Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • lundi 14 mai 2018 à 17h50min

La Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain (FOSAPA), démembrement de la Fondation turque Aziz-Mahmud-Hudayi, a fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions de francs CFA. Cette initiative, selon les organisateurs, entre dans le cadre du Ramadan 2018.

Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

« Chaque année, la FOSAPA, avec ses partenaires basés en Turquie, procède à la distribution de vivres aux personnes vulnérables ». Ce sont en ces termes que le président de la Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain (FOSAPA), Remzi Seker, a justifié l’action de sa structure.
Par ailleurs, il a indiqué que pour cette année, la FOSAPA compte toucher 3 150 personnes à travers le pays, sur 60 sites de distribution. Ainsi, chaque bénéficiaire reçoit un kit composé de deux boîtes de tomate de 800g, un carton de spaghetti, un sac de riz de 10 kg, un sac de farine de 5kg, un bidon d’huile de 2 litres, un sac de sucre de 5 kg. Selon les initiateurs, le coût global de ce don est de 150 000 euros, soit 98 millions 250 mille francs CFA. A Ouagadougou, les points de distribution sont les lycées privés Madina international garçons et filles, respectivement dans les quartiers Balkuy et Cissin.

Appréciation et recensement des bénéficiaires

Dans la matinée de ce lundi 14 mai 2018, les cours au lycée privé Madina international filles de Cissin étaient perturbés, car c’est dans la cour de cet établissement que la distribution a eu lieu. Tout souriant, le vieux Karim Kouanda, qui bénéficie pour la première fois du geste de la FOSAPA, nous confie que c’est « une très bonne initiative » et il pense que « ce mois de Ramadan va bien se dérouler ». Pour tous les bénéficiaires approchés, ce sont les mêmes mots : remerciements et bénédictions à l’endroit des donateurs.

Le président, Remzi Seker

Le jour précédent, au lycée privé Madina international garçons de Balkuy, la même ambiance était au rendez-vous. Les bénéficiaires s’alignaient et présentaient un ticket qui donnait droit à un kit de vivres.

Dans les deux lycées, 700 kits ont été remis aux personnes inscrites sur la liste. À en croire les organisateurs, un communiqué a été lancé auparavant, invitant toute personne intéressée par ce don à bien vouloir s’inscrire. C’est suite à l’inscription que les tickets ont été attribués. En plus du don de vivres, la fondation organise des séances de rupture collective de jeûne, durant le mois de Ramadan. Pour l’année 2018, « nous avons choisi 30 endroits sur toute l’entendue du territoire national qui pourront contenir plus 20 000 personnes chaque soir pour la circonstance », a indiqué le président Remzi Seker.

Présentation de la FOSAPA

Le vice-président, El hadj Noufou Sawadogo

La FOSAPA est une ONG qui a été créée en 2008 au Burkina Faso. Selon le vice-président, El hadj Noufou Sawadogo, la fondation intervient dans plusieurs domaines tels que l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement. « Pour ce matin, il est question de l’aide alimentaire. Depuis 2008, chaque année, la FOSAPA essaie de réunir les plus démunis pour donner des kits alimentaires », a-t-il expliqué.
Il faut rappeler qu’à chaque mois de Ramadan et à la fête de Tabaski, la fondation fait parler son cœur à travers des dons de vivres.
En Afrique, cette ONG a été créée premièrement au Burkina Faso. Par la suite, elle a vu jour dans les pays tels que la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Mali.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

  • Remise symbolique

Vos commentaires

  • Le 14 mai à 21:49, par IMAM En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

    Islam voilà une religion qui prédispose et soumet l’esprit à la mendicité et à la misère divinisée

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 08:45, par Finderecréation En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

    Faut pas qu’on les habitue avec les dons, mais plutôt, les apprendre à faire quelque chose. Ces 98.000.000 pouvaient en un premier temps servir à construire un centre d’apprentissage, et cette femme qui se fait malheureuse dans sa charrette pourrait apprendre à coudre ou à tricoter ou encore à natter ou tressez au lieu de les nourrir une semaine ou quelques jours. Il y a une que je vois trainer dans les feux avec son vélo charrette, et qu’on voit à moto charette dans les cérémonies de fourri ou baptême. Moi j’ai eu mon propre oncle maternel au village qui était handicapé, mais n’a jamais connu la route de la ville pour venir mandier. Paix à son âme, il était marié à deux femmes et a eu plusieurs enfants. Il a vécu plus de 80 ans, et parmi ses enfants, il y a une enseignante, une secrétaire, un policier et d’autres en C.I., des commerçants. Pendant les vacances, nous on partait au partait au village et il rampait cultiver au tour de la concession ou encore il était dans sa forge pour fabriquer les dabas, ou encore les gens lui amènent leurs arachides pour qu’il décortique, les tisserands lui apporte les bandes tissés pour qu’il coude les pagnes tissés à la main, il faisait aussi le rebutages. Il était trop occupé. Il y a certains parents même qui encourage leurs parents handicapés dans la mendicité en les amenant dans les grandes villes pour qu’ils mandissent. Et, il ne faut pas voir les portables tactiles que certains handicapés et garibous manipulent étant assis sur leurs charrettes que nous même on ne peut pas avoir. Il faut plutôt qu’on songe aux prisonniers, aux orphelinats, aux personnes malades, par ex. ceux qui ont l’insuffisance rénale et leurs maris ou leurs femmes les ont fuit en laissant les enfants à leur charge, surtout certaines femmes qui se retrouvent chez les guérisseurs et raconte leurs souffrances en pleurant, ces fuites de responsabilité de leurs maris, ceux qui ont perdu la vu ou les très très vielles personnes qui n’ont pas de progénitures. Il y a des aveugles, s’ils avaient la vue et que ce sont les pieds qu’ils n’en ont pas, ils allaient sauter de joie. Chacun cour pour venir à Ouaga à cause de ces genres de dons éphémères et corruptibles qui va jamais les arranger n’en parlons pas de la sociétés, sauf pour les amener à se convertir par intérêt. Ceux qui offrent ces dons-là, eux ils n’ont pas de personnes vulnérables chez eux dans leurs pays ? Vise-versa Qu’est-ce que le Burkina donne en retour à ces pays pour leurs personnes vulnérables pour les détourner vers notre religion tradition (l’animisme). On ne doit pas demeurer esclaves des autres en religion qu’en nourriture. J’ai honte. Ces gens, si on ne prend pas l’initiative de leur appendre à faire quelques chose, qu’on les regarde et les laisser comme çà car ils sont dangereux.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai à 10:25, par IMAM En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

      Tout ce qui passe par l’islam a pour but le maintien avoué ou inavoué des masses musulmanes dans la cage islamique, l’islam n’a jamais été ni pour l’émancipation au sens propre du terme ni pour le progrès en dehors du moule islamique raison pour laquelle ses financements s’accentuent toujours sur les constructions des mosquées, madrassa, pèlerinage et aussi des armes pour combat ordonné par Allah dans le CORAN contre les non musulmans voilà pourquoi partout où l’islam s’installe et s’applique l’on récolte la misère sociale, l’ignorance à outrance et la barbarie

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai à 12:56, par Un béneficiaire En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

      Merci pour votre interpellation. Mais sachez que la FOSAPA intervient dans plusieurs domaines notamment dans l’éducation,la santé et la formation professionnelle. Aujourd’hui on dénombre 5 lycées construits et gérés par la Fondation. Parmi ces lycées , il y a un qui est réservé uniquement aux orphelins. De plus elle a un centre de santé à Ouaga . Elle effectue égalemment des visites dans les centres de santé où elle donne des aides.

      Répondre à ce message

      • Le 15 mai à 13:49, par IMAM En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

        Cite nous les noms de ces réalisations et l’on verra qu’ils seraient tous liés près ou de loin au prosélytisme islamique ou à la promotion de l’islam et si quelque bonheur humain pouvait passer on l’aurait su de part son monde qui nous entoure, d’ici là il n’y a que misère sociale, barbarie mentale et physique bref en un mot l’islam n’a jamais émancipé aucun peuple pour son bonheur, tous les peuples qui adoptent l’islam et le cultive une comme référence morale et intellectuelle finissent toujours dans les malheurs

        Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 12:28, par Jeunehomme En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

    Nous ne sommes pas en temps de catastrophe, mais, pourquoi çà. Moi, je salue pas cette initiative parce que vous contribuez à rendre paresseux une certaine couche sociale de notre pays. Ce qu’ils connaissent, c’est tendre la main. Pas du tout bon.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 12:52, par  !!!!!! En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

    ALLAH GARIBOU wenna locké
    Toujours entrain de vivres de dons de restes comment voulez vous inculquer les bonnes manières l’esprit de leadership aux gens alors que vous les habituer à mendier et Allah wenna songdo

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:59, par Kirikou En réponse à : Ramadan 2018 : l’ONG FOSAPA fait un don de vivres d’une valeur de 98 millions F CFA

    Est-ce que vous savez que la ponré que vous offrez les sacs de riz-là est plus riche que certains d’entre vous. Vous ne les connaissez pas d’abord. Allez trouver les nécessiteux ailleurs. Elle vaut mieux qu’elle a la vue et les mains. Je me joint au n°2 pour raconter un fait. Il y a une femme qui se promenait dans les bureaux avec une sonde plongée dans un sachet qu’elle tenait, la tête à moitié rasée et elle mandiait. Même au 1er étage, elle tremblait pour monter les escaliers malgré elle, et elle avançait comme quoi elle est hospitalisée à Yalgado et on lui a ddé de faire des examens de radio à Chyphra, alors elle n’a rien, elle n’a pas de parents ici.et elle sollicite de l’aide. Chaque semaine elle venait. Un jour, moi je l’ai aperçu sur le pont Kadiogo. bien habillée, coiffée d’un joli foulard et la façon de vitesse que celle-là était mise à l’aise et elle marchait-là, même un cycliste ne peut pas la dépasser. Et après çà, un jour encore elle vient dans notre service, si chacun la voit, il tourne son visage parce que les gens en avaient marre d’elle. Quand moi je lui ai dit que c’est pas elle que j’ai aperçu avant hier sur le pont Kadiogo et elle marchait correctement làbà, et aujourd’hui elle vient trembler devant nous et marchait difficilement, fallait pas voir sa réaction. Elle qui parlait dans sa gorge là, elle a commencé à parler haut et fort et c’était sa vrai voix, elle sautillait pour me taper et elle a craché sur moi mais fort heureusement quand elle tempêtait moi je m’était éloigné d’elle. Et tout le monde s’est rendu compte que c’était une fosse malade. Les hommes on pris le devant des choses et l’ont menacé et insulté et les vigiles sont venus la traîner sortir hors du service et elle luttait avec les deux vigiles. Depuis ce jour, elle n’a plus mis pied dans notre sevice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés