Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • jeudi 7 avril 2016 à 00h30min
Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

En visite en France, le président du Faso après avoir rencontré son hôte François Hollande, a débarqué à la place Beauvau, siège du ministère français de l’intérieur. Il a dit diplomatiquement au locataire, Bernard Cazeneuve qu’il n’avait pas aimé sa façon de communiquer sur l’envoi des éléments du GIGN à Ouagadougou. La manière y avait certes manqué, reste à nos autorités de ne pas fermer les yeux sur le fonds aussi.

Alors que le ministre de l’intérieur de France Bernard Cazeneuve était au bord de la lagune Ebrié au lendemain des attaques terroristes de Grand Bassam, il avait laissé entendre que dans le cadre de l’opération Barkhane, et suite aux contacts qu’il a pris avec le directeur général de la gendarmerie nationale, ils avaient « décidé de positionner à Ouagadougou des éléments du GIGN ».

Dans notre édition du 17 mars 2016, nous dénoncions cette attitude paternaliste, très peu courtoise du ministre de l’intérieur de France qui depuis la Côte d’Ivoire, apprenait à tout le peuple burkinabè que son territoire accueillerait des gendarmes français. « On ne peut comprendre qu’un ministre, fut-il de l’intérieur de France, annonce l’arrivée de troupes françaises au Burkina, à partir d’un autre pays », écrivions-nous.
Des propos empreints de désinvolture qui n’ont pas été du goût de bien de Burkinabè, mais aussi apparemment de leurs autorités. Plus que le fond en ce moment, c’est la manière de balancer la nouvelle qui laissait perplexe plus d’un. Pour que le « sécurocrate  » français tienne de tels propos, nous imaginions que nos autorités étaient informées. Pas du tout. C’est par les media qu’elles étaient aussi informées, au même titre que le Monsieur de la rue. Inutile de dire qu’elles n’ont pas apprécié.

Et pour preuve, en visite en France «  notre président » a tenu à le faire savoir. D’ailleurs l’aspect sécuritaire faisait partie de son programme à l’occasion de ce premier voyage en tant que président du Faso dans l’hexagone. Après avoir eu un tête à tête avec le premier des français, François Hollande, il a fait une descente à la place Beauvau, siège du ministère français de l’Intérieur pour une mise au point. « Le gouvernement burkinabè n’a pas été saisi sur la question du GIGN ; ça s’est très important ! Nous l’avons exprimé au président Hollande et nous l’avons exprimé au ministre de l‘Intérieur et tout le monde a été d’accord que là il y avait un ‘couac’. Selon les discussions que nous avons eues, il s’agit d’une assistance technique de deux ou trois membres du GIGN à l’amélioration des conditions de travail de notre sécurité intérieure ». Voici les vérités du président du Burkina Faso, au ministre de l’intérieur de France.

Un ‘’Couac’’ que l’on pourrait qualifier de « NON » diplomatique. En d’autres circonstances, le mot aurait été plus direct. Mais passons. Ils se sont dit les vérités. Et le Président Roch Marc Christian Kaboré aurait plutôt plaidé pour le renforcement des capacités des Forces de Défense et Sécurité burkinabè, notamment par la formation, les échanges des renseignements et l’appui en logistique dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Et à propos des accords avec la France sur les questions sécuritaires, le Chef de l’Etat a indiqué que ce sujet fera l’objet d’échanges approfondis entre les deux pays.

Au-delà de toute considération, il faut saluer cette clairvoyance du président Kaboré qui n’a pas raté l’occasion de le marteler. C’est une fermeté que nous lui souhaitons sur des sujets aussi importants que ceux qui touchent à la souveraineté du ‘’pays des hommes intègres’’. Si à l’intérieur on chante à l’unisson que plus rien ne sera comme avant, nos partenaires qui qu’ils soient doivent également sentir que le pays a changé de visage et tient à se faire respecter, comme une nation souveraine.

Tiga Cheick Sawadogo (tigacheick@hotmail.fr)
Lefaso.net
Crédit photo : Ambassade du Burkina Faso à Paris

Vos commentaires

  • Le 6 avril 2016 à 22:01, par Gaston En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Salut. Nous ne voulons point de soldats Français au Burkina. Ils peuvent se rendre en Libye la bas ils seront utiles . De toute façon aucun de nos soldats ira mourir pour la liberation de la France comme a la IIème guerre mondiale.Ca suffit maintenant. Que Dieu protège notre Président et son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 00:49, par Just a Question En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Je ne comprend pas et surtout pas pourquoi est ce que les presidents Africain francophones doivent etre les premiers a aller toujours saluer les autorites francaises a chaque q’ils sont elue ? Je savais que la colonisation existais sous d’autre formes mais ce comportement de nos presidents vient une fois de plus nous donner tord. NOUS SOMMES TOUJOURS COLONISER ET MEME QUAND LE PRESIDENT ELU NEST PAS CELUI DE LA FRANCE. CE DERNIER DOIS SUBIR LE MEME COMPORTEMENT C’EST A DIRE : LE LECHE BOOT.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 03:13, par somlare En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Bien dit, Bien fait,

    Mais attention, ces français sont rusés, je dis bien rusés voire malins dans son vrai sens. Alors , Mr le président restez sur vos gardes. D’ailleurs si vous avez des être chers en France ou chez un de leurs grands amis, faites les emménager ailleurs pour ne pas vous voir piégés dans quelques faux scandales bien fomentés. je penses surtout aux enfants, qui sont souvent le talon d’Achille des parents.

    Bon courage

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 06:37, par kiswend En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Même 1 GIGN, on en veux pas !!!
    on se connait maintenant,….ça commence avec 1 et on se retrouve avec des centaines….
    sans oublier les cas de pédophilies et de dépravations de nos enfants….
    on en veux pas,…c’est tout !
    Notre gendarmerie nous suffit largement !
    qu’ils les emmènent en cote d’ivoire…ou ailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 07:00, par vérité no1 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Merci au président ! La france doit savoir que le Burkina est un pays souverain ! Pas de gendarme français au Burkina, ils peuvent aller en Corée du Nord ! Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 07:44, par l’Intègre En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Bien dit mon président. tu est intègre. avec sa tête de pingace là, qu’il sache que le Burkina de 83 à 87 et le Burkina post insurrectionnel n’est pas un dépotoir de pédophile. laisse passer sur te plait

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 08:04, par hervos one En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    je crains bien que le président ai dit ce qu’on aurai voulu enttendre pour avoir plus de crédit aux yeux des burkinabés, sur tac tic de la France. Roch aurai dû dès le lendemain de l’annonce sur l’arrivé du GIGN ce démarquer ; tous le monde l’aurai cru. Mais s’il est vraiement sincère il est à félicité .Cette malheureuse France croit que son blaise est encore au pouvoir elle n’arrive pas à accepeter qu’il ai été chassé .Il ne reste plus que la rue qui scelle le sort de la france en demandant le départ des militaires français. le burkina est plus en sécurisé que l’europe toute entière. que la france aille renforcer chez elle car le terrorisme y sème panique et misère. PARLANT DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE QUELLE PAYS A PU SE SORTIR DE LA MISERE GRACE A SA COOPERATION AVEC LA FRANCE ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 08:19, par Laure En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Bien dit mon cher président du faso. Que les hautes autorités françaises sachent que le temps a changé au Burkina faso et sans eux la faim ne nous tuera pas. La France n’a jamais eu d’amis mais la protection de ses intérêts à commencer par le pillage des ressources naturelles de l’Afrique.
    Je demande à notre président Roch de toujours tenir le language de vérité devant ces vautours hors pairs venus de l’hexagone nous piller en faisant sembllant de nous aider avec nos proches ressources qu’ils nous ont volées. Roch, le peuple burkinabè vous soutient malgré que cette France qui n’a jamais cautionné l’insurrection populaire qui a chassé leur mentor Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 09:15, par kwiliga En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Bouhhh !!! La France tremble. Sankara est revenu !!!!
    A quand l’annulation de la dette du Faso, enfin au moins la dette odieuse, celle des 27 ans de Compaoré ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 10:11, par pare En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    son excellence dite leur que les burkinabè disent non aux espions de toute nature nous sommes aussi un pays souverain comme la france et la france doit apprendre à nous respecter qu’à cela ne tienne nous pouvons rompre notre cooperation avec eux d’ailleurs la chine la russie ont été des nations respectables sans complexe en matiere de cooperation car elles ne se mèlent pas dans la politique interieure d’un pays il est grand temps que l’on se disent les milles vérités avec ces petits blancs vaurien vautours charognard. courage notre excellence vive le faso

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 11:12, par Jacob En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Les Burkinabè ne veulent pas de GIGN sur le sol burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 12:14, par Passék-taalé En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Même l’ombre(silhouette) du GIGN on en veut pas du tout.Il faut plutôt équiper conséquemment l’Armée, l’USGN et l’UIPN et les former sur toutes les formes de gestion de prise d’otages.NB:Renforcer la cohésion,la coordination et surtout définir le domaine d’intervention de chaque unité pour éviter les comparaisons inutiles(je fais allusion à l’autre unité qui se prend toujours maitre des lieux à chaque fois qu’il y a une situation dans le pays). Merci

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 12:55, par RAWA En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Bravo. Même si on veut nous faire croire que nous sommes pauvres, nous autre exigeons que l’on nous respecte et c’est très bien que nos autorités fassent attention de ne pas nous remettre les mains liés à nos exploiteurs. Que le ministre des affaire fasse très attention à ce à quoi il nous engage. Il n’est qu’un envoyé. Qu’il nous consulte s’il ne sait pas quoi faire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 13:38, par SOME En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Monsieur sawadogo, ne sombrez pas dans le cameleonisme equilibriste : vous dites que le ministre farncais a laissé entendre alors qu’il a affirmé clairement, comme vous le dites par la suite et que vous aviez condamné Vous l’aviez fait parce que c’etait clairement dit. Les mots ont des sens : ce qui se concoit bien s’enonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisement. Si tel n’est pas le cas il y a equilibrisme hypocrite (a defaut d’ignorance).

    « Et à propos des accords avec la France sur les questions sécuritaires, le Chef de l’Etat a indiqué que ce sujet fera l’objet d’échanges approfondis entre les deux pays. » Si Roch croit pouvoir divertir le peuple par ce genre de position pour ensuite courber l’echine et s’aligner, il se trompe : il a l’occasion de se rehabiliter aupres du peuple, sinon il finira pire que Blaise lui-même ; il a diné avec le diable sans etre le diable, a lui de le montrer qu’il n’est pas le diable. Sinon… gare ! l’armée francaise a sauvé Blaise sur ordre de francois hollande, toi, on ne t’exfiltrera pas (pour utiliser leur langage hypocrite).

    La francafrique (mafiafrique) ne veut pas comprendre que sa fin est là : quand le peuple se met debout l’imperialisme tremble… et essaie de s’accrocher a tout comme il peut. Mais le peuple insurrectionnel du burkina va l’enterrer ici au burkina. Nous n’avons plus rien a perdre. Nous avons déjà trop perdu depuis le 15 oct 87 et le sang de nos martyrs d’octobre 14 et septembre 15. Que ce soit clair : on ne veut pas de GIGN francais sur le sol burkinabe. D’ailleurs l’armée francaise installée en secret par Blaise doit partir. Cooperation n’est caporalisation ! Si Roch ne le fait pas, nous sortirons dans la rue et on le fera et lui avec ! Cabri mort n’a plus peur de couteau.
    Nous ne sommes pas un peuple de vaincus qui subissent leur destin, mais un peuple de convaincus qui veulent se prendre en main et construire leur avenir (thomas sankara)
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS ! (c’est assez clair non ?)
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 13:49, par Ninabiiga En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    A mon avis , je pense que la France n’arrive même à assurer sa propre sécurité. Avec les dernières informations de la vente d’arme en RCI, nous pensons que c’est occasion de venir semer le désordre dans pays. Nous avons pas besoin de leur soutien pour notre sécurité pour le moment. Si l’avait exprimé oui mais là c’est une stratégie d’orienter encore les Djihadistes vers le Burkina en se disant qu’elle a une base de renseignement dans la zone sahélienne. Protéger les Libyens qui grâce à vous souffrent actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 14:37, par Bi télé En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Le réflexe du dominateur persiste chez le blanc, ça c’est très profond. A t-il vraiment tord ? Mais si tonton Roch est allé leur dire la vérité chez eux-même, c’est bien.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 14:46, par Lauris En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Félicitation mon Président, mais on aurait plus aimé si vous avez commencez votre visite par un pays Africain ou au Etats Unis d’Amérique. La coopération avec la France se limite apparemment dans l’intimidation. Sinon rien d’autres, au contraire elle en profite plus dans cette coopération. Je demande également que nous appliquons les textes internationaux que eux mêmes ont initié, c’est la réciprocité dans les rapports diplomatiques. Mon Président, soyons vigilant car ces Français n’ont pas encore dit leur dernier mot. On vous soutient vaille que vaille si nous sentons que vous œuvrez à la protection de nos intérêts. Pour la GIGN on dit qu’on veut pas, gardez vos pédophiles et homosexuels chez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 15:48, par Cdt Massoud En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Commençons à ne plus tendre la main, surtout à la france. Le Président SANKARA nous avait commencé à nous tracer la voie à suivre et dommage que nous (Africains) avons choisi de le liqui...! Souvenez-vous du sommet de Vitel ! La seule façon de rester digne et libre c’est de rester africain !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 15:49, par solidaritesf En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Bravo au Président Rock.
    Mérite toujours le nom Piiga que ton cher papa t’a fièrement inspiré .
    le Burkina n’a pas besoin de forces qui vont contourner un coupeur de route pour rechercher vainement un terroriste qu’il a d’ailleurs fabriqué.
    On a rien a gagner encore avec la France.
    Il faut vous engager franchement vers d’autres horizons pour financer votre programme politique approuvé par les burkinabé.
    Excellence Tulinabo et bien d’autres sommités peuvent vous y accompagner.
    Nous burkinabé aimons bien notre Président et on s’en fout de l’accueil des français.
    Vive le Burkina, vive son President Rock

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 16:45 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Pour réponse au N°07 AUCUN PAYS DANS LE MONDE S’EST DÉVELOPPE GRACE A LA COOPÉRATION AVEC CETTE SANGSUE APPELÉE france

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 17:11, par Afrique Consciente En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Afrique toute entière vous dit net et on a plus besoin d’utiliser des euphémismes pour qualifier la sale politique des français à l’égard des africains ; tout net il faut dire que cela suffit comme ça ; mieux, nous n’avons point besoin d’une quelconque opération barkhane en Afrique ; je vais même plus loin en disant que d’experts pour former nos agents de la sécurité, nous n’avons plus besoin de cette aliénation, de ce FORMATAGE par d’autres dont les intérêts ne résident que dans le dessein très clair du pillage des ressources sous toutes les formes du continent africain ; tenez-vous tranquilles qu’en pretendant recevoir desappuis en formations, c’est se faire FORMATER selon leurs intérêts car ils ne perdent pas le temps eux, dans leurs sinistres visées qui sont des planifications sur les centaines d’années alors que certains ne pensent qu’à demain parce que l’on les préoccupent à longueur de temps avec le futile.
    Pour preuve, à la suite des attentats, quel sujet sérieux de preoccupation a été en dehors de pleurnicher ou en tout cas de parler que de recherche de moyens pour assurer la sécurité de nos concitoyens ;
    La diversion a suffisamment duré, la RECREATION est terminée ; la france doit savoir que les méthodes jusque là utilisées et toutes les formes nouvelles qu’elle sort de son carquois ne sont plus étrangères à l’africain patriote conscient du MAL qu’il subit et qu’il a eu a subir depuis oh ! combien de temps de la part de ce RENEGAT de france (sale politique de sa classe dirigeante en complicité avec ses VALETS LOCAUX).
    Soit dit que nous suivons de près tous les faits et gestes de ce roch marc christain kaboré qui n’a rien fait encore de mémonstration pour convaincre les peuples africains de la continuité des chantiers ouverts par son predecesseurs de mentor qu’il a si grandement et trop loyalement servi au détriment du peuple africain.
    On dit chez nous que "le sorcier oublie vite, mais la mère de l’enfant n’oublie jamais les faits du sorcier".

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 18:31, par vérité no1 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Internaute 17, c’est vrai, ce sont les Africains avec l’aide de la france , qui ont liquidé le leader de la révolution son exellence le Capitaine Thomas Sankara ! C’est à cause de cela je n’ai jamais aimé blaise l’assassin sans vergogne qui se cache dans les jupons de sa femme ! Quelle honte ! Webmaster, on censure pas une parole vraie !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 18:37, par vérité no1 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    On doit boycotter les produits français tels que vache qui rit ou chèvre qui pleure ! Consommons burkinabe ! La patrie où la mort nous vaincrons ! Je n’aime pas la france !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 18:50, par WAtt En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    je suis d’accord avec l’internaute N°8. Les gens croient que la France nous aide c’est un leurre. Elle nous renvoie plutôt ce qu’elle nous a pris par sa ruse. Notre monnaie est détenue par elle. ce n’est qu’un exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 18:50, par vérité no1 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Celui qui veut les français au Burkina peut chercher un terrain d’entraînement sur la planète Mars ! Point barre ! Il y a même Venus et Jupiter ! Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 19:28 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    c’est ainsi que la france a d’abord largué des armes dans le désert pour les rebelles du MNLA au Mali dans le chaos de la chute de Kadafi, réactivé donc la rébellion touareg ; monté un coup pour chasser ATT qui refusait qu’ils interviennent pour pouvoir envahir en fin de compte le Mali et dire après que ce sont les Maliens qui ont demandé l’intervention francaise. que ce soit claire les Maliens n’ont jamais demandé l’intervention francaise.
    De la même façon ils allaient imposé le GIGN au Burkina pour après dire que ce sont nos autorités qui ont demandé ; n’eût été la désapprobation claire de certaines osc et du peuple dès les premiers instants le Roch n’allait pas avoir cette position
    Maintenant que nous avons refusé, vont-ils monter un autre attentat pour justifier la nécessité du GIGéhenne ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 21:32, par Brahma En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Notre Président a été mal accueilli à l’aéroport en France : aucun officiel français n’est venu. Heureusement que l’Ambassade et les Burkinabé étaient là.

    Courage Monsieur le Président ! N’ayez aucun égard de ses prises de tête françaises. La France, sous bien d’angles récolte déjà les fruits de sa condescendance envers les Africains. Mais apparemment elle se veut encore somnolente. Wait and see.

    Courage Monsieur le Président. Le peuple est ton premier et dernier rempart !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 11:42 En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    Que le Burkina, si souverain et si fier assure donc sa sécurité et n’aille pas demander aide technique et/ou matériel a la France, pardi !!! Et si le Burkina ne veut pas voir des soldats français sur son sol, que la soldatesque burkinabé, mangeur de porc au four ne soit pas aussi autorisée a mettre le pied sur l’Hexagone. Et que ceux qui s’y trouvent déjà soit renvoyés chez eux.

    Pourquoi, la France, se met elle en peine pour des gars comme ça ? C’est parce que Barkhane écume le sahel pour le purger des gars de Aqmi, qu’ils font le malin. Laissez les avec les jihadistes et on verra ou ils se retrouveront avec leur fierté maladive. En Cote d’ivoire certainement ou au Togo, comme réfugiés. Et la, ils pourront répéter a satiété, en rasant, les murs qu’ils viennent du pays des soi disant hommes fiers et intègres ! Eux qui sont incapables de mettre fin aux petits bandits de chemin qui écument leurs routes ! Qui a dit que les tonneaux vides font beaucoup de bruit ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2016 à 14:18, par SOME En réponse à : Mises au point du président Roch sur le GIGN : Un « Non » diplomatique aux autorités françaises ?

    a intervenant n°27 Brahma : il appartenait au president Roch de se faire respecter. Sankara nous a donné un exemple quand il est arrivé pour le sommet de Vittel. Quand les francais, meme un simple premier ministre, sont venus a ouaga, qu’avons nous fait ? Dans ces condirtions, il avait deja tout perdu... Quelle mise au point tu peux faire ? Rien sinon venir t’applaventrir devant ton seigneur et maitre et dire : OUI ! Misié ! paadon patron !...

    Il etait clair que ce comportement des autorites francaises etait une parole adressee a Roch pour lui dire voila ce qui t’attend et tu devras obeir a ce que nous on veut. Non seulement je me moque de toi depuis dakar et de tes etats d’ame, mais encore je te convoque pour t’imposer mes volontes. En quoi ils peuvent te respecter ? En quoi tu peux imposer tes inerets a toi ? Tu n’es qu’un esclave qui obeit a la voix de son maitre comme un CHIEN, a la pavlov. respecte toi pour qu’on te respecte : le respect ca s’impose ce ne se quemande pas.
    SOME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
An 2 de la gouvernance MPP : Le verdict implacable de nos internautes
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits
Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF
Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina
Le Président Roch Kaboré chez le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire et Théodore II d’Alexandrie
Réconciliation nationale : Roch Kaboré n’apporte aucun soutien à la CODER, selon la présidence du Faso
Entretien à l’Elysée entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et François HOLLANDE
Gouvernement Thièba II : La sécurité, priorité des priorités selon nos enquêtés
Remaniement ministériel : Voici la composition du Gouvernement Paul Kaba THIEBA II
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés