Décès du sous-lieutenant David Tenkodogo : L’hommage de Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, son promotionnaire du PMK

Hommage • jeudi 11 octobre 2018 à 15h51min

Depuis Paris en France, Cheikh Ahmadou Ndiaye, a rendu homme à son promotionnaire du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK), le sous-lieutenant David Tenkodogo. Le jeune officier précédemment en service au 34e Régiment interarmes (RIA) de Fada N’Gourma est décédé suite à l’explosion de son véhicule passé sur une mine improvisée lors d’une mission le 4 octobre dernier sur l’axe Gayéri-Foutouri. Nous publions en intégralité l’hommage de son frère d’arme sénégalais publié sur son blog.

Décès du sous-lieutenant David Tenkodogo : L’hommage de Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, son promotionnaire du PMK

David Tenkodogo, notre bien-aimé, David sache que j’aurais préféré recevoir ce texte de toi plutôt que de te l’écrire. Le destin m’oblige à en être l’auteur alors que les circonstances ne m’en rendent pas digne.

L’esprit défait, sur une avenue que je déteste encore plus, je me dirigeais à un rendez-vous aujourd’hui lorsqu’au même moment tes hommes et toi partiez en renfort à d’autres frères d’armes.

Une mine explosera sous vos pieds.
David, ainsi s’achève ta vie de la même manière que tu l’as menée : toujours au service des autres. Dans vingt jours mon Lieutenant, le 24 octobre, tu aurais eu 24 ans.

Ta mort nous surprend, nous écœure, nous chagrine, nous atterre et nous avons cruellement besoin de pleurer. Nous retenons nos larmes essayant d’être dignes pour ne pas souiller ta mémoire.

Dans nos cœurs en berne rejaillissent nos sept années de souvenirs, où tu apparais tout rayonnant tant tu étais un merveilleux frère. Ta bonne humeur, ta générosité, ton intelligence, ton courage et ta foi demeureront exemplaires puisque tu t’en es allé sans jamais les ternir.

Plus que la promotion 2005 du Prytanée Militaire de Kadiogo, c’est le Burkina Faso et l’Afrique entière qui te sont reconnaissants. La patrie t’a formé pour que tu la serves, aujourd’hui que tu lui as offert ta vie sous les drapeaux, c’est elle et nous qui te dévons tout.

Je ne célébrerai plus mon anniversaire le 20 octobre ; j’attendrai le 24 pour honorer ta naissance. Et si chaque année je n’ai droit qu’à un vœu, sache que c’est pour toi que je le formulerai.

Priant que vos vies soient à la hauteur de ton sacrifice, nous avons le regret, Lieutenant David Tenkodogo, de devoir te dire à un âge si jeune : Rest in peace !
David, maudit soit le jour où nous t’oublierons.

Paris, le 04 octobre 2018.
Cheikh Ahmadou Bamba NDIAYE

Source : https://www.over-blog.com/user/185266.html

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés