Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 9 janvier 2018 à 14h02min

Le ministre de la sécurité Simon Compaoré au domicile d’un député, armé d’une kalachnikov et drapé un gilet pare-balles. En réalité et sans fiction. La vidéo avait fait pratiquement le tour du monde par le truchement des réseaux sociaux. Le Chef de file de l’opposition saisissant la balle au rebond avait déposé une plainte contre le ministre pour port illégal d’arme de guerre. Mais pour le ministre, il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

Plainte de Zéphirin Diabré  contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

Simon Compaoré ne s’attarde pas sur les détails, a-t-il laissé entendre lors de sa conférence de presse ce 8 janvier 2018. Et cette vidéo le mettant en scène, est juste un détail qu’il ne veut vraiment évoquer. Il y a mieux à faire selon lui, que de parler d’une certaine plainte déposée contre lui.

« Si c’est une préoccupation pour vous, pour moi ce n’est pas une préoccupation. Moi ma préoccupation, c’est le programme que nous entrevoyons pour 2018 », répondra-t-il au journaliste. C’est-à-dire, comment diligenter les actions au niveau de son ministère « pour être au rendez-vous de l’histoire ».

Pour montrer qu’il n’accorde pas d’intérêt à cette plainte, il expliquera. « Il y a combien de gens qui convoquent les gens, ou bien c’est parce que c’est Simon Compaoré…les services de la police et de la gendarmerie sont remplis chaque jour, on écoute les gens, il y a des convocations chaque jour que Dieu fait …Laissez Simon à sa place ».

Pour l’instant, l’intéressé dit n’avoir pas encore été convoqué par la gendarmerie pour s’expliquer. « Je n’ai pas tué, je n’ai pas volé, je n’ai pas blessé quelqu’un et si on m’appelle, je n’aurai pas à ameuter Rood Woko pour m’accompagner à la gendarmerie », dira-t-il, certainement pour titiller Zéphirin Diabré qui avait été accompagné par ses militants, quand il fut convoqué à la gendarmerie dans ladite affaire.

Finalement cette fameuse vidéo fait plus de bruit, à dose homéopathique, plus que celui de la Kalachnikov toute neuve du ministre.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 janvier à 15:05, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    - Mon type, nous on s’en fout de tout ça au dehors ici ! Tranquilos ou pas, tu iras répondre aussi !

    Et en considérant que tu sois un ‘’citoyen ordinaire’’ comme, tu as bel et bien le droit de porter une arme à deux conditions :

    1/- Que l’arme soit une arme civile : fusil de chasse Calibre 12, carabine de calibre 5,5, carabine de grande chasse calibre 9,3, PA (Pistolet Automatique) de calibre 7 mm, etc. Même un PA 9 mm est une arme de guerre et c’est elle que tu vois régulièrement aux hanches des gendarmes, policiers, etc.

    2/- Que tu disposes d’une autorisation de port d’arme délivrée après qu’il ait eu l’autorisation d’achat de l’arme et qu’il y ait eu des enquêtes de moralités sur toi auparavant. En tant que Ministre chargé de la Sécurité tu ne devrais pas l’ignorer en principe, mais comme vous faites la pluie et le beau temps dans ce pays sans vous inquiéter et pendant plus de 27 ans, vous pensez encore que tous les jours c’est marché de l’hyène comme on dit.

    Mais là cher Simon, tu portais une arme de guerre Kalachnikov caibre 7,62 Pacte de Varsovie, et temps de paix. Et par définition, une arme en général est un outil (fusil, pistolet) ou un dispositif autonome (un piège, une mine, EEI ou Engin Explosif Improvisé, etc.) destiné dans sa conception ou dans son utilisation à neutraliser, à blesser ou à tuer un être vivant, ou à causer une destruction matérielle. Ainsi, on dénombre quatre usages principaux des armes :

    - La chasse pour se nourrir ou pour le loisir (Tourisme de chasse pour avoir des trophées),
    - La défense ou la dissuasion pour se protéger ou se prémunir des agressions éventuelles,
    - L’attaque ou la menace en vue d’agresser autrui,
    - Le sport et le loisir pour les tirs sportifs, les jeux à la carabine à plomb lors des kermesses, etc.

    De tous ces usages aucun ne corresponds à ton cas Simon !

    Dans les armes de guerre, il faut distinguer deux grandes catégories :

    1/- La catégorie des armes non conventionnelles comme les armes nucléaires, chimiques et biologiques,
    2/- Les armes conventionnelles c’est-à-dire toutes les autres armes, y compris celle que tu tenais mon cher Simon Compaoré.

    Et de façon générale, l’acquisition et la détention des armes et matériels de guerre, des armes à feu de défense et des armes chimiques ou incendiaires sont interdites, sauf autorisation pour certains matériels déclassés. On a l’exemple des MASS 36 utilisés lors de la première guerre mondiale dont on peut en faire cadeau à quelques anciens combattants, mais chez nous ici, la plupart du temps on les rend non fonctionnelles en les sciant tout simplement.

    Donc ’’Trandilos’’, ne nous dérange pas outre mesure. Et ton programme de 2018, tu le feras ailleurs qu’au poste de ministre car c’en est assez de tes frasques à n’en pas finir !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 15:35, par PIONG YANG En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      Kôrô tu me déçois de jour en jour ? Tu es armurier ou bien tu as quelle expertise en la matière ? Tu as quoi contre le gas ? C’est pas toi Kôrô, en novembre 2014 qui nous disais ici même dans ce forum là que de donner un peu de chance aux RSS ? Qu’ils ont changé et qu’il mérite une second chance ? Maintenant nous même on voit qu’effectivement ils font des efforts, et toi encore, comme si tu as attendais quelques chose de leur part et que tu n’as eu, tu viens balancer ta bile contre eux comme ça. L’affaire est déjà en justice, tu te fâche comme ça pour quoi ? On woh... "c’est pas la peine de tendre le cou à travers le mur pour voir un spectacle qui se dirige vers ta cours". kôrô, faut pas réveillé ta tension : restes calme, les spécialistes sont sur l’affaire. Toi et moi, vaquons à nos occupations de bon citoyen.

      Répondre à ce message

      • Le 8 janvier à 17:20, par Nobila Bernard OUEDRAOGO En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        Je ne m’avanture pas sur le terrain de la différence entre les armes. Mais acceptons que monsieur Simon COMPAORE a mal agi. Ce n’est pas bien. Et tous ces enfants à qui nous demandons d’être civique. Certes la démission n’est pas dans les mœurs de nos politiques . Mais reconnaître qu’il a commis une erreur c’est le minimum que devrait faire monsieur le ministre. Il ne devait pas attendre que l’on dépose une plainte contre lui encore moins tourner cela en dérision

        Répondre à ce message

      • Le 8 janvier à 23:16, par Kouda En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        Il ne s’agit pas d’être contre ou pour Simon Compaoré. Il s’agit du respect des règles de notre vivre ensemble, du respect des règles et lois de la République du Burkina Faso. Et Simon Compaoré, en tant que ministre d’Etat (j’espère que vous savez ce que cela signifie) et ministre de la sécurité est tenu (je dis bien obligé) de donner le bon exemple. Simon ne peut pas se comporter en hors la loi et espérer l’indulgence ou l’indifférence des honnêtes citoyens.
        Si nous voulons batir un pays dans lequel les mêmes lois s’appliqueront à tous, il faut que les dirigeants donnent le bon exemple.
        Pour votre gouverne, les règlements et lois militaires interdisent aux militaires et policiers de se balader "yada yada" avec des armes de guerre dans le pays, en dehors des nécessités de leur service. Alors, il est inadmissible que Simon donne le mauvais exemple.
        Après, le mauvais exemple suivant portera sur quoi ? Aller battre ses voisins ?
        Devons nous être indulgents avec celui ou celle qui utilise les moyens de son service public pour des besoins personnels ? Devons nous accepter que des personnes à des postes de responsabilité dans l’administration, l’armée ou la police utilisent leurs subalternes, agents publics pour déposer madame au salon de coiffure ? Pour conduire les enfants à l’école ?

        Vous me rappelez ces nombreuses personnes qui disaient "pourvu que ça reste entre eux", parlant de ce qui se passait entre militaires du Conseil, puis du RSP. Ces gens raisonnaient comme si les militaires du Conseil ou du RSP vivaient sur la planète Saturne, très loin de la Terre et du Burkina Faso. Comment peut-on être naïf au point de penser que ce qui se passait au sein d’une partie de notre armée ou de notre population y resterait cantonné ?
        Malheureusement, des personnes comme vous ne tirent aucune leçon du passé et même du présent ou de ce qui se passe ailleurs.

        Vous devez être en mesure de vous départir de toute position partisane et intéressée pour vous interroger sur les enjeux fondamentaux de notre vivre ensemble : que voulons-nous ensemble ? Que voulons-nous chacun de nous ?

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 08:41, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

          - Kouda tu t’adresses à moi ou à PYONG YANG  ? Si c’est à moi je crois que tu n’as pas bien compris mon texte car il me semble que nous sommes sur la même longueur d’onde. Si c’est à PYONG YANG, alors je suis parfaitement de ton avis. Et justement un ministre de la République doit se comporter en responsable. Le substantif masculin ministre est un emprunt au latin minister, adjectif dérivé de minus qui signifie ‘’serviteur’’. La désignation de ministres et la création de ministères sont liées à la construction de l’État, et dans la Légende des Vénitiens de Jean Lemaire de Belges, parue en 1509, ministre désigne un ‘’conseiller d’un souverain’’. Simon ne doit donc pas continuer à s’amuser ce titre sinon il faut l’enlever purement et simplement. Le fait d’avoir contribué à chasser Blaise Compaoré et sa clique est une bonne chose mais elle ne donne pas droit de vie et de mort à Simon sur les autres burkinabè.

          Ensuite Mr Zéphirin, même en tant qu’opposant n’est pas un ennemi de Simon au point que ce dernier porte une arme de guerre et dit des paroles choquantes, menaçantes à son égard. Simon s’est arrogé le droit de porter cette arme parce qu’il est ministre de la sécurité aujourd’hui, mais est-ce qu’il en portait quand il était maire de Ouaga ? Je préfère même voir Dandjinou se balader avec un micro au cou comme pendentif, ou Soumanogo Koutou se promener dans les rues traînant un taureau, et là au moins on va se marrer un peu parce qu’on dira qu’il y a quelque chose qui ne va pas !!

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 09:24, par PIONG YANG En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

          Vous devez être en mesure de vous départir de toute position partisane et intéressée pour vous interroger sur les enjeux fondamentaux de notre vivre ensemble : que voulons-nous ensemble ? Merci. Mais avant d’enlever la paille dans l’œil du voisin, enlever la poutre dans le votre : parlant de respect des lois, que dites vous des dizaines de jeunes de l’UPC, manipulés (par un commendataire certainement) qui sont allé menacer la femme, les enfants, les habitants de la maison du député ? Que dites vous de ça ? De la cause première du problème ? Pourquoi êtes vous aussi sélectif ? Vous prenez tant de liberté avec la vérité. Et ça ne vous gène pas ? En réalité c’est ça le problème dans notre pays aujourd’hui : Les gens s’acharnent sur "leurs coupable" mais bouchent leur oreilles et ferment les yeux sur les vrais coupables.Pour moi, les coupables dans cette affaire sont sur toute la chaine. Voilà qui est raisonnable.

          Répondre à ce message

          • Le 9 janvier à 18:12, par Kouda En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

            Kôrô, mon message est adressé à Piong Yang à qui je demade à nouveau de se départir de toute position partisane et intéressée pour s’interroger sur les enjeux fondamentaux de notre vivre ensemble : que voulons-nous ensemble ?
            Piong Yang, je suis favorable et serai ravi que les députés démissionnaires du groupe parlementaire UPC, menacés par des dizaines de jeunes, portent plainte auprès de la justice contre toutes les personnes qui les ont menacés ainsi que leurs commanditaires éventuels. La justice aussi pourrait s’auto-saisir de cette affaire. La justice DOIT faire son travail correctement et avec célérité et sanctionner les coupables selon les lois du Faso. Ce n’est que de cette façon que nous construirons une société juste pour tous.
            J’en ai assez des personnes victimes de menaces, de brimades ou à qui autrui fait du tort et qui, au lieu de porter plainte, se résignent pour venir dire après "que dites vous de bla bla bla".
            Si les députés UPC et leurs familles menacés portent plainte, j’applaudirai et soutiendrai cette action car elle nous sert tous. Ces menaces sont inadmissibles. Le port d’une arme de guerre par le ministre Simon Compaoré dans un domicile privé est aussi inadmissible. Même un officier qui viendrait à être nommé ministre de la défense, prend disponibilité de l’armé ou de la police et n’a, en aucun cas, le droit de porter des armes de guerre en tant que ministre de la défense. Un ministre du Faso doit respecter le peuple et la république.

            Si vous, que je ne connais pas, êtes l’objet de menaces d’une autre personne (voisin par exemple), je vous encourage à porter plainte car je désire vivre dans un pays où on respecte les droits de tous, indépendamment de notre coloration politique, de notre appartenance religieuse et ethnique, de notre situation financière, sociale ou professionnelle.
            Tout acte d’incivisme, tout manquement aux lois de ce pays doivent être punis sinon, à force de dire "il n’y a pas eu mort d’homme", nous préparons le lit de plus graves violations des lois et de nos droits.
            Simon Compaoré, puissant du moment se croit à l’abri de tout. Demain, s’il venait à perdre le pouvoir, je m’opposerai à toute personne qui voudrait brimer ou menacer Simon, car en tant que personne vivant sur le sol du Burkina Faso, il mérite protection et garantie de ses droits comme toute autre personne vivant au Burkina Faso.
            Soyons prudents par rapport à ce que nous souhaitons.

            Répondre à ce message

            • Le 10 janvier à 10:05, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

              - Merci Kouda. Je suis entièrement de ton avis. Ici dans notre petit village je contribue à faire régner l’ordre parfois à coups de poings. Par exemple si un ressortissant d’un village voisin vient cocufier un habitant de notre village et que le mari vient m’en faire la confidence, j’informe notre Chef de village et je demande au mari d’aller le mettre en garde d’abord et de se débrouiller qu’il y ait un témoin. Si le cocufieur continue, alors je fais monter un traquenard contre lui et on le prend en peine action. C’est là que je le bastonne devant la femme et ses cris vont ameuter tout le monde. On l’humilie et on le laisse partir en confisquant ses vêtements et son vélo pour un mois plein. Le Commissariat et la Gendarmerie sont très loin d’ici et personne n’a envie d’y aller avec les allers et retours intempestifs qui y sont liés. Tout se juge devant notre Chef de village ici et ton frère Kôrô Yamyélé est toujours assis à sa droite pendant les jugements. De temps en temps on se chuchotte dans les oreilles devant toute l’assistance avant que le verdict ne tombe.

              Par Kôrô Yamyélé

              Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 09:06, par la femmeburkinabé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        PIONG YANG, personne n’est contre Simon, il est son propre destructeur. J’ai lu sa réponse sur cette question et j’étais sidérée de la légèreté avec laquelle il répond comme s’il n’était pas une autorité. Je pense qu’il n’a plus son esprit en place ou alors il a un zèle démesuré. Je n’ai rien contre lui, d’ailleurs je ne réagi pas souvent sur la toile mais là, je crois qu’il déconne. Et très sincèrement Rock doit le décharger. Il ressemble à un bandit, un voyou qui voit la réalité mais refuse sans gène et nargue les gens.

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 14:32, par Le Vigilent En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

          Mme lafemmeburkinabe, Je ne me permettrai pas de douter de votre sincérité lorsque vous dites de Simon ceci :« Je n’ai rien contre lui,… ». Mais lorsque par la suite vous dites que : « … Et très sincèrement Rock doit le décharger. Il ressemble à un bandit, un voyou qui voit la réalité mais refuse sans gêne et nargue les gens » je ne puis m’empêcher de penser que vous ne devez pas être très amie avec Mr Simon Compaoré ; et pire vous devez lui en vouloir pour quelque chose d’autre que son acte qui a motivé la plainte de Mr Zéphirin Diabré.
          Si vraiment vous estimez que Simon Compaore est vraiment in bandit et in voyou comme vous le dites, vous ne devriez pas ne rien avoir a lui reprocher si vous-meme n’etes pas ce genre de personne.

          Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 10:21, par Sapience En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        PIONG YANG, je te renvoie aux propos de ton Simon Compaoré, Il disait aux Kolgowéogo que même lui Ministre ne peut porter une arme sans avoir les papiers requis. Alors, que dis-tu de plus. Simon sait que c’est un acte criminel grave même s’il fait semblant. Que Zéphirin maintienne sa plainte et que la justice fasse son travail.

        Un conseil : Si Simon reste au gouvernement je vous parie que le MPP ira droit au mur avant les élections prochaines. Ailleurs, il y a longtemps que Simon était exclu du parti. Son arrogance est sans égale. Ce n’est pas parce qu’il est membre fondateur du MPP qu’il doit tout se permettre. Simon, hors de Ouaga qui le connaît ? Il n’a aucune envergure nationale encore moins internationale.

        Quelle honte !

        Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 16:34, par LUI En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      Körô YAMYélé.tjrs amère comme de la nivaquine.HO Zém-zém.Habas ! tu sais très bien que cette plainte n’ira nulle part et tu continus d’amuser la galerie.Sauf si tu fais exprès

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 02:30, par verité no1 En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      " Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre coeur." ( Victor Hugo)
      Une nouvelle année commence et en cette période de renouveau, je souhaite a toute l’equipe du Faso.net et à l’ensemble des internautes, une bonne et heureuse année 2018.
      Belle démonstration de la part du Kôrô national sauf qu’ici, Simon est le ministre de la sécurité, ce qui veut dire qu’il est largement au dessus d’une kalach ! S’il veut conduire un char, eh bien, qu’on lui offre un char !
      N’oubliez surtout pas que la force est au dessus du droit !!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:37, par BM En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      MERCI LE KORO POUR CES INFORMATIONS ON TRES LIMPIDES

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 22:34, par Batin En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        Chaque fois que Kôrô réagit, j’ai de l’admiration.
        Sans le connaître de visu, je peux vous dire que c’est UN HOMME BIEN.
        Simon n’a rien compris à l’éveil des consciences.
        Ses réponses ici sont très identiques à toutes celles qu’il a données jusqu’à présent.
        M. le ministre, un peu de respect pour les "Burkinabè" ! De grâce, un peu de respect quand vous parlez.
        Quand les gens avaient envahi votre maison, vous étiez quand-même disparu.
        Simon, j’espère quand-même qu’au nom de l’éducation ancestrale moaga, vous avez l’amabilité de reconnaître votre erreur.
        Seule cette reconnaissance vous donnera de l’estime. J’en suis plus que convaincu !!!!
        Le contraire ne vous donnera qu’un passé sombre comme les tous les acabits du même genre.
        A bon entendeur !!!!

        Répondre à ce message

    • Le 10 janvier à 05:58, par Mumuni En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      KORO YAMYELE !!!
      J’apprends beaucoup de vous et a ne pas en douter, je pense que vous etes un reservoir de connaissance de la politique actuelle et anterieure du Burkina faso. J’apprecie votre pertinence et objectivite dans les " Commentaires" . Continuer a nous eclairer sur ce qu’on nous cache . Merci.
      Par Mumuni.

      Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 15:16, par Elie En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Les contradictions ont commencé à se manifester au sein de l’opposition concernant la plainte d’adversité politicienne contre le ministre de la sécurité Simon Compaoré. En effet, après l’audition du président de l’UPC, Zéphirin Diabré le 2 janvier2018 à la gendarmerie de Paspanga à Ouagadougou,un des responsables de l’UPC,Rabi Yaméogo a déclaré par voie de presse, que bien que la plainte soit relative aux actes de députés frondeurs de l’UPC, c’est l’ensemble des partis membres du Chef de file de l’opposition politique(CFOP) qui a motivé le dépôt de la plainte. Que veut-il insinuer par-là ? Qu’il faut entendre aussi les responsables des autres partis membres du CFOP ?La légèreté du fond de la plainte est évidente ,en comparaison avec les actes répréhensibles de violences verbales et physiques exercés par des militants de l’UPC contre leurs camarades parlementaires frondeurs. La balance pèse clairement contre l’UPC, très lourdement. M.Yaméogo fait savoir que les frondeurs ont proféré des menaces contre responsables et militants de l’UPC. Certes, mais ce sont des menaces verbales contrairement aux actes de vandalisme commis par des militants de l’UPC contre les députés frondeurs et leurs domiciles, dont des images comme preuves ont été présentées par des médias. Les autres partis membres du CFOP ne sauraient assumer ces comportements violents dont ils ne sont pas responsables. Le ministre de la sécurité est bel et bien dans son rôle pour ses interventions et actions de sécurisation des domiciles des députés frondeurs de l’UPC pour éviter les drames surtout que des militants de l’UPC proféraient des menaces de mort contre les frondeurs. Les responsables et militants de l’UPC doivent assumer pleinement leurs agissements violents. S’ils étaient réellement légalistes, ils auraient dû ester d’abord en justice pour que le droit soit dit sur les actes de dissidence des 13 députés frondeurs. Ils visent plutôt des règlements de comptes politiciens en s’attaquant d’abord au ministre de la sécurité et ensuite au Chef de l’Etat. Ces 2 hommes ne se laisseront pas divertir par des agissements ambigus et pleins de contradictions d’une opposition en manque de programme de développement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 15:59, par Sidpasata-Veritas En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    - Aah oui hien ! Le Président Rock Marc Christian et son gouvernent sont-ils sérieux (crédibles) quand ils parlent de combattre l’incivisme alors qu’ils gardent parmi eux un homme comme le ministre Simon COMPAORÉ ?! Avec une telle manifestation d’arrogance assumée par l’intéressé et tolérée par l’exécutif burkinabè, quelle leçon de patriotisme et quel sens de la mesure peuvent prêcher aux grévistes et autres insisfaits qui protestent contre la mal gouvernance actuelle !
    - Visiblement, le ministre Simon se trompe d’époque et tout l’exécutif est loin des aspirations non négociables des burkinabè. L’impunité ne sera pas et plus jamais tolérée de même que les propos méprisants les droits des citoyens.
    - Monsieur Simon, vous avez transgressé la loi burkinabè dans un domaine très grave touchant la sécurité d’autrui. Vous , vous n’avez pas de surcroît le droit de banaliser cet acte de grave incivisme. Quel exemple donnez-vous ainsi aux manifestants qui brûlent des npeus et autres sur la voie publique ou au brigands armés qui s’attaquent aux paisibles citoyens chez eux ou dans la rue ? C’est triste et vous auriez mieux fait de vous excuser et de dire simplement votre disponibilité à répondre à la justice du Burkina. Nous aurions même été compréhensif que,pour cela, vous quittiez le gouvernement de vous-même. Mais nous observons aussi le PF RMC pour voir s’il aura le courage de faire la vérité en vous révoquant de son gouvernement !
    - HALTE À L’INCIVISME ET À L’IMPUNITÉ

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:36, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      - Sidpasata-Veritas, bonjour. Vraiment en toute sincérité je te remercie pour ce que tu viens d’écrire ici. Vraiment toutes mes félicitations. On dirait que notre Simon manque de modestie et j’en arrive à me demander si ce monsieur est vraiment normal. Comme tu le dis en effet, s’il s’excuse il grandit, et moi je propose simplement à Simon d’organiser une Conférence de presse et en toute modestie, qu’il dise les circonstances qui ont l’amener à poser un tel geste, reconnaisse qu’il n’aurait pas dû commettre cet acte bien qu’il soit Ministre de la Sécurité, et par conséquence, il s’excuse auprès de Zéphirin et auprès de tous les burkinabè que cela a pu choquer. Quelques références pour éclairer notre frères Simon :

      - La Ste Bible  : Simon qui se reconnait lui-même fils de Pasteur devrait savoir que La Bible est claire sur le sujet : Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il donne sa faveur imméritée aux humbles. Il doit aussi savoir que l’humilité est à distinguer de la fausse modestie. Cette dernière feint l’humilité afin d’attirer parfois encore plus de compliments (La Bible et le Coran se rejoignent parfaitement sur ce point). L’humilité consiste, sans méconnaître ses qualités, à admettre que l’on n’y est en fin de compte pas forcément soi-même pour grand-chose : "Soit fier du but de ton Action et non orgueilleux des actions qui en découlent. Respecte l’Humilité des Autres", dit encore La Bible.

      - Le St Coran  : Nous pouvons lire dans Ce Livre saint que : ‘’(…). Ne vantez pas vous-mêmes votre pureté ; c’est Lui qui connaît mieux ceux qui (Le) craignent’’ (Voir sourate 53, verset 32). S’adressant à nous, Il dit encore : ‘’Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre’’ (Voir sourate 25, verset 63). Ceci étant établi, notre frère Simon devrait savoir que nous sommes ainsi mis en garde : ‘’Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance, car Dieu n’aime pas le présomptueux plein de gloriole’’ (Voir sourate 31, verset 18). Et ne foule pas la terre avec orgueil : ’’Tu ne sauras fendre la terre et tu ne pourras atteindre la hauteur des montagnes’’ (Voir sourate 17, verset 37). Mais l’humilité n’empêche aucunement l’estime de soi. L’islam qui est aussi une religion de bon sens, adaptée à la saine nature de l’homme le dit : ‘’Il n’est pas péché que de s’apprécier, au contraire. Prendre soin de soi fait partie de la sunna’’. Un hadith rapporté par Muslim nous raconte cette discussion où le Prophète (SAW) dit un jour : ‘’Le Paradis est interdit à celui qui a le poids d’un atome d’orgueil dans le cœur’’. Un homme dit au Prophète (SAW) : ‘’L’homme aime avoir de beaux vêtements et de belles sandales’’ et Le Prophète (SAW) répondit : ‘’Allah est beau, Il aime la beauté, mais l’orgueil est le fait de rejeter injustement la vérité, et de mépriser les gens’’. Et Abou Hourayra rapporte que le Messager, paix et bénédiction sur lui, a dit : ‘’Allah ne regardera pas, le jour de la résurrection, celui qui laisse traîner sa tunique par terre, par arrogance’’ (hadith unanimement reconnu authentique).

      CONCLUSION : Ceux qui sont proches de notre frère Simon n’ont qu’à le conseiller un peu.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 11:05, par Madjer En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        Bonjour mon Kôrô Yamyélé. D’abord je te souhaite mes vœux de 2018 ; et t’informer également que j’étais absent du pays pendant une semaine. Kôrô Yamyélé que Dieu le tout puissant créateur de cette planète t’élève au plus haut niveau en cette année 2018. Qu’il te comble de sa grâce ; qu’il t’accorde longue vie et santé de fer à toi et à toute ta famille, tes enfants et tes petits enfants. Kôrô Yamyélé j’ai les larmes aux yeux suite à ton texte sur ta connaissance parfaite des deux (2) livres saints. (la bible et le coran). Kôrô Yamyélé tu as une valeur inestimable pour tes mutiples contributions sur ce forum et pour ce pays. Que Dieu te protège. Mon Kôrô Yamyélé ce que je peux vous dire ici ce matin, ne réponds pas à tous les petits esprits d’internautes qui ont leurs cerveaux collé à leur fesse. Réponds à des gens matures, mais pas à des bagnards. Kôrô Yamyélé l’histoire te donnera raison dans ce pays. Quelque soit la longueur de la nuit, il fera forcément jour.
        Madjer.

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 15:52, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

          - Merci mon cher Madjer et bonne arrivée de ton voyage. Merci pour les voeux du nouvel an 2018. En retour je te souhaite une bonne année 2018 et qu’elle soit une année de joie, de richesse et de résussite pour toi et tes proches. Si tu as des enfants, que le Seigneur leur apporte l’intelligence et la chance pour leurs réussites.

          Madjer tu es si poli envers moi et je vais te bénir. Je m’excuse d’abord et avant tout auprès de nos érudits pour réciter cette prière qu’on n’invoque pas au hasard. Je ne sais pas si tu es musulman ou catholique, mais ça ne fait rien car cette prière est faite aussi en arabe et reconnue par le Ste Bible, et elle est faire aussi en hébreu et reconnue par la Ste Tora de la Source Yerousalmi.

          Madjer, peu d’entre nous, savent que les bénédictions, représentent les réponses des anges préposées au service divin, lors des épisodes ci-dessous, et suivant l’ordre chronologique de la prière des 18 bénédictions, le chémonné essré. Madjer, je ferme les yeux et je prie pour toi :

          - La prière qui évoque ‘’Dieu qui est le bouclier d’Abraham’’ quand Abraham fut sauvé de la fournaise ardente.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui ressuscite les morts’’ quand Isaac fut ligoté et sauvé du sacrifice.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui est consacré’’ quand Jacob, aux portes de la miséricorde, consacra le nom de Dieu.
          - Celle qui évoque’’Dieu qui dispense la connaissance’’ quand l’Ange Gabriel enseigna à Joseph 70 langues.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui désire le repentir’’ quand Ruben se repentit, après avoir fréquenté Bilha, une des épouses de son père.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui est miséricordieux et qu’Il augmente le pardon’’ quand Juda reconnut ses devoirs vis-à-vis de Tamar, avec qui il eut des rapports, et que sa faute fut pardonnée.
          - Celle qui évoque ’’Dieu qui délivre Israël’’ quand Dieu informa Israël qu’Il le libérerait d’Egypte.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui guérit’’ quand Raphaël guérit Abraham de sa Circoncision à un âge avancé.
          - Celle qui évoque ’’Dieu qui bénit les années’’ quand Isaac sema et récolta à profusion
          - Celle qui évoque ’’Dieu qui rassemble les exilés de Son peuple Israël’’ quand Jacob arriva en Egypte et que toutes les tribus se rassemblèrent avec Joseph.
          - Celle qui évoque ’’Dieu qui est un roi qui aime la justice et le jugement’’ quand Dieu donna les lois à Moïse.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui brise les ennemis et soumet les méchants’’ quand les égyptiens périrent dans la Mer.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui est le soutien et la confiance des justes’’ quand Dieu informa Jacob que son fils Joseph lui fermerait les yeux, que Jacob crut Dieu, et que la parole divine s’accomplit effectivement.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui construit Jérusalem’’ quand Salomon bâtit le Temple.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui fait croître la corne d’Israël’’ quand les enfants d’Israël traversèrent la Mer Rouge et récitèrent le Cantique à Dieu.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui écoute la prière’’ quand les enfants d’Israël soupirèrent et hurlèrent en Egypte et que Dieu entendit leur plainte.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui fait régner Sa Présence’’ quand celle-ci s’établit sur le Sanctuaire du désert.
          - Celle qui évoque ‘’Dieu qui fait régner Sa Présence’’ quand celle-ci s’établit sur le Sanctuaire du désert, et celle qui évoque ‘’Ton nom est bon et à Toi il est plaisant de rendre hommage’’ quand Salomon fit pénétrer l’Arche Sainte dans le Temple et exprima sa reconnaissance

          Dieu Père Céleste, Maître du Monde et de l’Univers, écoute ma prière et mes intentions et concentrations et bénit-moi Madjer. Donne-lui en cette année 2018 tout ce qu’il souhaite et qu’il cherche de bon, d’agréable qui lui procure le bonheur, et dont lui seul connait. Dieu tout puissant je t’invoque pour Madjer : ‘’ki Ata chomea Tefila’’ ou ‘’Toi Dieu qui entend nos prières, Béni sois Tu qui entend nos prières’’.

          Amiina (Amen).

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 13:19, par Barka Yamyelé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        Tous mes respects à YAMYELE pour les riches enseignements qu’il vient de donner sur ce forum. Des propos pleins de sagesse, de tolérance et de miséricorde au bénéfice de l’ensemble des lecteurs

        Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 16:09, par Cheick Omar En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Si, monsieur le ministre, votre acte est très grave, dans un État de droit. Vous n’avez aucunement le droit de porter une arme de guerre. Et même si vous étiez ministre de la guerre, encore moins ministre de la sécurité.
    Vous ne semblez pas prendre la mesure de l’acte que vous avez posé au domicile du député Ladji Coulibaly. Votre acte ressemble au cas d’un coupeur de route, arrêté par les forces de défense et de sécurité en possession d’arme de guerre, qui se justifie par le fait qu’il était là pour empêcher quelques énergumènes de semer la zizanie sur la voie publique. A-t-il l’autorité pour le faire ? En aviez-vous la qualité ? Non. Les milliers de policiers et gendarmes qui en ont l’autorité devaient être dépêchés sur les lieux pour sécuriser le domicile. Mais, dans vos réflexes d’anciens CDR (comité de défense de la révolution), vous avez cru bon de régler personnellement cette affaire. Une affaire sur laquelle la justice burkinabè jouera toute sa crédibilité. Y’a-t-il des citoyens de première ou de seconde zone ? Nous le saurons dans quelques semaine.
    Et comme pour respecter le chronogramme des faits, il est nécessaire que cette affaire soit vidée avant celle de la présumée tentative de déstabilisation du pouvoir par le colonel Auguste Denise Barry. La justice est désormais au pied du mur.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 16:44, par Pardi En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Ah bon ? donc Zeph a fait pipi dans sa culotte quand il a reçu la convocation de la gendarmerie. Et dans sa trouille, il a ameuté ses militants pour l’accompagner à la gendarmerie. Cette information avait échappé.

    Ces militants, feraient mieux de réfléchir à deux fois avant de suivre un gars aussi "courageux". Quand on panique comme ça pour une simple convocation, il ne faut chercher à prendre les rennes du pays, qui demandent du courage, chaque jour.

    Si ce que vous dites est vrai, alors Zeph est indigne de présider un jour le Burkina. Nous ne voulons pas d’un mouillard de cet acabit.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 16:50, par Pardi En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Simon, tranquilos. On te soutient.
    Il panique quand on le convoque et il veut qu’on convoque les autres, le mouillard !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 16:59, par Minnayi En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Personnellement, j’ai honte niveau de débat ou de la personnalité de ce monsieur. Si on comprend bien dès lors qu’on n’a ni volé, ni tué ou blessé quelqu’un, on ne peut être pénalement inquiété par la justice ? C’est vraiment lamentable de mon point de vue.

    Je pense que notre justice joue sa crédibilité et on attend de voir la suite. D’ailleurs l’incongruité dans la convocation de Zeph avant celle de Simon ne permet guère d’espérer une suite sérieuse mais au moins on aura compris que le niveau d’indépendance de notre justice.

    Pour lui, l’acte qu’il a posé serait extrêmement banal. Mêmes les menaces proférés contre autrui.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 17:24, par SIDNABA En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Mais au temps des CDR du Président Thomas Sankara et CR du Président déchu Blaise Compaoré (dont Zéphirin Diabré a même été ministre des finances, du commerce, président du CES etc.) les populations civiles portaient bien des Kalachnikov en plein jour et ce même Diabré Zéphirin n’avait pas le courage de porter plainte contre ces deux présidents ou leur régimes. Et pourtant en cette période il y a même eu des morts d’hommes. Pourquoi porter aujourd’hui plainte contre des civils qui portent des Kalachnikov ? On me dira que nous sommes en démocratie et en temps de paix aujourd’hui. Pourtant les djihadistes nous menacent tous les jours et avec des armes plus sophistiquées que ces kalachnikov. Cette plainte est simplement insignifiant face aux enjeux sécuritaires actuels dont fait face le Burkina. Passons à des choses sérieuses car y en a marre !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 03:56, par dememe En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Il n’y a pas pire que quelqu’un qui refuse de comprendre. Simon dit :
    "Je n’ai pas tué, je n’ai pas volé, je n’ai pas blessé quelqu’un et si on m’appelle, je n’aurai pas à ameuter Rood Woko pour m’accompagner à la gendarmerie".
    Mais c’est n’est pas cela que l’on te repoche. On te reproche le port illegal d’arme de guerre. Point barre. Ou est le rapport avec ce que tu cite ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:47, par Lemarcheur En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Simon Compaoré s’il venait à être convoqué ne doit pas repondre seul. Le gendarme ou le policier qui lui a doté cette kalachnikov doit également répondre de ses actes. Là il saura désormais qu’il ne doit pas doter cette arme à un civil, fut-il ministre de la sécurité.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:45, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      - Merci Lemarcheur, tu as vus juste et net ! Si Simon a porté cette arme, c’est qu’elle est sortie d’un magasin d’armes à quelque part. Donc quelqu’un a signé dans un registre pour sortir cette arme. Et dans ce registre il doit y avoir les références de la personne et de l’arme car il ne s’agit pas ici d’un sac d’arachides mais d’une arme de guerre. Cette personne doit aussi être sanctionnée pour avoir doté Simon d’une arme de guerre en temps de paix. Et pour moi la justice devrait d’abord confisquer cette arme avant de commencer les investigations

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:56, par Nébila En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    J e pense que Simon même sait que son acte est condamnable ce qui l’avait poussé à affirmer devant les journalistes en son temps que la vidéo était un montage fait avec les TIC. Menteur....Aussi, je crois que devant les kogleweogo, il avait affirmé que lui-même en tant que ministre de la sécurité n’avait pas le droit de se promener avec une arme de guerre. Pourtant il l’a fait. Kaaaarisa. Ce Monsieur fait partie des maillons faibles du gouvernement. S’il aime son parti le MPP, le chef de l’Etat et le Burkina Faso, il devrait se mettre à l’écart du gouvernement.(démissionner)

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:40, par Yamkoul En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Je pense que chacun est tenu de s’occuper de ses propres problèmes plutôt que de s’indigner chaque fois contre le Ministre Simon COMPAORE. Cela veut dire que vous n’avez rien à faire. Monsieur Zéphirin DIABRE et le Ministre Simon COMPAORE, adversaires en politique peuvent un jour prendre un pot ensemble. Et vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:36, par jeannot En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Pauvres gens !
    N’est-il pas mieux pour vous de réfléchir sur comment amener les populations des régions en proie au terrorisme à collaborer franchement avec les FDS pour endiguer le mal plutôt que de lire certains petits esprits étourdis qui passent leur temps à écrire du n’importe quoi pour faire perdre le temps aux burkinabé. Pauvres esprits..... ils ne savent même pas voir ce qui est important pour le BURKINA..YAMYELE ET SA BANDE.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 12:26, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

      - Jeannot, c’est bel et bien moi Kôrô Yamyélé que tu traites ainsi ? Que Dieu le Miséricordieux ait pitié de ton âme damnée et ignorante. Les populations du Sahel n’ont jamais refusé de collaborer ni de dénoncer les terroristes qu’elles connaissent aux FDS. Elles l’ont fait jusqu’à ce qu’un jour, un vieux chef de famille, pour le contraindre de dénoncer des terroristes, fut déshabillé en plein jour devant ses femmes, ses fils et ses belles-filles ! Comment tu juges cet acte ? Penses-tu qu’un vieux paysan peul digère facilement ce genre d’affront et de honte publique ? Je crois que tu n’as pas suivi ce que ce terroriste repenti a raconté. C’est ce genre d’actes qui a braqué les jeunes et les a amené à ne plus collaborer mais à plutôt basculer du côté des terroristes. Ceci étant Jeannot, je me vois dans l’obligation de t’enseigner un peu les Paroles sacrées :

      1/- De la Ste Bible  : La Bible déclare : ‘’Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance’’ (Osée 4 :6). Ce verset montre à quel point l’ignorance est préjudiciable car elle conduit le peuple de Dieu vers la destruction et l’empêche de connaître son identité. Quand nous ignorons une chose, nous ne pouvons profiter des bienfaits et avantages procurés par la connaissance de cette chose. La révélation de la Parole de Dieu nous donne de saisir notre identité en Christ et nous équipe à affronter chaque situation de la vie. Ainsi, la personne qui sait qui elle est, aura la force, l’assurance et la fierté de faire face à n’importe quelle situation. Tel est l’enseignement de la Ste Bible. Mon cher Jeannot, un ardent désir de l’apôtre Paul se traduisait par une phrase qu’il a prononcée : ‘’Je ne veux pas que vous ignoriez, frères…’’. L’ignorance en général et dans le domaine spirituel est un état humiliant, dangereux et souvent, hélas, coupable. L’apôtre Paul a dû écrire aux croyants de Corinthe : ‘’Ressaisissez-vous pour vivre dans la justice, et ne péchez pas ; car certains sont dans l’ignorance et dans l’ignorance de Dieu, je vous le dis à votre honte’’ (1 Cor. 15 : 34). Il déclare aussi, à l’égard de ceux qui refusaient de reconnaître ses écrits comme le commandement du Seigneur : ‘’Si quelqu’un est ignorant, qu’il soit ignorant’’ (1 Cor. 14 : 38). Jeannot quelques citations de la Ste Bible pour t’éclairer :

      - Esaïe 5 :13  : C’est pourquoi mon peuple est allé en captivité, parce qu’il n’a pas de connaissance ; et ses grands meurent de faim, et sa multitude est asséchée de soif.
      - Osée 4 :6 : Mon peuple est détruit, faute de connaissance ; car toi, tu as rejeté la connaissance, et je te rejetterai afin que tu n’exerces plus la sacrificature devant moi. Car tu as oublié la loi de ton Dieu, et moi j’oublierai tes fils.
      - Osée 4 :11  : La fornication, et le vin, et le moût, ôtent le sens. Jeannot tu es concerné ici si tu bois beaucoup de dolo, de vin ou de liqueurs frelatées Tchrr-Tchrr au point de perdre tes sens.
      - Osée 4 :12  : Mon peuple interroge son bois, et son bâton est son oracle, car l’esprit de fornication égare ; et il se prostitue, se soustrayant à son Dieu. Jeannot tu es concerné ici aussi si tu aimes adorer les fétiches.

      2/- Du St Coran  : Le St Coran combat l’ignorance et il y est écrit que la vérité devrait être recherchée dans le Coran lui-même, puisqu’il possède la réponse la plus judicieuse à ce sujet : ‘’Ceci est un message pour les gens afin qu’ils soient avertis, qu’ils sachent qu’Il n’est qu’un Dieu unique, et pour que les doués d’intelligence s’exhortent’’ (Sourate Ibrahim, 52). Et pour cela le St Coran a été rendu facile pour la méditation : ‘’Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ?’’ (Sourate al-Qamar 32). Jeannot, je vais te dire quelque chose : La jâhilîya (en arabe dérivant du mot jah qui signifie ignorance), désigne dans le St Coran la période antéislamique, caractérisée par le polythéisme sur le territoire de l’Arabie. Le prophète de l’islam Mahomet (SAW) avait attribué à un de ses opposants qurayshites le surnom infamant de Abû Jahl autrement dit abū al-jahl ben hišām, ou ’’Père de l’ignorance’’. Abû Jahl, de son vrai nom Abû al-Hikâm ben Hichâm ou iḥkām, ou encore ‘’Exactitude ; précision’’, avait blessé Mahomet (SAW) en lui jetant des pierres. Il fut l’un des morts de la bataille de Badr, et c’est lignorance qui l’a conduit à jeter des pierres sur Mahomet (SAW) jusqu’à le blesser.

      CONCLUSION : Mon cher fils Jeannot, combat l’ignrance partout où tu es et cherche la connaissance. Cultive-toi et ton cher Kôrô Yamyélé, son ami et promo KA ainsi que Me KÉRÉ peuvent t’y aider. Alors arrête de le ridiculiser car celà aussi est de l’ignorance. Le Seigneur éclaire ton Esprit.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 16:01, par LUI En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        KORO,UN TERRORISTE NE SE REPEND JAMAIS IL CHERCHE TOUJOURS A METTRE DES GENS COMME VOUS DANS LE DECOR . IL MENT CE TERRORISTE .C’EST UNE AUTRE MANIÈRE D’EXERCER SON TERRORISME ET SEUL CEUX QUI SAVENT LIRE ENTRE LES LIGNES PARVIENDRONT A LE DÉMASQUER.

        Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 17:36, par Ka En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        Merci mon ami pour cette analyse fine et subtile d’intellectuel averti : ’’’Mon ami et promo Kôrô Yamyélé, avec tout le respect que j’ai pour toi depuis tant d’années sur le web avec tes critiques fondées, surtout ta connaissance sans faille de la bible et le coran que je vois ici, je serai très franc avec toi comme d’habitude en te disant que j’ai ajouté dans ma critique fondée sur la sortie de Simon Compaoré pourquoi je suis tolérant en disant que des progrès ont été faits par un régime élu démocratiquement a plus de 50% par un peuple affamé d’une alternance politique saine, un rajout publié avec le premier méssage que tu as dû lire : ‘’’’

        Ces progrès parmi d’autres, est que depuis 2015 aucun bureau des sites des réseaux sociaux d’information de notre pays n’a été cassé et les ordonnateurs fouillés pour retrouver les données des internautes comme ce fut le cas de Lefaso.net et autres en 2914 : Le deuxième progrès à ne pas négligé est que Simon Compaoré disait dans une de ses sorties devant la presse que ce pouvoir ne cherchera a tiré sur quelqu’un comme un lapin dont ça se passait avec l’ancien régime. Et je confirme qu’aucun crime de sang n’a été commis depuis 2015, et les internautes récalcitrants fils à papa détenus ou fuis, nouveaux venus sur le web avec arme comme injures pour se venger s’expriment sans inquiétude, et pour moi c’est un progrès de la part du régime Kaboré, car si c’était celui de Blaise Compaoré et son RSP, ces morveux d’internautes qui veulent même détourné toi mon ami de longue date Kôrô Yamyélé avec des flatteries de galons et autres, se retrouveront dans une fosse commune à cause de leur stérilité dans leurs critiques au régime.

        Tout dont je demande a monsieur Simon et ses collègues, c’est d’être des politiques sages envers le peuple qui les a élu. Le sage c’est celui qui joue le rôle du père, surtout celui qui pardonne ou les autres refusent. Comme tu le dis, qu’ils aient l’humilité dans leurs sorties devant la presse : Car l’humilité tire toute sa force dans des actes sages. On ne rend pas les coups par les coups comme ils le font avec l’opposition avocat du peuple qui veut rectifier leurs imparfaits. Ceux qui le font démontrent de leur ignorance. On devient plus fort, lorsque l’on démontre sa force par le silence et le pardon.

        Mon ami et promo Kôrô yamyélé, tout dont je te souhaite pour 2018, c’est de resté toi-même avec ton idéal qui est d’être neutre pour mieux tirer à bout portant de l’injustice d’où qu’elle vienne, que ça soit de la majorité ou de l’opposition comme nous l’avions toujours fait. Quand a notre ami Paul Kéré, qu’il sache que dans les barreaux Français comme à Paris, Marseille, Avignon, il y a des avocats Burkinabé-français comme lui docteur en droit, d’autres qui ont eu des clients comme le milliardaire Bernard Tapi avec des gains de cause, surtout qui font des actions au Burkina dans l’ombre, et ne se montrent pas comme lui. Il ne sait même pas que sont les actions que toi Kôrô Yamyélé fait pour le Burkina ou de ton village ! Ni que fait Ka pour le Burkina ou pour son village, pourtant toi et moi nous savons ce que nous avons apporté à ce pays, et continuons, mais dans l’ombre sans crier sur les toits, sauf nos critiques fondées pour ce qui va pour le peuple et les opprimés sont connus. Ne m’en veut pas si je dis la vérité a Paul Kéré avant l’insurrection et après l’insurrection, je suis ainsi avec mon idéal de dire la vérité a ceux qui la connaisse et se camouflent tout bas.

        Répondre à ce message

        • Le 10 janvier à 10:34, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

          - Mon cher ami KA, marcie beaucoup et rassure-toi, je reste et demeure moi-même. Donc mon ami et promo Tranquilos de ce côté car je ne virerai pas ni à babord ni à tribord et je garde le cap. En même temps je te souhaite une excellente année 2018 et que tous tes souhaits les plus heureux soient exhaucés. Mon ami KA, je suis actif dans mes exploitations Agricoles et je dispose de mon temps, et donc j’ai un peu de temps à consacrer à la lecture de la Ste Bible, du St Coran et aussi à la Ste Tora mon ami et j’essai de faire une analyse comparative de tous ce qui y est écrit. Je consacre une partie de ce temps à la prière pour remercier le Seigneur notre Créateur pour ce qu’il a fait pour moi, de ce qu’il m’a permis de rebondir quand j’avais été éjecté en pleine mer de notre gros paquebot CDP en son temps. Je penserai à toi dans mes prières à venir. Merci mon ami KA.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 20:45, par Nina Poukame En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

        « Elles l’ont fait jusqu’à ce qu’un jour, un vieux chef de famille, pour le contraindre de dénoncer des terroristes, fut déshabillé en plein jour devant ses femmes, ses fils et ses belles-filles ! Comment tu juges cet acte ? Penses-tu qu’un vieux paysan peul digère facilement ce genre d’affront et de honte publique ? Je crois que tu n’as pas suivi ce que ce terroriste repenti a raconté. » .
        Vous prenez pour parole d’évangile la déclaration de ce prétendu terroriste repenti ? Vous n’avez pas compris qu’il s’agit tout simplement d’un montage grossier fait par ceux qui sont accusés, à tort ou à raison, d’être de connivence avec les cerveaux des groupes terroristes qui attaquent notre pays pour se disculper ? C’est peut-être parce que ladite déclaration a été publiée par un journal étranger que vous la prenez pour argent comptant ? Je vous croyais plus clairvoyant et beaucoup plus critique que ça. Je ne parle pas des critiques souvent infondées a l’égard de ceux que vous considérez être a l’origine de tous les malheurs de ce pays.

        Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:12, par ROA En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Mr le ministre , pour la 1 fois dans votre vie , reconnaissez que cette fois-ci , vous avez tord .
    Vous allez alors aux temples pour quoi faire .
    Pas de honte à demander pardon aux peuples .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:37, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    - Cher monsieur Simon Compaoré, vous avez déclaré : ‘’Ce n’est pas une préoccupation pour moi’’. Vous avez offensé un citoyen et cela ne vous préoccupe pas ! C’est un péché d’orgueil. Votre ami Kôrô Yamyélé que je suis n’est ni un Pasteur ni un Abbé, mais je vous recommande de vous repentir, présenter vos excuses et lisez d’abord ces 10 versets clés sur le pardon :

    1/- Pardonne-nous nos torts envers toi comme nous pardonnons nous-mêmes les torts des autres envers nous. (Matthieu 6:12)
    2/- Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. (Matthieu 6:14-15)
    3/- Pour l’amour de ton nom, ô Eternel, pardonne mon péché qui est si grand. (Psaumes 25:11)
    4/- Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. (Marc 11:25-26)
    5/- Je conserve mon amour jusqu’à la millième génération : je pardonne le crime, la faute et le péché, mais je ne tiens pas le coupable pour innocent, et je punis la faute des pères sur leurs descendants jusqu’à la troisième et même la quatrième génération. (Exode 34:7)
    6/- Pardonne, je te prie, la faute de ce peuple, en vertu de ton immense amour, tout comme tu n’as cessé de pardonner à ce peuple depuis qu’il est sorti d’Egypte. (Nombres 14:19)
    7/- A présent, je t’en prie, pardonne ma faute ; et reviens avec moi pour que je me prosterne devant l’Eternel. (1 Samuel 15:25)
    8/- Qui connaît tous ses faux pas ? Pardonne-moi les péchés dont je n’ai pas conscience. (Psaumes 19:13)
    9/- Mais toi, Seigneur notre Dieu, tu as de la pitié et tu pardonnes, alors que nous nous sommes révoltés contre toi. (Daniel 9:9)
    10/- C’est pourquoi je te le dis : ses nombreux péchés lui ont été pardonnés, c’est pour cela qu’elle m’a témoigné tant d’amour. Mais celui qui a eu peu de choses à se faire pardonner ne manifeste que peu d’amour ! (Luc 7:47)

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:01, par Le juste En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Ne faite pas d’une mouche un éléphant et essayons de nous consacrer sur les choses qui peuvent nous faire avancer. Je dis merci à tous les Burkinabé qui travaillent dur pour l’avancer de notre pays. Je remercie tous ceux qui investissent dans notre pays pour le bien de la collectivité. Je compte l’année prochaine aider des jeunes à creer leur société comme je l’ai fait en 2017 et cela sans redevance. Je vous souhaite beaucoup de plaisir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 21:42, par Le fils de l’homme En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Ce que certains internautes oublient nous sommes maintenant dans un ETAT DIT DE DROIT, et quand on est dans cette logique, il y a des principes sacrés qu’il faut OBLIGATOIREMENT RESPECTER.
    Ce qui passé dans les ETATS D’EXCEPTIONS, ne peut être comparé aux jours d’aujourd’hui. Les propos de Simon montre qu’il est seulement un voyou, un bandit si non un vrai coupeur de route.
    Dans les conditions de droit normal il devrait être entendu sans aucun coup ferrure, il n’a rien d’extraordinaire que les Burkinabè dans leur ensemble, si non qu’il n’a pas tout d’un HOMME BIEN FAIT.
    Même si vous avez multiplié par 20 les salaires des juges pour pouvoir faire ce que vous voulez, ça ne va pas se passer ainsi.
    SIMON DOIT ETRE ENTENDU ET ARRETE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 01:27, par gohoga En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    A tous ceux qui sont contre Mr le Ministre d’Etat : pouvez-vous donner les références des textes de loi qui interdisent à un Ministre d’Etat et de sécurité de porter une arme de guerre. Avant la constitution de 1991, tous les hommes du pouvoir portaient les armes de guerre sans problème. Or la constitution de juin 1991 n’interdit pas un Ministre de porter une arme guerre. Surtout un Ministre de Sécurité. Questions : quel texte interdit le Ministre d’Etat et de sécurité de porter une arme de guerre ? N’oublions pas que ce lui achète lesdites armes pour la Police. Sur quelle base juridique peut on recevoir la plainte de Zéphirin ZABRE ? quand ont sait que le député concerné n’a pas porté plainte contre le Ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 11:54, par La Barbe En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Mes chers compatriotes Simon n’a pas tort de dire que ce n’est pas une préoccupation pour lui car dans ce pays notre loi interdit la poursuite judiciaire des grandes personnes (cadres, ministres, députés, DG, etc. ). Même quand cela arrive rarement et par hasard la peine ou l’amende est très insignifiante comparativement au cas d’un petit larcin. Oubien dans ces rares des cas, on l’incarcère quelques temps et après on lui fait une liberté provisoire pour raisons de santé. Et de liberté provisoire à liberté provisoire, celui ci va en liberté définitif. Et on en parle plus. Vous comprenez non ? Seul le Dieu saura nous départir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 12:28, par Le Nationaliste En réponse à : Plainte de Zéphirin Diabré contre Simon Compaoré : « Ce n’est pas une préoccupation pour moi », dédramatise le ministre

    Pour moi une chose est sure. La vidéo révèle une vérité indéniable c’est pourquoi Simon ne l’a pas démentie. Sur ce, nous attendons que la justice fasse son travail car nul n’est au dessus de la loi dans un Etat de droit. X se serait comporté de la sorte et il aurait eu des sanctions. Nous attendons avec patience la suite de cette affaire mais sachez que notre patience n’est pas éternelle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés