Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 14 mars 2018 à 11h30min
Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

Un collectif de chercheurs estime qu’il faut mettre balle à terre dans la lutte contre le terrorisme. Ils s’adressent notamment à l’Etat français, car estiment-ils, la rhétorique martiale qui prévaut au Sahel où la France est engagée dans les opérations de lutte anti-terrorismes, a montré ses limites. L’un des signataires de la tribune a expliqué cette position sur les mondes de RFI. Il s’agit de Mathieu Pellerin, chercheur au Centre Afrique de l’Institut français pour les relations internationales.

« La menace ne cesse de s’étendre géographiquement et d’être de plus en plus létale. Sans compter qu’au-delà de l’attaque de Ouagadougou (…), il faut aussi observer comment les groupes jihadistes évoluent, et actuellement ils étendent progressivement leur influence vers le Sud, l’est et l’ouest du Burkina Faso, le sud du Mali. Donc la stratégie en tout cas montre ses limites et peut-être qu’il serait bienvenu d’imaginer d’autres options », a expliqué Mathieu Pellerin interrogé par RFI.
Le chercheur note que la stratégie de la France qui tend à responsabiliser les forces armées et de police nationales dans le cadre du G5 Sahel est une bonne approche. Mais relativise-t-il, la France devrait laisser aux Etats africains « la possibilité de définir ce qu’est la stratégie à l’égard de ces groupes ».

Plus loin, celui qui est chercheur au Centre Afrique de l’Institut français pour les relations internationales avance que les actions perpétrées par ces groupes armés, ne relèvent pas forcément du djihadisme. Les questions sociales, économiques ou communautaires ne sont pas à éluder. Autrement dit, les questions de développement de certaines portions du territoire, la reconnaissance et la prise en compte de certaines communautés qui s’estiment oubliées, ne sont pas à négliger. De ce fait, il se demande bien pourquoi l’on refuse « obstinément de parler avec eux ».

Les pourparlers ne sont pas à exclure dans la lutte contre le terrorisme, tant les stratégies jusque-là mises en œuvre ont montré leurs limites. Les terroristes faisant preuve de résilience à toute épreuve. « Soit vous ciblez le plus haut niveau hiérarchique de l’organisation, et à ce moment-là, vous rentrez dans une discussion et un processus de négociation en vue de démobiliser tout le groupe, ou alors vous négociez simplement avec des branches de ce groupe afin de le diviser et ensuite de l’affaiblir militairement. Donc on peut négocier avec tout le monde, le tout c’est d’avoir la volonté politique à la base, de ne pas éprouver de blocage de la part éventuellement d’autres Etats. Mais voilà, cela relève de choix souverains des Etats », conseille Mathieu Pellerin.

Mais comment négocier avec des terroristes, se demandera-t-on. Pour le chercheur, il faut leur parler pour savoir. Des revendications du départ des forces internationales, des révisions touchant à la laïcité, à la charia ? Il faut parler pour savoir.
Pour ce qui est du corps combattant de ces groupes qui continuent d’endeuiller les Etats du Sahel qui sont plus que jamais engagés dans un cercle infernal de dépenses militaires, alors qu’ils doivent également consacrer leurs maigres ressources à la lutte contre la pauvreté, Mathieu Pellerin croit en des options classiques, comme la réintégration civile. « C’est quelque chose qui peut aussi être envisageable », estime-t-il.

En tout cas pour lui, il faut changer de fusils d’épaules. Explorer d’autres stratégies. La lutte contre le terrorisme ne saurait se limiter à la seule option militaire. Elle n’est pas à exclure certes, mais il n’y a pas que les kalachnikovs pour désarmer son adversaire.

Synthèse de Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Mathieu Pellerin est chercheur associé au sein du programme Afrique subsaharienne de l’Ifri. Ses travaux de recherches portent depuis 2010 sur le Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso), le Lac Tchad et Madagascar. Il est également rédacteur en chef adjoint de la revue Sécurité & Stratégie.

Vos commentaires

  • Le 13 mars à 17:21, par Zangoté En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Moi je propose la mise à prix des têtes pensantes et chefs terroristes. Tout le monde sait que pour moins de 300 000FCFA ils arrivent à recruter et que le plus souvent ce sont les jeunes et les plus démunis qui sont utilisés pour les attaques suicides. Promettez 500 millions de francs CFA à celui qui nous ramènera Iyad Ag Ghali mort ou vif et vous verrez que ce ne sera qu’une affaire de semaines. Il faut soigner le mal par le mal en créant une sorte de pirates du désert pour nous capturer ces mécréants morts ou vifs. Tout le monde sait que ces gens se servent de la pauvreté pour sévir. Alors disponibilisez rien que la moitié du budget du G5 Sahel et avec ces pirates du désert vous aurez des résultats plus probants. Les mêmes recrus se retourneront contre eux et nous fourniront du beau travail.Le hic est que les gens ne jouent pas francs jeu dans cette histoire de lutte contre le terrorisme à tel enseigne qu’on se demande vraiment à qui profite le crime !

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 07:28, par Une femme au foyer En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Je suis du même avis que vous ZANGOTE. Le mal par le mal ! Il recrutent en utilisant la pauvreté des populations. Mettons aussi leur tête à prix et on les aura !

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:03, par AQPC ? En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Totalement d’accord avec votre analyse, surtout la dernière partie : « ....Le hic est que les gens ne jouent pas francs jeu dans cette histoire de lutte contre le terrorisme à tel enseigne qu’on se demande vraiment à qui profite le crime ! »

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:31, par Ouedraogo Oumarou En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Tout à fait d’accord avec M. Zangoté.
      Regardez du côte des USA. Le système sécuritaire américain est très pragmatique. Quand vous regardez comment ils procèdent avec les groupe de narcotrafiquants, le terrorisme et le grand banditisme c’est toujours de la même façon. Ils ne cherchent pas à éradiquer parce que c’est impossible. Ils cherchent à contrôler, maitriser les groupes et les réduire à leur plus bas niveau d’influence possible. Pourquoi on ne procède pas ainsi ?
      Il faut infiltrer un des groupes djihadiste du sahel que l’on va financer et les opposer aux autres groupes. Avec peu d’argent, on peut diviser des frères djihadistes, opposer des bandits associés, Crée la zizanie entre eux. On met certaines têtes à prix. Le salopant de gali quoi là même, mettez sa tête à prix même à 1 milliard de FCFA et vous verrez le résultat. L’ANR doit pouvoir infiltrer tous les réseaux de trafic au désert : tabac, armes, drogue, enlèvements pour être à la fois acteur et régulateur de tout ce trafic illicite qui a toujours gangréné le désert depuis la nuit des temps.
      C’est l’unique solution à ce problème. Il faut arrêter de croire que tout est soit noir soit blanc. Tant que l’état ne se décidera pas à se salir un peu les mains, on va continuer à endeuiller des familles dans ce pays.
      Le G5 dans sa configuration actuelle n’est pas une solution. Ce qu’il fallait mettre sur place c’est plutôt une sorte d’Agence de renseignement G5. Avec une équipe de renseignement suréquipée et une unité d’élite et d’action super formée en mesure d’intervenir dans tout le sahel.
      Bref, mais je crois que beaucoup de nos securocrates ont déjà proposé cette formule à nos présidents, qui certainement ont remisé cela dans les placards pour suivre la politique française qui tient à garder le pouvoir du renseignement dans le sahel.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:36, par Raso En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Comment peut-on négocier avec des gens qui veulent s’adonner librement aux traffics de drogue, esclaves, otages, ... ? Négocier veut dire que les états les laissent faire ce genre de choses ce qui est inconcevable.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:42, par la loupe En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    C’est beau pour être vrai. Parlez avec eux pour nous. Que voulez-vous dire même ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:51, par Dosso En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Mr PELLERIN n’est pas un chercheur, les djihadistes veulent islamiser tous les états de l’Afrique de l’ouest, toutes les constitutions seront abandonnées pour appliquer la charia, voilà leur demande. Vous voulez que nous abandonnons nos coutumes et nos religions autres que l’islam. Que le meilleur gagne, la lutte prendra le temps qu’il faut, mais individuellement et collectivement nous n’allons pas céder à leur demande.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:56, par Bouakai En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    C’est en nous coalisant avec la France et les USA dans une guerre qui ne nous regardait pas que nous sommes maintenant visés par le terrorisme : le complice de ton ennemi est ton ennemi. Donc, sortons de ces relations floues avec la France. Quittons le G5. Faisons une enquête et un dialogue sérieux avec les populations du nord de notre pays, et vous verrez, automatiquement les choses rentrerons dans l’ordre.
    Sinon, laisser la France nous dicter ce qu’il faut faire (guerroyer, G5, etc.), et nous engager aveuglement dans cette rhétorique guerrière, ne nous mènera qu’à notre perte, on ne sortira jamais gagnant d’une telle stratégie. En France par exemple depuis les attaques de Charlie Hebdo Hollande et autres ont dit que la France était en guerre, et alors jusqu’aujourd’hui, vous avez les militaires français déployés sans repos sur tout le territoire jusqu’aujourd’hui. Le pays est en guerre avec cela. Jusqu’à quand ?
    Nous on ne veut pas entrer dans cette engrenage ici. Cessons donc cette logique française et ces collaborations nuisibles avec la France. Ayons confiance en nous-mêmes. Et développons notre propre stratégie nationale de survie.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 19:57, par Fasoman En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Tres bien dit. La france est la source a nos problems avec les terroristes presentement.
      Il est grand temps que l’Afrique lache cette France mediocre - sinon nous resterons toujours dans le garibouyage
      et victime du terrorisme.

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 23:38, par Un fils de Solenzo En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Vous êtes hors game sur toute la ligne. Entre la force Barkhane, G5 etc... et le terrorisme, qui est venu trouver qui ? Les différentes forces de lutte existe parce que le terrorisme existait. Ces gens ne veulent pas du bien des populations ; pourquoi ne créeront ils pas leurs partis politiques et conquérir le pouvoir par les urnes pour imposer leur vision de la société. Il ne faut pas se voiler la face, nous devons aussi nous muer en terroriste et avoir comme cibles les différents chefs de communautés terroristes, leurs camps d’entrainement et leurs lieux de prêche. Que notre Gouvernement mette la tête de ces mécréants à prix et lance une campagne de contribution financière volontaire. Je vous assure qu’en moins d’une semaine ce sera des milliards qui serons récoltés.

      Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 08:47, par Alianou En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

        Quelle blague, vous aussi, quand même !
        1. Le terrorisme suit le mouvement des occidentaux, Barkhane c’est essentiellement la conséquence de la guerre de Libye qui a occasionné une concentration des groupes maléfiques au Nord Mali et donc pousser les terroristes à être plus agressifs sur les otages et les intérêts occidentaux (uranium, etc.), vous savez pas ça ? Et avant Barkhane, vous avez vu quel terroriste prendre des otages burkinabè ou maliens ou nigeriens, etc.? C’était des occidentaux leurs cibles.
        2. Tuer les chefs terroristes, quelle plaisanterie de solution !On a tué Ben Laden, le problème s’est aggravé, parce que les chefs se sont démultipliés, et avec eux les opérations terroristes (Syrie, Irak, etc.) : la source du terrorisme en France c’est à partir de la Syrie, c’est pas Ben Laden et son 11septembre, donc réfléchissez bien. Tuer un chef terroriste n’a jamais été une solution miracle : allez-y voir en Afghanistan, Irak, etc. Finalement c’est les USA qui parlent dans ces jours de solution politique en Afghanistan.
        3. Et puis, c’est les Blancs qui vous trompent en vous imposant leur réflexion selon laquelle la source du terrorisme c’est la pauvreté, c’est faux.
        D’abord tous les terrorismes ont des revendications idéologiques et donc politiques (que les occidentaux partent, que la société vive comme ci comme ça, etc.), non pas sociales (c’est pourquoi même les terroristes détruisent les écoles, etc.). Donc, c’est ridicule d’entendre souvent les gens dire que c’est parce qu’il n’y a pas d’infrastructures, etc., qu’il y a du terrorisme. Mais alors pourquoi y a du terrorisme dans les pays riches, même un pays social comme la France où même celui qui ne travaille pas vit mieux qu’un fonctionnaire Burkinabé ? Donc, à quoi ça sert d’aller construire des écoles ajouter au Nord alors même que les terroristes ne veulent pas voir ces écoles (assassinats d’enseignants, etc.) ?
        Ensuite, dans bien de pays, les terroristes ne sont pas des pauvres, allez-y en Irak, Syrie, etc., les combattants sont de grands diplômés qualifiés, ingénieurs. Même en France ou aux USA la plupart des terroristes ne sont pas ceux qui sont au bas de la société, c’est des gens qui gagnent bien leur vie, mais ont décidé d’être terroristes par idéologie, c’est tout. Donc, ne vous faites pas endoctriner par les Blancs qui veulent vous manipuler pour cacher leur propre responsabilité dans le terrorisme, et s’arrogent ainsi le droit de réfléchir à votre place avec tout ce que cela contient de sous-entendus.
        4. Enfin, vous pensez réellement que le Burkina peut se permettre des primes de 500 millions (1/2 milliard) CFA, vous surestimez les capacités financières de notre pays. Tout le budget national, c’est juste quelques milliards. Soyez donc rigoureux dans la réflexion. Et de toute façon, le terrorisme n’étant pas basé sur la pauvreté, mais sur l’idéologie, c’est pas l’argent qui peut le combattre. Au contraire, par des circuits bien imaginés, ce même argent versé à des soi-disant dénonciateurs peut à nouveau financer le terrorisme, une mafia peut se spécialiser dans la fabrication la dénonciation. Et ce sera un cercle vicieux sans fin. Les USA font des primes en Afghanistan depuis, mais ça a donné quoi comme résultat ? Plus de 4000 soldats USA tués, des milliards de dollars, etc.
        5. Soyons donc maître de notre destin. C’est la seule alternative digne et viable. Soustrayons-nous une fois pour toute de l’influence française. Trop c’est trop à la fin.

        Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 12:28, par zongo jean En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

        L’esclave qui n’assume pas sa révolte, ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort.
        A bon entendeur, salut.....

        Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 06:57, par Parson En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Lâcheté et traîtrise !!! c est pas avec des gars comme toi que l on gagnera cette guerre , doux rêveur !!! Si les français s en vont , on est tous foutus , on le serait déjà s il n avait pas été là pour stopper leur progression au Mali !!! S en sortir seul ??? Tu vas leur dire quoi toi aux djiadhistes quand ils seront dans ta cour ? Leur proposer d aller boire un pot , dans un cabaret voisin ?!!!

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:12, par Tig-Ré En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Mon cher Bouakai,
      C’est avec des raisonnement pareil que les français ont laissé Hitler envahir la Pologne. On sait comment ça s’est terminé.

      Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 10:51, par Jeuneot En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

        @Tig-Ré :
        Votre parallélisme ne peut pas tenir parce que non seulement on est dans des domaines différents, guerre entre Etats # guerre avec des terroristes. Et même plus clairement, la France était ouvertement un ennemi de l’Allemagne et chacune des deux nations le savaient (ce qui n’a jamais été le cas avec le terrorisme : que ce soit en Europe ou ailleurs, aussi longtemps qu’un Etat ou un régime ne s’est pas allié aux USA et Cie pour combattre le terrorisme, il ne fait jamais l’objet d’attaques, c’est ce qui explique d’ailleurs que la France même ait été attaquée très tardivement par rapport à d’autres alliés américains comme Londres et autres). Donc pour Hitler, c’était une guerre classique banale et la France se savait déjà ennemie et en danger, seulement la France n’avait pas les capacités et les moyens d’une guerre, d’où la discrétion forcée au départ, sinon la France aurait attaqué l’Allemagne avant même Hitler, on connait la nature belliqueuse de la France : donc ce n’est pas que les français "ont laissé Hitler envahir", c’est faux, la vérité c’est que la France à l’époque ne faisait aucun poids face à l’Allemagne (vous surestimer la France, elle n’était rien, la preuve, les français n’ont véritablement combattu Hitler que pendant quelques 6 mois, le reste était fait de résistance et de collaboration, jusqu’à l’arrivée des Alliés). Donc les contextes sont différents, Hitler c’était pas du terrorisme, c’est de la guerre classique entre Etats. Pourquoi donc votre parallélisme ?

        Ensuite, de toute façon, Hitler n’a pas attaqué la France pour les fautes de la Pologne, non, la France a été attaquée à titre propre, car la France et l’Allemagne se considéraient comme ennemies depuis de longue date. Or, entre le Burkina et le terrorisme quel est le lien ? C’est l’Occident, et en particulier la France. Le Burkina n’est pas attaqué à titre propre du jour au lendemain comme ça, il est attaqué pour ces liens avec l’occident (héberger des bases occidentales, s’engager dans la guerre aux côtés des occidentaux, etc.). Chronologie : à l’origine, seulement otages d’occidentaux ; ensuite attaques d’occidentaux dans nos hôtels et restaurants (si depuis là les terroristes voulaient réellement le Burkina et les Burkinabé, ils auraient fait des carnages dans nos villages et marchés où y a aucune force publique, ils n’allaient pas laisser la grande foule dans les marchés ou en circulation au centre ville aux heures de pointe pour aller tuer quelques personnes à l’Hotel ou au restaurant), puis attaques de nos forces armées parce que nous luttons aux côtés de la France présente au Mali (pour des raisons que le Mali lui-même ne maîtrise pas totalement, c’est la vérité), puis attaque ambassade de France sur notre propre territoire, etc.
        Si avec une telle chronologie vous ne voyez pas de lien et continuez à accepter les manipulations des médias occidentaux, il y a un problème fondamental.

        Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 19:42, par LY En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Je partage votre analyse et à ceux qui pense que l’intervention de la France au Mali était pour sauver les maliens, je leur pose la question : si les djihadistes avaient atteint Bamako, il y aurait combien d’otages français ? pas 2 ou 3 otages, mais des milliers (2 à 3000). La France avait intérêt à contrecarrer l’avancée fulgurante des djihadistes si elle ne voulait pas négocier pour tous ces milliers d’otages et perdre toutes ces usines au Mali, puis dans les pays voisins une fois que ces gens se seraient installés à Bamako avec les armes françaises récupérés en Libye (armes parachutés en partie par Nicolas Sarkosi lors de la guerre injuste mené contre Kadhaffi). Bien sur que par ricochet elle nous a épargné d’un désastre humanitaire et culturel.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 18:07, par papa En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Negocier avec les terroristes ? Nul comme raisonnement .

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 18:20, par Kolaban En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    QUELQUES QUESTIONS à Monsieur Mathieu PELLERIN :

    1- QUEL EST VOTRE INTÉRÊT OU CELUI de la structure pour laquelle vous travaillez à parler de « pourparler » avec les terroristes concernant le SAHEL ???

    2- Pourquoi les forces françaises (« Barcane ») opèrent-elles sans la force de maintien de l’ONU ou de militaires Malien sur territoire ???

    2- La FRANCE a t’elle mené des « pourparlers » avec les terroristes quand elle fut attaquée depuis les années 1990 à nos jours ???

    3- Les États-Unis ont-ils eu des pourparlers avec Al-Qaïda après le 11 septembre 2001 ???

    3- Y’a t’il eu de pourparlers avec l’État Islamique ???

    Je suis certain que vous me qualifierez de penseur « de la théorie du complot ». Néanmoins sachez que l’Afrique n’est plus à PARTAGER comme fut le cas avec la colonisation ; les richesses du sous-sol africain non plus.

    Alors cher Tiga SAWADOGO, avec tout le respect que je dois à votre PRÉNOM, arrêté d’être « des collabaux », à moins que...

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 19:34, par Kalonji rockige En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    <<Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux »les terroristes ne cherchent meme pas à Parler avec qui que se soit.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 21:00, par Mafoi En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Même les terroristes sont arrivés à infiltrer le milieu des "chercheurs" car comment on peut discuter avec des voyous qui sont sans visage ?Avec ce type de chercheur nommé pellerin,on est foutu

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 21:46, par Zenabada En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Les pour parler que la france donne ses equipement a nos militaire avions drone renseignement tout les equipement qu’ils ont la bas et que la france parte sans parler de n’importe quoi.je vous donne deux mois et ses soient disant djiadisse dipareitront.ils sont les propteger de la france avec eux le marche des armes coule a fleau nous on s’entretu et les francais ne sont que spectateur.ils sont la pour proteger leur interain . Enpecher les gens qui veulent a tout pri imigrer seront empecher par leur colaborateur djiadiste.les miltaire du mali du burkin du niger sont former comme ceux de la france et meme plus encore de plus ils sont chez eu ils connaissent mieux le terrain pourquoi des francais viennent se pavaner dans le sahel et nous faire croire qu’ils combattent mais qui. Apres il enveront des facture a vos chefs d’etat pour le fait qu’ils sont venus se prome er dans sahel ses xa ture c’est le piage de vos ressorce miniere.qu’ils partent. Quand c’est militaife francais qui est tuer ils savent ou les trouver mais le reste ils s’enfissent . A nos dirigeant prener l’exemple de la core du nord et vous seraient respecter.merci de me lire

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 23:46, par Un fils de Solenzo En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Les armes que les terroristes utilisent pour tuer sont fabriquées par ceux qu’ils disent combattre. Ils utilisent les inventions du blanc et disent qu’ils sont contre le blanc. Quelle incohérence. Il ne faut pas négocier car nous sommes les plus forts. La fin de ses terroristes est très très proche (on dit souvent que quand ça chauffe c’est que nous sommes à l’approche de la fin du film).

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 01:59, par Tindano Kili En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Le problème est que la France ne joue pas franc jeu partout et à tout moment : c’est le cas des combattants de l’AZAWAD que la France protège au nord Mali. Or l’AZAWAD est truffée de terroristes trafiquants djihadistes. En plus si nos armées avaient les équipements de l’armée française au Sahel, on aurait senti ou vu des résultats palpables sur le terrain. Et puis pourquoi nos armées n’utilisent pas les mêmes tactiques que les terroristes (tenues adaptées au milieu et déplacements en motos au lieu de se faire sauter sur les mines avec leurs véhicules). La collaboration de la population est également indispensable pour vaincre ce mal : les comités de vigilance par village et par quartier comme au temps du CNR pourraient être utiles.
    Le patriotisme, au delà des mots, a foutu le camp et a été remplacé par l’argent. Or une nation sans âme, sans patriotisme va.....................................( je vous laisse compléter).

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 03:51, par Olivier En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Mr Pellerin je suis sûr Que vous n’êtes pas un chercheur, quand on vous à demandé sur quoi il fallait dialoguer avec les terroristes vous avez dit que vous ne savez pas. C’est tout dire. Vous chercher rien et même si vous cherchez vous n’avez rien trouvé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 06:23, par Les terroristes méritent la mort rapide En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Les terroristes (berbere, bambara , arabe , blanc ou noir) qui tuent nos frères dans le Sahel, à l’Est et à l’ouest ne méritent rien d’autres qu’une mort rapide.

    Ceux qui négocient avec les terroristes sont de mèche avec eux. Il nous faut un gouvernement fort , énergique, pas pleurnichard et capable de mobiliser la population pour aller au combat contre ces terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:41, par TANGA En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Monsieur Mathieu Pellerin, après votre pèlerinage vous avez pensez qu’il faut dialoguer avec le diable. POURQUOI N’AVEZ VOUS PAS DIALOGUER AVEC HITLER ?
    Venez les prendre pour aller dialoguer à Paris ensemble vous ferez des tente à coté de la tour Eifel et cela sera touristique !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:51, par NEYA Ibrahim En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    M.PELLERIN , pour négocier avec eux, d’abord il faut qu’on accepte qu"ils fassent la contrebande de la cigarette, la drogue, les stupéfiants, l’esclavage sexuelle, la traite des noirs, les rançons d’otage. Qui acceptera ce préalable avant ces négociations. Vous n’êtes pas un chercheur, moi je suis un fermier, mais je sais chercher mieux que vous.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:21, par lewang En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Les terroristes ont largement atteint leur but ! voilà que maintenant on s’entre déchire sur le comment gérer leur situation. On ne doit pas exclure l’une ou l’autre possibilité de regler la question du terrorisme mais dites moi ? quelle sera la base de discussion avec des gens qui veulent s’arroser tous les droits de traffic de tout genre sur nos sols ? la plateforme minimale (comme aiment parler les syndicalistes) acceptera t-elle cette liberté de traffic ? j’en doute fort !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:27, par HUG En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Monsieur MATHIEU pourquoi le sens contraire n’est il pas envisagé. Pensez vous normal qu’une femme porte une grossesse avec tous les risques possibles, met au monde son enfant, souffre pour l’éduquer, fait souvent des nuits entière sans fermer l’œil lorsque l’enfant malade et un beau matin des gens viennent le tuer sans raison valable. Non c’est inimaginable ; Avec foi et courage on triomphe, Avec DIEU le tout puissant nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:36, par jean En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    moi je ne vous comprend pas qui a déverser les terroristes dans le deser ? la France qui les fournir des arme la France donc vous voulez les combattre comment ? demander a drisse deby pourquoi il a areter de combattre boukou haram ? restez la a combattre seulement au lieu de chercher a savoir pourquoi les terroristes nous combattent

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:40, par Maxi Maxi En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    «  Des chercheurs qui cherchent, on en trouve ; des chercheurs qui trouvent, on en cherche »
    Continuez vos recherches monsieur le chercheur(Mathieu Pellerin). Vous finirez par trouver...

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:50, par Le Nationaliste En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Il est absurde de négocier avec des gens qui sont sans conscience, qui tuent leur semblable pour des raisons qui ne tiennent pas. Comme la G5 semble la solution au terrorisme dans le sahel, vous parlez de négociation maintenant. Monsieur Pellerin, il faut dire à ces communautés terroristes de venir négocier avec nos chefs d’état comme tu sais là ou ils se trouvent et tu seras le facilitateur. La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:56, par Guy En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Je me demande si on a bien compris le sieur Pellerin. Je trouve pourtant qu’il n’a pas tout à fait tort dans ses propos. Nous pouvons l’invectiver comme nous voulons ; mais ce n’est pas cela qui l’empêchera d’avoir raison. Nous sommes nous posé la question à savoir pourquoi les terroristes arrivent à recruter des affamés ? Qui crée ces affamés ? Qui a créé la situation dont profitent ces terroristes ? D’ailleurs, je pense qu’un affamé serait prêt à tout pour se mettre quelque chose dans le ventre en attendant des lendemains meilleurs. Mais un affamé qui accepte de l’argent pour aller et ne plus revenir (mourir), ce n’est pas un affamé:c’est plus qu’un affamé. moi je dirai que c’est quelq’un qui n’a plus rien à perdre. Et pourquoi il n’a plus rien à perdre ? Si c’était juste la faim qui guidait ses actions, on aurait pas encore eu besoin de lui laver le cerveau. Je suis loin d’être francophile ou admirateur de l’occident qui n’ignore d’ailleurs pas les causes de ce mal, mais je dirait tout simplement que Mr Pellerin a exposé son point de vue qui n’est pas à rejeter avant de l’avoir compris. Merçi

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:57, par Anta En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Depuis que ces narcotrafiquants ont infesté nos régions,par la faute de la France, pas un seul jour ils n’ont demandé à parlementer avec qui que ce soit. Leurs porte- parole, ce sont les kalashnikov et les bombes . Comment parlementer avec des gens qui n’ont pour seule logique que la violence ? Les avez-vous vus un seul jour creuser un puits, construire une école ou un dispensaire pour aider qui que ce soit ? Sont-ils musulmans ?Sont-ils humains ? Pablo Escobar valait mieux que ces gens parce que lui au moins il aidait les pauvres, même s’il posait des bombes. Et puis parlementer sur quoi ?La légalisation du trafic de drogue et d’armes ? L’application de la charia ? La conversion de tout le monde en musulmans ? la légalisation des enlèvements de femmes et d’enfants ?M Pellerin, continuez votre votre pèlerinage dans la recherche sur les terroristes. On ne négociera rien.On vaincra ou alors on mourra ! Si Rock s’hasarde à nouer un quelconque lien avec ces narcotrafiquants enturbannés qu’il s’ache que nous le combattrons avec véhémence !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:04, par Goulgoulé En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Mr Mathieu Pellerin, pourquoi prenez vous l’exemple de la France dans le développement de votre raisonnement ?
    Ce raisonnement reste biaisé en amont pour la simple raison que la France a non seulement contribué à l’expansion du terrorisme dans la zone Ouest africaine, aussi par ses déclarations sur des soutiens apportés à des groupes comme Al nosra en Syrie.
    Vous êtes dans la même logique que l’ex premier Ministre Français Manuel Valls, qui invitait les Français à accepter vivre avec le terrorisme, comme vous voulez nous inviter à parler avec eux.
    Pourquoi ne parlez vous pas de l’exemple de la Russie qui en moins de 2 ans a reussit à nettoyer Daech en Syrie, pendant que des experts de votre niveau se pavanaient sur les plateaux télé pour dire qu’il faudrait 10 ou 20 ans pour vaincre Daesh.

    Suite à une attaque en Russie, Poutine le chef d’orchestre de la défaite du terrorisme en syrie disait : Ceux qui ont ôté la vie de nos concitoyens dévront payer pour leurs actes... Même s’il faut aller les chercher au fond des chiottes, on ira les chercher. Bref !.
    Si ne voulez pas lutter contre le terrorisme, Arrêtez de nous entrainer dans ce sentiment de "victime résigné qui doit négocier avec son bourreau. "
    Si la France n’est pas capable de se battre pour se libérer du terrorisme, nous Burkinabé, ne nous apitoieront pas son sort.

    Je garde espoir que la Russie après avoir fait du "bon boulot" en Syrie, viendra bien équiper nos FDS, comme le réclame déjà les Maliens, afin de nous permettre de prendre en charge nous même notre sécurité, comme les Cubains l’ont prouvé pendant la baie des cochons.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 12:51, par Ka En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

      Bravo Goulgouté : ça sent l’odeur de mon ami et promo Kôrô Yamyélé. En tout cas merci pour cette analyse pertinente correcte, car elle est une indiscutable déduction des choses vécues et de ce que nous vivons avec les actions de notre colonisateur malgré nos indépendances, la France persiste à mettre son nez dans nos affaires, et veut prendre le contrôle.
      Il ne faut pas donner dans l’angélisme ni se voiler la face. On sait très bien que le seul objectif de la France et ses alliés n’est pas l’éradication du terrorisme, mais des intérêts et du leadership.

      Notre valeureux idéologue Thomas Sankara nous disait ceux-ci : Nos ennemis à l’intérieur et à l’extérieur doivent savoir que tant qu’ils vont continuer les intrigues et les complots contre notre Révolution, nous aussi nous allons continuer à nous défendre légitimement. Il est trop facile de financer et d’armer des contre-révolutionnaires pour nous attaquer et se mettre à brandir les droits de l’homme, ameuter les journaux, et agences de presse et des organisations humanitaires pour nous tâcher les mains de sang par avance, sans aucune preuve. Non monsieur Mathieu Pellerin, la dignité des Burkinabé ne s’achète pas, ni ne se négocie pas en dialoguant avec des punaises.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:29, par Ka En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Je suis pour un combat loyale et légitime contre ces punaises par tous les moyens comme celui du G5, mais ne pas avoir à dialoguer avec ces fous comme a fait Blaise Compaoré, et le peuple Burkinabé vie les conséquences de nos jours.

    Si vous tendez la main droite a ces fous, il la coupe en attendant la main gauche, comme ce qu’il voulait instaurer à Tombouctou avec leur charia. Ce que ce chercheur oublie, ce sont les sourates du courant choisi par les faux Djihadiste pour créer leur propre monde imaginaire : ‘’’’Prenons le Sourate 19 Maryam : ’71. Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L’Enfer](13) : Car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable. 72. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et nous y laisserons les injustes agenouillés’’. Quel est donc ce dieu sadique qui crée les humains pour les braiser uniquement en enfer ? Sourate [7:179] ’’Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer.’’ Sourate Hud-verset 119 : ’’sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C’est pour cela qu’Il les a créés. Et la parole de ton Seigneur s’accomplit : Très certainement, Je remplirai l’Enfer de djinns et d’hommes, tous ensemble.’’’’ Comment voulez dialoguer avec des personnes qui prennent ces sourates pour tuer ? Ce que je déplore, c’est que la seule particularité au niveau de l’Islam, c’est que le Coran donne des bases aux réclamations des terroristes.

    Le Musulman d’aujourd’hui doit certes se référer aux textes originaux, mais les adapter au contexte actuel quant à leurs applications.

    En tout cas, la dignité des Burkinabé ne se négocie pas sur la base de dialoguer avec des personnes qui vivent dans la violence cyclique aveugle : Des individus sans foi ni loi, qui se prennent pour l’alpha et l’oméga ici-bas, et qu’une certaine opinion appelle abusivement des djihadistes. Non, ce ne sont pas des djihadistes, mais plutôt des terroristes. Car, il faut le dire, l’Islam sur lequel ces malfaiteurs des temps modernes disent fonder leurs actions, ne sont que des intérêts personnelle.

    Certes, on reconnaît que les injustices sociales qui caractérisent notre monde peuvent souvent engendrer des frustrations, mais rien ne peut justifier cette manière de faire qui ôte la vie à des innocents comme les attaques gratuites de notre pays. Pas de dialogue avec ces personnes qui tuent sans pitié : le seul moyen, est de les combattre jusqu’à la racine pour un monde meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:01, par HIEN En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Dialoguer sur quoi ? Je n’arrive pas à saisir le sens de leurs revendications.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 12:42, par Gentleman En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Il y a un proverbe qui dit : Si tu n’aide pas à éteindre le feu qui brûle la cage de ton voisin, ne soit pas étonné que ça arrive à la tienne. Tous Les enfants de Dieu sans limite, sans frontière, ni race, ni couleur on tous un ennemis commun. Donc, combattons-les ensemble. Sinon s’ils prennent le pays de ton voisin cette année, l’année prochaine c’est le votre qu’ils vont viser. Des gens qui veulent accaparer le monde entier. Ils se trompent à cet air de 21 siècle. Ils vont tous périr. Cà sera une histoire pour les générations à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:56, par le fils d Edourdo En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    je suis petrifié par tous ceux qui pronent le negoce avec les terroristes .c est incroyabe,inhumain et aux antipodes de ce qui fait de nous des hommes que de negocier avec des gens qui prennent avec la derniere brutalité la vie de pauvres personnes innoscenteset tout cela au nom d une pretendue religion de malheur. Si vous negociez la paix aujourdhui ,demain vous negocierez la charia et ainsi de suite .Nous avons pour obligation de tout faire pour construire un ideal de societé pour les generations futures et ce assurement autour de la liberté ;et ce genre de reflexions sont a proscrire dans un tel contexte.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 16:22, par Faché En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Dialoguer avec qui ? Des paresseux qui qui cherchent coute que coute à vous réduire en esclaves pour les nourrir cadeau. Si leurs localités est délaissé c’est parce qu’ils ne veulent pas chauffer leurs corps. Qui va travailler pour développer leurs localités. Qui va tendre chaque fois la main à des paresseux qui ne fait que siffler du thé et braiser la viande.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 16:39, par A.M En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Il faut ouvrir l’oeil, et le bon les amis ! C’est quoi le térrorisme ? C’est un circuit bien clair mis en place et qui va se déplacer, changer de mode opératoire,...mais sa fin c’est pour la fin du monde peut-être ! Rappelez-vous que cette expression a eu son paroxisme quand les USA voulaient faire peur à tout le monde et aller au Moyen-orient ! Le circuit, vous le connaissez : Vous craignez les térroristes et donc vous-vous armez, les térroristes s’arment également, les semblant de pompiers s’arment aussi avec l’argent qu’ils ont pillé ici, et voilà ! Vouspensez que ce circuit bien sucré est prèt de se fermer ? Arrêtons donc de rêver !
    Allons aux statistiques et voyons ce qui fait le plus de victimes dans nos pays, c’est pas térrorisme en tout cas. De toute façon, on ne sera jamais prêt contre ces gens là, car ceux à qui profite ce circuit bien juteux, vous les connaissez.
    Arrêtons donc de dépenser d’énormes sommes d’argent pour les armes qu’on ne fabrique pas penser lutter contre un soit disant "térrorisme" bien organisé et contre qui on ne peut de toute les manières, véritablement faire grande chose.
    Parlons peut-être avec eux comme font les autres, et sortent dire que jamais ils ne le feront !
    Nos maigreurs ne pourront de toute façon, nous aider, pauvre de nous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 17:25, par warzat En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Une approche d’un français qui, s’il avait vécu du temps de la seconde guerre mondiale allait opter pour la collaboration. Que sont devenus les collabos ? Historiquement avec le peu de lecture, ceux qui ont tiré et tué les premiers ont toujours perdu. Ce sera le cas des forces de la terreur quelques soient les non dit et les faux calculs de certains politiques français. Les terroristes ont quitté Tombouctou et Gao dans leurs véhicules au vue des soldats français et l’ Élysée en son temps n’a pas donné l’ordre de les frapper, nous l’avons suivi sur une chaine française. Nous comprenons aisément les Américains qui refusent de financer le G5, quelque soit le gouvernement américain ce sera ainsi, eux vengent toujours leurs morts et chez nous nos FDS aussi. C’est une donnée que les jongleries, la fausse politique, et autres alliances mercantiles ne maitrisent pas.
    Macron cependant semble différent, mais il a fort à faire avec les réseaux de la Françafrique constitué d’hommes politiques véreux, de journalistes incompétents, d’officiers militaires félons, de pseudo industriels à la gestion néocoloniale d’usines aux machines pourries et dangereuses pour les ouvriers.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 18:01, par Bougoumbarga En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    Pourquoi et comment devrions-nous jouer balle à terre avec un tel Groupe mafieux soutenu à ses bases par la France qui n’a de cesse que torpiller les ventres mous du Développés d’Afrique, surtout ceux qui ont eu le malheur de se retrouver colonisés par elle ? Tous les Chefs d’Etat le savent, mais personne n’ose le dire par peur de représailles certainement étant donné que c’est par elle (la France) qu’ils ont pu accéder à leurs trônes. G.W. Bush ne se serait pas attaqué à Saddam Oussein en Irak que l’Etat Islamique ne serait pas né. Sarkhozy et sa France n’auraient pas trucidé Kadhafi pour l’empêcher simplement de divulguer ses "corruptions dont l’assassiné a été victime de sa part" que AQMI et autres Organisations mafieuses de Touareg pourtant bien contenus par Kadhafi à l’époque n’auraient ni existé et encore moins, semer les désolations dont nous sommes victimes. Ce Chercheur soit, n’a absolument rien compris, soit s’évertue à vouloir transformer ses rêves pour de la réalité. De bonne foi il doit l’être certainement. Mais insuffisamment informé sur les causes réelles de la situation, il doit vraiment l’être.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 02:57, par Bouba En réponse à : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

    C’est une malhonnêteté intellectuel de chercher un statut de chercheur associé et utilisée ce titre pour défendre les terroristes dans le but d’escroquer l’argent des terroristes narcotrafiquants et escrocs dans les rançons d’otages. Honte à la France qui a crée le chienlit en Libye avec pour conséquence la déstabilisation du Sahel (tous les terroristes et leurs armes au Nord Mali sont venus de la Libye), honte à la France qui a soutenu les rebelles dont la plupart ont eu des résidences en France, honte à la France qui soutient les terroristes du Nord Mali pour la partition du Mali, honte à la France dont l’armée néocoloniale a protégé les terroristes retranchés à Kidal et empêcher l’armée de l’État souverain du Mali d’y avoir accès. Honte à la France qui attisé le feu dans cette partie du MAli pays frère pour revenir après en sapeur pompier

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
Attaques terroristes : Les syndicats de l’éducation dénoncent l’absence de mesures à même de permettre un fonctionnement serein et continu des écoles
Tongmael (Sahel) : Quelques policiers mettent en déroute une vingtaine d’assaillants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés