Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Boukaré Ouédraogo : « Je suis également le seul qui n’ai jamais été corrompu par le régime précédent »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • lundi 23 novembre 2015 à 13h30min
Boukaré Ouédraogo : « Je suis également le seul qui n’ai jamais été corrompu par le régime précédent »

Dans le cadre de la présidentielle et des émissions et articles parrainés par le Conseil Supérieur de la Communication, nous vous proposons l’interview réalisée avec Boukaré Ouédraogo, candidat indépendant.

1. Qu’est-ce qui vous a motivé à briguer la magistrature suprême ?

D’abord je dirai que c’est l’injustice, ensuite la souffrance, puis la misère qu’endure mon peuple depuis plus de 27 ans qui m’ont motivé à vouloir briguer la magistrature suprême pour rétablir ce peuple dans la dignité.

2. Si vous êtes élu (e), quelles réponses allez-vous apporter aux difficultés dans les domaines suivants :

Si j’emploie le conditionnel c’est parce que je suis un croyant sinon avec cette confiance que je reçois de ce peuple opprimé une fois à kossyam, je m’attèlerai à résoudre tous les problèmes de leur vécu quotidien.

Au niveau de la santé
• Assurer la gratuité effective et sans condition des soins aux malades admis aux urgences dans les différents centres de santé.
• Assurer la gratuité effective et sans condition des soins maternels et infantiles.
• Réduire de 60% le coût des médicaments de première nécessité.
• Promouvoir l’assurance maladie pour les personnes du 3e âge.
• Promouvoir l’assurance maladie universelle pour tous.
• Equiper et / ou renforcer des plateaux techniques des centres médicaux, des hôpitaux de districts et les centres hospitaliers universitaires.
• Promouvoir et valoriser la médecine traditionnelle.
• Mettre en place une politique de vente en détail des produits pharmaceutiques selon la prescription du médecin traitant.
• Créer et renforcer les dépôts pharmaceutiques ruraux.

Education
• Faire de l’éducation de qualité pour tous une réalité.
• Accroitre l’offre éducative (Construire 10 000 salles de classe par an pendant 05 ans).
• Porter le taux de l’alphabétisation au moins à 80% d’ici à 2020.

Enseignement supérieur
• Construire des universités et des cités universitaires dans les grandes régions.
• Reformer l’enseignement : création de lycées et d’universités de métier.
• Faciliter l’accès à la formation professionnelle aux populations non instruites.
• Recruter et former massivement des enseignants pour accompagner le programme.
• Renforcer les compétences des formateurs dans les écoles de formation.
• Equiper les établissements scolaires et universitaires en matériel informatique.
• Mettre l’accent sur l’éducation civique par la création d’un corps des éducateurs civiques et le renforcement des programmes.
• Renforcer en qualité et en quantité les infrastructures et équipements dans les universités.

Emploi
-  Créer 1.000.000 d’emplois au profit des jeunes d’ici 2020
-  Développer l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes
-  Mettre en place un programme d’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de handicap et de réinsertion des repris de justice
-  Instaurer une bourse de sécurité familiale des familles défavorisées (veuves veufs) et orphelins d’un montant forfaitaire de 100.000 f CFA par an selon le critère des revenus annuels
-  Elaborer une politique de baisse des prix des denrées de première nécessité

Corruption
Le développement harmonieux d’une nation passe d’abord par la bonne gestion des ressources rares dont elle dispose ; en effet l’une des tâches à laquelle nous allons nous soumettre immédiatement si nous sommes élus, sera de lutter farouchement contre les détournements des deniers publics et les fraudes fiscales.

Energie
Notre programme de société a pour objectif final d’amener notre nation vers un développement afin de rendre le vécu quotidien de chaque burkinabé plus agréable ; pour cela le développement et la maitrise de l’énergie est capital d’où l’investissement dans la création d’unités solaires et hydro-électrique.

Monde rural (agriculture, élevage)
Dans ce domaine notre programme consistera d’abord à autonomiser la femme en lui octroyant des micros crédits pour ses activités, ensuite à mettre à la disposition du monde paysan des tracteurs et des intrants pour améliorer leur rendement agricole, également en aménageant des retenues d’eau pour les cultures de contre saison, c’est-à-dire des cultures irriguées ; enfin on créera des zones de pâturages pour les éleveurs.

Sécurité
Aucun pays ne peut se développer dans une insécurité généralisée ; donc pour nous il est nécessaire de lutter contre le grand banditisme en formant davantage et massivement des unités d’intervention rapide qui feront des patrouilles pour assurer la protection des citoyens et leurs biens.
De plus la formation obligatoire des jeunes au service militaire nous permettra d’avoir une nation plus forte pour lutter contre l’insécurité.

3. Pourquoi c’est vous que les électeurs doivent choisir ?

Ils doivent me voter car je suis le seul qui pourrais répondre à leurs aspirations, je suis le porte-parole des sans voix, je suis également le seul qui n’ai jamais été corrompu par le régime précédent. Vous-même, vous savez qu’il est très difficile pour un président qui a déjà été corrompu de lutter contre la corruption

4. Quelles sont les trois premières décisions que vous prendriez, une fois à Kosyam ?

La construction d’une maison d’arrêt à Tambao pour les grands bandits au col blanc.
Refaire sortir les multiples dossiers de justice qui dorment dans les tiroirs.
Entamer la construction des écoles pour remplacer les écoles sous paillotte

5. Votre dernier mot ?

Votez utile pour éviter à nos enfants le même sort vécu sous le régime de COMPAORE

Sidwaya/CSC

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés