Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • mardi 29 août 2017 à 00h00min

Voici qui relance (bruyamment) le débat sur le Franc CFA. Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes, le franco-béninois Kemi Seba, a été placé sous mandat de dépôt vendredi 25 aout 2017, à la prison centrale de Rebeuss au Sénégal. Il doit comparaitre ce mardi 29 aout. Il est astreint en justice par la BCEAO qui lui reproche d’avoir brûlé un billet de 5 000 FCFA lors d’un rassemblement, le 19 août à Dakar. Depuis, les opinions sont partagées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout  au Sénégal

Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes, le franco-béninois Kemi Seba fait l’actualité. Plus qu’à l’époque où il organisait (simplement) des meetings de protestation contre le F CFA, ce vestige de l’époque coloniale.

Il a frappé fort cette fois en brulant un billet de 5000 F CFA, lors d’un rassemblement le 19 aout dernier à Dakar, où il réside depuis.
« Je savais qu’en effectuant cet acte purement symbolique, la BCEAO (Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest), sans doute sur commande de la Banque de France, engagerait une procédure visant à me mettre en prison. Je le savais, et je suis prêt à en payer le prix du plus profond de mon âme », avait écrit l’activiste sur sa page Facebook après que la banque a déposé sa plainte.

La procédure judiciaire engagée par la Banque n’étonne donc pas l’activiste. A le lire, c’est ce qu’il voulait. Et il n’a pas prêché dans le désert. Pour mener ce genre de combat, il faut aller au delà du conventionnel, choquer les esprits, poser des actes forts pour se faire entendre. On ne peut le loger à la même enseigne que le ’’survolté’’ Stellio Capo Chichi alias Kemi Seba, mais Nelson Mandela n’avait-il pas brulé son passeport de l’Afrique du Sud sous l’apartheid, pour ajouter de l’eau à son moulin ?
Martin Luter King nous rappelait en 1963, notre droit d’obéir aux lois justes et notre devoir moral de désobéir aux lois injustes.

Le Franc CFA, créé par la France de l’après-guerre et encore d’actualité dans 14 pays d’Afrique subsaharienne est de plus en plus contesté. Ce ’’biberonnage’’ des pays africains au plan monétaire ne passe plus, et tôt ou tard, il faudra en parler. Chacun y va de ses moyens.

Des activistes de la société civile, donnent de plus en plus de la voix. Des présidents comme Roch Kaboré du Burkina Faso et Idriss Deby du Tchad ont récemment fait savoir que ce n’était pas un sujet fermé au débat. Bien au contraire.

L’opinion divisée

Depuis le geste de Kemi Seba, l’opinion est divisée. D’une part, ceux qui traitent l’activiste de tous les noms d’oiseaux, sans que l’on ne comprenne trop cette auto flagellation. Il ne serait pas le mieux placé pour mener ce combat. Ce serait un noble combat, mené par la mauvaise personne. On ne pourrait imputer le retard de l’Afrique au seul fait du CFA. Certes. Certains vont plus loin en déclarant que le franco-béninois est un populiste et qu’il mérite bien le cachot pour se ramollir. Sur les réseaux sociaux, et sur d’autres canaux de diffusion, Kemi Seba est tourné en bourrique, sans que l’on ne comprenne vraiment pour quelle raison. Quel est le problème ? Pourquoi certains africains sont si rigides aux idées progressistes.

De l’autre côté, il y a ceux qui louent le courage et l’engagement de l’activiste qui a seulement le mérite de ressusciter un vieux débat. Qu’y a-t-il de mauvais de revendiquer la souveraineté monétaire pour les pays africains ?

Le geste de Kemi Seba qui a consisté a brulé un billet de banque publiquement peut être sujet à débat. Mais il a eu le mérite de porter le débat plus loin, cette fois-ci. Au passage qui est plus légitime pour poser de tels débats ? Les chefs d’Etat dont la proximité avec Paris les amènent à se ranger docilement en évitant soigneusement d’aborder les sujets qui fâcheraient le prince colon ?

Même si la BCEAO était sourde aux différentes revendications des antis CFA, elle aura tout le temps d’entendre les arguments de la défense au procès. Lequel procès s’ouvre ce mardi 29 aout et sera sans doute suivi avec attention.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 août à 01:40, par Jennifer
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    Combien de vies cette merde de CFA a tué en Afrique noire FRANCOPHONE depuis son institution (elle empêche la création de richesse, et donc pas d’hôpitaux, d’écoles, d’universités, etc. ; et les pays noirs francophones sont les plus pauvres, les derniers de la planète ) ? Mais pourquoi on poursuit pas les concepteurs du CFA, colonie française d’Afrique ?Et c’est un libérateur comme Sémi Kéba qu’on veut poursuivre pour avoir brisé l’arme de destruction massive de l’économie des pays noirs africains FRANCOPHONES ?

    Seuls les pays noirs africains FRANCOPHONES refusent la dignité depuis, puisqu’on leur dit avec idéologie (et ils croient) qu’ils sont incapables de penser et de gérer une monnaie : c’est du racisme. Et c’est seulement les africains noirs FRANCOPHONES qui sont capables au XXIe siècle d’accepter encore des choses pareilles. Tous les autres peuples africains et du monde se sont depuis libérés de ces inepties racistes de dominations coloniales.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 08:47, par Le Duc du Yatenga Nouveau
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    La rapidité de la plainte, la rapidité du mandat de dépôt, la rapidité du procès montrent très bien que la françafrique a un accès de démangeaison ! L’impérialisme Français veut en découdre rapidement, mais le combat doit continuer dans les masses populaires. Que Kemi soit condamné, cela est fort probable et ce sera une erreur de l’ogre !. le combat ne sera pas facile du moment que les décideurs africains manquent de plomb dans le ventre. Après le Brexit, il faut que les africains attaquent de plein fouet le système monétaire, eux qui constituent un poids dans la valeur paritaire de l’EURO sans être de l’Europe !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 10:15, par Zine’fils
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    Si nos pères dirigeants ds cette mafieuse zone fcfa savaient que cette lutte etait la leur ils allaient se prononcer favorablement pr que ce sieur soit tout simplement acquité.Dites moi pourquoi plus de 14 ETATs poltrons devraient confier la gestion monetaire commune à un sale etat qui vs a clairement dit tenez vous bien :<>ca me fais honte quand je vois ces etats debourser des millions pr aller fêter l’independance.où se trouve votre liberté si vs n’etes pas capables de vous departir de ces saprophytes francais qui ne savent k profiter depuis leurs encêtres.si les chefs d’etats de la zone ne sont pas à même de dire un mot et entamer la demarche pr le divorce avec la france et surtout de ce rassemblement economique,qu’ils aient le courage de rendre la gestion de ces etats a la jeunesse qui saura assumer son destin.des centaines d’années d’alienation c’est trop !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 11:07, par hervos one
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    s’il nest pas libéré le plus vite possible, les masses populaires revolutionnaires devraient sans attendre organiser de gigantesques marches à travers tous les pays enchainés par le CFA. Le Burkina l’ fait en 2014 pour chasser un gouverneur, et ambassadeur français du nom de blaise compaoré. L’Afrique de la zone CFA le peu aussi ; quitte à renverser ces presidents FRANCE-AFRIQUE.
    La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 13:23, par Alexio
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    Mother fucker ! Le Franc-CFA a jouer son role d asservissement depuis belle lurette. Il est grand temps que nous prenions notre destinee en main. Avoir notre propre monnaie, une politique monetaire controllable par les lois du marche, sans traffic influences ou de dependance francaise en la matiere. Nos matieres premieres sont ruinees et vendus a bas prix. Alors que ces matieres en produits finis dans les usines europenes ont une marge exorbitante de profit.

    Nos depots de quota monetaire de depot au tresor francais, nous sont retournes comme des prtes d investissements contractes a des taux faramineux a long- terme. Ce qui persevere notre dependance d esclavage monetaire depuis des generations. L irresponsabilite chefs d Etat, lakais de l ancienne Francafrique, nous a laisser dans cette caroucelle etourdisante demunie de toute revision avec notre temps.

    Les peuples africains doivent se lever enssemble et arreter cette magouille coloniale qui nous rend mendiantisent. Nos pays ont pilles ont former leur developpement. Nos richessses culturelles egalemt qui sont dans les musees europeens voles pendant la colonisation sont devenus leur patrimoines honteux contre le peuple heritier.

    L hypocrisie est parfaite, quand des chasseurs des richesses juives volees par les nazistes sont restituees agrand cris. Pourquoi les africains n ont pas eu cette meme justice des enregistres depuis la colonisation ? Les tresors voles du roi Behanzin du Benin sont au musee de Paris. La France ne veur pas les restituer. Ce butin a ete acquerri par la force, la terreur dans le sang verse des africains.

    On nous pompe l air toujours avec la probagande de la francophonie. A qui profite reellement cette forme du neo-colonislisme moderne ? Bien sur la France qui nous tient a l oeuil par sa geopolitique creant la destabilisation de nos societes, quand ses interets egoistes son en enjeux.

    La Cote dIvoire est un exemple. Pas moins que la Lybie, aujourdhui en ruine. Le Rwanda s est tirer d affaires avec son desallignement a la France. Elle devenue bilingue. Mais l anglais est devenue la premiere langeue d administraction. Et son developpement est spectaculaire dans toute l AFRIQUE NOIRE.

    Il faudrait des generations pourque la reconciliation soit sur les rails.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 14:05, par TARBANGDO
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    Il faut saboter la France !!!
    Cette merde de CFA inventée par la France nous humilie tous les jours.
    A bas l’impérialisme et ces valets locaux !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 15:16, par BADOBI
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    cher chef de zone francophone, bon si vous vous voulez chers chef d’états africains de la zone CFA, un peu de dignité, de couilles, un peu de honte, ne laissez pas condamner cet enfant qui est vraiment halalbiiga. Si il a prit ce qui lui servait a se nourrir et le bruler devant tous, c’est qu’il n’en peut plus et c’est le cris de détresse de toute la jeunesse africaine. Faites-vous respecter un peu !!!! quant même........même les prostituées ne se prostituent pas au grand jour sur la place publique comme vous le faites (chers de dirigeants de la zone CFA) avec la France au vu et au su de tout le monde entier sans vergogne. Respectez-vous un peuuuuu seulement.
    MERDE

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 15:38, par le sage1er
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    soutien, soutien, soutien total à Kemi. Il a osé et nous devons le soutenir. La France n’a qu’à nous dire pourquoi elle ne veut pas nous donner notre indépendance monétaire ? Poutine a dit que la France mendierait si elle venait à libérer l’Afrique. elle nous crée les problèmes dans l’obscurité et sort dans la lumière nous proposer des solutions pour nous paraître indispensable. Mais nous, la génération courageuse, avons compris ça. honte à la France, qui se dit puissance mondiale et qui ne peut pas cultiver sa propre indépendance et "vit" aux dépens de l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 16:25, par tewendé
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    je suis kemi,tu as le soutien des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 17:38, par warzat
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    C’est un véritable problème pour le colon français. Ceux qui ont perdu leurs 20 ans à faire la guerre pour défendre la France et ses intérêts coloniaux se sont contentés de mettre leurs enfants à l’école et ne leur ont rien dit ou peu. En revanche, ils en ont beaucoup parlé à leurs petits fils. Et ce sont actuellement ces petits fils qui sont les grands activistes ; ils ont fait les études qu’ils voulaient, ils ont beaucoup voyager ; ils ont vu et appris comment ça se passe ailleurs et ne se laisseront pas berner et n"accepteront jamais cette histoire de franc CFA. Les dirigeants actuels sont les fils de la génération qui a fait la guerre, ils ont peur ; mais leur fils n’ont peur de rien.On leur a proposé la nationalité du pays où ils ont étudié (y compris française) parce qu’ils étaient bons et ils ont refusé La France ne peut plus faire comme avant ; mêmes des troubles, les assassinats ciblés de leaders et autres mensonges de journalistes ne convaincraient pas ces jeunes activistes. A bon entendeur.......Le monde évolue de plus en plus vers des domaines où seul le mérite et la compétence comptent. L’exploitation éhontée des peuples c’est terminée.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août à 20:14, par INO KAFANDO
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    J’approuve son acte de bravoure car il faut oser espérer le changement tant attendu par la Génération consciente.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 17:45, par Bon sens
    En réponse à : Front anti CFA : L’activiste Kemi Seba comparait ce 29 aout au Sénégal

    Vraiment nos dirigeants montrent leurs limites si criard et leurs peur aggravée vis à vis de la France qui ne compte sur eux pour tuer leurs peuple à son profit or ils se disent président élu par le peuple. Soyons sérieux, la plus part des pays anglophones ont leur monnaie mais pourquoi nos pays francophones ont peur de laisser tomber leur mendiant gourmand si tel est que ils sont sûr qui sont choisis par leur peuple. Ils faut le laisser, il vous ferra la cour au lieu d’avoir peur de lui. Ayez un peu de bon sens, pensez aux futures générations et oeuvrez pour le développement de vos pays. La france nous dicte sa lois car c’est elle qui a le pouvoir d’achat et comme nous le savons tous celui qui a le pouvoir d’achat de nos jours qu’est la monnaie, vous exécutez sa volonté. On n’a pas besoin de faire une munite d’économie à l’heure actuelle pour le savoir. Donc aux dirigeants de la BCEAO de ficher la paix à ce bon africain et aux chefs d’Etat de dire mèdre à leur mandiant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés