Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • Déclaration • vendredi 25 septembre 2015 à 23h07min
L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

Les jours qui viennent de s’écouler ont été très décisifs dans notre lutte pour l’avènement d’une démocratie véritable au Burkina Faso. Alors que nous étions sur le point de lancer la campagne pour les élections couplées du 11 Octobre 2015, un coup d’Etat sanglant a plongé notre pays dans les affres de la violence et de l’incertitude.

Le bilan humain de cette aventure unanimement condamnée est très lourd, puisqu’on a enregistré plus d’une dizaine de morts et de très nombreux blessés. Ces morts sont surtout des jeunes, qui ont bravé les armes, et sacrifié leurs vies pour sauver notre démocratie. L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire de ces martyrs. Elle présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite aussi un prompt rétablissement aux blessés.

Ce putsch s’est aussi illustré par une atteinte grave à la liberté de presse. A tous les organes de presse qui ont été saccagés ou menacés, et à tous les hommes et femmes de médias qui ont été violentés, nous apportons nos encouragements et notre compassion.

Si le putsch a échoué, c’est parce que le peuple, notamment sa jeunesse, s’est mis debout. A travers une mobilisation massive de nos vaillantes populations, l’action salutaire des forces armées nationales, et des autorités coutumières et religieuses, nous avons montré aux yeux du monde notre rejet catégorique de l’instauration d’un pouvoir illégitime et illégal issu d’un coup d’Etat.

C’est le lieu pour l’UNJ/UPC de redire toute son admiration et sa fierté à notre peuple et singulièrement à la jeunesse burkinabè, dont l’intransigeance a eu raison de la forfaiture.

L’UNJ/UPC salue aussi la résistance héroïque opposée au putsch par notre armée régulière. Elle apprécie positivement l’attachement de cette dernière aux valeurs de la république, et son acceptation du principe non négociable selon lequel l’armée doit demeurer sous les ordres du pouvoir politique.

Le retour au calme dans notre pays nous impose une réflexion introspective si nous voulons à l’avenir éviter de pareilles troubles.
Si la cause apparente du putsch est à rechercher dans la volonté de restauration de l’ordre ancien et de sauvegarde des intérêts corporatistes du RSP, la récente crise que nous venons de traverser trouve plus fondamentalement son origine dans l’immixtion de l’armée dans la révolution des 30 et 31 octobre qui a pourtant été entièrement conduite par le peuple. En effet, la participation des militaires au gouvernement de la transition a occasionné et prétexté des règlements de compte qui ont abouti au putsch du 17 septembre 2015. Il est donc impératif que désormais la règle républicaine qui veut que les militaires se tiennent très loin de la sphère politique et que l’armée soit rigoureusement soumise au pouvoir politique, soit respectée dans notre pays quelques soient les circonstances.

Face aux tueries que vient de vivre notre pays, la justice doit faire son travail, sans hésitation aucune, afin que les responsabilités soient situées et que les sanctions soient prises. Pour nous, c’est ce débat qu’il faut d’abord mener, au lieu de nous embarquer dans des discussions sur une éventuelle amnistie.

La justice est un élément essentiel dans la construction et la consolidation de l’Etat de droit. Pour cela, sa crédibilité et son impartialité ne devraient en aucun cas être susceptibles de remise en cause.

Dans le même esprit, nous estimons que la question de l’invalidation de certaines candidatures aux élections législatives et présidentielles ne devrait plus être un sujet de débat, le droit ayant été dit par le Conseil constitutionnel qui est la plus haute juridiction, et les personnes concernées ayant accepté publiquement cette décision.

Plus que jamais, la question des crimes économiques et de sang qui ont bénéficié de l’impunité pendant les 30 ans du régime de Blaise Compaoré, reste posée. Nous souhaitons que la justice ait la même rigueur pour tous ceux qui s’en seraient rendu coupables. Pour répéter ce que beaucoup ont dit avant nous, l’ « opération mains propres », pour être crédible, doit impérativement s’intéresser à tous les camps, y compris celui de l’ex CFOP auquel nous appartenons.

Les Organisations de la Société Civile (OSC) ont joué un rôle important dans l’insurrection des 30 et 31 octobre et encore dans la lutte contre l’instauration du pouvoir issu du Coup d’Etat. Ces différentes actions menées pour la démocratie font de nos OSC des acteurs incontournables dans l’enracinement de la démocratie au Burkina Faso. Pour ce faire, elles devront travailler à se crédibiliser davantage auprès des populations. Tout en reconnaissant la liberté dont jouit chaque membre pour soutenir ou militer dans un parti politique, nous pensons que les OSC quitteraient leur rôle si elles venaient à porter le flambeau d’un parti politique.

Les élections législatives et présidentielles à venir constituent la dernière étape de notre transition démocratique. Elles doivent alors être conduites avec équité et transparence pour aboutir à des résultats incontestables, gage de paix sociale. Nous interpelons donc la CENI ainsi que les différentes juridictions compétentes à se saisir pendant qu’il est temps, des récents cas de fraude électorale signalés à Ouagadougou pouvant remettre en cause la crédibilité du fichier électoral, et à rassurer les burkinabè que le système informatique de compilation des résultats est bel et bien inviolable.

Dans l’esprit du pacte de bonne conduite signé par l’ensemble des candidats aux élections, nous exhortons les partis politiques à mener une campagne électorale apaisée fondée sur des débats d’idées en proscrivant de leurs discours des atteintes à l’intégrité physique ou morale de leurs adversaires.

Pour l’Union Nationale des Jeunes de l’Union pour le Progrès et le Changement

Le Président

Vos commentaires

  • Le 26 septembre 2015 à 10:00, par nouvelle vision En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    C est une declaration assez responsable. Une condamnation assez ferme du push qui signale de passage le recadrage des activité s de certaines osc. Je pense que ceux qui continuent à manipuler la population parce que n ayant aucun programme alternatif a proposer en parlant d une incongrue alliance cdp # upc font vraiment preuve d une méconnaissance du peuple Burkinabe.le peuple n a pas la mémoire courte et connaît le vrai opposant pas seulement au cdp , mais à sa gouvernance toute entière. Qui a été le premier à descendre dans la rue pour denoncer cela ?
    Evitons de nous laisser manipuler par certains politiciens qui n ont jamis pu proposer le mieux être au peuple. Ils ne savent gagner les élections que par la manipulation

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 12:04, par Drt En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Je valide. Merci pour ce message qui rassure plus d’un sur les positions qui ont toujours été celles du Grand Parti l’UPC. N’en déplaise aux oiseaux de mauvaise augure, la lutte continuera avec vigilance, courtoisie, respect des valeurs et principes démocratiques, abnégation pour une victoire éclatante aussi bien à la présidentielle qu’aux législatives. VIVE L UPC !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 13:57, par SING En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Encore ces plaisantins politiques. Vous pouviez tromper qui encore avec vos fausses cartes ? Les burkinabè vous ont compris maintenant. Et notre Natanael ? Je le voyais dans le gouvernement CND.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 14:39, par guiella narh gifty En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    On ne vous a pas beaucoup entendus, ni vous ni Zeph durant la crise. Alors de grâce, ne nous rabâchez pas votrre chanson

    .

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 16:19 En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Vous voulez un débat politique apaisé en cautionnant des exclusions ? L’UPC est mon parti, mais il ne devait pas se retrancher derrière les décisions du Conseil constitutionnel pour dire que le droit a été dit. L’UPC devrait condamner clairement les exclusions car la charte de la transition en son article 1er qui prône l’inclusion. Il y a des gens qui ont des agendas cachés et que la paix dans notre pays ne les arrange pas. Les OSC de merde qui sèment le désordre et comme Smokey qui construit un immeuble à 400 000 000 francs. Où a t-il trouvé cet argent ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 18:10, par Nouvelle vision En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Merci à la jeunesse UPC pour cette forte et ferme condamnation de ce ridicule push commandité par des politiciens en grande perte de vitesse du CDP. Merci également de faire ressortir la politisation sans gène de certaines de nos OSC.

    C’est l’occasion aussi, de dénoncer cette incongrue manipulation de la population par certains politiciens sans aucun projet alternatif de développement véritable du Burkina qui passent leur temps à dire au peuple que UPC se coalise avec le CDP. C’est vraiment faire preuve d’une longue courtesse de mémoire que de dire cela. Le peuple n’est pas dupe et sait qui sont ceux qui sont descendus les premiers dans la rue pour dénoncer non pas seulement les hommes du CDP mais leur gouvernance de manière générale. Qui a été à l’origine de cette belle organisation de l’opposition ayant aider a chasser Blaise.

    Connaissant ZEPH et ayant travaillé au côté de l’homme, je pense qu’il ne ferait jamais une telle alliance. Ce sont ces détracteurs qui, n’ayant jamais pu gagner des élections avec des idées et de bons projets, ont pour seul moyen la manipulation du peuple.

    Cette fois ci cela ne passera pas, nous avons vécu 27 ans de duperie, nous n’allons plus accepter d’autres années de duperie !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 19:29, par malthus En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Chers jeunes de l’UPC. merci pour votre écrit, mais SVP, arrêtez de parler encore de cette affaire de fraude électorale. Vous même vous savez qui sont les commanditaires de ses fameuses cartes. Et bientôt, ils répondront de leurs actes devant la justice burkinabè.
    Je ne suis d’aucun parti politique mais à vous voir prendre la paternité de la lutte contre la fraude, je suis un peu gêné par votre attitude des le début. la justice suis son cours sur cette affaire. Donc arrêtez SVP

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 19:38, par LENINE En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Très chers amis de L’UPC,faites beaucoup attention à vos critiques vis à vis de la CENI.J’ai l’impression que vous manquez de sérieux avec cette affaire de fausses cartes d’électeurs.Le président de la CENI s’est déjà exprimé par rapport à cette affaire.Voulez vous que Me KERE se substitue à la gendarmerie ou quoi ? l’enquête suit son cours.Sachez que la mission première de la CENI c’est d’organiser des élections et non de rechercher et poursuivre des faussaires.Sachez que nul ne peut voter que s’il n’est régulièrement inscrit sur une liste électorale.Quelle autre explication voulez vous ?Je félicite Me KERE pour le travail abattu

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 22:26, par jhon lock junior 1 En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    votre président Jephirin a eu beaucoup de chances sinon il allait être mêlé à ce cout d’état par son inattention et son manque de clairvoyance. Pourquoi chaque fois qu’il y a des découvertes de cartes d’électeurs frauduleuses c’est vous êtes les premiers à découvrir ?
    Ça ne vous dit rien ? Désormais faites attention car des montages du parti CDP ont failli vous discrédités aux yeux de votre électorat. Ce qui est sûr les enquêtes nous permettront de connaître la vérité sur cette question mais moi je sent un montage des "responsables du cout d’état le plus récent au monde qui à vite été enterré" pour légitimer leur coup.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2015 à 08:02, par voiclaire En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    On ne vous a pas senti pendant la résistance,ou étiez vous ? et pourquoi se silence ?,vous n’avez pas voulu risquer vos vies et vos ambitions comme les autres, vraiment vous n’avez pas assure et je suis moins fiert de vous,ce n’est que la campagne qui vous intéresse,bonne chance malgré tout !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2015 à 11:45, par LENINE En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Honte à vous pour ce message.Je pense que vous devriez expliquer votre projet de société au peuple au lieu de critiquer à longueur de journée la CENI.Je pense que certains agitateurs de l’UPC doivent savoir raison garder au risque d’avoir une partie du peuple contre eux.A y voir de près,on se rend compte qu’il ya eu une quasi simultanéité entre le jour de la saisie des présumées fausses cartes et le putsch avorté. Aussi,le général justifie en partie son putsch par la vaste fraude en cours notamment votre affaire de fausses cartes.Faites beaucoup attention pour éviter que l’on accuse à tort ou à raison le parti d’être en connivence avec les terroristes du putsch.Big respect à Me KERE et à toute son équipe pour le travail abattu.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2015 à 11:44, par Wend na sâam yandé En réponse à : L’Union Nationale des Jeunes de l’UPC (UNJ/UPC) salue la mémoire des martyrs

    Ceux qui disent n’avoir pas senti l’UPC pendant la résistance se trompent lourdement.
    Premièrement, l’UPC est un parti responsable et respectueux de toute collégialité.Le Cadre de concertations des partis politiques (CCPP) est actuellement le collège des partis de l’ex CFOP et la présidence est tournante.Le MPP est le Président du mois actuellement.La rencontre des partis du CCPP suite au coup d’Etat a eu lieu au cabinet privé du Président de l’UPC , M. Zéphirin Diabré, bien que c’est Roch, alors Président du mois qui était censé accueillir les partis.Les conclusions de cette rencontre, vous les connaissez : un rejet catégorique de tout organe issu du putsch.Roch a lu la déclaration et parlait aux journalistes au nom de tous les partis de l’ex CFOP.
    Deuxièmement, l’UPC ne joue pas à la récupération politique en temps de crise(même quand son président conduisait le CFOP). Lors des 30 et 31, nous avons assisté à toutes sortes de tentatives de récupération de la part de certains partis (appel personnel eu balayage, revendication de la dissolution de l’AN, dénombrement de militants tués, comparaison de partis ayant pesé le plus etc., d’autres zélés avaient même affirmé ne plus avoir rien à foutre avec le CFOP).
    Si le CCPP avait appelé à une mobilisation, vous verriez l’UPC faire ce qu’elle a toujours fait.Cette lutte, c’est le peuple dans son ensemble qui l’a faite.Les partis bavards que vous avez entendus ne sont que des indisciplinés du CCPP. Sinon c’est Roch qui devait parler au nom de tous les partis.
    Troisièmement, l’UPC a été le premier parti à dénoncer officiellement la prise d’otages puis le coup d’Etat(avant la rencontre du CCPP bien sûr) à l’aide de déclarations signées par son président.L’UPC a appelé ses militants à respecter le mot d’ordre du syndicat et les éventuels mots d’ordre du CCPP et des OSC. La résistance dans les quartiers est à mettre à l’actif du peuple, toutes les couches confondues.Aucune structure ne peut prétendre l’avoir organisé.
    Arrêtons donc les incitations au mépris, les calomnies inopportunes, les divisions des forces, les politisations des luttes du Peuple.
    Nous ferons tout pour que le Peuple ne soit pas divisé.
    Notre politique à l’UPC est basée sur l’amour d’autrui, la charité.
    Nous n’inciterons jamais à la haine ni à la rébellion.
    Nous choisirons toujours la voie pacifique pour résoudre les crises.
    Chez nous, c’est le Burkina Faso d’abord, nos ambitions viennent après.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés