Société civile de Gaoua : La veille citoyenne comme feuille de route

LEFASO.NET | Par Boubacar TARNAGDA • samedi 10 mars 2018 à 17h10min

Les organisations de la société civile (OSC) de la cité du Bafuji ont tenu ce samedi 10 mars 2018 dans la salle de réunion du centre jeune du district sanitaire de Gaoua un point de presse avec les hommes de médias de Gaoua.

Société civile de Gaoua :  La veille citoyenne comme feuille de route

La conférence de presse de ce jour était aminée par quatre OSC de Gaoua à savoir le Citoyen Africain pour la Renaissance (CAR), le Balai citoyen, l’Organisation Démocratique de la jeunesse (ODJ) et l’association Kontinan. Les échanges ont porté sur quatre points à savoir les attaques terroristes du 02 mars 2018, la réparation du véhicule V8 du conseil régional, les problèmes fonciers et miniers et les factures d’eau et d’électricité à Gaoua.

Si une actualité a défrayé la chronique ces derniers temps à Gaoua, c’est bien entendu la réparation de la V8 du président du conseil régional à près de 27 millions de FCA ; et cela suite à une session de Aout 2017 qui prévoyait dans son plan annuel d’investissement (PAI) 2018 cette dépense. En rappel, le conseil régional du sud-ouest avait tenu une conférence de presse le 16 février 2018 pour donner sa version des faits. Et aussi le conseil régional a traduit en justice HIEN Joseph dit ‘’ Djo papi’’ un activiste de la société civile de Gaoua pour diffamation et injures publiques, et le procès est prévu pour le 20 mars 2018.

Pour le représentant du Balai citoyen Boureima MAIGA, « il n’est pas admissible et judicieux que le président du conseil régional circule en V8 pendant que la commune de Gaoua regorge toujours d’écoles sous paillotes. Quant aux problèmes fonciers et miniers ils se résument à l’exploitation artisanale de l’or et ses impacts environnementaux.

Pour les OSC, la moitié de l’or extrait artisanalement sur le plan national provient du sud-ouest mais aucune retombée sur les populations. Et comme proposition à la crise foncière ceux-ci demandent de situer les responsabilités du problème de lotissement du quartier Ganne au secteur 3 de Gaoua qui fait toujours des gorges chaudes. Le dernier point des échanges était relatif aux problèmes de factures d’eau et d’électricité. En effet certains abonnés de Gaoua se plaignent entre autres de consommation non relevée, d’inexistence de factures, d’accumulation de factures au payement.

De leur entretien avec le chef de la SONABEL Gaoua, les OSC ont reçu des explications et ont demandé à la société la réparation des préjudices subis par les consommateurs. Les OSC de Gaoua ont tenu à rassurer les journalistes sur leur rôle de veille citoyenne permanente pour le bonheur des populations.

Boubacar TARNAGDA
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés