Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.» Dalaï Lama

Atlantique Fortune : Ce produit de SUNU Assurances vie Burkina qui fait rêver

Accueil > Actualités > Economie • • samedi 17 février 2018 à 22h02min
Atlantique Fortune : Ce produit de SUNU Assurances vie Burkina qui fait rêver

Atlantique Fortune, c’est ce produit de SUNU Assurances vie Burkina Faso, vendu en partenariat avec la banque Atlantique du Burkina, qui a fait le bonheur de nombreux clients dans la soirée du jeudi 15 février 2018. Cette épargne d’une durée de 15 ans, offre la possibilité au souscripteur d’obtenir par anticipation, chaque trimestre, un capital allant de 1 à 6 millions de FCFA, à la suite d’un tirage au sort. C’est l’agence de SUNU Assurances vie de Ouagadougou, qui a servi de cadre à ce 13ème tirage trimestriel.

Pour une surprise, la plupart des clients de la banque Atlantique souhaiteraient certainement revivre ces moments. En souscrivant à l’une des quatre options d’épargne du produit Atlantique Fortune : 5500, 10.500, 20.500 et 30.500 francs CFA, ils ne s’imaginaient peut être pas entrer en possession des sommes, respectivement de 1 millions, 2 millions, 4 millions et 6 millions de francs CFA, avant la fin du contrat. « Le principe du produit, c’est de cotiser un peu d’argent pour se faire une épargne sur une durée de 15 ans, mais courant la cotisation, grâce au tirage trimestriel que nous organisons, des clients peuvent par anticipation, gagner le capital prévu au contrat. Le client peut faire fortune, tout de suite, ou dans 15 ans, après la souscription » a expliqué Jean François Kambou, DG de SUNU Assurances vie Burkina, soulignant que le délai de virement est de 30 jours après validation.

Jean François Kambou DG de Sunu Assurances vie Burkina

C’est ainsi que pour ce 13ème tirage, l’honneur est revenu aux clients, puis aux agents de la banque Atlantique du Burkina et de SUNU Assurances vie, de désigner les potentiels lauréats. Et ce, à la suite d’une série de 6 tirages de quatre chiffres qui permet d’identifier les clients inscrits dans la base de données.

Un partenariat gagnant –gagnant

A l’origine de ce partenariat entre les deux institutions, une vision commune en termes de stratégie de développement. « La Banque veut améliorer son produit net bancaire avec des ressources diverses, l’assureur vie que nous sommes, nous travaillons également à améliorer le taux de pénétration des assurances également, et des assurances vie en particulier, au niveau de la population » a signifié le Directeur général de SUNU Assurances vie.

Martin Sambolgo, directeur de la clientèle particuliers et du réseau

Et Martin Sambolgo, directeur de la clientèle des particuliers et du réseau de la banque Atlantique, de se réjouir que son institution soit un partenaire de SUNU Assurances vie pour ce produit dont les deux institutions travaillent à parfaire d’année en année. Aussi, il convie sa clientèle à souscrire à ce produit de capitalisation et de prévoyance. « C’est un produit d’épargne sûre, très rendable et qui est indiqué pour les projets à moyen et même à long terme. Il constitue également un fond propre lorsqu’on épargne de façon régulière, notamment chaque mois » a-t-il indiqué.

En quatre années d’exercice au Burkina Faso, SUNU Assurances, représenté par deux filiales que sont SUNU Assurance IARD (assurances de dommage) et SUNU Assurances vie, est parvenu à se positionner en troisième position sur le marché des assurances qui compte à ce jour, 16 compagnies. Les deux sociétés cumulées enregistrent un chiffre d’affaires de 10 milliards de francs CFA, dont 4 milliards pour SUNU Assurances Vie et 6 milliards pour SUNU Assurances IARD. L’entreprise est représentée à travers une dizaine d’agences sur le territoire national

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Afrique : Les réformes fiscales et la numérisation sont essentielles au développement
Activités bancaires : L’agence prestige de la BICIAB, désormais une certifiée de la qualité
Cadre sectoriel de dialogue « commerce et services marchands » : Une performance physique de 76,10% en 2018
Financement de l’entrepreneuriat au Burkina : « Nous demandons la suppression pure et simple de tous ces fonds nationaux qui sont budgétivores », déclare l’AJCEB
Entrepreneuriat : Le projet Job Booster offre des formations à des jeunes
Chambre consulaire du Burkina : Le bilan de 2018 jugé satisfaisant
Economie : Un banquier chez le premier ministre
Projets structurants au Burkina : L’UE et l’AFD s’engagent pour 38 milliards de F CFA
Economie : Le représentant Afrique du FMI échange avec le premier ministre
Maison de l’entreprise : Une compétition de plans d’affaires pour les bénéficiaires du PEJDC
Filière coton : Trois jours de réflexion pour relancer le secteur
Economie burkinabè : « Le secteur privé se porte bien » malgré la crise sécuritaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés