Santé : Un atelier de formation pour mieux prendre en charge les personnes vivant avec un handicap mental

LEFASO.NET | Milaine Goretti Tiendrebeogo • mercredi 16 mai 2018 à 23h34min

Renforcer les connaissances et les compétences des acteurs œuvrant dans l’offre de santé mentale sur les droits humains, c’est l’objet d’une formation qui s’est ouverte le 15 mai 2018 à Ouagadougou. L’objectif du présent atelier de formation organisé par Christoffel Blendin Mission est d’améliorer la qualité de la prise en charge des personnes souffrant de handicap mental.

Santé : Un atelier de formation pour mieux prendre en charge les personnes vivant avec un handicap mental

Les acteurs œuvrant dans la promotion des droits des personnes en situation de handicap mental, désirent renforcer leurs connaissances et compétences en prise en charge médicale, psychosociale et juridique des personnes vivant avec un handicap mental. C’est dans cette optique que s’est ouvert un atelier de formation à Ouagadougou et qui sera basé sur l’outil Quality Right de l’Organisation mondiale de la santé. En effet, du 15 au 18 mai 2018, 25 personnes issues des ministères en charge de la Santé et de l’Action sociale mais aussi de la société civile seront formées de manière à obtenir plus de rudiments en ce qui concerne les offres de santé mentale.

Participants à l’atelier de formation

Cette formation, qui entre en droite ligne des recommandations de l’OMS qui invite les pays à protéger les droits et la dignité des personnes en situation psychosociale, intellectuelle ou cognitive, a pour objectifs, selon Christoffel Blendin Mission, d’améliorer la qualité de la prise en charge des personnes souffrant de handicap mental, améliorer les connaissances des acteurs du projet sur les droits des personnes en situation de handicap mental mais aussi outiller les acteurs concernés sur le Tools kit du programme Quality Right de l’OMS.

Vue d’ensemble de quelques participants à l’atelier de formation

Au cours de ces quatre jours de formation, plusieurs thématiques seront abordées. Il s’agit entre autres des droits de l’Homme ; la relation entre les différents droits, les violations des droits de l’Homme ; le respect, la protection et la mise en œuvre des droits de l’Homme ; la convention relative aux droits des personnes handicapées.
À la sortie de cette formation, il est attendu des acteurs une bonne appréhension de la prise en charge des patients atteints de maladie mentale, de manière à leur procurer un traitement convenable, tout en respectant les droits de l’Homme. En rappel, le Burkina Faso est le deuxième pays, après la Tunisie, à abriter une formation sur les offres de santé des personnes vivant avec un handicap mental. Le docteur Francine Ouédraogo, secrétaire générale du ministère de la Santé, estime que cette formation contribuera à améliorer le bien-être de la population sans aucune distinction.

Milaine Tiendrebeogo
Lefaso.net

Portfolio

  • Photo de Famille

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés