Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Campagne pour les législatives à Bobo : Moussa Zerbo de l’UPC promet de défendre la cause de la jeunesse bobolaise

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • jeudi 26 novembre 2015 à 03h04min
Campagne pour les législatives à Bobo : Moussa Zerbo de l’UPC promet de défendre la cause de la jeunesse bobolaise

Moussa Zerbo est troisième sur la liste de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) dans la province du Houet pour les élections législatives. Il nous fait le bilan à mi parcours de la campagne, dans cet entretien que nous avons réalisé le lundi 24 novembre 2015. Lisez-plutôt.

Le faso.net : Présentez-vous à nos lecteurs ?

Moussa ZERBO, 1er secrétaire exécutif national adjoint en charge des questions électorales, 2ème secrétaire national porte-parole du parti, Membre du Bureau Politique National, Secrétaire Général de l’arrondissement n°2 de Bobo. Je suis candidat aux élections législatives 3ème Titulaire sur la liste nationale du grand parti du vrai changement. Enseignant de profession et diplômé en communication des entreprises.

Une semaine après le lancement de la campagne, quel est le bilan que vous pouvez dresser ?

Le bilan est très positif en se sens que nous jouissons d’une grande confiance de la population et une forte adhésion à notre programme de société qui est le plus élaboré en plus du fait qu’il est très réaliste et réalisable. Contrairement à certains programmes qui ne répondent à rien car c’est du déjà vu et entendu durant les dernières 27 années de calvaire qu’a connues notre pays.
Toutes nos activités drainent du monde : meetings, projections suivies de débats, causeries débats…

Votre candidat, Zéphirin Diabré, peut-il compter sur la province du Houet ?

Absolument, car cette province a été longtemps abandonnée, entrainant la mort des unités industrielles faisant de son chef lieu jadis capitale économique, une capitale économique sans économie avec la bénédiction de certains anciens élus qui n’ont jamais défendu les intérêts de cette localité. Zéphirin DIABRE a beaucoup de projets pour cette province raison pour laquelle il vient clôturer la campagne électorale à Bobo le vendredi 27 novembre 2015.

Quelle est votre stratégie pour convaincre les électeurs ?

Nous tenons un langage de vérité pour un vrai changement à travers des échanges avec la population. Nous communiquons beaucoup sur notre programme de société, c’est très important pour nous, car cela est un référentiel. Les propos va –t’en guerre ne nous intéressent pas du tout car cela est désuet et ne répond pas aux aspirations de notre peuple.

Y a-t-il un engouement ou est-ce que vous en êtes satisfait ?

Il y a un vrai engouement aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural ; nous sommes très satisfait car nous nous rendons compte qu’il n’ ya plus de sujets tabous et les gens ne cachent plus leur intention de vote.

Si vous êtes élu député, quels seront vos priorités pour la province du Houet et partant pour la ville de Bobo-Dioulasso ?

Si je suis élu député, en tant qu’éducateur je me battrai pour que nos enfants puissent avoir une éducation de qualité gratuite dans de meilleures conditions à travers des plaidoyers, bien entendu que je n’ignore pas les prérogatives du député qui sont de voter les lois, consentir l’impôt, contrôler l’action gouvernementale... Aussi, je défendrai la cause de la jeunesse bobolaise quant à leur employabilité, que les travailleurs puissent avoir de meilleurs traitements, les questions de santé, de l’assainissement et de l’agriculture ne seront pas en reste dans mon plaidoyer. En somme, que la province du Houet puisse décoller sur tous les plans.

Un message à l’endroit des électeurs ?

Je demande à tous les électeurs d’être des artisans de la paix, de voter utile et bien, en choisissant les candidats du parti du vrai changement, l’UPC le 29 novembre 2015.

Propos recueillis par Bassératou KINDO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés