Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Campagne électorale : « Le CDP refuse de servir seul de bouc émissaire à certains qui croient pouvoir se dédouaner à peu de frais »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • Déclaration • mercredi 25 novembre 2015 à 17h42min
Campagne électorale : « Le CDP refuse de servir seul de bouc  émissaire à certains qui croient pouvoir se dédouaner à peu de frais »

Populations du Burkina Faso,
Sympathisants,
Militantes et militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP),
Le dimanche 29 novembre 2015, vous êtes invités aux urnes pour élire le président du Faso qui va diriger notre pays les 5 prochaines années et les députés de la nouvelle législature qui va s’ouvrir avec la fin de la Transition !

Ce double scrutin, chacun le sait, est d’une très grande importance pour notre pays puisqu’il va marquer la fin de la Transition, une période très difficile qui a enregistré des violences de diverses natures dont les conséquences ont été : des pertes en vies humaines, des blessures dont certains de nos compatriotes porteront à jamais les séquelles, des destructions de biens matériels publics et privés, des vies brisées, des traumatismes divers qui marqueront pour toujours la vie de nombreux compatriotes.

Au nom des sympathisants, des militantes et des militants du CDP, je voudrais réitérer notre profonde compassion à toutes celles et à tous ceux qui ont été éprouvés par ces douloureux évènements et les assurer de notre solidarité. Notre pensée va particulièrement à tous ceux qui ont, à l’occasion perdu des proches dont le seul crime a été d’avoir voulu exprimer ou défendre leurs opinions. Que plus jamais notre pays ne vive de tels évènements dont les conséquences sociales, économiques et politiques sont énormes.

Notre parti, le CDP, est un parti de paix qui croit fermement en la démocratie, en l’unité nationale et en la justice. Il a toujours inscrit ses actions dans la défense et la promotion de ces valeurs, en témoignent les 27 années de paix sociale, de démocratie et de développement que le pays vient de vivre sous son magistère.

Certes tout au long de ce parcours nous avons aussi commis des erreurs ; nous le reconnaissons, nous les assumons et nous demandons pardon pour toutes leurs conséquences.

Mais tout en prenant sa part de responsabilité dans ce passé, le CDP refuse aussi de servir seul de bouc émissaire à certains qui croient pouvoir se dédouaner à peu de frais. Aujourd’hui, le CDP s’ouvre totalement et entièrement à la réconciliation nationale pour laquelle il appelle toutes les composantes de notre nation particulièrement la classe politique.

Au moment où notre peuple est appelé à exercer sa souveraineté par le choix de ses représentants, le CDP, pour avoir été au centre de la construction de la démocratie dans notre pays, se sent interpelé et entend occuper toute la place qui lui revient dans ce processus en dépit d’énormes difficultés.

Depuis les évènements dramatiques d’octobre-novembre 2014 qui ont vu l’interruption brutale du processus démocratique et l’instauration de la Transition, le CDP et ses partenaires de l’ancienne majorité, leurs militants et sympathisants, particulièrement certains de leurs cadres et sympathisants, sont l’objet d’acharnement et de tracasseries divers dont les objectifs sont visiblement de gêner voir empêcher leur fonctionnement et leur participation dans des conditions minimalement acceptables au processus en cours.

Cette situation s’est notablement aggravée après le coup d’Etat manqué du 16 septembre.
Malgré les entraves, les tracasseries, les blocages de toutes sortes et contre vents et marées le CDP a décidé de rester solidaire du processus électoral en cours.

D’abord parce que nous sommes convaincus que le scrutin est le moyen privilégié pour le peuple pour s’exprimer, notamment choisir ses représentants et que celui du 29 novembre a la particularité de mettre fin à une période très difficile et controversée de notre histoire.

Ensuite parce que nous avons des valeurs à promouvoir, notamment, la paix, la démocratie, la justice, la réconciliation nationale et le développement dont notre peuple a cruellement besoin.

Enfin nous avons avec l’ensemble de notre peuple, un bilan à défendre !

Camarades militantes et militants !
Chers sympathisants !

C’est avec une légitime fierté que j’ai pu observer votre engagement, votre détermination et votre abnégation dans la campagne malgré le contexte difficile dont je viens de faire cas et que tous les observateurs connaissent et reconnaissent. L’accueil enthousiaste des populations est la preuve que vous avez eu entièrement raison de vouloir que le parti prenne part à ces élections législatives et augure de résultats qui seront à la hauteur de nos attentes et de notre renommée.

Je vous exhorte à poursuivre vos efforts dans le même élan patriotique, dans la paix et la concorde sans jamais céder aux provocations d’où qu’elles viennent afin qu’au soir du 29 novembre nous renouons avec notre peuple le pacte de confiance qui nous a lié de si longues années et fait du Burkina Faso un exemple fort apprécié sur notre continent et bien au-delà.

Chers sympathisants !
Chers militantes et militants du CDP !

Ces élections législatives seront couplées à celles de la présidentielle. La position officielle de notre parti est de vous concentrer sur les élections législatives.
Dans le cas d’un second tour de l’élection présidentielle, des consignes de vote vous seront données.

Malgré l’invalidation de notre candidat et de ceux de nos partenaires, notre prière est que le choix éclairé de notre peuple porte sur celui qui saura le mieux conduire la destinée de notre pays ces cinq (5) prochaines années.

A nos camardes qui sont actuellement détenus dans les différentes maisons d’arrêt, nous exprimons toute notre solidarité et nos encouragements. Nous sommes et nous serons toujours à leurs côtés pour que triomphe la justice dans le strict respect des normes en la matière. Nous exprimons à leurs familles toute notre sympathie et notre disponibilité.

Chers sympathisants !
Chers militantes et militants du CDP !

Au moment de clore mon propos je voudrais en votre nom à tous et au mien propre remercier la CENI et tous les partenaires de notre pays qui n’ont ménagé aucun effort pour que le double scrutin du 29 novembre se tienne dans les meilleures conditions.

Enfin ; peuple du Burkina Faso !
Le CDP te demande humblement de lui faire de nouveau confiance car, fort de son expérience, des enseignements de notre histoire commune récente, il œuvrera à te redonner tes lettres de noblesse et à remettre notre pays sur les chemins du développement, de la paix sociale et de la réconciliation nationale !

Dieu bénisse le Burkina Faso !

JE VOUS REMERCIE

Démocratie – Progrès – Justice
Ouagadougou, le 24 Novembre 2015

Juliette BONKOUNGOU
Direction Nationale de la Campagne Présidentielle et Législative

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés