Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Economie : Ecobank lance le « club Emeraude » pour aider les entreprises locales à développer leurs activités

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • mercredi 16 mai 2018 à 13h04min
Economie : Ecobank lance le « club Emeraude » pour aider les entreprises locales à développer leurs activités

Le 27 février 2015, le groupe Ecobank installait le club SME de Ecobank Burkina. L’objectif est d’accompagner sa clientèle, notamment les petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance. De 59 membres au départ, le club a atteint 124 membres au 31 décembre 2017. Environ 19 milliards de francs CFA ont été distribués à ces membres en termes de crédits, entre 2015 et 2017, pour développer leurs activités. Au regard du succès de cette première initiative, les grandes entreprises ont demandé à y adhérer. Ecobank a donc décidé de réaménager le club pour l’élargir aux grandes entreprises locales. De ce fait, il a été renommé Emeraude club. Le lancement officiel dudit club s’est déroulé le 14 mai 2018, à l’hôtel Laïco de Ouaga 2000.

Les Petites et moyennes entreprises (PME) occupent une part importante de l’économie des pays africains. Malheureusement, elles sont souvent confrontées à des difficultés de plusieurs ordres qui freinent le plein exercice de leurs activités et donc de leur développement. Le groupe Ecobank a décidé d’apporter sa contribution pour pallier ces difficultés. Ainsi, il a décidé de les réunir au sein d’un club dénommé « club SME »pour les aider à développer leurs activités. De 59 membres au départ, elles ont atteint 124 en fin décembre 2017.

le partenariat se poursuit entre Ecobank et la Maison de l’entreprise du Burkina

Trois ans de cheminement commun ponctué par un programme varié, des partages d’expériences, des formations, une mise en réseau, une ouverture vers d’autres marchés et un accompagnement financier dans le cadre du développement des activités des entreprises membres. Ces succès ont conduit d’autres types d’entreprises à demander à adhérer à ce club. D’où le changement de dénomination pour se conformer à la nouvelle dimension de l’initiative. « Pendant trois ans, on a accompagné ces entreprises, il y a eu un engouement. Nos clients qui sont de grandes entreprises ont demandé à adhérer au club. C’est pourquoi nous avons décidé de réaménager le club, de l’élargir à la clientèle des grandes entreprises locales et nous l’avons renommé Emeraude club », a expliqué Marie-Jeanne Yago, directrice de la banque commerciale d’Ecobank.

Damase A. Myaouenuh est le Président-directeur général de la Grande imprimerie du Burkina

C’est le 14 mai 2018 que ce changement de dénomination a été acté à travers le lancement officiel du club Emeraude dans la somptueuse salle Waongo de l’hôtel Laïco sis à Ouaga 2000.Le club Emeraude est un concept réaménagé, bâti à partir du club SME qui vise à construire la fidélisation de la clientèle afin de hisser Ecobank comme la banque de référence pour les PME et grandes entreprises locales au sein de toutes les filiales du groupe Ecobank. Le club se donne pour objectifs :l’élaboration d’un programme de prise en charge spécifique des membres du club ;l’appui dans le renforcement des capacités techniques, le développement de leurs activités et l’élargissement de leur secteur d’intervention ;la fidélisation de notre clientèle pour le développement et le renforcement d’un partenariat mutuellement bénéfique.

Lancé en 2015, le club SME regroupait au départ 59 membres, tous de petites et moyennes entreprises avec un fort potentiel de croissance. L’initiative a vite suscité de l’engouement et au bout de trois ans. « Au bout de trois ans, on s’est rendu compte que l’initiative avait rencontré beaucoup de succès et qu’il y avait un segment de clientèle qui n’était pas couvert et qui pouvait entrer dans le club. Ce segment de clientèle en particulier, ce sont les grandes entreprises locales (par différenciation avec les multinationales).

Egounlety Patrick Gaetan, responsable groupe PME PMI et chaine des valeurs

On s’est dit que c’est intéressant de les intégrer parce qu’elles ont les mêmes problématiques que les PME/PMI, mais surtout on avait remarqué que souvent les PME/PMI étaient les clientes de ces grandes entreprises. Donc, vu le succès de la première initiative, on a décidé d’élargir le club à ces grandes entreprises pour inclure non seulement les PME/PMI, mais également les grandes entreprises locales », a précisé Cheick Travaly, directeur général d’Ecobank Burkina.

Le service financier seul ne convient plus aux PME. Et les banques doivent donc aller au-delà et offrir du service non-financier, notamment le renforcement de capacités, la connexion des clients exerçant dans des domaines complémentaires entre eux de sorte à créer une chaîne entre clients de la banque. Le lancement du club Emeraude s’inscrit dans ce sens. « Les banques ne peuvent plus rester cloitrées au service financier. Les petites et moyennes entreprises et les grandes entreprises locales ont besoin d’un service au-delà du service financier.

Cheick Travaly (Ecobank) et Boukary Sawadogo (Centre de gestion agréé de la Maison de l’entreprise) procédant à la signature de partenariat

Pour le faire, nous ne pouvons pas attaquer tous les clients ; nous avons créé un club dans lequel nous allons avoir l’opportunité de canaliser ces clients, de leur donner du renforcement de capacités, de les amener à accroître leur business, cela pour leur bénéfice et pour notre bénéfice. À travers le groupe, on a déjà lancé le club à Dakar, au Kenya et par le passé, avec le club SME qu’on avait, on a vu des entreprises qui sont passées du simple à quinze fois leur rendement initial. Ça veut dire que nous avons fait un travail avec succès et cela nous motive à l’étendre maintenant aux grandes entreprises locales », a confié Egounlety Patrick Gaetan J., responsable groupe PME/PMI et chaîne des valeurs.

Damase A. Myaouenuh est le président-directeur général de la Grande imprimerie du Burkina. Il était membre du club SME et désormais membre du club Emeraude. Il n’a pas manqué de saluer l’initiative de connecter et d’accompagner les PME afin de les aider à développer leurs activités. « C’est une idée innovante. Je crois que si nous les opérateurs économiques, nous nous organisons avec Ecobank, il n’y a pas de raison de ne pas avancer, surtout les jeunes. Il faut pousser la jeunesse à monter. Si nous poussons la jeunesse à monter avec Ecobank, ça va être une bonne chose et notre pays va avancer. Ce qu’Ecobank vient de faire est une idée innovante qu’il faut apprécier, accepter et accompagner », a-t-il lancé.

En trois ans (2015-2017), ce sont quelque19 milliards de francs CFA qui ont été distribués aux membres, en termes de crédits, pour développer leurs activités. Et pour atteindre ces résultats éloquents, Ecobank a pu compter sur ces partenaires techniques, principalement Maison de l’entreprise du Burkina. D’ailleurs, les deux structures ont procédé à la signature dela convention de partenariat au cours de la cérémonie de lancement du club Emeraude. Toute chose qui permettra aux entreprises burkinabè de bénéficier d’outils essentiels leur permettant de bien conduire leurs activités.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
Commerce hors-UEMOA : Des opérateurs économiques sensibilisés sur les procédures règlementaires
Commercialisation du sésame : Comment tirer le meilleur profit de la filière ?
Salon de l’élevage du Burkina (SABEL) : Un cadre pour promouvoir la compétitivité du secteur
Projet de recensement fiscal : Les agents recenseurs ne sont pas d’accord avec la rémunération fixée
Dialogue Etat/secteur privé : Un cadre d’échange pour booster l’industrie et l’artisanat au Burkina Faso
Journées commerciales des produits bio-équitables : Les acteurs satisfaits de la première édition
Banque mondiale-MINEFID : Un accord de financement du projet d’interconnexion électrique régionale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés