Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Jacques Théodore Balima • mardi 9 octobre 2018 à 23h55min
Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a eu une séance de travail avec des membres du bureau exécutif de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le 09 octobre 2018. Code et fichier électoraux, préparation des prochaines élections, Newton Ahmed Barry est allé expliquer sa méthode au « parti du lion ». La visite a permis aux deux parties de taire leurs divergences sur certaines questions.

Le brouillard qui s’était installé entre la CENI et l’UPC semble désormais dissipé. En effet, dans la matinée de ce mardi 9 octobre 2018, Newton Ahmed Barry s’est entretenu, au siège du parti, avec les responsables de l’UPC. Le nouveau code électoral, l’élaboration du fichier électoral pour les prochaines élections ainsi que la préparation de celles-ci ont constitué les trois heures d’horloge d’entretien entre les deux parties. « Comme vous le constatez, nous n’avons pas des visages crispés. Nous avons reçu ce matin l’institution chargée de l’organisation des élections, la CENI. Vous avez suivi dans la presse qu’à un moment donné, nous avions des divergences de vue sur certaines questions. Et comme on le dit, c’est de la discussion que jaillit la lumière », a indiqué Adama Sosso, deuxième vice-président de l’UPC, au sortir de l’entretien.

L’UPC est contre le nouveau code électoral et il l’a dit

Le parti du lion est resté droit dans ses bottes. Il maintient son opposition au nouveau code électoral qui refuse que les Burkinabè de la diaspora puissent voter avec la carte consulaire. Adama Sosso et ses camarades l’ont redit au visiteur de marque. « Nous l’avons rappelé, nous ne sommes pas d’accord pas avec le nouveau code électoral. Mais ils nous ont dit que ce ne sont pas eux qui votent la loi et qu’ils sont chargés de l’appliquer », a ajouté le deuxième vice-président de l’UPC. Face à l’argument opposé par la CENI, le parti de l’opposition a souhaité que tout code qui sera prochainement adopté le soit de façon consensuelle.

L’autre point, et pas des moindres, abordé au cours des échanges est sans conteste l’élaboration du fichier électoral sur la base de l’Office national d’identification (ONI). Là-dessus, Newton Ahmed Barry a convaincu ses interlocuteurs sur le bien-fondé de l’opération. « Nous avons échangé sur toutes ces questions. Ils nous ont expliqué que pour pouvoir faire un fichier électoral, il faut travailler avec ça.
Mais toutes les dispositions qui seront mises en place, s’ils vont pouvoir les déployer, nous sommes sûrs que si ça se passe comme ils l’ont dit, permettront de pouvoir toucher le maximum de personnes étant entendu que l’expérience sera vécue d’abord avec les élections référendaires et s’il y a correction après, nous la ferons ensemble », a précisé Adama Sosso.

CENI et UPC ont donc accordé leurs violons pour la suite du processus électoral. « A ce stade, nous sommes arrivés à nous comprendre et nous sortons de cette salle rassurés que la CENI a pour mission de travailler dans l’intérêt général et nous, à l’UPC, n’avons pas d’objection à les accompagner », a conclu le deuxième vice-président de l’UPC, Adama Sosso.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 octobre à 22:47, par MOUSSA En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    Bonsoir camarades !
    Nous avons reçu une délégation de la CENI, conduite par son président M. Newton Ahmed Barry, ce mardi 9 octobre 2018, au siège de l’UPC, par quelques membres du Bureau Exécutif Central.
    C’est, suite à la conférence de presse des députés du groupe parlementaire UPC tenue le 6 septembre 2018, que le président de la CENI a souhaité rencontrer le parti du lion pour aplanir les différends. Les échanges du jour ont porté sur :

    - les questions du fichier électoral,
    - la plate-forme d’enrôlement proposée par Mr Barry,
    - la crise à la CENI,
    - le vote des burkinabè de l’étranger, etc.

    Au cours des échanges, les représentants de l’UPC ont déploré ne pas comprendre certaines prises de position du président de la CENI sur des questions qui ne sont pas toujours discutées à l’interne, avec ses collègues commissaires. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la publication d’un mémorandum par des commissaires. Le climat qui y est dépeint n’est évidemment pas de nature à rassurer les parties prenantes du processus électoral.
    La plate-forme, selon le premier responsable de la CENI, n’est qu’une proposition et un projet qui sera finalisé dans sa conception le 30 octobre 2018. Le président de la CENI a informé les représentants de l’UPC que, après cette date, le projet sera expérimenté pendant 2 semaines dans la région de l’Est.
    Les nombreuses réserves émises par l’UPC et les réponses qui ont suivi, qui ne rassurent pas notre parti, nous confortent que nous avons raison de ne pas approuver cette réforme.

    Tout de même il convient de saluer cette démarche du président de la CENI. Mur Facebook du deputé Zerbo

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 08:57, par fgh En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

      Le député ZERBO n’est-il pas assez grand pour apporter un droit de réponse à LEFASO.NET s’il estime que l’article de reflète pas la vérité des travaux ? Ou bien c’est vous son porte-parole ? Voyez-vous, vous avez fait tout ce bruit là pour ça seulement ? Il a suffit que vos amis de la CODER se désolidarisent de vos positions et vous vous mouillez la culotte... Continuez seulement...

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 23:01, par kkk En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    La solution de toutes divergences réside dans le dialogue franc et sincère.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 04:45, par Mafoi En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

      J’ose espérer qu’enfin l’UPC va se désolidariser de ces jusqu’au-boutistes que sont le cdp,l’adf/rda et autres qui comptaient sur la carte consulaire pour opérer un hold up électoral à partir de la CI.D’ailleurs l’UPC a intérêt car il y va de sa survie mais avec son président manipulable,il ne faut pas se réjouir trop vite

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 02:10, par X9 En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    Voila, la formule du pdt Gbagbo se revele etre la meilleure, c.a.d asseyons nous et discutons. Les representants de l’UPC a la CENI ont certainement ouvert le feu tres tot sur Barry, et les comptes rendus qu’ils font a leurs responsables des activites de la CENI sont peut etre biaises, donc au finish, la crise.
    Maintenant que c’est "z’yeux dans yeux", la lumiere jaillit. Quand Ablasse est passe a la CENI il s’est dit egalement satisfait des explications de Barry. ALLEZ Y COMPRENDRE !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 07:36, par YIRMOAGA En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    À dire que les deux ténors de l’UPC (Sosso et Zerbo) encore rangés derrière le lion, se séparent par leur satisfaction après la rencontre avec le Président CENI ? Un plus ou moins satisfait et l’autre dans le radicalisme ?
    Si c’est bien pourquoi ne pas reconnaître ? Si Ablasse CODER approuve, ça doit être acceptable non ? Il n,à pas trouve que c’est incliné donc on accompagne tout en améliorant ?
    Zerbo, tu sera pas gagné raison deh ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:04, par HUG En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    C’est un acte à saluer car en toute chose la discussion, la dialogue sincère doivent être la pierre angulaire en toute chose. Bravo au président de la CENI et à l’UPC

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:20, par Peut être moi un jour En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    BRAVO au président de la CENI qui a initié cette démarche louable qu’il faut étendre à l’ensemble des partis politiques intéressés !
    Si Zeph était à cette réunion, les violons n’allaient pas s’accorder aussi vite ! Son absence a fait avancer les choses car les uns et les autres ont parlé librement et la clairvoyance s’est installé !
    Je dis cela, ce n’est pas en particulier pour Zeph, mais c’est en général pour presque tous les chefs de partis. Quand le chef parle avant les autres, en donnant son point de vue, tous ceux qui vont prendre la parole à sa suite ne feront que camoufler leurs propres idées et appuyer l’idée du chef. C’est ainsi que les débats sont menés dans les instances de décision des partis politiques et pire encore à l’AN !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:45, par Bendi En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    Bonjour à tous.
    Que me dites vous ? A ce niveau aussi personne ne sait parmi vous que revendiquer la non application du code électoral à la CENI est un non sens ? L’adoption de ce texte de loi relève du législateur. Promulgué le code devient une loi dont l’application incombe au premier chef à la CENI. Ne pourriez vous pas avant tout ce tintamarre que les uns et les autres ont fait, vous concerter avec la CENI pour une explication de texte. Vous voyez votre rétropédalage relègue vos jérémiades antérieures au chapitre de la mauvaise foi que de l’immaturité. A moins que ça ne soit les deux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:53, par BADO En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    J’ avais de l’estime pour Diabré mais ces derniers temps son parti semble décider à nuire au pays par tous les moyens et ça c’est triste. Qu’il (Diabré) se ressaisisse sinon il va livrer son à l’abattoir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:05, par KARL En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    La vérité finit par jaillir, faites attention avec ce nommé Newton Ahmed BARRY, il est pour le MPP et fait tout pour le gouvernement incompétent MPP.
    A bon entendeur, salut !

    KARL DU FASO

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:07, par fgh En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    C’est ça la démagogie en politique ! Il a suffi que les partis membres de la CODER (et du CFOP aussi pour l’essentiel) se désolidarisent des positions de l’UPC (et des commissaires de l’opposition) sur la CENI pour que ce dernier parti mouille la culotte et fasse "arrière toutes". A l’UPC, on sait très bien que la CENI n’a rien à voir avec le vote de la loi portant code électoral et qu’il ne sert à rien de rappeler au Président de cette institution qu’on n’est pas d’accord avec ladite loi...Ça ne changera rien. Maintenant que ceux qui les ont envoyés les représenter à la CENI rentrent dans les rangs, ce sont les commissaires de l’opposition qui ont désormais leur honte affichée comme dard au front !
    Le plus utile de tout cela c’est qu’on avance..., avec le code électoral actuel.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:55, par RAOGO En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    BJR MR DE L’UPC ! C’ EST PAR LA QU’IL FALAIT COMMENCER, AU LIEU DE S’OPPOSER POUR CE QUI NE VIENT PAS DE VOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:23, par La course au pouvoir En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    « Nous l’avons rappelé, nous ne sommes pas d’accord pas avec le nouveau code électoral. Mais ils nous ont dit que ce ne sont pas eux qui votent la loi et qu’ils sont chargés de l’appliquer », a ajouté le deuxième vice-président de l’UPC. Face à l’argument opposé par la CENI, le parti de l’opposition a souhaité que tout code qui sera prochainement adopté le soit de façon consensuelle.

    Essayez de nous convaincre que le militant lamda de l’UPC ne sait pas que la CENI ne vote pas la loi mais est chargée de l’appliquer

    L’autre point, et pas des moindres, abordé au cours des échanges est sans conteste l’élaboration du fichier électoral sur la base de l’Office national d’identification (ONI). Là-dessus, Newton Ahmed Barry a convaincu ses interlocuteurs sur le bien-fondé de l’opération. « Nous avons échangé sur toutes ces questions. Ils nous ont expliqué que pour pouvoir faire un fichier électoral, il faut travailler avec ça.

    Et c’est tout !?
    L’UPC a cherché à détruire quelqu’un pour quelque chose qu’il pouvait comprendre aussi simplement que ça !
    C’est plutôt très cynique.

    Ou plutôt qu’on était aveuglé par l’outrecuidance de NAB de répondre à Zeph.
    Sachons raison garder face à notre "ego"

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:00, par SAA En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    merci à vous monsieur Adama Sosso et Zerbo de nous faire comprendre que tout le bruit autour de la CENI était du à votre incapacité de comprendre le fonctionnement et de la CENI et de l’Assemblée Nationale.
    Voyez-vous, il n y a pas de honte à se former. ZEPH, inscrivez plutôt la formation de vos militants en lieu et place des marches meeting.
    Tout ce boucan pour rien.
    Comme l’a dit un internaute, l’absence de ZEPH et Raby Yaméogo est très diplomatique car ces derniers ne pouvaient pas fixer les caméras pour dire « Nous l’avons rappelé, nous ne sommes pas d’accord pas avec le nouveau code électoral. Mais ils nous ont dit que ce ne sont pas eux qui votent la loi et qu’ils sont chargés de l’appliquer », a ajouté le deuxième vice-président de l’UPC. Face à l’argument opposé par la CENI, le parti de l’opposition a souhaité que tout code qui sera prochainement adopté le soit de façon consensuelle.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:32, par LE RUSSE En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    Franchement Diabre me fait pitié, comment un intellectuel comme toi ne peut pas savoir que le mensonge ne peut plus prospérer au Faso ? Faite la comptabilisation et vous verrez que toutes les lignes de défense de Diabre s’appuie sur de la délation et Zerbo avec sa grande bouche est vraiment un bon griot pour défendre ses complots.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:57, par Minute En réponse à : Processus électoral : Newton Ahmed Barry et l’UPC accordent leurs violons

    Mon ami, Rabi était bel et bien la-bas. Seulement comme ça fait pitié, lui, il s’est mis de côté et laisser les autres s’enliser dans l’erreur. Tout ce brouhaha pour ça ! C’est lamentable ! On sent l’amateurisme. Pourtant, c’est eux qui veulent toujours donner des leçons. Churrrrr ! Carrissa !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
Marche du 29 novembre 2018 : Paul Kaba Thiéba charge les organisateurs
CHRONIQUE DU GOUVERNEMENT : Pour un secteur plus compétitif et plus professionnel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés