Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Présidence du Faso : la nouvelle équipe du Conseil supérieur de la communication chez Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Multimédia • • jeudi 23 août 2018 à 23h45min
Présidence du Faso : la nouvelle équipe du Conseil supérieur de la communication chez Roch Kaboré

Après sa prestation de serment, le 3 août 2018 devant le Conseil constitutionnel, suivie de son installation officielle le 9 août, le nouveau Collège des conseillers du Conseil supérieur de la communication (CSC) a été reçu en audience, ce jeudi, 23 août 2018, au palais présidentiel, Kosyam, par Roch Kaboré. Cette visite visait principalement à présenter les membres du nouveau Collège au président du Faso.

« Le président du Faso nous a fait l’honneur de nous recevoir. Comme vous le savez, nous sommes le nouveau Collège qui compose le Conseil supérieur de la communication. C’est donc une visite de courtoisie et de présentation des membres », a confié, à sa sortie d’audience, le président du CSC, Mathias Tankoano.
Aussi avoue-t-il être venus, lui et sa délégation, prendre conseil afin que puisse être accomplie, pour le bonheur de la démocratie burkinabè, la mission qui leur est assignée. « Le président du Faso, de par la Constitution, est le garant du bon fonctionnement des institutions de la Républicaine.

Le CSC étant une de ces institutions, il était de bon aloi pour nous, de venir solliciter son accompagnement, ses conseils et ses orientations pour que nous puissions le placer dans le concert des institutions républicaines, et surtout pouvoir accomplir notre mission dans le plus grand bonheur du peuple et de la démocratie burkinabè », a poursuivi le premier responsable de l’institution chargée de la régulation des médias au Burkina Faso.

Mathias Tankoano, à la sortie d’audience du nouveau collège du Conseil supérieur de la communication (CSC).

Pour M. Tankoano, la nouvelle équipe dirigeante du CSC se doit de fonctionner autrement. De ce fait, elle a besoin de l’appui du chef de l’Etat et de celui de son gouvernement. D’où leur satisfaction d’avoir eu oreille tentative auprès du président du Faso.
« Nous devons repartir sur de nouvelles bases. Pour cela, il fallait qu’en tant que premier responsable du pays, il puisse nous dire, de vive voix, que nous pouvons compter sur lui ; c’est ce que nous avons obtenu ce matin », a ajouté le président du CSC.

Pour l’heure, fait remarquer Mathias Tankoano, en plus des axes inscrits dans le plan d’action de l’institution (2017-2021), il est impératif de ramener la sérénité au sein de la maison. Pour ce faire, un comité ad hoc (composé de cinq conseillers) a été mis en place, et serait déjà à l’œuvre afin d’écouter le personnel, faire un état des lieux, puis des recommandations.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
Rentrée publicitaire 2018 : « Publicitaires associés » veut assainir le secteur de la communication au Burkina
Nuit des TIC 2018 : Le fondateur du portail Lefaso.net, Dr Cyriaque Paré, primé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés