Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Présidentielle 2015 : « Les voleurs, les ingrats, ceux qui ont dîné avec le diable…, il faut les combattre », recommande l’UNIR/PS

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • lundi 23 novembre 2015 à 23h01min
Présidentielle 2015 : « Les voleurs, les ingrats, ceux qui ont dîné avec le diable…, il faut les combattre », recommande l’UNIR/PS

La direction nationale de campagne de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) a animé dans la soirée de dimanche 22 novembre 2015 dans le quartier Wayalghin à Ouagadougou, un meeting au cours duquel elle a appelé les militants et sympathisants à ‘’ tourner définitivement la page de l’ancien régime’’ en votant massivement pour le candidat Me Bénéwendé Stanislas Sankara à la présidentielle et la liste du parti aux législatives.

Le mot d’ordre est sans équivoque : opérer une rupture avec l’ancien système. Ce qui implique, selon le staff du candidat, une ‘’sanction’’ de ceux qui ont fait ‘’aventure avec Blaise Compaoré et qui se sont vus aujourd’hui investis candidats à la Présidentielle. Ceux qui ont dîné avec le diable ne peuvent pas faire l’affaire de ce pays‘’.
Pour ses partisans, seul Me Sankara est capable de conduire le pays dans la direction souhaitée par l‘ensemble du peuple. A en croire ces derniers, Me Bénéwendé Stanislas Sankara est le père de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 en ce sens qu’avant même cette date, il avait eu des initiatives similaires notamment son mot d’ordre « Blaise dégage ! » lancé en 2012. D’où, selon eux, la constance du candidat dans sa lutte.
« Pendant 27 ans, le peuple burkinabè a souffert dans sa peau, 27 ans que le régime de Blaise Compaoré nous a trahis, 27 ans d’impunité, de dictature, d’injustice. Blaise Compaoré a trahi Thomas Sankara. Il a été lui aussi trahi par ses anciens compagnons. Ces derniers veulent trahir maintenant le peuple, non, jamais ! », pouvait-on entendre.
Pour le représentant des jeunes, Mahamadi Sawadogo, deux options s’offrent en ce moment au peuple burkinabè. Il s’agit d’une part, de l’option de la « rupture » avec son courant politique avant-gardiste et panafricaniste qui prône la transformation endogène et nationale de la société burkinabè et, d’autre part l’option d’un « simple remplacement » avec toutes les conséquences que cela comporte. La dernière option est, soutient-il, défendue par des candidats en course qui, une fois au pouvoir, soumettront les ressources du pays à un pillage. Face à ces deux figures, M. Sawadogo recommande au peuple de faire le choix de ses propres intérêts, c’est-à-dire la première option qui n’est autre que l’offre sankariste.
« Les voleurs, les ingrats, ceux qui ont dîné avec le diable…, il faut les combattre. Fuyez ceux qui vont venir vous voir avec des billets de banque. Fuyez-les ! », a lancé la représentante des femmes. Elle est soutenue dans sa lancée par le candidat tête de liste du parti dans la province du Kadiogo, Alexandre Sankara pour qui, seul Me Bénéwendé Stanislas Sankara peut garantir l’exploitation des ressources du pays au profit du peuple. Il estime qu’après avoir opéré l’insurrection populaire les 30 et 31 octobre 2014, il faut maintenant porter le choix sur des hommes à mesure d’incarner les aspirations profondes du peuple et des populations.
Le directeur national de la campagne, Athanase Boudo, représentant le candidat à ce meeting, a, après avoir fait un diagnostic de la situation du pays dans ses principaux secteurs, expliqué le modèle de développement de son candidat avant d’appeler à un vote massif en faveur de Me Bénéwendé Stanislas Sankara.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés