Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 6 janvier 2018 à 11h01min

Ceci est un communiqué du Parquet militaire suite à l’interpellation et l’inculpation du Colonel Auguste-Denise Barry, placé sous mandat de dépôt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

« Le Procureur Militaire informe l’opinion nationale et internationale que suite à une dénonciation de personnes avec lesquelles le Colonel BARRY Auguste Denise Bernard Marie Hamidou a interagi, ce dernier a été interpellé le vendredi 29 décembre 2017 par la Compagnie de Gendarmerie de Ouagadougou, pour des faits de présomption d’atteinte la sureté de l’Etat.

Il a été déféré au Parquet Militaire le mercredi 03 janvier 2018 à 12 heures. L’ouverture d’une information judiciaire a été requise contre lui et tous autres des chefs de complot et d’incitation à la Commission d’acte contraire à la discipline et au devoir sur le fondement des articles 109 du code pénal et 207 du code de Justice Militaire le même jour auprès d’un juge d’instruction militaire.

Une importante somme d’argent a été saisie et mise sous-main de justice.

Entendu le 04 janvier 2018 en première comparution, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt.

Par ailleurs les investigations suivent leur cours. Le Parquet Militaire tient à rassurer les populations et les invite à vaquer paisiblement à leurs occupations tout en collaborant avec les enquêteurs

Ouagadougou, le 5 janvier 2018
Le Parquet Militaire

 ».

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 janvier à 12:29, par Pilipambé
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    c’est quoi cette déclaration pauvre dans son contenu. ça sent clairement des manœuvres de destabilisation mues par des coalitions politico-militaires.

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 13:53, par PIONG YANG
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Mesurons nos propos, contenons nos émotions. Vous allez trop vite en besogne. Vous n’êtes pas une souris, encore moins une mouche pour "sentir" de loin le complot.
      Certes, le parquet militaire a péché dans la communication. Il le font mal d’ailleurs. Disons net, apparemment la peur de dévoilé des informations compromettantes pour la suite de la procédure a contraint le parquet mésurer et peser ses mots. Je n’en sais rien. Mais au moins, ils ont osé parler.
      Mais De là à vous mettre du fuel dans la machine des hallucinations du genre "complot contre Denise B.", "c’est la magouille",... c’est idiots, c’est infantile. Quitter dans ça. Quelqu’un qui est assez grand pour se payer un smartphone, y mettre des méga, doit réfléchir avant de se jeter dans le "babillardisme" vide et fade.

      Répondre à ce message

      • Le 5 janvier à 14:58, par KIM JUNG I
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        ""Disons net, apparemment la peur de dévoilé des informations compromettantes pour la suite de la procédure a contraint le parquet mesurer et peser ses mots. Je n’en sais rien"".
        De quoi tu parle ou sont les mots mesuré et pesé dans cette conférence de presse ???
        Rien que des niaiseries fade et inutile. Bien que je ne sait pas de quoi DB est accusez AUTANT JE REJETTE LES ANALYSE DE PSEUDO JE CONNAIS MES DROITS. TOUS A DROIT DE DONNER SON OPINION MÊME SI CERTAINE PERSONNE SE QUALIFIANT DE JE CONNAIS MES DROITS CE JOUE LES CONNAISSEURS ALORS QU’IL NON QUE DES TETTE BIEN PLAINE ET NON BIEN FAITE.

        Répondre à ce message

      • Le 5 janvier à 16:32, par EBENEZER
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Piong yang semble être de ceux qui ont dénoncé le colonnel Barry ou un de leurs acolytes ou cherche encore à recueillir les réactions de certaines personnes. Toi qui invite à la modération,ton langage est-il modéré quand tu utilise le terme "idiots" et j’en passe. Es-tu une mouche ou une souris pour employer tes propres termes pour dire (sentir selon tes termes)dans ta première réaction qu’il méritait d’être défféré à la MACA ? Piong yang semble être un grand puisqu’il traite d’autres internautes d’assez grand donc de petits(de manière indirecte).Qu’est-ce qu’un être humain a dans la vie qu’il n’ait reçu du Tout Puissant ?

        Répondre à ce message

      • Le 6 janvier à 15:35, par zongo
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        je crois bien en te lisant tu veux dire que personne n’a le droit de s’exprimer ? ou bien ? même si c’est mauvais ou bien ? la vérité éclatera de toute façon !

        Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 17:25, par Le Tché
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      On sait deja ce qu’on va nous servir :
      1°) on va le relacher
      2°) on l’interpelle à nouveau
      3°) A quoi était destiné cet argent ? peut-etre à destabiliser le gouvernement en place
      4°)motif de l’arrestation : ENRICHEMENT ILLICITE à des fins de .............................
      5°) La preuve est là sous nos yeux, lisez plutot le comuniqué :"Une importante somme d’argent a été saisie et mise sous-main de justice."
      Ah !ah !ah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! le pays des hommes intègres, on connait la chanson.
      En ce début de nouvel an c’est ça vous nous servez, après la convocation du président du CFOP
      Alllezzzzz divertissez-nous pendant que nos braves soldats meurent sur les champs de combat, (Tout récemment à Djibasso vers la frontière du Mali- Région de la boucle du Mouhoun)
      Asta la victoria, siempre !!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 17:35, par SAKSOUL
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Et pourtant, cher cousin, selon des sources sécuritaires, il y aurait des choses à reprocher à cet officier qui se serait fourvoyé et dévoyé.
      Est-il passé aux aveux, comme certains le laissent entendre ? Est-ce vrai qu’un coup de force était prévu ce même 29 décembre 2017 ?
      Que ce soit une affaire de déstabilisation ou de putsch, de tels projets ne sauraient être menés par une seule personne. Quand on sait que le cerveau présumé n’a actuellement pas de troupes sous son commandement, faut-il donc en déduire qu’il aurait pu en bénéficier du soutien de certains de ses frères d’armes ?
      En tout cas, des noms qui se murmurent me parviennent, mais je ne suis pas fou de te les livrer pour le moment. Et pour cause !
      J’entends également, tiens-toi bien, que des responsables religieux seraient, eux aussi, dans le viseur des fins limiers. Auraient-ils béni « la tentative de déstabilisation » dont on continue de se demander s’il s’agit de projet de coup d’Etat, de rébellion et, pourquoi pas, d’agression extérieure.
      Les jours à venir devraient nous situer davantage.

      Pour vous dire monsieur PILIPAMBE que voilà quelqu’un qui va aux renseignements.Faites comme lui avant vos réactions.Pour des raisons d’enquêtes cette déclaration ne peut être plus que ça mon frère. Sans rancune.

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 21:21, par RV
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Coupable ou pas, je n’en sais rien !
      Cette affaire divisera l’armée et fera le lit du terrorisme !
      Soyons vigilants en ce début d’année contre les forces du mal.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:32, par aol
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Communique vide et toujours sans aucune informations qui éclairé l’opinion sur ce qu’il reproche a Auguste Barry. Conclusion il n’ont rien contre lui, c’est seulement pour salir son image parce que certain dans l’armée dans le gouvernement comme les Simon sont jaloux de lui de sa cote de popularité de son centre d’étude stratégique et du rapport qu’il s’apprêtait a publie sur le terrorisme. Le temps jugeras

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 13:26, par L’Autre Africain
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Tout à fait d’accord avec toi. D’ailleurs le titre qui sied à cet article est : le Parquet militaire s’emmure dans son silence.
      Ce communiqué silencieux, pour ne pas dire creux, me convainc qu’on a arrêté le monsieur et maintenant on s’attèle à trouver, sinon fabriquer des preuves pour justifier son arrestation.

      Répondre à ce message

      • Le 5 janvier à 16:46, par LeJuré
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Art. 109 Code pénal. Il y a complot dès que la résolution d’agir est concertée et arrêtée entre deux ou plusieurs personnes en vue :
        - de changer par la violence le régime légal ;
        - d’exciter les populations à s’armer contre l’autorité légale de l’Etat ou à s’armer les unes contre les autres ;
        - de porter atteinte à l’intégrité du territoire national ;
        - d’organiser le massacre et la dévastation.
        La peine applicable est l’emprisonnement de cinq à dix ans.

        ARTICLE 207 code de justice militaire : - Est puni, en temps de paix, d’un emprisonnement de 6 mois a 2 ans,
        tout militaire, ou tout individu embarque qui, par quelque moyen que ce soit, incite un ou
        plusieurs militaires a commettre des actes contraires au devoir ou a la discipline.
        Si le coupable est d’un grade supérieur a celui des militaires qui ont été incites a
        commettre lesdits actes, il est puni d’un emprisonnement de 1 a 5 ans.
        Lorsque les faits sont commis en temps de guerre ou en temps d’état de siège ou
        d’urgence, la peine est de 1 a 5 ans d’emprisonnement dans les cas prévus a l’alinea 1 du
        present article et d’un emprisonnement de 5 a 10 ans dans celui prevu a l’alinea 2.

        De quoi juste clouer le bec d’un dérangeur pour un bon moment

        Répondre à ce message

        • Le 5 janvier à 20:41, par Desintegration
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          La criminelle insurrection répond à l’article 107

          Répondre à ce message

        • Le 6 janvier à 19:10, par Yako
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          .ca voudrait dire que les insurges Emile Pare,Mr Sakande,Me Benewende,Saran Sereme et qlqs officiers de la causa-nostra, voire RMCK devront repondre du putsch violent Appele pour le besoin de la cause insurrection.Finance par feu Salif Diallo (300.0000.000) Ainsi on aura rendu justice au pays.Car c’est dans la violence qu’ils ont renverse le regime legal du Faso les 30 ;31 octobre 2014.

          Répondre à ce message

          • Le 8 janvier à 09:33, par Lejuré
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            Tu comprends donc pourquoi les uns parlaient "d’insurrection" et les autres de "coup d’état" et de "trahison".

            Ce que le vaillant peuple ignore des politiciens d’aujourd’hui est qu’ils ont dépassé l’âge de pierre du "coup d’état" il n’est plus question d’inciter ou d’exciter un commandant de régiment para-commando ou un chef d’état major des armées ambitieux à "prendre ses responsabilités". ça c’est dépassééééé et même bête, les généraux de la vielle école l’on malheureusement appris à la MACA.

            Aujourd’hui nos politiciens ont un "incroyable génie" du coup de force.

            Fils et filles de mon cher pays YAKO ! YAKO deh ! Attention deh ! rien n’est plus vraiment comme avant deh !

            Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 14:29, par Une source sûre
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      En vérité, il y a des gens aussi bien dans le gouvernement que dans la hiérarchie militaire qui veulent coûte que coûte voir BARRY à la MACA pour se venger de lui. Aussi des pièges lui ont été tendus à plusieurs reprise en vain. C’est pourquoi ayant eu vent de cet argent qui lui a été donné dans le cadre de ses activités (qui demandent par ailleurs beaucoup de moyens), ils s’en sont servi pour atteindre l’objectif tant attendu. Quand on veut tuer son chien, on l’accuse bien sûr de rage. Ce sont les anciennes manœuvres qui continuent.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:47, par le Sergent-chef
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Nulle comme déclaration.
    Quant on sait que celui-là qui a fait la dénonciation est un gendarme et c’est suite à l’élection du MPP au pouvoir qu’il a perdu son poste de responsabilité. Facile, de jouer au traître dans une fausse affaire montée de toute pièce pour espérer regagner la confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:48, par Indjaba
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Si c’est les cantines il y’en a plein dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:53, par kado
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    C’est vraiment decevant ce flou qui entoure cette histoire. Qu’est-ce qui est si difficile a communiquer clairement ? Ca sens du complot organise par ses freres d’armes avec l’appui de Simon qui ne voulait pas entendre parler de ce centre du Cl DAB. Je commence a comprendre Me Kere quand il s’en prend a la justice burkinabe. Mais Dieu est avec les fils integre du Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 09:37, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      - kado, vraiment je suis heureux que enfin quelqu’un puisse commencer à comprendre mon ami Me Kéré. Ce monsieur sait de quoi il parle quand il s’agit de justice et il Dr en droit, avocat à la Cour de Nancy et de Ouaga. Et ce n’est pas rien !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 6 janvier à 11:10, par Mafoi
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Les gens honnêtes ne peuvent pas prendre au sérieux ton Kéré docteur en droit,doublement avocaté et tutti quanti pour la simple raison que nous dénoncions cette justice pourrie depuis le temps de la compaorose compradore.Est ce que ton Kéré arrivait à broncher avec sa bouche bien pleine ?Non car il s’était acoquiné avec cette bande de racailles

        Répondre à ce message

      • Le 6 janvier à 16:45, par Malgoubi Jonas Aymard
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Je ne peux plus prendre au serieux ce faux Kôrô Yamyélé. Tu as perdu mon respect. Si c’est l’ autre, ya longtemps je ne le compte pas.

        Répondre à ce message

        • Le 8 janvier à 10:32, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          - Malgoubi Jonas Aymard, c’est plutôt toi qui n’est pas à prendre au sérieux ! Tu ne peux même pas écrire ton propre nom. Tu écris ’’Magoubi’’ au lieu de ’’MalgoubRi’’ ! Tu es certainement un de ces petits étudiants désoeuvrés par les grèves et qui passe son temps collé à un smartphone acheté en recel car volé et revendu par un malfrat.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

      • Le 6 janvier à 20:38, par moi
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Ton ami Kere là et docteur en pacotille est un imposteur. Il y a une des stratégies que les avocats aiment utiliser pour la défense des accusés particulièrement lorsque les faits reprochés à ses derniers sont irréfutables à 95% de confiance : la défense de rupture. Elle consiste à denier à la juridiction toute qualité pour juger, à refuser le jeu judiciaire et à faire du prétoire un lieu de débat politique. L’accusé ou L’avocat estime en ce moment que son client n’a de compte à rendre qu’à une justice divine, ou que la juridiction est l’instrument qu’il ne reconnaît pas. Il saisit l’opportunité du procès pour avoir une tribune politique, c’est l’irruption du militantisme, de la politique dans la parole judiciaire. Nelson Madela avait utilisé cette défense de rupture pour la bonne cause lors de son procès. Mais malheureusement ton ami Kere utilise la même tactique pour défendre des criminels et à mon sens te connaissant Koro Yamyele cela n’est certainement pas ton souhait.

        Répondre à ce message

        • Le 8 janvier à 09:27, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          ’’Ton ami Kere là et docteur en pacotille est un imposteur’’.

          - Cher moi, attention à ce que tu écris ! Il pourrait te traîner devant le tribunal pour que tu dises en quoi est-il un docteur en pacotille et quelles sont tes preuves pour dire qu’il est un imposteur. Attention à ce que tu écris et soit saint. Merci.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

          • Le 8 janvier à 15:14, par moi
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            Kôrô Yamyélé, un imposteur est celui qui cherche à tromper en se faisant passer pour un autre et sur cela je pèse bien mes mots. Par conséquent pour moi si un docteur le fait en lien avec le grand publique, ce doctorat n’est sert à rien, donc c’est un docteur en pacotille. Ces docteurs peuvent se vanter dans un milieu où les gens sont peu cultivés.

            Kôrô Yamyélé j’assume entièrement mes propos.

            Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:57, par noaga
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    le parquet sort de son silence et repart silencieux pas d’information par ce que c’est mouta mouta

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:57, par Origine
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    "Suite à une dénonciation de personnes avec lesquelles le Colonel BARRY Auguste Denise Bernard Marie Hamidou a interagi" : mais qui sont ces personnes ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:14, par Substance Grise
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Si C’est vrai C’est dommage pour le Burkina
    Si C’est faux aussi C’est dommage pour ceux qui ont fait le montage et C’est très dommage pour le Burkina.
    En effet on a besoin que chacun contribue positivement pour la construction du pays et qu’on quitte dans toute idée noire.
    C’est pour cela que les burkinabè apprennent à cultiver la sincérité entre eux si non comment on peut concevoir des projets de developpement pour le pays.
    Revoyez la manière de faire la politique au Burkina depuis plus de 30 ans pour pouvoir avancer.
    Le Savoir vivre ensemble manque cruellement et l’hypocrisie ,la mechanceté envers son prochain,la malhonnêtété ont pris le dessus.
    Pourvu qu’on gagne l’argent quelques soient les consèquences sur les autres..
    Il faut humaniser le pays. Et comme les gens n’ont plus de morale,ça ne peut que passer par des principes de vie et de lois mises en place que tout le monde respecte.
    Et en cas de défaillance que justice soit rendue et les peines appliquées. C’est ce qui dissuadera les autres et on sera contraint au changement positif pour les futures générations.
    Maintenant ;a-t- on cette volonté ?
    Sommes nous prèts ?
    Et pourtant il le faut !
    C’est pour ça si il y’a des sages au Burkina qui sont intègres ;il est temps qu’ils fassent quelque chose.
    Car les médiations peuvent être évitées si on anticipe les choses.
    C’est ce qui est plus important. Alors que ces autorités religieuses et coutumières nous prouvent qu’elles ont de la sagesse.

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 16:29, par Podio
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Substance Grise J’apprécie positivement les éléments que vous avez développé ici. Quel qu’en soit l’issue, il faut reconnaitre véritablement que la manière de faire la politique au Faso pèche. C’est comme si les uns et autres pensent qu’il faut parvenir à ses buts quelque soit les moyens utilisés. Qu’ils s’agisse de la calomnie, la fourberie, l’intrigue, la méchanceté , la mesquinerie et j’en passe.
      Lorsque l’on veut développer un pays en permettant à ses citoyens de vivre dignement et de s’épanouir, je crois pas qu’il faille utiliser des stratégies qui choquent nos propres valeurs. Il faut rappeler que bien heureusement que cette situation n’est pas forcement le fait de toute la classe politique. Nous avons besoin tous d’un sursaut patriotique afin que l’actions qui sont posées ça et là soient plus empreint d’honnêteté, de bienveillance. Sinon notre réconciliation sera difficile.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:20, par sak sida
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Bonjour a tous mon message concerne les deux premiers intervenants .il faut sortir de la passion ,nous avons des judes dans ce pays ,nous avons des enqueteurs, s,ils estiment quil faut entendre Barry, il faut attendre de voir ce quon lui reproche.Moi meme qui vous parle jaime tres bien Barry mais sil veut sortir hors jeux je ne le suivrai pas.
    demandez vous pourquoi on a pas arreter plus grades que lui ?simplement parce qu ils n ont pas faute.force reste a la loi.il a l argent ,il peut avoir des avocats .s il est innoncent il ressort libre comme Col Yacouba ouedraogo comme Eddie comboego.mais en entendant,attendons....

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 14:10, par aol
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Intervenant 2 a sak sida
      Jusqu’a aujourd’hui as tu vus un procès du Col Yacouba Ouedraogo ou Eddie Combwego que tu as cite en exemple ? Ils ont été arrêté maintenu en prison pendant un temps pour venir nous chantes liberté conditionnelle sans jamais nous montres les preuves de leurs implications dans le coût d’état de septembre 2015. C’est le même jeux qui se répète ont t’arrête pour salir ton image t’écarte du jeux politique et après t’accorde la liberté conditionnelle.

      Répondre à ce message

      • Le 5 janvier à 15:21, par L’Ancêtre
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        A intervenant 2.
        Le forum peut servir également à apprendre. Je me permets de vous dire que c’est la procédure pénale qui oblige a faire ainsi.
        On vous arrête sur la base de faisceaux d’indices, c’est à dire c’est la base de faits avérés ou non, même sur la base de dénonciation.
        On vous envoie à la gendarmerie ou à la police. La bas on vous garde pour interrogation (Garde à vue ça s’appelle). On peut vous interroger seul, ou faire une confrontations avec d’autres personnes impliquées ou encore avec la personne qui vous a dénoncé.
        Ensuite comme le délai de garde à vue est généralement court, les gendarmes n’ont pas assez de temps pour interroger tout le monde.
        Si les gendarmes ou policier (les OPJ), estiment qu’il n’y a rien contre vous, le procureur en est informé et vous pouvez être libre dès la gendarmerie ou la police. Par contre s’il existe des éléments graves et concordants qui laissent croire que vous avez commis ce pourquoi on vous arrêté, le procureur va décider que vous soyez présenté devant lui.
        Devant le procureur, si lui même estime qu’il existe encore des zones d’ombres, il va désigner un juge d’instruction pour mener l’enquête (je signale que l’instruction est obligatoire en matière de crime).
        Pendant ce temps, si votre libération peut troubler l’enquête ou bien si vous pouvez fuir, on vous met en détention provisoire.
        Si le juge d’instruction au bout de son enquête trouve que rien ne peut être retenu contre vous, vous êtes blanchi.
        C’est le cas d’Eddie, Yac et Caroline la journaliste.
        Si le juge d’instruction retient des charges contre vous. Vous restez en détention provisoire dans l’attente de votre jugement. Vous pouvez aussi bénéficier d’une liberté provisoire ou une assignation à résidence dans l’attente de votre jugement.
        Si au bout du jugement les juges du siège (ceux là qui décideront du sort de l’inculpé) ne trouvent rien contre vous, vous êtes définitivement libre, sinon condamné à une des peines prévues par la loi dans votre cas.
        Dans l’affaire Barry, les étapes ont commencé. Nous ne sommes pas dans le secret du dossier. N’oubliez pas que le colonel peut avoir avoué. Posez vous la question a-t-il avoué ? Car c’est également possible.
        L’enquête semble être sensible et le parquet qui dirige l’enquête jusqu’à présent n’a pas souhaité donner plus de détails, attendons la suite. Le colonel a sans doute un avocat qui aura accès au dossier.
        Je souhaite pour ma part que les droits du colonel soient respectés.
        Félicitons la justice car souvenez vous dans un passé récent le Burkina ne jugeait pas les présumés putschistes, surtout s’ils sont militaires.
        Aujourd’hui on suit la procédure pénale et des gens s’indignent.
        C’est l’Etat de droit qui exige cette procédure

        Répondre à ce message

        • Le 5 janvier à 16:19, par Daoudwilly
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          Mon ancêtre, tu a tout dit !!! chapeau à toi !! Les gens ne connaissent même pas le fonctionnement de la justice du pays. Mais ce sont eux qui jouent aux connaisseurs !! c’est bien dommage.

          Répondre à ce message

        • Le 5 janvier à 20:04, par aol
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          Je vous remercie pour votre leçon de droit car j’y suis un bleu. Mais une logique terre a terre les personnes arrêtées puis relâchées avions nous des informations sur quoi on les reprochais ? Non ! C’est un communique qui est venu a cette fin d’année pour les blanchir de cette affaire de coût d’état. Arrêté une personne et l’envoyer en prison pour des besoins d’enquête et en suite le faire sortir au bout d’un moment sans rien trouve contre lui, même si elle est légal en droit discréditeras l’image de notre justice. Je vois en elle un moyen du pouvoir de mettre hors jeux tout ce qui dérange. Si y’a quel chose contre qu’il (la justice) donne le nom de cette chose au lieu de reste vague déstabilisation du pouvoir déstabilisation du pouvoir. Un pouvoir qui n’a jamais été stable peux ton parle de déstabilisation ? grève par ici grève par la des ministre qui se promène en AK-47. Si il y’a quelque chose contre lui c’est qu’il voulais précipité la chute des imposteurs incapable au pouvoir.

          Répondre à ce message

          • Le 6 janvier à 10:30, par L’Ancêtre
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            Mon ami si tu veux savoir pourquoi on a blanchi les personnes qu’on avait arrêtées, c’est possible. Le juge rédige toujours sa décision. Tu peux aller au greffe du tribunal en question demander à voir la décision du juge. On ne fait pas de communiqué après les décisions rendues.
            Ensuite les personnes et les avocats savent pourquoi le juge n’a rien retenu contre leur client.
            La justice a besoin pour être juste que les personnes accusées soient gardées pour le besoin de l’enquête si leur liberté peut troubler l’enquête.
            Ensuite informe toi c’est nécessaire pour toi même, ce n’est pas un communiqué qui est venu blanchir les personnes dont tu parles. Il y a eu une enquête, ensuite une audience et c’est après l’audience que le juge a estimé qu’il n’a rien trouvé de grave contre ces personnes.
            Enfin ne confondez pas les grèves et les tentatives de coup d’Etat. Élève toi, élève ton esprit. Avant toute critique analyse toujours

            Répondre à ce message

        • Le 5 janvier à 22:40, par SOME
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          ce que tu racontes c’est quand on est dans une justice juste avec de vrais juges et non des politiques. Il ne sortira rien de tous ces dossiers : souvenez vous Roch n’a augmenté scandaleusement les salaires des juges pour la forme : ils savaient qi’ils auront besoin des juges. Alors...
          SOME

          Répondre à ce message

          • Le 6 janvier à 06:41, par kiriki
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            Merci Monsieur SOME. Si vous voulez évaluez une bonne partie des magistrats, soumettez-les aux vrais concours de dessin.
            C’est la que vous allez comprendre mais vraiment tas de choses sur une bonne partie d’eux.

            Répondre à ce message

          • Le 6 janvier à 10:37, par L’Ancêtre
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            Mon frère, le salaire des magistrats a été augmenté sous la transition. Si tu te souviens les magistrats sont allés en grève parce que Roch n’a pas voulu mettre en exécution la décision d’augmentation des salaires obtenue sous la transition.
            C’est un forum national organisé sous la transition qui avait acté le montant des salaires des magistrats.
            Ensuite lorsqu’on suit une procédure et après une personne arrêtée est libérée il ne faut pas voir toujours une mauvaise justice.
            Cela peut arriver à nous tous. Un exemple simple : Une fille vous accuse de viol, vous allez être arrêté, gardé à vue à la gendarmérie, ensuite déféré et peut être même envoyé à la Maco, puis viendra un jour où un indice apporté par l’enquête ou par votre avocat vous blanchi. Vous allez être libéré. C’est comme ça toutes les justices du monde.
            Quand c’est la justice des hommes ça se passe comme ça, l’homme n’étant pas Dieu.
            Ne voyez pas le mal partout.

            Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:22, par Monpayvamal
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Eh bien voilà !! c’est vraiment lamentable cette façon de faire !
    Délit de désobéissance ou de non obéissance ? Corruption ?
    Je pense qu’aucun de ces délits en temps de paix n’autorise l’incarcération sans jugement ;
    Parce qu’au pire il ne peut s’agir que de cela. Son centre n’étant pas bien vu par les autorités.
    Que vient faire l’argent dans ce code de discipline et de devoir ?
    Si c’était si grave que ça, au point de menacer la sécurité de l’état de façon imminente, les autorités devaient réagir par un vrai communiqué à la nation.
    Nous voilà repartis pour un tour de 50 ans !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:27, par Dignité
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Je crains qu’on ait utiliser les "Amis" de ADB pour l’abattre !
    Aucune précision ! Une importante somme d’argent ???? Vous ne savez donc pas compter ou elle est si importante que depuis près d’une semaine, vous n’avez pas encore fini de compter pour en connaitre le montant exact. Rappel : il dirige une structure qui officie dans la recherche en défense et sécurité, activités qui pourrait nécessiter de la liquidité en permanence (car on ne rémunère pas les sources et les indicateurs en leur faisant des chèques) ; donc importante somme, ça peut ne rien vouloir dire !
    Bref, on s’enfonce dans le flou avec ce communiqué ! Autant ne rien communiquer si on ne veut rien communiquer !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:30, par L’Ancêtre
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    L’enquête ne fait que commencer. Qu’est ce que vous voulez que le procureur vous dise.
    Le procureur a bien dit qu’il y a présomption d’atteinte à la sûreté de l’Etat, donc il a requis l’ouverture d’une enquête, confiée à un juge d’instruction. Désormais tout devient secret, on ne divulguera le nom de personne jusqu’à la fin de l’instruction.
    S’il y a calomnie contre Auguste Barry, aucune charge ne sera retenue contre lui, mais si l’enquête révèle des faits graves et concordant contre lui, il sera inculpé.
    Donc si vous trouvez qu’il n’a rien à se reprocher, restez tranquillos et attendez.
    Rien ne sert d’écrire yada yada ici pour dire qu’il y a complot. Et si Auguste Barry lui même a avoué. Personne d’entre nous ne sait encore ce qu’il y a donc de grâce attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:33, par MG
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Nous voulons une justice qui travaille. Mais le travail salon notre entendement. Quand on arrete quelqu’un qu’on n’aime pas on felicite les forces de l’ordre et on est fiers. On se vente de comment notre democratie se reveille meme si cela ne suis pas les regles.
    Quand on arrete quelqu’un qu’on aime, la justice est manipulée. On "harcele" la justice et on veut qu’on dise tout maintenant même si les enquettes se pousuivent.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:34, par kiriki
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    C’est tout comme ça ? L’importante somme d’argent a été saisie être les mains de qui ???? Et pourquoi GUIRO n’a pas été accusé de tentative de déstabilisation du pouvoir ??? Il se raconte aussi qu’il a écrit un rapport dans le cadre de ses ……
    Entre nous, c’est qui qui peut lire un rapport et la première chose qui vienne dans son esprit c’est une déstabilisation de la sûreté de l’Etat.
    OUI OUI on vaquait déjà à nos occupations. Mais pitié personne n ‘avale cette histoire.
    Au fait il est présumé coupable ou présumé innocent ?
    La Gendarmerie Nationale Burkinabé est un de mes corps préféré parce que je suis bcp plus convaincu (e) par leur méthode d’approche. Mais Que Dieu soit avec ce corps, afin qu’il ne sombre pas dans le grotesque, et l’infamie

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:35, par Maninsougri
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    NOUS VOULONS LA PAIX.NOUS VOULONS LA PAIX.SVP,NOUS VOULONS LA PAIX.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:43, par SOME
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Tous on comprend ce que ca veut dire : qu’il n’y a rien. Mais vu les reactions il fallait "communiquer". Bref le parquet militaire qui prend ses ordres directement du ministre de la defense et du chef supreme des armées (qui est-il ?) ne peut pas dire ce qu’il veut. Bref on a vu le comportement de ce parquet militaire dans d’autres affaires ; on connait vos methodes, etc
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:45, par Dougoutigui
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    On l’a trouvez dans un domicile Klache à la main, vêtu de gilet pare-balles ou quoi ? Prière m’éclairer SVP

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:48, par panaf
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Vous direz que les autres qui l ’ont denonce sont Bernard ,Marie et Hamidou !Tout a voir avec son rapport sur le terrorisme !Jusqu a quelle periode a t il recule pour ce rapport ?Meme Paris pourrait etre preoccupe !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:49, par Golden
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    S’il y’a un ennemi commun aux burkinabè actuellement, c’est le terrorisme ! Au lieu de disperser nos forces actuellement dans la poursuite de frères d’armes pour des présomptions (la présomption implique le doute) on ferait mieux de composer avec tous les burkinabè mieux avec un tel Barry intelligent et engagé dans la lutte contre ce terrorisme. En son temps on avait aussi accusé Sankara de tous les maux pour après l’abattre comme un vulgaire homme avant de finir par lui reconnaitre son intégrité. Ne perdons pas de temps dans ces
    projets qui n’ont pas servi même à l’ancien régime ! Composons avec tout le monde dans ce pays !

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 14:27, par kiriki
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      je partage cette vision Mr Golden. Mais pour cela il faut être entouré de leaders qui travaillent à fédérer les contributions diverses. Pas des amateurs ou des didjés

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 14:37, par Dignité
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Tout à fait d’accord avec vous !
      Ce qui est ahurissant, c’est que ces autorités à travers leur dénonciateurs ou services de renseignement n’ont jamais d’informations quand il s’agit des détournements, des malversations et autres crimes économiques et de sang ; Là bas il faut que des journalistes aillent fouiller pour débusquer le lièvre ! Mais quand il s’agit de surveiller les adversaires politiques, les OSC et autres acteurs qui les critiques et tentent de dire qu’il font fausse route, ils ont des infos à profusion ! Vivement que la vérité se fasse ! Mais quoi qu’il en soit, le mal est déjà fait ! Mais comme le dirait l’autre, Dieu utilise souvent certaines difficultés/échecs de la vie pour élever les siens !
      Qu’il veille sur notre pays !

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 21:06, par sidayasoma
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Des manœuvres de l’armée française
      Armée française = terroriste = A.F

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:55, par Yako
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Ma conviction est que notre pays a besoin d’une autre transition et pour couper l’herbe aux pieds des bidasses,le president RMCK doit anticiper l’evenement en formante un gouvernement d’union nationale inclusive.Force est de reconnaitre que l’insurrection n’a apporte que de malheurs a notre pays par la perte de l’autorite de l’etat,le nord du pays est de plus en plus sous controle d’Aqmi et la cohesion sociale est serieusement menacee ce qui explique en partie ces foyers de subversion politico-militaires.Or,le pire serait de donner l’alibi aux bidasses d’intervenir.Il revient donc a l’actuelle majorite d’approfondir le dialogue avec toutes les forces politiques du pays dans un souci d’apaisement condition necessaire a la paix et a la stabilite.A defaut j’ai peur que 2018 nous reserve des surprises desagreables.Bonne et heureuse anne 2018.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 13:56, par kiriki
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    C’est tout comme ça ? L’importante somme d’argent a été saisie être les mains de qui ???? Et pourquoi GUIRO n’a pas été accusé de tentative de déstabilisation du pouvoir ??? Il se raconte aussi qu’il a écrit un rapport dans le cadre de ses ……
    Entre nous, c’est qui qui peut lire un rapport et la première chose qui vienne dans son esprit c’est une déstabilisation de la sûreté de l’Etat.
    OUI OUI on vaquait déjà à nos occupations. Mais pitié personne n ‘avale cette histoire.
    Au fait il est présumé coupable ou présumé innocent ?
    La Gendarmerie Nationale Burkinabé est un de mes corps préféré parce que je suis bcp plus convaincu (e) par leur méthode d’approche. Mais Que Dieu soit avec ce corps, afin qu’il ne sombre pas dans le grotesque, et l’infamie

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:02, par nk
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Ce communiqué du parquet militaire dévoile la preuve de complot contre ce monsieur. on n’a pas besoin d’être expert de la sécurité pour comprendre cela. Si tout un parquet peut sortir faire un communiqué laconique comme cela, c’est claire que c’est un règlement de compte avec ses frères d’arme. Et si c’est au regard de la somme retrouvée dans le service de Monsieur Barry justifient cette thèse de déstabilisation, c’est que monsieur GUIRO Ousmane aurait pu être accuser de la sorte.
    SVP, je pense que nos autorités d’aujourd’hui doivent comprendre que le peuple Burkinabé est mature et ne consomme plus ce qui lui tombe dans les mains.
    Sans rancune merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:03, par tytu
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Vraiment laconique comme déclaration.
    Qu’est ce qui se cache dans tous ça.
    Une importante somme d’argent a été saisie !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 05:58, par Wari Kado
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      La grosse somme d’argent trouvé va faire le bonheur de tous ceux qui sont impliqués dans ce dossier. Annoncer publiquement le montant, c’est se priver de se récompenser, qui est fou ? C’est leur chance, ils vont s’assurer seulement que le reliquat ne soit pas nul ou négatif parce qu’ils ont déjà parlé de grosse somme d’argent et que vous les internautes vous parlez trop même. Alors on vous informera qu’on a verser la grosse somme de Barry au trésor. C’est peut-être moins de 250.000F et c’est tout, car l’argent colle dans les mains de tous ceux qui y touchent. Le montant de cette grosse somme d’argent versée au trésor deviendra aussi un autre secret pour la une bonne justice en cours.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:13, par DIALLO
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Que c’est hilarant !
    Pendant que le terrorisme gagne du terrain à grande vitesse, on se permet de mettre aux arrêts ceux là qui pourraient mieux aider à faire face à ce phénomène.
    Ceux qui de par leur patriotisme,leur dévouement et leur bravoure ont déjà prouvé à travers une expérience très riche et connue de tous (renseignements, sécurité...),leur volonté manifeste de contribuer à la construction du pays sont aujourd’hui détenus pour des intérêts politico-stratégiques (préparation du terrain pour les élections de 2020, étouffer les véritables réalités du pays et mettre hors circuit ceux qui peuvent les dirent au peuple).
    Ce regime, depuis ces débuts se caractérise par une incompétence flagrante, un tâtonnement à tous les niveau, la dégradation du climat socio économique, l’insécurité bas son plein, le détournement de denier public sans être inquiété...
    Cher dirigeants, je pense que vous êtes en déphasage avec la situation réelle du BF, vous n’êtes pas l’homme de la situation, oser le dire : la situation du pays vous dépasse et il faut faire la passe à des poliques mûrs et soucieux du développement de notre cher pays.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:36, par kiriki
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Merci internaute 24. Où sont KORO Yamyélé et Grand KA ? Et même Maître KERE (mais sans injure)

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:38, par ZONGO Robert
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    On a pas terrasser POKO et on prétend terrasser RAOGO. Vous avez des dossiers :coup d’état de Guinguéré, dossier Sankara, dossier Norbert ZONGO et autres.rien n’avance dans tout ça et vous en créer d’autres. Pauvres de nos dirigeants ! Pitié pour le Burkina Faso ! On va comprendre que Blaise était mauvais c’était eux ! Que Dieu nous garde !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:49, par sidpawetta
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Quand ça arrange les gens , ils comprennent vite. Quand ça ne les arrange pas ils ne comprennent même pas. C’est quoi vous ne comprenez pas. pourtant c’est clair pour quelqu’un qui a fait CP1.
    Les motifs de son arrestation : Complot et d’Incitation à la Commission d’acte contraire à la discipline et au devoir sur le fondement des articles 109 du code pénal et 207 du code de Justice Militaire.
    Une importante somme d’argent a été saisie et mise sous-main de justice.
    PIAN.... PIAN....... PIAN

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 14:57, par Badpress
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Du mouta mouta dans cette affaire. Et si c’est un coup monté ? LENGHA FILS tu nous manques pour tes analyses très pertinentes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:00, par HELTON DE MARCORY
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Ce communiqué montre la platitude du parquet militaire.Un communiqué nul et pathétique qui démontre que Auguste Denise BARRY est victime d’une machination ourdie contre lui .Pourquoi dans ce pays a t-on peur des cadres compétents ? Qui sont ses complices de tentative de déstabilisation ? Soit vous êtes des vrais enquêteurs et vous conduisez ses complices à la MACA comme lui soit vous n’avez rien contre lui et vous le libérez. Le peuple a besoin de lui. Ce communiqués c’est de la salade. Laissez les gens circuler.Vous nous pompez l’air.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:04, par sidpawetta
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    PERSONNE N’EST AU DESSUS DE LA LOI / // IL SERA PUNI COMME TOUS MAUVAIS PUTSCHISTES
    Les motifs : Complot et d’incitation à la Commission d’acte contraire à la discipline et au devoir sur le fondement des articles 109 du code pénal et 207 du code de Justice Militaire.
    Une importante somme d’argent a été saisie et mise sous-main de justice.
    QU EST QUI N’EST PAS CLAIR

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:14, par Le juste
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    J’aime bien le Monsieur que l’on considere presque comme un saveur mais je crois que les gens se trompent. Je n’oublie pas que comme Zida c’est un élément du RSP qui était bien respecté de cette milice. Si Zida est actuellement au Canada et que Barry son homme fort qui la soutenu dans les moments difficiles de la transition était libre de ces mouvements, il est donc possibble qu’il est essayé d’entreprendre quelque chose contre un régime démocratiquement élu. Je crois que 27 ans de Blaise Compaoré a rendu notre pays ingouvernable, vu que les pro du régime Compaoré qui se sont infiltrés dans notre administration rendent la vie dure au gouvernement Tieba. Un ami sénégalais me demandait pourquoi les burkinabé sont ainsi je lui ai seulement répondu que cela est la faute de Blaise qui a été a l’école d’Houphouet et a pourri l’administration et en un mot le Burkinabé. Je crois que l’intégrité du Burkinabé n’est plus qu’un slogan qui est née au moment de la révolution. Les differents commentaires que je lis sur le Fasonet montrent réellement que la majorité des auteurs ne cherchent pas à argumenter mais à détruire. Je prends l’exemple de quelqu’un qui a citer le nom de Guira en oubliant que le monsieur a été arreté au dernier gouvernement de Blaise. Je vous remercie.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 10:53, par SAA
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Le juste, votre réaction a fini par me convaincre que des Burkinabè comme vous et moi souffrons des réactions et des comportements de quelques internautes et Burkinabè tout simplement. Aussi, j’ai utilisé ma dernière énergie pour poster quelque chose et vous dire de comprendre que certains postent par jalousie, par aigreur, par méchanceté, par haine et non par ignorance ou par un manque de conscience.
      Voyez-vous, même le Kôrô Yamyélé que j’estimais, a fini par me faire comprendre que la haine et la jalousie qui l’habite est très importante et qu’il ne rassure plus dans ces écrits. Je fini mes propos en te rassurant que même l’arrestation de Blaise ou François COMPAORE serait vu par grand nombre comme un complot. Suivez mon regard.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:30, par kasskader@yahoo.fr
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    c est trop facile votre histoire tout le monde sait que les grades de l armee ne l aiment pas puisqu il est trop inteligent que eux

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:36, par Delwendé
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Mon colonel,
    J’ignore la part de vérité de cette affaire. Cela m’importe peu. Je voudrais juste vous apporter mes encouragements en ces moments peut-être difficiles, peut-être pas.
    Je sais que les complots ne manquent pas pour éteindre le centre d’études stratégiques à la fois tant convoité et tant combattu.
    Puisse le Dieu Tout-puissant vous garder et vous protéger.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:44, par Mminga
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Ils n’ont pas encore compris que tous part du net now...

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:48, par Omso
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    LA CHOSE LA PLUS INTÉRESSANTE DANS CETTE AFFAIRE, C’EST DE LA SUIVRE DE TRÈS PRES. CHERS COMPATRIOTES LAISSONS LA JUSTICE FAIRE SON TRAVAIL SURTOUT EN TOUT TRANQUILLITÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:52, par Simpliste
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    ça, c’est ce qu’on appelle l’importe quoi. De quoi avez vous peur ? Si vous avez des preuves, publiez les !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:58, par nabakiba
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Quand la justice a affaire avec une personne que vous aimez ça Ya problème et quand la justice prend votre ennemi ah ! là ! on applaudit , on félicite, Dites BARRY peut être entendu
    ou pas ? Si BARRY a donné sa position claire de ses actions tendant à nuire le pays là ...........on est contre lui titi- tata.... Mais vous voulez quoi exactement..............mes amis ? il y a juste trois ans vous avez crié que vous ne voulez plus un militaire gérer la pays ..........on tracte des gents qui ont cette intention ................eh !!!!!!!!!!!!!!! on est contre BARRY on contre son centre trala..........trala.......... peuple du BF sachez ce que vous voulez....................pour le bien du pays

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 15:59, par Sidnooma
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Attendons de voir la suite. Notre seul problème au Faso, c’est que tout le monde est devenu expert de tout et de rien à la fois. Depassionnons le débat et soyons patients car rien n’échappe à qui sait attendre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:05, par EBENEZER
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Le colonel Barry veut combattre le terrorisme et en même temps il porte atteinte à la sûreté de l’État ? Le colonel Barry a donc les mêmes objectifs que les djadistes qu’il veut combattre ? Quel paradoxe ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:12, par minable
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    C’est quoi cette declaration de M..de ?
    Ca veut dire quoi exactement :"L’ouverture d’une information judiciaire a été requise contre lui et tous autres des chefs de complot et d’incitation à la Commission d’acte contraire..."
    Vraiment pitoyable.
    On lui reproche quoi exactement ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:23, par kiemad
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Si ces accusations relèvent du complot pour l’abattre Barry sortira encore plus vainqueur. Rappelez vous de l’histoire de Mechac, Schadrac et Abed Nego dans la bible.Leurs accusateurs ont été anéantis. Barry du courage.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:25, par Pol
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    On s’en fou il sera traité comme tout le monde dans ce pays là ! celui qui n’est pas content n’a qu’allé le rejoindre à la MACA pour le soutenir. Quand lui il faisait arrêter les gens dans l’inégalité vous n’aviez pas trouvé de problème ! vous le connaissez ou même si n’est sous la transition ou bien vous avez mangé dans sa main ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:30, par Fatou
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Les OSC pro- transition sont debout. Mais sachez que votre allié putschiste est au Gnouf. Il a même été bien traité. Puisqu’ il a été deposé à la Maca et non jété comme comme les anciens maires et ministres pendant la transition .Barry le mechant subi la punition divine alors acceptez et priez pour lui. Il est intelligent par ci et par lá. Qui vous a dit qu’ un intelligent ne fait pas de putsch ? Barry est tout sauf un intelligent.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 16:54, par sandokan
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Attendons de voir. Moi mon impression est qu’il a du être piégé comme cela s’est déjà produit pour deux éminents officiers de l’armée dont tout le monde connait la suite. Quand on veut piéger quelqu’un, ne croyez pas que c’est par suite d’exploit quelconque ; on utilise des proches à qui on fait miroiter des avantages faramineux et dès qu’ils mordent à l’appât, tout le reste devient comme de l’eau à boire. En général on utilise celui ou ceux à qui vous faites imparablement confiance ; il(s) vous titille(ent) jour et nuit jusqu’à obtenir ce qu’il(s) cherche(ent) avant de vous balancer.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:05, par kiriki
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Les rapports écrits par DGB ont été écrits quand et ont été publiés quand pour pouvoir produire des effets aussi volatiles ? Et jusque-là, il a été cité seul. Bizarrement, pas en flagrant délit mais une simple dénonciation ?
    Moi je donne mon point de vue qui n’engage que moi. Si tu as quelque chose à dire fait le, au lieu de t’accrocher à ce que disent les autres.
    Au début certains ont écrit qu’il est impulsif, d’autres qu’il n‘a jamais eu de position clair vis-à-vis du pouvoir en place. Ce matin un autre a écrit « si tu es assez grand pour acheter smartphone et échanger des BABILLARDISES….. HUM ! D’après l’internaute 24 c’est hilarant.
    Quelqu’un a même fait un petit cours de procédure pénale. A l’étape de l’enquête préliminaire on est allé jusqu’à estimer que la place de BARRY c’est à la MACA ? On aurait quand même pu le mettre en résidence surveillée tant ce qui fait l’objet de son arrestation est lourd à porter.
    Quelqu’un répète encore que peut-être DAB aurait avoué. Vous prenez les gens pour qui ?
    Monsieur « juste » nous sommes à l’tape des « indices » et personne jusque ne peut savoir ce qu’on désigne comme indice. Les gens ont l’oeil bien ouvert et ils suivent l’enquête PIAN. Lorsque la gendarmerie va sortir les preuves matérielles, les gens vont revoir leur opinion. Sinon jusque-là il n’y a aucune preuve matérielle à part une somme importante d’argent et une dénonciation. Je continue de prier pour que la GENDARMERIE garde toute sa lucidité. Il n’y a qu’en elle que je peux accorder ma confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:08, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    est-ce que détenir une importante somme d’argent par devers soi est une preuve que l’intéressé veut mener des actes de déstabilisation ?Si tel est le cas,on a vu ici monsieur GUIRO qui détenait des cantines de milliards chez.Est-ce pour autant dire que celui-ci voulait mener des actions de déstabilisation du régime. On a vu ici,au lendemain du 15 octobre 1987,les éléments de BLAISE COMPAORE,pour salir la mémoire DU capitaine THOMAS SANKARA sont aller jeter des liasses de billets de banque dans sa maison pour faire croire à la population que THOMAS SANKARA qui se dit intègre détient une importante somme d’ argent dans sa maison.Quand on regarde aujourd’hui,ce sont les mèmes qui ont fait cette manœuvre en 1987 qui sont au pouvoir.C’est dire que cette somme d’ argent a surement été déposée chez lui pour l’incriminer.Quand on te cherche,tous les coups bas sont possibles .Attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:27, par clerakis
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    je commence à avoir peur des citoyens de ce pays ou du moins ceux qui exercent régulièrement leur droit d’expression en condamnant hâtivement les actions des OPJ. on crie tous à la justice mais quand on convoque quelqu’un à la gendarmerie pour l’entendre c’est un problème, on estime que quelqu’un doit faire l’objet d’inculpation ça pose problème comme si la personne avait été injustement condamnée, finalement par où doivent-ils commencer ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:30, par fadelo
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Injustice ! je crie injustice !!!!!!!!!!!
    Pourquoi la loi ne s’applique qu’aux autres ? Pourquoi Simon n’est pas à la MACO ? lui qui a violé la loi en portant kalach et qui procuré des injures ?
    j’ai lu le communiqué ; il est nul et non sens ? Avez vous peur de dire la vérité ?
    Une fois de plus, je répète cette affaire va emporter Roch ! Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:34, par Negblanc
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Même pas capable d’inventer de vrais fausses preuves. Quel amateurisme ? Mon pays me fait honte...

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:58, par Minnayi
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    "...suite à une dénonciation de personnes avec lesquelles le Colonel BARRY Auguste Denise Bernard Marie Hamidou a interagi,.."

    Personnellement cette partie du communiqué n’a pas dissipé le doute j’ai encore par rapport à cette affaire et j’espère que le Parquet militaire va mieux communiquer dans les jours à venir.

    Comment se fait-il que ce soit des personnes embarquées dans ledit complot qui se retournent pour aller le dénoncer ? Cela ressemble fort à du montage ou à un piège tendu. Je suis d’avis avec l’édito de l’Obs d’hier 4 janvier 2018 étant entendu que son projet de création du CEDES n’a pas du tout plu à tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 18:01, par Ka
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Comme j’ai souvent dis à nos politiques arrogants et maintenant à nos juges militaires, ‘’’je pense que fermer sa gueule a une "valeur théurgique" si on n’a rien de convaincant a apporté au peuple mûri par les magouilles et les mensonges. Vraiment ce pouvoir a un certain don pour monter en épingle des petits riens et en faire des événements d’envergure planétaire. Ou est cet argent et combien ? le peuple a le droit de le savoir surtout d’où vient cet argent ?

    Pour moi, ce qui caractérise la politique Burkinabé des deux années, c’est le vide idéologique sans des décisions concrètes qui vont pour la réconciliation nationale, et qui laisse place aux pratiques les plus douteuses : ’’’Sauver ses amis et famille de la justice, se venger de ceux qui peuvent rectifier les imparfaits des décideurs, surtout l’impunité totale organisée.

    Avec cette sortie enfantine des juges militaires, nous pouvons confirmer que voilà des gens qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes minables pour occulter leurs propres faiblesses. Quoi que cette arrestation semble cacher une manipulation organisée, la vérité jaillira un jour : Et comme disait l’homme de paix et l’homme de Dieu Martin Luther King, ‘’’l’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. Une affaire a suivre de prés par un peuple averti.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 18:24, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Lorsqu’un régime est sans repère,sans boussole,lorsqu’un régime est aux abois,lorsque les dirigeant d’un régime s’endorment profondément dans un gigantesque feu de brousse,on ne peut que chercher à fomenter des choses ,juste pour détourner le regard des citoyens vers une histoire de faux coup d’État.Les mêmes pratiques qui avaient cours sur le régime de Blaise COMPAORE refont surface,avec les mêmes acteurs.La campagne de 2020 ne fait que commencer et la liste des interpelés va s’allonger selon le poids politique des uns et des autres dans l’échiquier politique burkinabè.Attention à la classe politique de l’opposition.C’est elle qui sera prochainement dans le viseur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 18:34, par Alexio
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Pourquoi deferer un haut grade militaire a la MCA ? Vous respectez pas les institutions du Burkina- Faso. La prison militaire au militaire comme la riviere aux caimans. Ce monsieur est-il un sivil ou un militaire ? Separons de le son du mil pour rendre sa valeur nutritionelle et gastronomique sur la table. C est pas le cas ici, qu ont nous a fourni.

    Fomentez un coup d Etat, ou quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 18:37, par Pitié
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    C’est dire que TRANQUILLOS a echappé à la justice ? Qui peut me dire pourquoi Tranquillos n’a pas été encore entendu par la gendarmerie ? Pour son cas, les preuves sont flagrantes.
    Merci de me situer

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 18:47, par Yamkoul
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Bonsoir. Vous faites des critiques " à la va t’asseoir " alors que vous ne connaissez même pas le Colonel Auguste Dénise BARRY. Fatou a bien raison. Ne vous jettez pas dans la rivière alors que vous ne savez pas nager. Le coeur de l’être humain est si noir que nul n’est sensé savoir ce qui s’y trouve. Donc à chacun de faire preuve de retenue et de ne pas se lancer dans des critiques négatives. La liberté d’expression ne veut pas dire qu’il faut aller chier devant les Autorités de l’Etat, parler sans arrière-pensée. Qui est contre la personne de Auguste Denise BARRY ? Ya combien d’officiers hauts gradés au Burkina ? Que la Justice fasse son travail, n’en déplaîse à ceux qui aboient.

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 03:14, par Dignité
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      D’accord mais soyez au moins objectif ! Tous les hommes sont des mortels ! Socrate est un homme, donc il est mortel !
      Autant le coeur de l’homme est si noir qu’on ne peut savoir ce qui s’y trouve, cela est valable pour BARRY que pour les autorités ! Du reste, ces politiciens aux affaires ont étalé leurs mensonges au grand jour depuis 2017 ! Simon, à sa démission du CDP n’avait-il pas affirmer avec autant d’insistance qu’il n’était pas intéressé par les postes ???? Dès qu’ils ont eu le pouvoir, ce n’est pas le même qui s’accroche à son postes malgré son incompétence démontré à ce poste ? Salif DIALLO (Pais à son âme) et Rock, je n’en parle même pas ! Ces dire que ces gens ont habitué le peuple au mensonge si fait qu’il est plus facile de douter de leurs paroles et de leurs actes que de douter de BARRY !
      Mais quoi qu’il en soit, je dis que chaque épreuve dans la vie d’un homme doit le fortifier ! Et ceux qui font du mal injustement le paieront, tôt ou tard, ici ou ailleurs !

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 19:39, par LeLOUP
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Juste pour informer ceux qui n’ ont pas encore lu les articles precites dans cette presume accusation :

    1) Artickle 109 du code penal 1196 :
    Section 3 Des attentats, des complots et autres infractions contre la sûreté de l’Etat

    Art.109. Il y a complot dès que la résolution d’agir est concertée et arrêtée entre deux ou plusieurs personnes en vue :
    - de changer par la violence le régime légal ;
    - d’exciter les populations à s’armer contre l’autorité légale de l’Etat ou à s’armer les unes contre les autres ;
    - de porter atteinte à l’intégrité du territoire national ;
    - d’organiser le massacre et la dévastation.
    La peine applicable est l’emprisonnement de cinq à dix ans.

    2) Article 208-209 du code de justice militaire :

    ARTICLE 208 : - Sont en état de révolte :
    17 Les militaires sous les armes, les individus embarqués qui réunis au nombre de
    quatre au moins, agissant de concert, refusent à la première sommation d’obéir aux
    ordres de leurs chefs.
    27 Les militaires, les individus embarqués qui, au nombre de quatre au moins et dans
    les mêmes conditions, prennent les armes sans autorisation et agissent contre les
    ordres de leurs chefs.
    37 Les militaires, les individus embarqués qui, réunis au nombre de six au moins et
    dans les mêmes conditions, se livrent à des violences en faisant usage d’armes, et
    refusent, à la voix de l’autorité qualifiée, de se disperser et de rentrer dans l’ordre.

    ARTICLE 209 : - La révolte est punie :
    1°/ Dans les circonstances prévues au point 1 de l’article 208, de 3 à 5 ans
    d’emprisonnement ;
    2°/ Dans les circonstances prévues au point 2 du même article, de 5 à 10 ans
    d’emprisonnement.
    3°/ Dans les circonstances prévues au point 3 dudit a rtic le , de 10 à 20 ans
    d’emprisonnement.
    L’emprisonnement à vie peut être appliqué aux coupables les plus élevés en grade et
    aux instigateurs de la révolte.

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 02:41, par EBENEZER
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Tu vois bien que jusque là le colonel Barry est seul à être arrêté et détenu. Peut-être que les jours prochains un ou d’autres boucs émissaires seront arrêtés pour justifier le vide que montre la loi. Si le colonel Barry n’a rien à se reprocher qu’il rende grâce au Dieu créateur des cieux et de la terre car du haut des cieux,il ne somnole ni ne dort n’en déplaise aux sectes pernicieux et alliés.

      Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 19:42, par Fologui
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Mon Dieu,mon pays a vraiment mal,le régime s’en fou du système éducatif en pleine déliquescence,du chômage des jeunes, de la misère et de la vie chère, par contre ils savent dépenser des milliards pour surveiller les opposants et les citoyens,l’autre a donc raison,Blaise KOIDJO valait mieux que ces vauriens tatonneurs, Le Burkina ne mérite pas d’être dans les mains du MPP vraiment pitoyable !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 20:27, par Kouda
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    J’espère que la Gendarmerie nationale convoquera les personnes qui ont dénoncé Auguste Denise Barry pour leur demander si elles maintiennent leur dénonciation.
    La Gendarmerie a bien convoqué Zéphirin Diabré pour lui demander s’il maintient sa plainte contre le Ministre d’Etat Tranquillous.

    Autre chose : italique
    "attaque en cours de la gendarmerie de Kelbo ( commune rurale de la province du Soum dans la région du Sahel), a appris Radio Oméga de sources sécuritaires et locales. Les tirs qui ont débuté aux environs de 18h se poursuivent plus d’une heure après selon des témoins."

    Nous attendons tous de voir si les renforts arriveront à temps pour participer aux combats contre les assaillants.
    Si les renforts arrivent après le replis ou la fuite des assaillants, cela viendra montrer à ceux qui sont encore sceptiques et clouera le bec aux inconditionnels du régime en place et d’une certaine hiérarchie des FDS que nos FDS sont mal organisées, mal déployées, mal équipées...

    On croise les doigts et on prie de tout coeur pour que les gendarmes et toutes les personnes qui sont attaqués s’en sortent sains et saufs et neutralisent ces assaillants et terroristes sans foi ni loi.

    Nous ne souhaiterons jamais un malheur ou une défaite à nos FDS ou à nos honnêtes compatriotes. JAMAIS.

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 10:48, par L’Ancêtre
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      La procédure d’enquête exige cela. La personne qui a dénoncé si vous lisez les journaux, vous allez vous rendre compte que cette personne a été entendue. Le faso.net a fait cas de cette audition. Donc lorsque vous n’êtes pas informé ne critiquez pas pour rien.
      La personne a non seulement été entendu et a sans doute maintenu sa dénonciation, ensuite il y a eu ou il va y avoir confrontation entre cette personne et Auguste Barry. C’est d’ailleurs pour ça qu’il faut que Auguste Barry reste en prison pour l’empêcher de voir des complices, si complice il y a. Après si on a rien trouvé il sera libre. Il pourra ensuite si la dénonciation est fausse, porter plainte contre cette personne pour "dénonciation calomnieuse".

      Répondre à ce message

      • Le 6 janvier à 15:58, par Kouda
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Donnez moi les nom et numéro du journal dans lequel il a été dit que la personne dénonciatrice a été convonquée à la Gendarmerie nationale et a maintenu sa dénonciation. Il faut être très précis dans vos sources comme je l’ai été dans mon précédent post. Cela nous enrichit tous.
        Merci.

        Répondre à ce message

        • Le 7 janvier à 09:01, par L’Ancêtre
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          Comme vous aimez critiquez yada yada. Tapez le nom de serge Alain l’ancien chef d’Etat major adjoint de la gendarmerie et vous verrez que c’est lui qui a été à la base. Allez lire une lettre pour Laye de vendredi dernier.
          Dans votre post vous n’avez pas été précis vous avez affirmez comme parole d’évangile. Je vous invite seulement pour votre propre bien de toujours vérifier les choses avant d’écrire.

          Répondre à ce message

          • Le 7 janvier à 12:16, par Kouda
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            L’Ancêtre, j’ai bien lu "une lettre pour Laye" avant que vous écriviez votre poste. Je viens de la relire. Nul part dans "une lettre pour Laye" de vendredi dernier, il n’est dit que la Gendarmerie Nationale a convoqué Serge Alain Ouédraogo pour lui demander s’il maintient sa dénonciation d’Auguste Denise Barry. Il faut être très précis sur ce que vous écrivez ou dites. N’extrapolons rien, ne sous-entendons rien, ne déduisons rien qui ne soit dit explicitement dans le journal que vous mentionnez.
            Il est dit, entre autres, dans la lettre pour Laye que vous avez évoquée "En tout cas, des noms qui se murmurent me parviennent, mais je ne suis pas fou de te les livrer pour le moment. Et pour cause ! ". Le journal est donc très très prudent et professionnel.

            En passant, efforcez vous de garder votre courtoisie dans nos échanges. Cela nous grandit tous et témoigne de notre maturité et notre capacité à appréhender les enjeux fondamentaux.
            Agréable début de semaine à vous.

            Répondre à ce message

            • Le 7 janvier à 17:31, par L’Ancêtre
              En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

              "Le rapport pointe par ailleurs du doigt le sous-équipement et le manque criard d’effectifs des forces armées qu’il attribue à la fois au régime de l’ex-président, Blaise Compaoré, à la Transition politique conduite par Michel Kafando et aujourd’hui au pouvoir du président Kaboré. D’après nos informations, les enquêteurs ont entendu dans le cadre de ce dossier sensible l’ancien chef d’état-major adjoint de la gendarmerie, le colonel Serge Alain Ouédraogo, et perquisitionné les locaux du CESDS à Ouaga 2000, le quartier chic de la capitale burkinabè."

              ça c’est un extrait de jeune Afrique et le Faso. net également avait fait cas l’audition de de ce monsieur. Donc si vous vous informé avant d’écrire vous n’alliez pas écrire ce que vous avez écrit.

              Répondre à ce message

              • Le 8 janvier à 00:38, par Kouda
                En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

                "les enquêteurs ont entendu dans le cadre de ce dossier..."
                Et puis quoi ?
                Vous faites partie de ces personnes qui utilisent toutes sortes de pirouettes pour se donner l’illusion d’avoir raison.
                Vous parlez d’une lettre pour Laye et quand on vous reprend là dessus, vous sautez à Lefaso.net ou Jeune Afrique, déjà mentionnés par d’autres pour d’autres types d’informations et d’affirmations. J’ai suffisamment perdu de temps à vous répondre. Comme vous êtes de mauvaise foi, je vous laisse à vos pirouettes. Je me suis exprimé en français et je sais ce que j’ai dit.

                Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 20:46, par Guiro Cantine
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Avoir une importante somme d’ argent chez soi n’est pas une preuve de destabilisation. Ou est Guiro ? Le coup est mal monter. Le pouvoir prendra la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 20:56, par sidayasoma
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Armée française et certains officiers corrompus vous faites honte à la FRANCE à L HUMANITE.La cause principale est le CESDS

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 21:24, par Sidzaabda 1er
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Burkina dès ! Pourquoi on prend jamais L’ETALON D’OR DE yenega pendant le Fespaco ? Tellement on est fort en scénarios ?! Peut être qu’on a pas de bonne caméras ou que nos acteurs ne sont pas motivés !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 22:13, par Taloto
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    J’ai honte pour mon pays. Pour ceux qui hier juraient que le MPP est une rupture avec le pouvoir de Blaise ont maintenant les preuves que c’est une continuité. Il faut être naïf pour croire qu’on peut dîner avec le diable et garder sa sainteté.
    Votre communiqué stupide ne convainc personne messieurs les juges manipulés. Ne prenez pas les gens pour des idiots. On comprend les manœuvres du pouvoir. Mais le peuple est vigilant. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Vous ferez mieux de vous attaquer aux terroristes qui endeuillent quotidiennement les burkinabè au lieu de vous muscler contre un individu par jalousie. Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 23:31, par jeune officier
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Rien que du règlement de comptes. Le jour que que la liberté de parler, Je vous révélations accablantes.
    Depuis juillet 2015, le colonel était resté discret, profitant de son éloignement du pouvoir pour créer son institut, le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS), en septembre 2016. A Ouagadougou, une partie de l’opinion lie son arrestation aux contradictions qui l’opposent à la hiérarchie militaire depuis la création de ce centre, qui s’apprêtait à publier une étude sur l’état des forces de défense et de sécurité au Burkina Faso. De source proche du dossier, un règlement de comptes n’est pas à exclure dans la mesure où « le colonel se savait surveillé depuis quelques temps ».
    Rester à l’écoute.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 23:33, par SOME
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Il y en a qui s’étonnent de ce qui arrive : ca ne pouvait pas etre autrement avec ces gars du MPP. Ils ont jeté toute leur energie pour gagner ces elections car c’etait vital pour eux : s’ils perdaient ils etaient morts ! Ce n’est pas un hasard qu’ils ont corrompu les juges en augmentant si scandaleusement leurs salaires quand il n’y a rien pour les autres. Et les juges ont bien compris qu’ils pouvaient profiter car ils savaient que ces individus etaient pourris et qu’ils avaient tous les dossiers sur eux. Donc ils acceptent que le gouvernement achete les jugements qu’ils vont faire. Mais comme on ne peut pas juger ces affaires, il faut trouver des stratagemes juridiques pour que tout reste comme avant et que rien ne change.

    Zida a fui le pays parce que, étant aux premieres loges, il connaissait ce que viendraient faire ces gars du MPP, tant par rapport aux affaires à juger que par rapport à leur determination a detruire et eliminer toute velleité patriotique qui cherche à instaurer un minimum de ce qu’on appelle justice, bien commun, humanité, humanisme... Tout ca va contre leurs interets egoistes et individualistes...

    Alors ne nous etonnons pas : ca ne pouvait qu’arriver ainsi. Toutes ces liberations, jugements qui trainent, etc. Ils sont meme prets a nous introduire dans la destruction totale : ils ne peuvent pas laisser des patriotes comme zida, barry et les vrais patriotes rester tranquilles. On s’attaque au colonel Barry pour donner des signes a la fraction patriote des forces de defense qu’ils vont aller jusqu’au bout de leur ideologie, faute d’avoir eu la peau de zida. Alors ils ne peuvent pas laisser ces gens ouvrir les yeux des populations surtout avec un centre d’analyse stratégique. On s’attaque a eux dans l’armée ensuite ce sera dans la société civile : on nous eliminera un a un dans ce pays. Comprenons cette guerre qui est declarée.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 00:40, par Corbeau RENARD
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Faisons quand même encore un peu confiance à cette gendarmerie, malgré leurs nouvelles methodes (affaire ezph/simon) ;
    Nous savons tous que les communications et internet sont surveillés jour et nuit au burkina depuis un bon moment, donc on peut accorder du crédit à leurs indices ;

    Bref, Koro yamyélé !! n’ai pas peur d’apporter tes commentaires, y a rien au village !! - ça fait longtemps que tu es démasqué tu sais- lol

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 09:51, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      - Corbeau RENARD, va te faire cuire un oeuf ! Que je sois démasqué ou pas ne me fait ni froid ni chaud. Moi ce qui me préoccupe actuellement, c’est comment parler aux habitants de mon petit village ici afin qu’ils ne gaspillent pas les céréales dans dans la préparation de dolo et dans les funérailles, et quelles activités d’appoint mener pour atteindre le mois de mai 2018 sans souffrir. Mon objectif c’est de les amener à économiser les céréales pour pouvoir bien manger en juillet et août 2018 qui sont les périodes de soudure et donc de souffrance au village alors que c’est en ce moment où les gens ont besoin de bien manger car les travaux des champs sont rudes en ce temps. Voilà ma préoccupation ! Mon cher ce n’est donc pas d’être démasqué par un quelconqe farfelu frusté qui me préoccupe.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 02:55, par warba
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    C’est une partie des fonds recoltes pour la rencontre intetnationale sur la securite que barry a prevu organiser a ouaga.Cet electron libre devait s’attendre a etre emmerde.Je pari qu’il yaura une vague d’arrestation de militaires,de pasteurs et de civils proches de barry .Le CESDS est une initiative qui derange parce qu’il peut etre un cadre de regroupement politico-militaire actif avec des relais internationaux de concertation,plus puissant qu’un parti politique et le pouvoir actuel qui constate son implantation a le droit de s’inquieter.Les jeunes officiers formes par barry a po et au pmk qui sont actuellement decus et deboussoles adherent a son centre international comme on adhere dans un syndicat.C’est surtout la peur qui guide certaine choses parce que les adversaires mortels du regime sont tres nombreux et il faut devancer les choses pour ne pas avoir a traverser la frontiere du ghana ou du mali .

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 03:27, par Bob le justifier
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Pour moi Bob, il faut d’abord que les citoyens burkinabè soient prudents de sorte à ne pas se laisser prendre très vite au jeu des premiers acteurs de la vie de notre cher patrie dont les actions ont souvent et même toujours des relents politico-militaire, religieux et coutumiers. Ces acteurs de premier plan qui constituent notre élite sont pour ma part la source première de nos malheurs et cela depuis les indépendances à quelques exceptions près (TOM SANK).
    D’abord la remarque majeur qui doit prévaloir pour nous citoyen burkinabè est la suivante : aucun de ces acteurs de notre élite n’est neutre et j’inclue parmi ces acteurs les journalistes. Aujourd’hui l’élite est parvenu à construire l’opinion des citoyens en deux camps et l’intérêt de la construction de cette opinion n’est qu’à l’avantage de cette élite et non dans l’intérêt du commun des citoyens et partant du peuple. Voilà pourquoi nous citoyens burkinabè devrions être prudents et nous poser des questions avant tout jugement, tout engagement ou tout action qui finalement ne nous servira pas mais servira plutôt l’intérêt de l’élite (l’un ou l’autre camp). Une élite obnubiler par l’amélioration de ces conditions de vie, par la conquête du pouvoir et par la domination économique. une élite dont l’agissement des premiers acteurs n’est qu’une parodie masquant l’affirmation de leur égoïsme et leur ostentation.
    Revenant à l’affaire BARRY Auguste Denise Bernard Marie Hamidou, il faut que nous posons d’abord des questions et les bonnes. Il ne faudrait surtout pas oublier M BARRY est désormais un acteur de premier plan de l’élite. les questions elles peuvent être nombreuses, mais en voici quelques unes:Qui est-il ? quel a été son parcours aussi bien militaire que politique ? quelles ont été ses différentes accointances avec le monde politique et à quels fins ? En tant que officier de l’armée burkinabè et après été ministre de la sécurité pourquoi crée-t-il un Centre d’études stratégique sur les questions sécuritaires ? s’il était un acteur purement politique à quoi s’apparenterait toute structure à caractère politique qu’il créera après avoir quitté son parti politique d’origine ? bref voici quelques questions.
    Il faut être prudent face à tous ces prédateurs qui nous dirigent pour lesquels le dernier de leur souci est notre intérêt. ne sacrifier rien pour eux puisque finalement ils ont fait de nous des marionnettes des guignols au point de nous faire croire que mourir pour certaines valeurs valaient la peine pendant que eux préservaient leur vie et celle de leur famille.
    Réveillons nous !
    Bob le Justicier

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 09:17, par Sidpawalmede
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Hum !
    Petit rappel - cours :

    Infinitif en ’er’ ou participe passé en ’é’

    - Présentation :

    1-J’ai mangé une glace à la vanille.

    2-Nous avons mangé une glace à la vanille.

    3-Mon père est rentré de son travail.

    4-Je crois deviner ses pensées.

    5-Le malade vient de rédiger son testament.

    6-L’équipe s’entraîne pour gagner le match.

    - Observation :

    -On remarque dans ces phrases que les verbes s’écrivent à la fin en ’é’ ou en ’er ’. On se demandera alors pourquoi ? Et quelle en est la règle ?

    - Explication :

    *La règle est très simple. Les verbes du premier groupe conjugués avec l’auxiliaire ’avoir’ prennent généralement ’é’ à toutes les personnes et ne s’accordent pas avec le sujet.

    - Exemples :

    1-Tu as escaladé la montagne .

    2-Les enfants ont escaladé la montagne.

    *Conjugués avec l’auxiliaire ’être’, les verbes prennent ’é’ si le sujet est masculin singulier.

    - Exemples :

    1-Mon frère est qualifié pour la finale.

    2-Notre quartier est sélectionné pour le concours.

    *Les verbes s’écrivent à la fin avec ’er’ lorsqu’on a deux verbes qui se suivent, le 2nd se met automatiquement à l’infinitif.

    - Exemples :

    1-Les élèves doivent travailler davantage.

    2-Il faut aider les démunis.

    *Les verbes se mettent aussi à l’infinitif ’er ’ lorsqu’ils sont précédés des prépositions comme : à, par, pour, de, d’ ... (ph:5-6)

    - Exemples :

    1-Il décide de voyager pendant les vacances.

    2-Nous avons réussi à trouver le coupable.

    - Conclusion :

    - Tous les verbes du 1er groupe prennent généralement ’é’ à la fin si :

    *Ils sont conjugués avec l’auxiliaire avoir.

    *Ils sont conjugués avec l’auxiliaire être au masculin singullier.

    - Tous les verbes du 1er groupe prennent ’er ’ si :

    *Deux verbes se suivent, le 2nd se met à l’infinitif.

    *Les verbes sont précédés par des prépositions comme:par, pour, à, de, d’...

    - Complétez les verbes des phrases suivantes par : é ou er.

    BON COURAGE A TOUS .

    Répondre à ce message

    • Le 6 janvier à 21:01, par Fils du pays
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Merci Internaut Sidpawalede
      Ce cours de grammaire est la bienvenue. En lisant certains commentaires, on se demande si la personne qui a écrit est à
      prendre au sécieux.
      Le burkinabe est connu dans le monde entier pour sa discipline au travail. Et quand on est sérieux, on s´applique
      à ne pas bacler ce qu´on fait, même dabs un forum.
      Sans rancune !

      Répondre à ce message

      • Le 7 janvier à 07:48, par NZ
        En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

        Mon ami, quand on veut s’inscrire en donneur de leçon sur l’application des règles en grammaire et en orthographe, on prend la peine de se relire 1000 fois avant de poster ses commentaires avec encore des fautes. S’il te plaît, mets toi au sérieux comme tu le demandes aux autres Burkinabés.
        Sans rancune également.

        Répondre à ce message

        • Le 7 janvier à 12:37, par Kouda
          En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

          NZ, il s’agit en réalité d’un processus qui nous mènera à une situation très bénéfique à tous.
          Ne prenez pas forcément les propos des deux internautes précédents dans une approche statique mais considérez les comme une invite à progressivement et constamment nous efforcer à nous améliorer. Placez vous donc dans une approche dynamique et ensemble gardons espoir que nous nous améliorerons. La médiocrité ne grandit personne et la colère affaiblit l’Homme.
          Quand je lis la presse nationale ou quand j’écoute certaines personnes à la radio ou à la télé, je suis affligé par ce que j’entends. Malheureusement, à force d’entendre à longueur de journée ces mêmes faussetés, plusieurs personnes finissent par les adopter croyant qu’elles sont justes.

          Répondre à ce message

          • Le 7 janvier à 14:40, par NZ
            En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

            Je suis d’avis avec toi mon cher Kouda. Je veux que mon prédécesseur comprenne qu’il est trop facile de critiquer les écrits des autres sans prendre le soins de vérifier les tiennes. Tous autant que nous sommes commettons ces erreurs. Et nous gagnerions à apprendre les règles élémentaires qui régissent l’écriture car ce forum est lu au-delà du Burkina. Cela reflète en quelque sorte l’image que les autres auront de notre niveau scolaire qui, disons le franchement est en nette dégression. Encore merci pour ce rappel fort utile.

            Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 10:28, par Mafoi
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Ce fameux communiqué tout creux vient réconforter mon intime conviction depuis le début de cette fumeuse affaire dite de déstabilisation car cette dénonciation ressemble à de la délation et quant à la forte somme d’argent,le montant est de combien ?Des guiros chez le colonel Barry,je ne crois guère et pourtant des Ousmane Guiro avec leurs cantines qui déstabilisent l’économie burkinabè,on n’en compte des milliers mais ils sont libres,certains nous intentent même des actions en justice à Abuja.Le comble du paradoxe qui montre que ce pays marche sur sa tête

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 11:06, par Hayi
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Calmez-vous les gars. Nous méritons notre justice, bonne ou mauvaise. On ne va pas faire le procès sur internet quand même ! Laissez la justice faire son travail tranquillement. Ceux ou celles qui ont besoin de plus amples informations n’ont qu’a se rendre à la justice pour demander audience auprès du Procureur militaire ou le juge chargé de l’instruction.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 13:09, par Nobga
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Les auteurs de vrais coup d’État sont là depuis plus de deux ans sans jugement et pour un supposé coup d’Etat non perpétré le jugement est déjà presque fait et la condamnation presque décidée. Quelle diligence !!???

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 15:45, par Shalom
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    D’accord avec l’intervenant 71. Vraiment triste tout ce scénario ! Attendons de voir ce qui va se passer par la suite. Mais ce communiqué est loin de rassurer les Burkinabè épris de justice. Que Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 16:24, par jeunedame seret
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Quel théâtre !!! Le parquet militaire a juste toussé et craché la même poussière de l,harmattan ; ce n’est pas ça sortir du silence. Il aurait dû se taire et gérer ses pulmonies ; car nous ne supportons pas sournoiserie et hypocrisie.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 17:47, par AYE
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    JALOUSIE OH ! VANITE OH ! JALOUSIE OH !
    DIEU Sauve le BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 20:34, par Africatime
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Soupçons de coup d’Etat
    Entendu jeudi, le colonel Barry rejette en bloc ces accusations. « Il attend qu’on lui présente ce qu’on lui reproche exactement », affirme un connaisseur du dossier, précisant qu’aucun élément précis et factuel sur le chef d’accusation d’atteinte à la sûreté de l’Etat n’a pour l’instant été présenté à l’intéressé.

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 20:37, par Journal "Le Monde"
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Règlement de comptes
    Tentative de putsch avérée ou bagarre politique… Ce n’est en tout cas pas la première tentative de déstabilisation des institutions annoncée par les autorités depuis leur arrivée au pouvoir, fin 2015. En janvier 2016, des éléments de l’ex-RSP avaient été accusés,, après l’attaque de la poudrière de Yimdi, de fomenter un complot militaire. Huit mois plus tard, Simon Compaoré, le ministre de la sécurité, avait cette fois annoncé avoir déjoué une tentative de déstabilisation des institutions orchestrée, là encore, par l’ancienne garde prétorienne de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

    • Le 7 janvier à 06:37, par Kami Alamine
      En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

      Sauf que cette fois- ci, meme les temoins de Jeohva qui aiment croire ne croient pas. Trop grop pour passer par mion petit gosier et encore plus gros pour passer par mon petit derriere. Il vous faut embocher des conseillers en comploteries. La mise en scene est pathetique. Trop theatral. recommencez moi ca et avant, une meilleure repetition,

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 10:46, par Journal "Le Monde" du 05.01.2018
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    "Règlement de comptes
    Depuis juillet 2015, le colonel était resté discret, profitant de son éloignement du pouvoir pour créer son institut, le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS), en septembre 2016. A Ouagadougou, une partie de l’opinion lie son arrestation aux contradictions qui l’opposent à la hiérarchie militaire depuis la création de ce centre, qui s’apprêtait à publier une étude sur l’état des forces de défense et de sécurité au Burkina Faso. De source proche du dossier, un règlement de comptes n’est pas à exclure dans la mesure où « le colonel se savait surveillé depuis quelques temps »".

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 11:31, par bdahien
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    N’importe quoi !
    A-t-on accusé tous ceux chez qui on a trouvé d’importantes sommes d’argent d’avoir voulu faire un coup d’État ?
    Ce sont les enquêteurs-là-mêmes qui avez mis cette somme d’argent là-bas, là où on l’a trouvée. Même un élève de 1ère année d’école de police peut faire ça. Et dire qu’on parle de PAIX. Ce mot n’est pas bête pour s’appliquer au Burkina.
    Djaaaaah Blaise Compaoré a eu de très mauvais élèves dans ses classes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 12:56, par Luckyabdourrachid
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    La méthode traditionnelle plutôt quoi. C’est pour écarter... Ce qui fait mal est que le pouvoir va en souffrir, comme ceux du passé et ceux qui viendront après ceux-ci. Perce que si tu gênes les gens la de bouffer, on te fait. Nous ne sommes pas prêts d’oublier Lumumba, SANKARA...
    C’est l’impérialisme avec RSP, g5 sahel aujourd’hui... Et nous autres on assiste, on aide l’impérialisme à détruire la résistance et fragiliser les dirigeants en laissant le terrain libre aux ennemis.
    Qu’Allah soit au contrôle de notre avenir !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 17:13, par Viva MPP
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Youpiii ! La re-organisation des Services de Renseignements commence à donner des fruits. L’espionnage et le contre-espionnage fonctionnent à merveille. Le Centre créé par Barry a été infiltré, les églises qu’il fréquente ont été infiltrées. Gare à tout officier "koom" qui va se lever "yada yada" qu’il veut troubler le sommeil des Burkinabè. Vous comprenez maintenant le sens de "Président Diesel" ? Bonne année 2018 !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 20:11, par Mogo
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Du n’importe quoi dans ce pays. Importante somme d’argent chez soi signifie complot contre ce pouvoir fébrile. Foutaises. Donc ces messieurs au pouvoir devraient mis aux arrêts car a un moment donné ils ont gardé des sommes d’argent par dévers eux. C’étaient les barons du régime Compaoré. Il faut renvoyer Guiro au gnouf. Du n’importe quoi. Ce qui est malheureux c’est que l’armée (une partie de l’armée fort heureusement) qu’on croyait integre est en train de se laisser salir par les politiciens. C’est triste. L’armée c’est la discipline, la vérité et l’intégrité. Il faut refuser de vous laisser salir. Courage mon Col. La vérité va triompher car aussi fut longue la nuit, le jour finit par se lever

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 08:37, par Tenga
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    En temps normal c’est au Poteau . comme ca ete le cas pour Lingani et Henri Zongo

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:01, par atta
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Dans la situation actuelle du pays qui a intérêt à faire un coup d état.Revoyez un peu votre copie pour ne pas tomber encor plus bas.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 12:48, par jan jan
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Moi j’ai entendu aussi qu’un ecclésiastique proche de Judas a été aussi inquiété et à même pris la tangente. Je ne sais pas si il y a un lien avec cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 03:26, par zimm
    En réponse à : Affaire Auguste Denise-Barry : Le Parquet militaire sort de son silence

    Internaute 65, via toi, le Griot de Kéré, Korô Yamèle a peur qu’il soit (réellement) sous surveillance, on peut imaginer aisément qu’il commence à paniquer...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés