Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Scrutin couplé du 29 novembre : La société civile capitalise les acquis

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 10 février 2016 à 06h00min
Scrutin couplé du 29 novembre : La société civile capitalise les acquis

Faire une rétrospective du processus électoral et du rôle de la société civile dans la consolidation de la démocratie, c’est l’objectif principal de l’atelier international sur « la capitalisation de la contribution de la société civile à la réussite des élections » qui se tient les 9 et 10 février 2016 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture intervenue ce mardi 9 février 2016, a été placée sous la présidence du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré et le parrainage du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré.

Les élections de novembre 2015, qualifiées d’historiques, de libres, transparentes et d’équitables par nombre d’observateurs, ont connu une participation active des organisations de la société civile. L’implication de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) illustre cette réalité. L’initiative, inspirée par Diakonia, le NDI (National Démocratic Institute), Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), European Centre for Electoral Support (ECES) et One World UK, visait à permettre à ce regroupement d’organisations de mutualiser leurs efforts et projets d’appui au processus électoral par la mise en place d’une plateforme de monitoring proactif et citoyen du processus électoral.

Dirigée par Me Halidou Ouédraogo, la CODEL « a joué un rôle essentiel dans la crédibilisation » du processus électoral et du scrutin lui-même. Et ce, par son engagement à l’éducation électorale des populations, la mise en place de la « situation room » favorisant le partage d’informations et de ressources aux fins d’anticiper et corriger des dysfonctionnements en temps réel lors des élections. La structure a également, le jour du scrutin couplé, déployé 5000 observateurs sur le territoire national. « La CODEL a indéniablement été un maillon fort du processus en ce qui concerne la gestion des crises électorales, l’alerte précoce et l’engagement constructif pour garantir des élections crédibles et acceptées de tous », soutiennent les organisateurs.

C’est pour capitaliser les acquis par le partage des bonnes pratiques et se positionner pour les défis à venir, qu’a été initiée cette rencontre à laquelle prennent part des participants venus du Sénégal et de la Tunisie.

Le président de la cérémonie, représenté par son Conseiller technique, Kalifa Séré, qui dit mesurer l’importance d’une telle initiative dans le renforcement de la bonne gouvernance a, de ce fait, exhorté les différents acteurs dans leur élan de bilan « qui induit toujours des pistes de progrès et des perspectives ».

« Pour la toute première fois dans l’histoire de notre pays, il faut le reconnaître, des organisations de la société civile, réunies au sein de la CODEL, ont bien voulu s’affranchir de la démarche routinière et passive de l’observation des élections, pour nous faire voir une autre dimension de cette observation ; celle active qui permet à l’organe de gestion des élections d’être sur-le-qui-vive afin d’apporter les correctifs nécessaires au bon déroulement du scrutin », a affirmé le président de la CENI, pour qui le système électoral constitue un élément clé de la gouvernance démocratique.

Pour le représentant des partenaires techniques et financiers, l’ambassadeur de la France Gilles Thibault, le scrutin couplé du 29 novembre 2015 marque une mission réussie, non seulement pour les autorités burkinabè mais également pour le peuple burkinabè « qui a fait preuve de maturité en achevant un processus transitoire d’une année dans un climat apaisé et sans incidents malgré les nombreuses appréhensions ».
Pour le porte-parole des partenaires, la CODEL a été un maillon fort du processus ; d’où la pertinence de capitaliser les acquis dans la perspective des élections municipales prévues pour le 22 mai 2016.

Au cours des 48 heures que dure ce séminaire international, seront présentés le rapport de la CODEL sur le déroulement des élections couplées, le document de capitalisation et la plateforme www.presimetre.bf. Il sera également validé un film sur l’expérience de la CODEL, tout comme il est attendu de ce séminaire, un plan d’actions pour les élections municipales.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés