ces états parties. cette disposition est tirée de cet ‘argumentaire pour la révision de la charte en 2007 : désormais, toute manipulation de la constitution pour quelles que raisons qui soient, tendant vers un pouvoir personnalisé ou à la pérennisation d’un individu au pouvoir est anticonstitutionnel. ainsi donc, les dispositions de la charte entrée en vigueur depuis en 2012 qu’s’imposent au burkina en tant que convention ratifiée sont claires pour interdire toute modification de notre article37

  • Toutes mes sincères félicitations, Me KERE. Vous voyez, celui qui aime les hommes aime la paix, et qui aime la paix, aime Dieu. La paix est l’œuvre de Dieu et la guerre, celle de Satan. Rock et Blaise sont des frères, des Africains et des Burkinabè. Chez nous, on dit que la langue et les dents certes se querellent, mais restent sœurs d’une même bouche. Rock est un grand homme au cœur humain et je suis convaincu que tôt ou tard, il fera le pas vers son ainé Blaise. Et le président Blaise, qui aime son peuple et son pays, saura accueillir chaleureusement son petit frère Rock. N’oublions pas que les ancêtres du président Blaise sont au Faso et personne ne saurait indexer ses ancêtres de la mains gauche. Me KERE, les lois de la nature font agir avec votre ferme volonté de voir des frères unis. Que Dieu vous bénisse !

  • Je suis écoeuré par ce Blaise parce qu’officier, ’il a fuit son Pays ; plus grave, il est devenu ivoirien pour fuir la justice de son Pays ! Il est disqualifié. Il aurait dû faire comme Hitler.....devinez la suite.

  • Alors monsieur Kere,

    comme cela vous faites la promotion du culte de l’individu et de la personne en lieu et place de plaider pour des institutions fortes à même de gérer de façon durable ces questions très sensibles de la république. Vous êtes un homme de droit et vous savez bien ce que vous faites. Ne dites pas demain que les burkinabé se moquent de vous. Vous l’aurez cherché. Vous êtes un bon citoyen. Pourquoi vous n’irez pas voir Blaise pour nous amener les bonnes stratégies à adopter pour VOTRE PAYS QUE VOUS AIMEZ TANT.

  • Mr Kéré, mangez, buvez, faites votre politique sans insulter les Burkinabè. Je ne sais pas d’où vous tenez vos statistiques mais votre insinuation "Certes une minorité de trouble-faits (qu’il convient de tolérer parce qu’ils sont des nôtres) de part et d’autre tenteront vainement de saquer et de saboter cette belle initiative pour la paix dans notre pays" est indigeste. Mr Kéré, c’est cette minorité de troubles-faits qui a chassé votre mentor en plein 13h même si dans votre milieu vous qualifiez cela d’une intelligente démission. Vous ajoutez que :" n’y accordez aucune forme d’importance à ces renégats de la haine fraternelle qui n’ont d’autres objectifs que leur panse personnelle". Je vous apprends que contrairement à vous qui gravitez et bavez derrière les biens matériels, il y a cette minorité de troubles-faits qui mange à la sueur de son front et qui ne vous envie pas. Je dis et je répète, n’insultez pas le peuple burkinabè, je ne vous le permets pas. Vous pouvez même adorer Blaise à la place de Dieu, cela n’engage que vous, mais ne venez pas traiter ceux qui sont sorti dire à votre Dieu que trop c’est trop de renégats. C’était juste une mise au point.
    Maintenant, revenons au contenu de votre message. Votre texte compte environs 760 mots et vous êtes adressé à Blaise c’est-à-dire l’essentiel de votre lettre en 180 mots environs. Tous les 580 autres mots ont été utilisés soit pour encenser Blaise, soit pour insulter ceux qui ne sont pas d’accord avec votre démarche. Tout grand intellectuel que vous êtes, vous qui dirigez certainement des travaux de recherche, dites-moi quel était le projet, Mr l’avocat, nous sommes restés ici au Faso sans boire l’eau avec nos narines.
    Pour terminer, vous demandez à votre médiateur hors pair de bien vouloir recevoir notre Président et de lui prodiguez des conseils avisés. Vous savez, là où vous êtes cachez là, des gens dorment là-bas. A bon entendeur......................

    • vous avez raison.ce fameux Me kéré n’est pas un intellectuel au sens sartrien.c’est un simple diplomé qui a dû engranger des diplômes "façon façon" sans apprendre à "lier le bois au bois".

    • hahahaha...
      L’internaute Ngaw Nicaise, a tout dit !
      Dieu continue de vous bénir ! Amen !

    • Donc dormez-bien cher ami, les terroristes viendront vous réveiller à Ouagadougou alors ?

    • Mais n’Gaw, vous vous n’avez ni diplôme, ni intelligence. En plus vous êtes lâche, sinon vous allez aussi écrire à visage découvert comme Me Kéré, là je peux vous prendre au sérieux. Donc souffrez que me Kéré prenne une telle initiative. Si le Mpp ne peut pas gérer le pays comme il le démontre chaque jour que Dieu fait, qu’il débarrasse le plancher...

  • Bonjour M. Paul KERE,
    Par votre intervention, vous prônez le pardon avant la justice. Car allez voir Blaise avant que Blaise ne s’adresse au peuple burkinabè et reconnaisse que la modification de l’article 37 de la constitution était légalement admissible et que seuls son opportunité et le contexte politique étaient inconcevables. Chez les mossi, le KISGOU, c’est-à-dire l’INTERDIT est puni jusqu’à hauteur de sa vie. Le KISGOU est faisable mais à côté il y’a la punition. La révision de l’article 37 de la constitution était devenue un KISGOU. C’est un consensus national qui a verrouillé cet article 37 comme sur un TINKOUGRI (le dieu tout-puissant de nos ancêtres). Donc aujourd’hui, en aucun cas, RMCK ne peut rencontrer Blaise tant qu’il n’y a eu des YOUGSI (demande de pardon en reconnaissant son offense au TINKOUGRI). Cela veut dire que si RMCK le transverse et rencontre Blaise, le TINKOUGRI va le bouffer et il va disparaître. Blaise COMPAORE et Gilbert Noël OUEDRAOGO du RDA sont des travestis, alors, il faut qu’ils demandent pardon au peuple burkinabè qui a perdu des enfants à cause de leur entêtement. Des gens ne seront plus rien à cause de ces deux hommes, donc il faut qu’ils assument avant tout pardon. Pourquoi vous Paul KERE, vous ne parlez pas de justice. Aujourd’hui, Blaise, son CDP et ses alliés comme le RDA, veulent rendre ingouvernable le Burkina en déclarant une guerre dite TERRORISTE et vous, vous dites à RMCK d’aller voir Blaise, pourquoi ? L’ennemi est connu et il faut le combattre. La situation actuelle de notre pays est une suite logique du coup d’Etat de DIENDERE qui tendait à ramener Blaise Compaoré et sa famille politique au pouvoir. L’erreur de la transition c’est de n’avoir pas dissout le CDP et le RDA définitivement et aujourd’hui on ne parlait pas de terrorisme. Alors Paul KERE, Justice d’abord, ensuite, Réconciliation.

  • Bonjour chers Internautes (Internaute 1 à 13 sous mes yeux).
    Merci à Lefasonet pour ses efforts constants d’information et d’éducation-conscientisation du peuple.
    Merci à vous M. Paul KÉRÉ Citoyen Lambda pour vous différentes interventions positivement instructives et souvent fort polémiques (malheureusement la présente en est une).

    De votre fameuse lettre ouverte à RMCK à la présente non moins fameuse lettre ouverte à l’ex-président Compaoré, il y a franchement un problème de logique.
    Apparemment vous partez d’une certitude que le sieur Compaoré aurait des artefacts quant à la situation nationale (sécurité, politique, économie, etc.).
    Quel est votre réel argumentaire (preuve à l’appui ou alors cela elève tout simplement du "m’as-tu-vu" de petit parvenu et grand gueulard au dessus de ce flou artistique propre aux avocats qui permet, dans l’ambrouille ainsi générée, un habillage qu’on veut empreint de vérité ?
    Personnellement j’excècre le sieur Compaoré depuis le 15 octobre 1987. Sa fameuse recitification (dont feu Salifou diable Diallo fut le ténor, dont vous également en tant que petit étudiant en son temps) dont le produit indéniable n’est que RMCK. Je ne suis ni adepte ni nostalgique d’un quelconque régime à la Compaoré. Je me veux sankariste et je suis pour qu’on aille de l’avant avec nos enfants comme acteurs principaux !

    Êtes-vous en train de jouer au Cube Maggie (comme votre aîné Halidou Ouédraogo) de par vos derniers écrits dont les 2 lettres ouvertes et pour quel but (pour un avocat !) ?

    Le régime passé est passé. Point barre. Compaoré n’est ni indispensable ni incontournable. Aucun citoyen de ce pays ne l’est d’ailleurs.

    Vos fameuses lettres ouvertes à RMCK comme Compaoré n’auraient de sens que si la situation actuelle de notre pays est imputable à l’ancien régime. C’est tout simplement ridicule et de courte vue d’esprit que je ne m’attends pas, personnellement s’entend, à voir dans les propos d’un intellectuel de votre niveau en matière de géolpolitique nationale surtout.
    Otez-vous la poutre qui est dans votre oeil au lieu de vous occuper de la paille dans l’oeil du voisin.

    En lieu et place de vos fameuses lettres ouvertes (qui sonnent comme un appel ardent pour une situation individuelle à l’échelle nationale dans de futures élections et remaniements ministériels consécutifs) je proposerais en contribution citoyenne (sans appel quelconque à jouer de rôle actif en lieu et place de la jeunesse), également en tant que citoyen lambda comme vous, ceci (ma liste n’est pas exclusive) :

    1) des assises nationales inclusives (peu importent le temps et le coût au lieu d’acheter des V8 aussi coûteux au dépens du contribuable uniquement pour de la parade ridiculement théâtrale) sur le PNDES. La transition en a fait la faute avec la complicité de la France (pays où vous résidez et exercez, je crois) par déni tout comme RMCK et son MPP. La remise en cause de l’essentiel des décisions gouvernementales et présidentielles sous forme de grèves, mouvements sociaux, etc. tire ses causes de ce déni. Même la paysanerie y va de son rythme (baisse de la culture du coton entre autres exemples).
    2) des assises nationales inclusives (peu importent le temps et le coût) sur la sécurité générale.
    Les assises nationales sont cumulables et peuvent se résumer une seule.
    Vous verrez qu’à l’issue de telles assises, il y aura une meilleure conscientisation du peuple que les dirigeants actuels prétendent gouverner, puisque que le peuple y participera directement et pas seulement ces embrouilleurs mafieux de deputés, et surtout une meilleure participation à l’effort publique.
    3) Le développement des autres régions du Burkina dont l’EST (je suis Gulmancé) : Ouagadougou et Ouahigouya ne sont pas les seules villes de ce pays (et Bobo-Dioulasso a d’ailleurs été « fossilisé » par Compaoré).
    4) La mise à la retraite d’office de tout magistrat à partir de 50 ans (c’est ma génération et les acteurs principaux du système judiciare soumis et corrompu sont de cette génération et de la précédente). La transition en a fait la faute par déni tout comme RMCK. La génération actuelle de moins de 45 ans est bourrée de compétences énormes exploitables. Pour d’éventuels détracteurs de mon idée, je dis : personne ne naît avec de l’expérience. L’expérience s’acquiert et l’expérience corrompue est plus nuisible au développement que tout. Alors, cessons de penser et d’agir à la place de la jeunesse !

    De mes 4 points (non exhaustifs encore une fois) qui précèdent je conclus que la fameuse la stabilité nationale (sécurité comprise) est possible si et seulement si la réconciliation nationale est effective, inclusive après justice effective. Pas d’impunité. Alors, Messieurs de la Justice (s’il y en a encore de non corrompus), faites vite et que l’on ne vous paye pas pour rien ! Le juge n’est avant tout qu’un citoyen.

    Le Burkina Faso appartient à toutes les ethnies qui y vivent, du Nord au Sud. d’Est en Ouest, toutes appurtenances religieuses, politiques (ancien, nouveau regimes ou à venir) confondues.

    La Patrie ou la mort, Nous vaincrons !

    PS : Administrator please seed !

    • Je suis d’avis avec vous. Il y a un de mes professor de leadership qui disait que les diplomes obtenus ne fait pas de l’homme intelligeant.
      A maitre Kere - Si RMCK doit rencontrer l’ivoirien Blaise pour les problemes du burkina, donc vous admettez que Blaise est la cause de nos probleme de securite, puis c’est de cela que nous souffrons maintenant. Ditez lui simplement d’arreter.

      Prenez le temps de reflechir avant d’ecrire.

    • Vous vous n’avez ni diplôme, ni intelligence puisque vous n’avez même pas réfléchi avant d’écrire ce que vous avez écrit.
      Mais c’est connu que les donneurs de leçons sont ceux qui les appliquent le moins !

    • Salu Ban Kemoun,
      La verite fait mal, mais c’est la verite.
      Si tu veux echanger des contactes pour savoir qui je suis et quel diplome j’ai, tu peux m’en demander. Je suis pret a te dire qui je suis et pourquoi je ne supporte pas le mensonge et l’hypocrisie dans ma vie.

  • Belle initiative Me. Je ne partage pas toujours vos coups de gueule mais là l’intérêt suprême de la nation voudrait que tous les fils et filles de ce pays s’unissent, pardonnent (pas oublier) afin qu’on puisse rester debout face aux plans machiavéliques de certains vautours qui ne se nourrissent que de la charogne. Puisse cette prière être entendue et exaucée au nom de la PAIX du burkina Faso.

  • decidemment ! cette lettre meriterait un commentaire suivi pour en faire ressortir les differentes donnees y compris le portrait psychanalytique de ce monsieur. Mais le comprendrait-il ?
    Et dire que l’on se veut intellectuel ! Bref c’est pitoyable
    SOME

  • Me KERE, continuez d’insulter les Burkinabè et d’attiser la haine pendant que nous enterrons nos jeunes soldats et des civils, victimes de la haine pseudo-démocrates comme vous ! Je vous rappelle que certains ont joué à ce jeu pendant longtemps mais ils l’ont appris à leur dépens. La Démocratie dans laquelle vous Me KERE, vivez actuellement (en France) a été bâtie par des hommes qui certainement n’ont aucune ressemblance avec votre petit dieu Blaise compaoré et je vous conseillerais aussi de bien lire la devise de la France. Si vous aimez tant le Burkina Faso, il faudrait faire l’effort de revenir travailler sur son sol et pour son peuple car vos leçons à distance à elles seules ne suffisent plus. Me KERE, vous êtes libres de continuer d’amuser la galerie mais sachez que chaque partie de jeu a une fin et c’est les conditions dans lesquelles les parties de jeu prennent fin qui font la différence.

  • Merci Me KERE,je suis touché par cette lettre ouverte ; une lettre pleine de sage conseil
    une lettre qui nous interpelle tous sur ce que nous voulons comme avenir de notre patrie le BURRKINA FASO.
    Mais voici qu’ils y’ a des inconscients, des moins que rien, des vrais vampires,des vrais pyromanes,ils veulent mettre le feu partout.franchement ça vous fait quoi si l’ex président B.C et le président R.M.K s’entretenaient ensemble pour gérer cette crise de l’insécurité ?c’est quoi vous voulez à la fin ? les gens veulent éviter d’être endeuillé chaque jour et vous votre souhait c’est que les FDS et civils continuent de mourir, là vous pourriez passer votre longueur de journée toujours devant vos vieux ordis à mettre des R.I.P. ; Vous n’avez pas honte ? tchrrrrrrrrrrrrrrrrr.

  • Oui, Me KERE, j’étais de ceux-là qui ont loué votre lettre ouverte au président RMCK pour son approche pacifique, sans soutenir l’idée d’aller voir l’ex-président Compaoré, par ailleurs exilé en RCI, pour des faits à lui reprocher. Mais, Me là où je ne vous suis pas en tant que votre collègue Juriste, c’est que vous oubliez que Compaoré est sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par l’Etat du Burkina Faso, car soupçonné d’avoir transgressé la loi. Comment voulez-vous que le premier des Burkinabè, se retrouve pour discuter des questions nationales avec quelqu’un qui est en déphasage avec les lois de notre pays ? Ne dit-on pas que lorsque vous êtes soupçonné d’avoir enfreint la loi, vos perdez vos droits civiques en attendant que vous soyez blanchi de tout soupçon. RMCK ne peut et ne doit surtout pas discuter des problèmes du Burkina aux compatriotes qui ont renié notre pays au profit d’un autre où ils ont vite fait de s’enfuir, parce que conscients d’avoir fossoyé la patrie en enfreignant nos lois.

    Dans votre lettre à RMCK, vous citiez le cas des atteintes à la loi de l’Allemagne nazi, que le monde a oublié dans le but de consolider la paix et la sécurité internationale, à travers la création de l’ONU. Et, j’étais de ceux-là qui ont aimé ce point de votre lettre. Toutefois, ce que vous oubliez, c’est que les alliés ou vainqueurs de la guerre 39 - 45, n’ont pas mis à contribution Hitler ou Himmler ou autres chefs Nazi dans la recherche de la paix mondiale. Hitler s’est suicidé (certains pensent qu’il s’est jeté dans de l’acide pour qu’on ne retrouve pas son corps) et les autres chefs nazis comme les Himmler ont fait face à la justice avant que la réconciliation internationale ne s’amorce. Je vous rappelle que cette réconciliation a été faite sans les responsables de l’Allemagne. D’ailleurs, l’Allemagne n’est toujours pas membre du Conseil de Sécurité. Ceci pour vous dire tout simplement que la recherche de la paix ne peut être l’initiative des fautifs ou encore les boueaux, et que les associer directement dans cette quête ne saura être une initiative durable. Blaise ne cessera jamais de considérer ses intérêts et ceux de son clan après ceux du peuple burkinabè.

    D’autre part, si Blaise était un vrai chef militaire et un vrai chef d’Etat, il devrait accepter de faire face à la justice de son pays, comme l’a fait feux Lamizana et Saye Zerbo. Lamizana et Saye étaient des vrais militaires et plus d’un militaire vous le diront. Pour avoir été moi-même militaire et ayant servi au sein du défunt CNEC, j’ai toujours entendu du mal de Blaise Compaoré, qui pour beaucoup, a été un félon, fuyard toute sa carrière. Tout le monde se rappelle comment il a quitté Bobo-Dioulasso, grâce à l’aide de son défunt chauffeur Maiga, pour se retrouvez à Pô pendant le CSP1 où il organisa la résistance, avec l’aide de jeunes soldats à l’époque comme Hyacinthe Kafando. En réalité, il a toujours fui ce Blaise. C’est ce qu’il fait de mieux, et c’est ce qui fait la différence avec son frère et ami Thomas Sankara, qui n’a jamais fui un obstacle. Thomas a fait des exploits remarquables lors de la guerre de Noel, connue aussi sous le nom de ’guerre des pauvres’. Ce sont d’ailleurs ces mêmes exploits qui ont convaincu feu le GL Président Lamizana à le choisir comme premier commandant du CNEC. Et, si Thomas n’avait pas exigé de Lamizana qu’il nomme Blaise comme son adjoint au CNEC, ses os ne seraient peut-être pas en expérimentation entre les mains des médecins aujourd’hui.

  • Déjà cette photo respire l’arrogance et une certaine suffisance, malheureusement mal placées, au regard de la production intellectuelle étalée dans cet article. Désolé d’être brutal mais vous avez insulté l’intelligence et la mémoire des enfants de 16 ans qui sont morts lors de l’insurrection pour qu’enfin ce pays jouisse d’une liberté et d’un progrès réel. Personne n’avait dit que les choses seraient faciles. Donc selon vous, sans Blaise le pays va disparaître ? Et si Blaise venait à mourir un jour ? Parce que c’est pas un cailloux, tout etre humain mourra un jour. Mais il n’y aura pas un Blaise Biya (en référence au moribond qui s’accroche mordicus au pouvoir au Cameroun) ici au Faso. Mais vous pouvez toujours continuer à rêver de cela. Après tout, " Tout homme est libre de voguer à l’infini sur l’océan de ses pensées" !

    • Les enfants de 16 ans sont morts pour que vous puissiez bénéficier d’une somme de 100 millions que Damiss a révélé lors du procès et dont il détient les preuves. Si vous voulez, déposez une plainte et nous rapporterons l’exception de vérité. En plus, l’Etat burkinabè va reprendre ces 100 millions que vous avez pris pour organiser le coup d’Etat avec votre ami Zida, même plus soldat de 2ème classe, bébé politique que vous avez manipulé.
      Tout va se savoir sur cette terre en attendant la vérité au ciel.

  • Paul Kéré : Pourquoi se voiler la face pour dénoncer les choses ? Toutes ou tous les internautes de bonne foi se rappelleront qu’à ta lettre au président Roch Kaboré, Ka t’a dit que ta lettre devait être adressé à ton mentor Blaise Compaoré. Au lieu de me remercier, tu t’es mis à m’insulter égoïstement et avec prétention. Les internautes qui nous lisent, Blaise, sa fille Djemila, Chantal sa femme, Roch Kaboré, ses enfants, sa femme Sika la Bella, pourront dire qu’entre toi et l’internaute Ka, la maturité et la sagesse ne peuvent pas se Compaoré. Si ta première lettre de citoyen Lambda était adressée comme je t’avais dit à Blaise Compaoré, tes lecteurs t’applaudiront. Creuser et tarauder le président du Faso Roch Kaboré, et aujourd’hui caresser le dos de ton menteur sans être directe que de parler de ton passé avec lui pour remplir ton gosier n’a pas de sens.

    Il fallait être direct dans ta lettre avec Blaise Compaoré, car un criminel reste un criminel. Et comme je t’ai dit : Dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection. On sent dans ton charabia aucune directive directe comme tu l’as été avec Roch Kaboré : Ici c’est de la farine et des caresses a un lion qui s’en dort. Il fallait dans cette lettre dire à Blaise Compaoré, si vraiment tu étais un honnête intellectuel, ’’’’de revenir au Burkina devant sa justice, et régler ses problèmes pour une réconciliation nation qui soudera le peuple pour lutter efficacement contre le terrorisme.’’’’’ Mais au lieu de ça, tu te voile la face en trouvant des raisons exogènes pour caresser les poils d’un criminel qui ne mérite pas ça.

    Paul, le jour et la nuit ne sont pas à comparer, quoi qu’on dise de Blaise Compaoré et de Roch Kaboré, même s’ils sont des beaux, les deux ne sont pas à comparer : Comme il en est de même entre le diable et l’ange, entre le criminel repris de justice Blaise Compaoré, et celui qui essaye d’enraciner l’alternance politique d’un pays qu’on veut rendre ingouvernable pour le pouvoir sans partage.

    Non Paul, ta lettre de tendresse n’a pas de sens avec quelqu’un qui a, après avoir tué et pillé son propre pays pour s’enrichir, ne peut pas avec une lettre de tendresse se faire passer réconciliateur en chef" ou le "sauveur" de notre pays. Ce que je vais dire ne regarde que moi, ta lettre est une lettre de la manipulation tout simplement ! Le pyromane d’hier qui la coule en douce au bord de Lagune Ebrié avec l’argent volé de l’état Burkinabé, ne peut pas se prétendre aujourd’hui être un pompier, tout en sachant qu’il est derrière de tout ce qui arrive au peuple Burkinabé. Et je reconfirme que le nouveau ivoirien qui est Blaise Compaoré y joue un rôle important. ‘’’De son temps au palais de Kossyam, Ouaga était la capitale de tous les terroristes et des rebelles. C’est lui qui négociait la libération des otages en partageant les Rançons.

    Si aujourd’hui les anciens admirateurs de Blaise Compaoré sortent avec des lettres attendrissantes pour caresser les poils de ce dernier, c’est qu’enfin les cris des morts tués gratuitement pour le pouvoir sans partage qui continuent de nos jours, sont entendus par Dieu. Il est donc temps pour le repris de justice Blaise Compaoré de revenir au Burkina et payer sa lourde dette. Il a eu 4 ans de jouissance et d’honneur avec ADO. Il aura l’éternité pour payer.

    Paul, tu es intelligent, et j’admire cette intelligence : Mais ton problème est de te voilà la face pour dire les choses. Je connais des jeunes avocats Franco-Burkinabé comme toi, a l’exemple d’un qui était l’avocat de l’ex-ministre Bernard Tapi, qui a défendu avec corps et âme et donner juridiquement des milliards à son client. Mais un avocat anonyme inconnu au Burkina comme tant d’autres. Mais toi, tu as le courage, mais utilise ce courage dans la neutralité pour aider à construire le pays que nous aimons tous.

    Si ton vieux Ka te dit tous ceux-ci, car tes lettres resteront des lettres mortes, comme souvent les critiques fondées des internautes de bonne foi sur Lefaso.net qui ne sont pas écoutées, que celles des déréglés comme un certain LAGUI. Les raisons pourquoi tes lettres n’iront nulle part les voici : ‘’’Roch Kaboré que tu qualifie comme fainéant et paresseux, dont j’ai connu très jeune jusqu’à nos jours, est un homme de parole. Et aucune lettre ne pourra le dévier de sa parole donnée au peuple Burkinabé dans son discours radiotélévisé à la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. Voilà ce qu’il dit :

    "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation."

    La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

    Paul, tant que Roch Kaboré n’étouffe pas le dossier de Thomas Sankara, aucune lettre ne pourra convaincre a Blaise Compaoré de faire quoi que ça soit pour le Burkina. Et tant que Blaise Compaoré n’acceptera pas de répondre volontairement a la justice Burkinabé dont le président du Faso Kaboré est garant de nos institutions fortes, Roch Kaboré ne verras pas un repris de justice qui mérite la CPI comme Blaise Compaoré, même s’ils sont des beaux. Car le président d’un pays comme le nôtre, doit faire ce qui est bien pour le pays, sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres : Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement. A toutes mes lectrices et lecteurs, bonne lecture : Toutes vos critiques et auto critiques sont permises, sauf de me dénigrer gratuitement avec des critiques sans fondements, ni solutions. Merci a toutes et a tous de me lire.

  • Me KERE, j’ai rarement voulu me meler de vos opinions et autres. Mais, là, je me vois obligé. Obligé de "des-insinuer" ou de desinformer. De votre premisse hypothetique et totalement fallacieux sur une certaine majorité large de 90%, vous tirez des assertions au present de l’indicatif au lieu d’un conditionnel. "C’est un signe ...", pourquoi pas "ce serait un signe ..." ?. De quel compatriotes s’agit-il ? De la diaspora Burkinabè en France ou des Burkinabè vivant au Burkina Faso ? De plus, de quel saint esprit parlez-vous ? Pour votre information, les demons aussi sont très intelligents et peut-etre plus que votre saint esprit. N’ GAO !
    A bas Dieu et vive Freud le nouveau portier du Paradis !

  • Au secours..!! Chers Burkinabés..SVP faites tout possible pour que ZEPH et ses gars ne prennent pas le pouvoir dans ce pays. Sinon on est mal barré. Ils sont tous animés de mauvais esprits. Quand j’écoute les KERE..Les Moussa Zerbo..autres RABI ; et je vois automatiquement que un pouvoir de ZEPH sera pire que le régime actuel.

    • Monsieur, le pouvoir est donné par Dieu. Si Dieu a désigné Blaise, Moussa Zerbo et autres, tu n’auras pas le choix que tu crois en Dieu ou pas. Quel parti ne peut pas faire mieux que le Mpp ?

  • Le regretté, Salif Diallo vous disait de lui et c’est avéré qu’il « n’est pas travailleur ». Pourtant c’est lui qui préside aujourd’hui à la destinée de notre pays. Seul Dieu donne le pouvoir et personne d’autre !

    Voici ce que l’on laisse trainer dans une lettre que l’on espère porteur d’espoir pour un apaisement. C’est méchant tout cela ?
    Pour réconcilier des gens il savoir les ménager tout en leur disant la vérité.
    On se pose des question sur les intentions de son auteur et de sa sincérité sur le sujet de la réconciliation.
    On est dans la situation du Loup qui se déguise en agneau pour mieux attaquer la bergerie

  • Pour ceux qui ne connaissent pas la personnalité de Me Kéré , lisez sa lettre de bas en haut ,vous découvrirez le point nœudal.

  • Postes 17 et 22, je vous ai lu et je vous ai compris. Poste 17, on ne construit pas un pays en démolissant les piliers de la nation. 1. Je ne pense pas qu’à 50 ans et plus, on est plus corrompu 2- Si les magistrats de 50 ans et plus sont corrompus, c’est que toute la génération dans la fonction publique et privée l’est également. c’est que vous êtes aussi corrompu. 3 Si l’on doit mettre à la retraite cette génération, il n’y aurait plus de gouvernement au Burkina.
    Au poste 22, supposons que vous dites vrai, Blaise Compaoré est un fuyard, quelle preuve avons nous qu’il n’a jamais aimé son pays ? Ses ancêtres sont au Burkina, donc il est bien Burkinabè. Si BC ne partait pas, combien de morts aurions-nous eu sous les mains ? Supposons que BC était resté en "bon militaire", il aurait massacré son peuple, et vous l’auriez arrêté puis fusillé à la place de la Nation ; seriez-vous plus heureux aujourd’hui ?
    Nos arrières grands parents se sont faits des guerres fratricides mais cela ne nous a pas empêché de former une Nation aujourd’hui. Le pardon est divin, donc nous devons et nous allons pardonner. BC ne fuit pas la justice burkinabè, il a fui le massacre de son peuple parce qu’il l’aime.

  • Maitre KERE, je voie bien que vos affaires ne marchent plus en France là-bas depuis la chute du pouvoir Compaoré. Cela montre aux yeux de tous que vous étiez un piètre avocat à la solde des dictateurs et des assassins. Si maintenant vous ne gagnez plus de marchés et que vous tournez les pouces dans votre bureau, s’il vous plait épargnez nous de vos réflexions indignes et insensés . Arrêtez s’il vous plait d’insulter le peuple du Burkina Faso !

    Si vous avez eu votre succès grâce à Blaise et sa bande, ça vous regarde ! Mais ne pensez pas pour autant que tous les Burkinabè sont "Blaisedépendant" comme vous. Vous qui l’adulez tant et qui ne jurez que par lui. Nous sommes au courant de votre proximité avec Blaise et surtout du Général putschiste Diédiéré. Alors gardez vos conseils de pyromane pour vous même.

    D’ailleurs si vous êtes tombez à tel point que vous n’avez pas de quoi faire le transport pour aller voir Blaise à Abidjan, je peux honnêtement vous offrir un billet d’avion pour ça.
    Vous nous pompez l’air à la fin !!

    • Le haut niveau, si tu es vraiment sérieux, va faire la réservation du billet de Me Kéré pour Abidjan, de façon anonyme comme tu postes tes conneries-là sur lefasonet. Là on verra si tu es le haut niveau ou le bas niveau. Je dirais plutôt avant le paiement du prix de la réservation, internaute de bas étage.

  • Merci monsieur Kéré pour cette littérature que je trouve intéressant à lire. Ce qui me touche profondément est la paix sociale que tu prônes et comment y parvenir. Hormis ceux-ci, je dois avouer, tout en respectant ton droit à la parole, que nous sommes diamétralement opposés sur un certain nombre de choses.

    La question qui se pose avec acuité et qui ne doit pas échapper à toute personne qui prône la paix cum renonciation dans notre pays et la suivante. La situation que nous avons vécue et continuons à la vivre, qui l’a causée ? La réponse à cette question se trouve dans le 2e paragraphe de votre lettre ouverte. Avant même de continuer je vais dévier un peu.
    Nous avons tous assisté au cinéma de monsieur Ouédraogo de RDA qui, un bout de temps après l’insurrection, a parcouru tout le territoire national, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, pour demander pardon au peuple burkinabè. Aucun chef coutumier n’a été épargné de son ’blitz’ de demande de pardon. À cette époque, je me suis joint à lambda burkinabè pour lui demander ce qu’il avait fait au peuple pour lui demander pardon. Il faut, je lui disais, prosterner devant le peuple, tout en récitant le chapelet de pêchés commis contre ce dernier et suite à cela, le peuple pourrait te pardonner en te disant de ne plus répéter, que cela soit la dernière fois. Mais ne te pointe pas pour dire à lambda burkinabè de te pardonner sans que cela ne soit accompagné de ce que tu as fait. C’est tout à fait normal.

    Cela ainsi dit et me voici de retour, tu ne trouves pas que Blaise devait être la toute première personne à donner une conférence de presse pour demander pardon à lambda burkinabè et s’excuse auprès des familles qui ont perdu les leurs dans les événements dont il est le seul responsable ? Tu ne trouves pas ? Il n’est pas Burkinabè lui ? Il n’aime le bien du pays ? Il n’aime qu’il y ait la paix et le progrès que nous manquons cruellement ? Lambda burkinabè attend impatiemment que tu lui dises pourquoi c’est lui qui doit prend le premier pas vers la paix en rendant visite à Blaise et non pas Blaise, le seule responsable à la base de l’inquiétude sociale chez nous ? Dites-nous pourquoi ?

    Ensuite, vous dites je vous cite en extremis :
    "En effet, l’intérêt supérieur du peuple burkinabè est au-dessus de ces considérations bassement égoïstes et haineuses’

    Enfin je regrette. Les considérations bassement égoïstes et haineuses ne sont les siennes de lambda Burkinabè mais bien celles de Blaise. Facile à jeter des vocables de gauche à droit quand on n’a pas perdu un de sien. Si tu avais perdu deux ou trois membres de ta famille dans les événements qui ont suivi la démission (j’y reviens d’ailleurs sous peu) tu aurais eu un langage complètement différent de celui-ci.

    C’est Blaise et sa famille qui sont égoïstes et orgueilleux. Je reviens en arrière. Les évènements que nous commémorons aujourd’hui, ceux d’octobre 1987 où malheureusement Thomas a perdu sa vie. Thomas et Blaise, nul personne honnête ne l’ignore furent inséparables au point que le père de Thomas ait considéré les deux comme ses fils. Suite à l’assassinat de Thomas, tout ce que Blaise devait faire était de passer à la télévision pour parler de combien il a regretté la perte de son frère ; que ce n’était voulu que ce n’était pas l’intention ; aille chez les parents de Thomas pour présenter ses condoléance, planifie le deuil avec famille, qu’on le voie activement en train de faire quelque chose pour apaiser les coeurs, lui donne des funérailles honorables, décrète des jours de deuil national, prend sa famille en charge, laisse Mariam et ses enfants en paix, éduque les enfants et montre au peuple que l’assassinat fut profondément regretté. Tu ne trouves pas que la situation aurait été différente ? Qu’a-t-il fait ? Rien !!! Thomas fut enterré comme un vilain chien. Lorsque Baise fut ’informé’, de ce qui s’est passé, il a juré qu’il dormait et c’était tout. Blaise a semé la haine au Burkina, l’égoïsme et la division que nous vivons aujourd’hui.

    Tu dis sciemment, je te cite encore
    ’ C’est la première fois, depuis votre intelligente démission afin d’éviter un « bain de sang’
    Je regrette mais c’est faux que Blaise ait démissionné pour éviter un bain de sang. C’est archifaux ! Non seulement il a été forcé de démissionner mais le bain de sang dont tu parles avait déjà eu lieu. Alors qu’elle bain de sang a-t-il évité ? Un peu d’honnêteté serait souhaitable dans un débat aussi important sur notre pays.

    Je, Nabiiga, ordonne Roch Christian Kaboré, de ne pas prendre le premier pas. Que Blaise le fasse tout en s’excusant auprès de nous tous. Suis-je haineux ? Sans doute que non !

  • Voila encore un qui veut qu’on se rappelle de lui.si tu aimes ton Faso ;vient on va bosser ici pour le pays mais saches que c’est notre sueur qui t’a envoyé la bas:D’où viennent les 90 pour cent ! Si tu t’ennuie circule....Roch ne doit pas parler a un apatride car si parler a Blaise fera cesser les attaques,ca veut dire que c’est lui qui comande les attaques via DEKA et compagnie.Il a besoin d’être fusillé sans autre forme ce Blaise car pour moins que çà il a tué Sankara.....

  • Si Blaise avait un brin de patriotisme ,il n’allait pas attendre jusqu’aujourd’hui après plusieurs attaques meurtrières que le pays dont il a dirigé pendant trois décennies subisse sans un mot de compassion.
    Alors pourquoi le rejoindre pour un conseil quelconque ?

  • Vraiment je ne voulais pas intervenir dans ce debat mais devant les aneries de ce monsieur qui s’entete (et on sait pourquoi il s’entete), je ne peux laisser tenter tranquillement de deverser son degue sur ce vaillant peuple du burkina. Lui qui se prend pour le representant de tout le peuple burkinabe.

    Il y a une nette difference entre un diplomé et un intellectuel. Et je vais affirmer sans me gener que Kere n’est pas un intellectuel. C’est l’exemple de ces individus africains qui souffrent de cette maladie de la « diplomite » comme on l’appelait sous la revolution. Ceux qui croient exister a travers leur diplôme. Oui il a buché tout betement pour avoir ses diplôme et avec les reformes il a peut acceder a la profession d’avocat. Il croit pouvoir utiliser ce titre pour eblouir quelques individus. Les vrais avocats, les vrais professeurs, les vrais de vrais etc sont des gens qui ont utilisé la reflexion et non le psittacisme ronflant pour se pavaner.

    C’est ce genre de personnes qui ont tué la reflexion humaine, exactement comme ils ont tué la pensee intellectuelle apres sartre, aron, etc. Aujourdh’ui en france la bas des perroquets du genre Finkielkraut, Henry Levy sont devenus les representants de l’intellectuel francais, cette France qui fut a la pointe de la pensée. Aujourdh’ui meme des Zemmour sont qualifiés d’intellectuel ! C’est dire a quel point est tombée bas la France. Voila la nourriture intellectuelle a laquelle on se nourrit aujourd’hui en France !

    Que tu emarges au barreau de Paris, de Nancy ou de ouagadougou ou de… la planete Mars, c’est ton affaire. Nous au burkina on n’est plus a ce stade d’acculturation et de complexe. Ne pense surtout pas que ce titre te donne le droit de donner des lecons aussi plates a un peuple dont vous croyez avoir etouffé l’esprit et la conscience.

    Personne n’est dupe de ta demarche et du timing de tes fameuses lettres ouvertes, tant a X, tant a Y. C’est ton droit. Mais arrete d’insulter les burkinabe. Mais tu es tellement aveuglé par ton griotisme que tu ne peux te retenir. Prends ta sébile, présente toi devant Blaise (il te connait déjà depuis), nul ne t’en voudras, mais arrete de venir nous insulter de cette facon si vile. Tu as choisi ton camp c’est ton droit, mais attends toi a recevoir les reactions appropriées a ton cas. Le peuple conscient et responsable du burkina de Thomas sankara ne te laissera jamais dormir en paix quand tu sors tes aneries, encore moins venir les detruire encore comme vous l’avez fait pendant 27 ans.

    Tu te vois déjà conseiller du prince parce que Roch dans sa peur vous a laissés croire que vous pouvez revenir bientôt au pouvoir. Pendant 27ans nous vous avons laissés faire, ce n’est pas parce que nous avions peur de vous. Quand nous disons la patrie ou la mort, ce n’est pas un slogan creux, mais une conviction profonde. Mais je sais que nos convictions s’opposent diametralement.

    Nous savons cette campagne concertée de rehabilitation de blaise qui est orchestrée par ci par là et payée par on sait qui.

    Tu ecris que quelqu’un t’a contcté pour te dire « Jeune frère, ne croyez pas que cette lettre au Président KABORE, approuvée par une écrasante majorité de nos concitoyens est le fruit de votre intelligence, mais, bien au contraire celui du saint esprit qui vous a visité ». Il m’a ainsi ému en concluant qu’il avait « versé des larmes à la lecture de la lettre ». Par ailleurs, un autre compatriote burkinabè m’a persuadé qu’il fallait que je vous adresse également une lettre ouverte"
    je pensais comme tu l’affirmais dans ta lettre a Roch que c’est toi qui avais cogité toi meme l’idée. Maintenant tu nous appprends que c’est plutot une operation du St Esprit et les armes emues d’un compatriote representatif des 90% des burkinabe. Ah vraiment, pathetique ce Kere !. De plus s’il faut un st esprit pour t’inspirer la merde que tu viens de vomir, alors là....

    Ah ! Pauvre dieu ! que ne ferait-on pas en ton nom ? c’est la mode aujourdh’ui dans notre pays : il faut invoquer la religion sans avoir fini meme de faire sa phrase. Qu’est-ce la croyance religieuse vient faire là ? Quel est ce dieu là meme ? Dieu d’Israel, et puis quoi encore ?! Tu fais pitié !

    Mais sachez une chose : ce peuple du Burina ne vous laissera pas faire. JAMAIS ! Roch n’a qu’à tenter et il verra. Ton dieu Blaise se croyait l’homme fort immortel... C’est ton droit de caresser l’espoir d’un retour a ton paradis perdu. Sachez que malgré cette complicité du MPP le peuple burkinabe a une ame et une conscience politique responsable. Il s’est pris en main et inventera de son avenir
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    SOME

  • On dit souvent que les marmites vident font plus dr bruit. Malheureusement cest bien le cas de ce mr Kere qui a bien l’art d’intoxiquer les esprits du haut d’un piédestal qu’il s’est construit lui-même. Je n’en dis pas plus parce que je ne dirai pas mieux que ce qui a été déjà dit. Si Kere fait lui-même le compte ici il verra bien que plutôt 90% de commentaires contre ses idées malsaines. Et s’il est sage il se dira qu’il temps que je la ferme.

    • Mais 90% de ces "renégats" et autres malfrats qui déblatèrent les injures et la diffamation ne sont que l’ombre d’eux mêmes et ne représentent même pas 0,0000000001% du peuple burkinabè. C’est pas Kéré que vous insultez, c’est la paix que vous ne voulez pas. Mais comme vous êtes insignifiants, ça passe.

    • Là je confirme, SOME, Ka, Mafoi et vérité n° 1 en passant par les sidpawalemda et autres internautes négatifs et faux types ne sont que l’ombre d’eux mêmes.
      S’ils refusent ce qualificatif, qu’ils écrivent un article en reprenant simplement leur post et en mettant une photo. Là moi je les prends au sérieux bien qu’ils ne représentent même pas 0% de la population burkinabè.

  • Comme quoi le tueur a toujours peur du gourdin, car en Côte d’Ivoire les nouvelles ne semblent pas être bonnes pour votre APATRIDE qui, jette des griots en avant pour réclamer son retour au Burkina Faso. Quelle Honte !!!!!!!!

  • Toutes ces critiques sont très bonnes et je dirais même très bonne mais on ne connait pas ces gens par rapport à Kéré que tout le monde connaît. C’est facile de se cacher pour dire des choses, mais si chaque critiqueur mettait aussi sa photo, là on accordera plus de valeur à ces critiques et à ces personnes. Si c’est pas que certains sont naturellement méchants, comment quelqu’un qui ne vit même pas au Burkina propose une solution pour la paix et vous êtes contre. Donc maintenant, c’est bon vous pouvez vous inscrire pour aller au front comme à Djibo. Soyez constructifs et pas destructeurs, car il est plus facile de détruire que de construire. Je trouve en résumé que la solution proposée par Monsieur Kéré n’est pas mauvaise et ne devrait déranger personne...

    • Toi @Mon problème,tu as un sérieux problème avec toi même d’abord puisque tu interviens sans mettre ta photo,tes coordonnées et tu veux que les autres le fassent comme si nous sommes dans un commissariat et toi dans le rôle de super commissaire de police.D’ailleurs je te fais remarquer que ces nouveaux pseudo apparus brusquement dans cet article tels "mon problème","le sage","ban kémoun","traoré" etc....est l’oeuvre d’un seul individu qui avance toujours masqué en la personne de ce kéré.Tu crois tromper qui ?Tchurrrrrrrr

  • ça donne la nausée cette reflexion. L’homme qui a massacré son ami pour le compte de l’impérialisme devient une solution à des problèmes de sécurité. Prions Dieu qu’il reste éternel alors sinon après ça mort on fait comment pour vivre au Faso

  • Je comprends maintenant pourquoi des avocats ont toujours faim en france , avec 22 ans de mauvais et pas loyaux services. L’ excellence n’ a pas besoin d’ enseigne.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Renaissance de l’institut des peuples noirs : Aux origines du projet
Hausse du prix du carburant : Le Burkina s’enfonce inexorablement dans la crise, selon Ablassé Ouédraogo
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord
Tribune de Moussa ZERBO sur le besoin de grue dans la commune de Bobo-Dioulasso
La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)
« Mesdames et Messieurs, en vos titres et grades, tout protocole respecté », une aberration protocolaire selon l’Ambassadeur Mélégué Traoré
Situation Nationale au Burkina Faso : La Chefferie coutumière s’adresse au peuple
Francophones d’Afrique : « Speak english as well… and honi soit qui mal y pense ! »
Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils
Gestion de la Transition au Burkina : Coris Bank International dément les allégations de Yacouba Isaac ZIDA
« Sauvons Air Burkina », le cri de cœur d’un citoyen
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés