Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mercredi 6 avril 2016 à 11h59min
Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

A l’issue de la rencontre avec le Président François HOLLANDE le mardi 5 avril 2016, Roch Marc Christian KABORE s’est rendu à la place Beauvau, siège du ministère français de l’Intérieur où il a eu un échange avec le ministre Bernard CAZENEUVE.
L’objet de cet entretien a concerné les questions sécuritaires. Le Président KABORE en a profité pour faire une mise au point sur l’annonce faite par une autorité française le 15 mars dernier à Abidjan après l’attaque terroriste de Grand Bassam, d’un prochain déploiement des membres du GIGN, (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie nationale française) sur le sol burkinabè.

Le Président du Faso a dit son désaccord sur la manière de communiquer par rapport à ce sujet. « Tout le monde était d’accord qu’il y avait un couac et il fallait rétablir les choses dans leur réalité. Il ne s’agit pas de déployer des hommes… », a expliqué Roch Marc Christian KABORE. Le Président du Faso plaide plutôt pour le renforcement des capacités des Forces de Défense et Sécurité burkinabè, notamment par la formation, les échanges des renseignements et l’appui en logistique dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Parlant des accords avec la France sur les questions sécuritaires, le Chef de l’Etat a indiqué que ce sujet fera l’objet d’échanges approfondis entre les deux pays.
Le Président du Faso et la délégation qui l’accompagne ont ensuite visité le Centre interministériel de Crise (CIC) dirigé par le Préfet, Directeur général de la Sécurité civile et de la Gestion de crise, Laurent PREVOST, sis au ministère de l’Intérieur pour s’enquérir de ses missions et de ses capacités opérationnelles.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 6 avril 2016 à 11:28, par ka En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    Comme je disais dans un de mes messages a Ablassé Ouédraogo sur B24, le président Roch Kaboré savait pourquoi le problème protocolaire n’était pas la priorité de son voyage : Mai accomplir son objectif de dire ce qu’il pense à un président et son ministre de l’intérieur qui prenne un pays souverain comme le Burkina pour une de leurs toilettes. Nous pouvons d’ailleurs constater que ces derniers temps, les bourdes de la politique d’Hollande ne s’arrête pas seulement au Burkina, même dans son pays ou même les responsables de son propre parti politique commencent à se douter de lui pour ses décisions sans réfléchis comme un président averti. La fermeté de notre ROC qui commence à faire effet, mérite d’être saluée par un peuple qui attendait que leur président se réveille

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2016 à 15:15, par TANGA En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    BARVOOOO, BARVO le Rocco !
    Tu me rappel un CERTAIN THOMAS SANKARA à VITEL.
    Bernard, tu n’es que la ministre de l’intérieure de la France ; pas aussi celui du Burkina Faso.
    Ceux là qui veule que un ministre de l’intérieure de la France prenne des décisions d’envoyer des hommes dans leurs pays peuvent même voulant, demander un expert français pour gouverner leurs pays !!!
    Halte aux injures à l’encontre de nos pays et à bas l’impérialisme. Bref !
    Nos cœurs sont apaisés car sachant que ’’A ROCK YAA BURKIN BILLA’’.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2016 à 15:29, par kaf En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    Moi je suis déçu de Rock parce qu’il ne devait pas aller rencontrer un ministre pour parler de la question de sécurité. Il devrait le dire haut et fort au président Hollande, son homologue. Il n’a rien à assurer avec un ministre, fut-il français ou quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2016 à 16:44, par toudou En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    Je suis d’accord que Roch aille voir Hollande (Président) et Valls ( Premier ministre). S’il va voir le Président de l’Assemblée Nationale, ou le Président du Sénat, je serai là aussi d’accord. Mais aller chez un simple ministre membre du gouvernement, là je dis non ! C’est le ministre qui doit se déplacer ! Nous avons raté une occasion de nous faire respecter !

    Je suis vraiment déçu de Roch ! Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2016 à 17:12, par Le Bordelais En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    Internaute N° 2, quand on rien à dire, il faut se taire !. Comparer Roch à Tom Sank, c’est injurier l’histoire. Il faut sortir dans ça et vite ! Sous le CNR, Tom Sank a protesté et les CDR ont marché tout simplement parce que son adjoint Blaise Compaoré est arrivé en France et on l’a reçu comme on a reçu Roch, c’est à dire sans aucun officiel français ! Tu as compris ? Ce n’était même pas Tom lui-même, mais son adjoint. Imagines ce qui ce serait passé si on avait reçu Tom lui même comme on a reçu Roch ! A Vittel, c’est Mitterrand qui est venu en personne accueillir Thomas Sankara à l’entrée du lieu de la conférence. J’ai encore les images de la télé en mémoire. Tom avait son pistolet avec lui (le fameux pistolet à crosse blanche que Kim Il Sung lui avait offert). Les gardes de corps de Mitterrand ont voulu retirer le pistolet mais Tom a refusé et était prêt à rebrousser chemin. Mitterrand lui même est intervenu et a fait un geste de la main et les gardes du corps sont repartis et Tom est rentré avec son pistolet. /Tu crois que ton Roch là peut faire ça ? Il n’ose pas ! Tu crois que Tom Sank allait accepter de se déplacer chez le ministre Caseneuve comme l’a fait Roch ? Tom était un vrai "Burkim Bila" et a accepté de mourir en gardant sa dignité ! tu ne le sais pas, mais ton Roch là a été mis au pouvoir par les socialistes français et les chefs d’Etat africains membres de l’International socialiste (IBK, Issoufou, Condé, Sassou N’Guesso) Tous ces gens là ont financé la campagne de Roch sur instruction de l’Elysée. Donc la France ne peut pas le respecter. Dans l’élection présidentielle passée, la France avait deux cartes en main : Roch et Zeph , le patron de l’UPC ! Les français ont clairement dit à Zeph qu’il faut qu’il patiente comme il est plus jeune, que cette fois ci c’est le tour de Roch, qu’il n’a qu’a prendre la tète de l’opposition et que après Roch, ce sera son tour. C’est la triste réalité de nos pays ! Nos chefs d’Etat sont désignés à Paris, et le vote n’est que simulacre. Du coup, ils ne peuvent pas se révolter, et on ne les respecte pas !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 06:52 En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    merde,comment nous rabaisser jusqu’à ce point. un peut de dignité pour tes électeurs et l’ensemble du peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2016 à 08:55 En réponse à : Roch Kaboré à Paris : La question sécuritaire au centre de l’entretien avec le ministre français de l’Intérieur

    il a même rencontré un Préfet. Humm ! J’espère qu’il va rencontrer aussi un Préfet Burkinabè à son retour ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
An 2 de la gouvernance MPP : Le verdict implacable de nos internautes
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits
Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF
Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina
Le Président Roch Kaboré chez le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire et Théodore II d’Alexandrie
Réconciliation nationale : Roch Kaboré n’apporte aucun soutien à la CODER, selon la présidence du Faso
Entretien à l’Elysée entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et François HOLLANDE
Gouvernement Thièba II : La sécurité, priorité des priorités selon nos enquêtés
Remaniement ministériel : Voici la composition du Gouvernement Paul Kaba THIEBA II
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés