PNGT2-3 : La commune de Toécé a enfin une ambulance

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • mardi 12 septembre 2017 à 23h45min

Autrefois contrainte de recourir à l’unique ambulance de la commune de Kombissiri, pour ses évacuations sanitaires, la commune de Toécé, localité située à environ 75 kilomètres de Ouagadougou, dispose désormais de ce précieux véhicule. L’œuvre est du conseil municipal de ladite commune, en collaboration avec le deuxième Programme national de gestion des terroirs phase III (PNGT2-3). La remise officielle des clés de l’ambulance, a eu lieu ce mardi 12 septembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
PNGT2-3 : La commune de Toécé a enfin une ambulance

Vieille d’une trentaine d’années, la toute première ambulance de la « cité des baobabs » était sur cale. « Nous avions un besoin énorme concernant l’évacuation de nos malades. La seule ambulance de Kombissiri devait couvrir les 33 CSPS du district. Par moment, l’ambulance n’était pas disponible » a noté l’infirmier chef de poste du CSPS de Toécé, Maurice Zoundi, soulignant que ce geste va permettre de soulager les 12 CSPS que comptent les 38 villages de la commune.

« La commune de Toécé est en partenariat avec le PNGT depuis 2014. Nous avons signé des conventions de cofinancement relatives à la mise en œuvre d’un programme d’activités. C’est lors de l’élaboration de leur plan communal de développement, que la population a exprimé le besoin d’acquérir une ambulance au profit de la communauté » a expliqué Delphine Gampéné, chargée de la coordination du PNGT2, dans la région du Centre –Sud.

En effet, d’un montant de 29 millions 220 mille francs, cette ambulance, selon le maire, Clément Zongo, contribuera sans nul doute, à améliorer la prise en charge sanitaire de la population. Et ce, d’autant plus que ce mardi 12 septembre, Toécé a aussi bénéficié de matériels médico-techniques, offerts par un partenaire de la commune, qui a voulu garder l’anonymat. D’une valeur de 6 millions 300 mille francs CFA, le matériel est composé de 3 tables d’accouchement, 12 boites d’accouchement, 12 boites de petite chirurgie, 12 boites de pansement, 24 bassins de lits, 12 tensiomètres, 36 matelas médicaux, 3 tables d’examens et 2 tables de pansement.

145 millions au profit de Toécé, entre 2014-2017

Programme à vocation nationale, le deuxième Programme national de gestion des terroirs (PNGT2), qui a couvert les 302 communes rurales du pays, est un des instruments mis en place par le gouvernement, pour promouvoir le développement rural décentralisé. Ayant pour mission de : « renforcer les capacités des communautés rurales et des structures décentralisées pour la mise en œuvre des plans locaux de développement qui favorisent la gestion durable des terres, des ressources naturelles et les investissements rentables au niveau des communes », l’actuelle phase, qui est la troisième, fait suite aux deux précédentes qui se sont exécutées sur la période (2002-2007) et (2007-2013).

Elle couvre également l’ensemble des 302 communes rurales du pays, avec une extension aux 13 collectivités territoriales. Et au cours de la présente phase, la région du Centre-Sud dont relève Toécé, bénéficie, selon madame Gampéné, de plus de 2, 5 milliards de francs CFA, pour la mise en œuvre des projets au profit des communautés. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés